Pourquoi les anglais sont-ils connus pour leur thé ?

Faire du thé est la réponse britannique à toute forme de situations. Anniversaires, mauvaises nouvelles, mariage, enterrement.. tout est propice à faire infuser quelques feuilles de thé. Mais comment cette petite île en est-elle venue à boire autant de thé ?

Les Britanniques boivent beaucoup de thé

Des chiffres qui donnent le tourni

En Grande-Bretagne, le thé est associé à la vie quotidienne. Les chiffres en sont la preuve : les Britanniques boivent environ 150 millions de tasses de thé par jour. Cela représente près de 36 milliards de tasses par an, réparties entre les hommes, les femmes et les enfants. En comparaison, c’est seulement 70 millions de tasses de café qui sont consommées quotidiennement outre-manche. Mais alors une question s’impose : pourquoi toutes ces pauses thé ?

Du thé pour toutes les occasions

De nombreux Britanniques sont convaincus qu’aucune tâche, qu’il s’agisse d’étudier, de saisir des données ou de monter une étagère, ne peut être accomplie sans qu’une bonne tasse de thé ne soit réalisée avec leur théière. Le thé est ainsi la réponse par défaut à une myriade de situations : réveil, nouvelles choquantes, retour d’une soirée arrosée, bonnes nouvelles, rupture, accouchement, rencontre avec un ami.. La façon dont vous prenez votre thé indique également votre classe sociale tout autant que votre personnalité. Faire du thé : c’est ce que font les Britanniques au lieu de paniquer. Ainsi, le thé est grandement incrusté dans la tradition Anglaise. Cependant, le thé, à l’origine, ne pousse même pas en Angleterre. Alors comment expliquer cette consommation ?

L’histoire de la consommation de thé

Bien qu’il soit relativement communément admis que nous devons remercier les Chinois pour le thé, c’est en fait une Portugaise du nom de Catherine de Bragance qui a popularisé cette boisson en Angleterre.

En 1662, Catherine (qui était la fille du roi du Portugal Jean IV) a épousé le roi d’Angleterre Charles II. Catherine a été spécifiquement choisie pour les relations de son père et sa richesse. Outre les ports, la dot de Catherine comprenait plusieurs malles d’articles de luxe très prisés par l’aristocratie portugaise, dont plusieurs caisses de thé en feuilles.

À l’époque, le Portugal, contrairement à la Grande-Bretagne, disposait d’une route commerciale directe vers la Chine via le port de Macao. Ce qui lui permettait d’importer facilement ce produit. Ce n’est pas que les Britanniques ne buvaient pas de thé à cette époque. C’est juste que ce produit n’était pas très répandu car très cher.

Cependant, lorsque Catherine est arrivée au Royaume-Uni, elle a continué à boire du thé tous les jours. La cour royale a rapidement adopté ce passe-temps et d’autres membres de l’aristocratie ont suivi. In fine, l’ensemble de la population a fini par adopter ce nouvel aliment et ce n’est pas une mauvaise chose lorsque l’on sait tout le bien que le thé peut faire pour votre santé. Ainsi, de la même manière que la perruque est devenue à la mode en France via le roi et s’est ensuite diffusée à la noblesse puis à la bourgeoisie, le thé s’est démocratisé en Angleterre de part la noblesse.


wallpaper-1019588
Nos plus beaux paysages de Louisiane - 2002
wallpaper-1019588
Le Circuit des Hortensias à Ploërmel #2
wallpaper-1019588
De Kargopol à Kenozero
wallpaper-1019588
L’île de Kerner à Riantec