Road trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VR

Nous entamons la dernière partie de notre road trip au Québec pour y découvrir une des plus belles régions : la Côte-Nord (mais ça, nous ne le savions pas encore). De Tadoussac à Kegaska, ce n’est pas moins de 20 jours que nous consacrons à l’exploration de cette région qui borde le Saint-Laurent.

Je ne m’attendais à rien, bien honnêtement. La région n’est pas spécialement populaire auprès des québécois ou des visiteurs venus d’ailleurs mais ce sentiment tend à changer. Depuis la pandémie il y a un intérêt plus fort pour la Côte-Nord. D’ailleurs, lors de nos excursions, les acteurs du tourisme nous confirmaient qu’ils n’avaient jamais vu autant de monde sur leurs terres.

Toujours est-il que notre intérêt peu marqué pour cette partie du voyage s’est très vite estompé pour laisser place à une agréable surprise. « Pleine de surprises » voici une expression que l’on emploie facilement et à tout va pour décrire les régions ou les villes lors de nos voyages. Mais franchement, pour une fois je trouve que ça colle véritablement à la Côte-Nord.

Qui aurait pu croire qu’en l’espace de 20 jours on découvrirait des paysages aussi exceptionnels de beauté, des attraits inattendus ou encore des baleines à foison. La Côte-Nord surprend par ses activités aussi variées qu’inusitées et séduit par ses paysages grandioses et sa riche nature. Et il y a toujours ce fleuve que l’on s’émerveille de voir le matin, le soir, sous un beau soleil, caché par la brume, partout, tout le temps…

… Allez, venez, je vous emmène en Côte-Nord !

De Tadoussac aux Escoumins

L’entrée de la Côte-Nord est de loin l’endroit le plus touristique. Tadoussac, ville reconnue pour l’observation des baleines, ne trompe pas sur sa réputation. Nous sommes, nous aussi, tombés sous le charme de cet endroit où nous sommes restés quatre jours à vagabonder entre Tadoussac et les Escoumins.

Tadoussac

L’activité la plus populaire et immanquable c’est la croisière aux baleines. À bord du bateau des Croisières AML, nous avons eu le grand privilège de voir des rorquals communs, dont une maman et son petit, un banc de bélugas mais aussi deux baleines à bosse. Une expérience vraiment forte en émotions.

À Tadoussac on a envie de prendre son temps et de flâner, de marcher de la marina jusqu’à l’Hôtel Tadoussac et de refaire encore et encore le parcours. La ville est agréable et on retrouve pleins de restaurants et autres boutiques pour s’occuper. Cela dit, ce qu’on a préféré c’est le sentier de la Pointe-de-l’Islet, juste en arrière de la marina. On en a passé du temps, assis sur les rochers, à regarder au loin si un béluga ou un rorqual sortirait la tête de l’eau. Pendant ce temps-là Justin jetait des cailloux dans l’eau et se faisait surprendre par les mouettes qui volaient au dessus de nos têtes.

Road trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRVisiter Cote Nord TadoussacRoad trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRHôtel TadoussacRoad trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VR

Le sentier de la Colline-de-l’Anse-à-l’eau fait également partie des attraits à ne pas manquer. Petite randonnée bien simple qui vous offre de chouettes panoramas sur la baie de Tadoussac et ses environs.

Outre ces trois attraits, il y a des nombreuses façons de s’occuper à Tadoussac et on vous a tout répertorié dans notre article : Visiter Tadoussac.

Les Bergeronnes & Les Escoumins

Pour notre troisième journée, direction Les Bergeronnes. Et là, gros gros coup de coeur pour le Centre d’interprétation et d’observation de Cap-de-Bon-Désir. Une fois, acquittés les droits d’entrée, vous aurez un sentier d’une quinzaine de minutes à parcourir avant d’arriver sur la fabuleuse aire d’observation. Des rorquals à profusion, des phoques tout mignons et des bélugas viendront vous saluer par dizaine si la chance est de votre côté. Géré par Parcs Canada, vous aurez donc la chance de profiter des explications des guides sur place. Ça été pour nous, un gros hit de notre séjour car nous avons eu le bonheur de voir pleins d’animaux marins.

cap bon désir Tadoussac

C’est aux Escoumins que nous passons notre dernière journée avant la prochaine étape. Petit village les pieds dans l’eau, nous avons apprécié notre promenade matinale du sentier des Moulins. Ce dernier vous emmène jusqu’à Pointe-à-la-Croix tout en longeant la baie.

Les Escoumins

Le parc de la rivière est aussi un chouette endroit pour se dégourdir les jambes mais aussi pour y dormir. Le boondocking est permis et ce serait dommage de le manquer tant le site est agréable.

Nos hébergements :

Camping Tadoussac pour 2 nuits et 2 services : 90$
Camping Les Bergeronnes pour 2 nuits et 3 services : 92$
Free night aux Escoumins

Nos restaurants :

Bistro de la marina à Tadoussac pour un excellent fish and chips avec vue.
Café Bohème à Tadoussac pour des plats à saveur locale.

Pointe-aux-Outardes

Déjà, j’adore le nom de la ville, mais sinon, c’est quoi une outarde ? Ce n’est ni plus ni moins qu’une bernache qu’on appelle à tort une outarde (ce qu’on a lu). Mais bon ça sonne mieux je trouve. Bref, place à la découverte des outardes, entres autres !

Avant de quitter les Escoumins, on fait une halte au traversier pour tenter d’observer quelques rorquals. Moins chanceux que les jours précédents, on en a vu que deux avant de rependre la route. Premier arrêt au Casse-croûte Chez Armande pour savourer… une poutine of course !

Notre camping est celui du Parc de la Rive pour les trois prochains jours. Superbement situé avec son accès privilégié à la longue et large plage de la baie de Saint-Ludger. Une étendue de sable blond qui ne semble pas avoir de fin, magnifique. Le camping est agréable mais les propriétaires sont dépassés. Nous avons eu du mal à avoir notre emplacement bien qu’il était réservé, le paiement était compliqué, le WIFI payant ne fonctionnait pas et le contrôle à la barrière assez lourd au quotidien.

THE activity ✌

Cette petite contrariété fut vite oubliée le lendemain lorsque nous nous sommes rendus au Parc Nature de Pointe-aux-Outardes. Quand je parlais de surprise en Côte-Nord et bien ça en était toute une. À la conquête des différents écosystèmes que constituent l’endroit (marais salé, dunes, aulnaie,…) vous aurez la chance d’observer une faune et une flore abondantes et diversifiées. Grenouilles, tamia, lièvre, chenille, papillons, outardes, écureuils et pleins d’oiseaux sont venus nous saluer lors de notre promenade.

Road trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRparc nature pointe aux outardesRoad trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRparc nature pointe aux outardes

Nous avons également fait la rencontre de Wabush, cet homme généreux vous parlera des Innus (les autochtones de la Côte-Nord) si vous avez la chance de le croiser.

parc nature pointe aux outardes

parc nature pointe aux outardes

En plus d’être bien aménagé, des panneaux d’interprétation bordent les sentiers et c’est franchement intéressant. Nous avons plus qu’apprécié notre mâtinée ressourçante au Parc Nature de Pointe-aux-Outardes. C’est définitivement un incontournable lors de votre visite dans la région. D’ailleurs il est possible de s’y loger, que ce soit dans des nichoirs perchés ou alors en camping.

parc nature pointe aux outardes

parc nature pointe aux outardes

Tarifs: Adulte 9,50 $// Enfant (+de 5 ans) 7,00 $
C’est ouvert de juin à octobre mais vérifiez tout ça sur leur site pour plus de détails.

Nos deux prochaines journées se passent à Baie Comeau, aux Urgences. Un petit souci avec la grossesse m’oblige à consulter et je passe même ma première échographie à l’hôpital de Baie Comeau. Tout va bien, fort heureusement. On découvrira un peu plus la ville sur le chemin du retour…

Baie-Trinité

De la pluie. Voici ce qui résume notre séjour à Baie-Trinité. On se compte chanceux d’être dans un motorisé car sous la tente, avec un enfant, quelle galère ! Nous avons le WIFI alors Justin peut regarder des dessins-animés, Geoffrey joue à la console et moi je bouquine. Une petite accalmie nous permet de crapahuter sur les gros rochers et de longer le fleuve. Il est si large qu’on se croirait au bord de la mer. D’un côté les sapins et de l’autre la baie c’est une ballade vivifiante et ressourçante qui nous console de ce temps maussade. Le soir c’est même la tempête, Geoffrey s’y est aventuré et il est revenu au camping-car trempé et surpris de la force des vagues…

baie trinité

Baie Trinité Côte Nord

Notre hébergement :

Camping Domaine Ensoleillé pour 2 nuits et 3 services : 87$

Sept-Îles

De la pluie encore. Sérieusement on n’a pas été chanceux pour nos trois journées à Sept-Îles. Avec le Covid en prime, la plupart des restaurants étaient fermés donc nous n’avons même pas pu nous réconforter autour des bonnes tables réputées de la ville.

Une petite marche le long des quais fut notre première activité pour faire connaissance avec Sept-Îles. C’était gris mais agréable de se dégourdir un peu.

Sept-Îles

Road trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRSept-ÎlesRoad trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRSept-ÎlesRoad trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VR

Quand il fait moche on se retourne vers les activités intérieures. Le Musée le Shaputuan était ouvert, enfin seulement l’exposition permanente. L’entrée était gratuite et nous avons pu en apprendre beaucoup sur les Innus.

Musée le Shaputuan

Pour compléter la visite nous avons poussé les portes de l’Hôtel boutique Atikuss. Cette dernière met en avant le travail des femmes autochtones et ça donne vraiment envie de les encourager. Je me suis gâtée avec une paire de mocassin en peau de vache et on a pris un magnifique capteur de rêve pour notre petite fille à naître.

boutique Agara Atikuss Sept-Îles

C’est sous une petite bruine fine que nous décidons de nous lancer à la conquête du Parc Aylmer Whittom. Ma pire expérience avec la nature ! Bien que l’endroit soit très beau, il est envahi par les écureuils. Puis des gros en plus ! Il faut dire qu’on encourage les visiteurs à amener des cacahuètes pour les nourrir (quelle idée !). Du coup les petites bêtes sont loin d’être farouches et associent les humains à la nourriture. On s’est littéralement fait courser par des écureuils en quête d’arachides. Je peux vous dire que, pour une fille qui déteste courir, je ne me suis pas fait prier pour accélérer le pas lorsqu’on s’est fait attaquer par la bestiole affamée.

Parc Aylmer Whittom

Road trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRParc Aylmer WhittomRoad trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRParc Aylmer WhittomRoad trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VR

Les incontournables

Et sinon à Sept-Îles il y a des attraits à ne pas manquer mais que nous n’avons pas eu la chance de faire à cause du temps de caca qu’on a eu. Trois jours à Sept-Îles et trois jours de pluie donc assez limité pour les activités. Toutefois, voici quelques suggestions rien que pour vous. Il faut savoir que la ville se nomme ainsi en référence aux sept îles présentes dans la baie, îles que vous pouvez d’ailleurs visiter.

  • Randonner sur l’île Grande Basque mais aussi profiter de ses plages et pourquoi pas de ses campings en formule rustique ou tout inclus.
  • Découvrir tous les secrets de l’élevage d’algues et de fruits de mer à la ferme maricole Purmer sur l’île Grosse Boule.
  • Déguster une guedille au crabe au casse croûte du Pécheur ou opter pour des assiettes de fruits de mer aux Terrasses du Capitaine.
  • La visite du Vieux Poste de traite de Sept-Îles vous comblera si vous êtes amateurs d’histoire tout comme le musée régional de la Côte-Nord.

Nicolas avait d’ailleurs rédigé un article sur les incontournables de Sept-Îles au retour de leur séjour, allez y jeter un oeil pour compléter le tout.

Sept-Îles est réputée et reconnue pour être une ville aux couchers de soleil incroyables. Disons que ces trois premiers jours sur place ne nous ont pas ravis les mirettes mais c’était sans compter la nuit sur le chemin du retour. Petit aperçu depuis les Jardins de l’Anse.

Sept-Îles coucher de soleil

coucher de soleil sept îles

Nos hébergements :

Camping du Laurent-Val pour 3 nuits trois services + wifi = 127,62$
Free night au retour sur le stationnement des Jardins de l’Anse

Nos restaurants :

Casse-croûte du Vieux-Poste que je recommande.

On the road

Le soleil est de retour pour la journée de notre départ. Avec Justin on profite de la chaude matinée pour aller tremper nos pieds dans la rivière moisie accessible depuis notre camping. Que c’est agréable.

rivière moisie sept îles Laurent val

La chute Manitou ☼

Puis on reprend la route, direction la chute Manitou. Alors voilà encore une belle surprise de la Côte-Nord ! Elle est ccessible depuis la halte routière. Une courte randonnée et quelques escaliers plus tard, le spectacle est grandiose ! La chute d’une hauteur de 35 mètres avec effet brumisateur garanti nous apparaît enfin. Waoh ! On cale nos petites fesses sur les rochers et on reste là à contempler les gerbes d’eau qui s’écrasent, c’est génial. Après une petite collation et quelques gorgées de jus on retourne à notre camping-car pour un léger repas. C’est quand même pratique d’avoir le frigo et la vaisselle en tout temps.

chute manitou cote nord

chute manitou cote nord

Rivière-au-Tonnerre

Un panneau sur la route indique Chute du Petit Sault, et hop nous voilà de nouveau arrêtés pour aller voir de plus près ce qui s’y cache. Un beau point de vue encore et nous repartons rejoindre le coeur de la ville de Rivière-au-Tonnerre.
chute du petit saut cote nordUne fois le camping-car stationné, on se dégourdit près de l’église, Justin fait de la balançoire à l’école du quartier et avant de partir nous poussons les portes de la Maison de la Chicoutai.

Road trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRRoad trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRRoad trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRrivière au tonnerre

rivière au tonnerre

La chicoutai est une petite baie acidulée qui pousse dans la région et qui se décline en confitures, vinaigrette et surtout en tisane délicieuse. Ramener des produits locaux c’est tendance alors on a fait le plein pour nos amis, et pour nous aussi.

Havre Saint Pierre

Sept heures de route, 650 kilomètres, c’est la distance entre Tadoussac et Havre-Saint-Pierre, comme quoi la Côte-Nord c’est grand ! Et nous ne sommes pas encore au bout de la route… Le camping municipal nous accueille dans un petit coin arboré et tout près de la plage. Les sanitaires sont accessibles et une bonne douche chaude avec jet nous fait le plus grand bien. En mode road trip on savoure ce genre de petit bonheur qui nous paraît bien insignifiant quand on est à la maison.

Havre Saint Pierre

L’Archipel-de-Mingan ♥

Une super belle journée nous attend le lendemain. En effet nous partons à l’assaut de l’Archipel-de-Mingan. À bord de notre zodiac nous faisons escale pour trois heures sur l’île Quarry. Après une chouette randonnée dans les bois nous arrivons au site exceptionnel pour admirer les célèbres monolithes. La Côte-Nord n’en finit plus de nous séduire, de nous surprendre. Qui pourrait penser qu’on peut voir de telles merveilles de la nature au Québec ? Nicolas a rédigé un article plus détaillé avec de magnifiques photos sur leur nuit sur l’île Quarry en tente oTENTik.

Île Quarry

Île Quarry monolithes

Nous enchainons, l’après midi, avec l’île de Niapiskau. De superbes monolithes nous font face et nous laissons aller notre imagination à se figurer la fameuse « Bonne femme » de l’île Niapiskau, le gâteau de la mariée. C’est fascinant et amusant de deviner des « objets » sculptés dans la pierre. Ashley, la guide, nous donne moult détail sur l’histoire de cette île. Elle nous fait rêver avec ses explications, un atout incontournable pour explorer et mieux comprendre ces formations sédimentaires.

île de Niapiskau

Road trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRîle de NiapiskauRoad trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRîle de NiapiskauRoad trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRîle de Niapiskau

La « Bonne femme » de l’île

Road trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VR

L’histoire s’écrit depuis des millions d’années sur l’Archipel-de-Mingan. À notre tour, nous voilà témoins d’un de ses pans. Au détour d’une arche, en plein coeur de la végétation, sous une grotte, les monolithes se dévoilent et laissent notre âme d’enfant vagabonder, imaginer. Un tableau sculpté par les vents, par l’eau où le passé sublime le moment. À faire sans hésiter.

Tarifs : Le forfait qu’on a pris ne semble plus exister sur le site des Services maritimes Boréale. Pour 3h d’excursion sur l’île Quarry, 1h sur l’île Niapiskau et la découverte, depuis le bateau, de l’île Fantôme nous avons payé 208,20$ taxes incluses (140€).

La petite ville de Havre Saint Pierre

C’est bien mignon, surtout du côté de la marina, on a fait de jolies balades (avec option trottinette) en profitant du panorama. Outre la Réserve de parc national de l’Archipel-de-Mingan, vous pourrez faire un tour du côté de la Maison de la culture Roland-Jomphe pour en savoir plus sur l’histoire du coin.

Havre Saint Pierre

Nos hébergements :

Camping municipal de Havre-Saint-Pierre pour 3 nuits + deux services = 99$

Nos restaurants :

Road trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRChez Julie restaurant Notre journée s’achève à la table réputée de Chez Julie. Quand je me replonge dans cette soirée je ne peux m’empêcher de saliver au souvenir de ma délicieuse chaudrée de la mer. Un délice réconfortant et savoureux, la meilleure que j’ai mangée de ma vie, assurément ! Le plateau de poissons était succulent, la sole et le filet de morue fraîchement pêchés sont à ne pas manquer.Road trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VROn continue nos extases papillaires le lendemain au restaurant La Promenade. Je me suis fait plaisir en optant pour le homard Thermidor et oh là là que c’était bon. On s’est franchement régalés à Havre-Saint-Pierre. Je vous recommande ces deux adresses les yeux fermés.La promenade restaurant

Aguanish, Kegaska et Natashquan

Au bout de la 138

Notre séjour achève, bientôt nous allons faire le chemin du retour mais avant cela nous décidons de nous rendre à Kegaska, au bout de la route 138. Alors pour ce qui est de la route justement, parlons-en. À partir de Point Parent, la route goudronnée prend fin pour laisser place à un sentier de terre et de petits cailloux. Autant vous dire qu’avec ses 44 kilomètres en camping-car n’est pas de tout repos. Honnêtement, c’est l’enfer et c’est long… puis faut reprendre le même chemin pour en repartir évidemment… mais ça vaut la peine.

Le petit village qui vit clairement de la pêche est trop mignon. L’attraction, le pourquoi on vient jusqu’ici, c’est vraiment pour prendre une photo devant le panneau qui annonce le bout de la route. Donc on a fait comme tout le monde et on a pris la pose.

Kegaska panneaux 138

Road trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRKegaska bout de la routeRoad trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRKegaska bout 138

Nous avons ensuite marché un peu dans le village et pris quelques clichés en se disant qu’il faut être né ici pour vivre ici. Le village est si reculé, au milieu de rien. J’ai d’ailleurs lu pleins d’articles sur la vie à Kegaska car ça m’intriguait de savoir comment on peut vivre aussi loin de tout dans un pays aussi développé que le Canada, c’est fascinant.

Kegaska cote nord Kegaska cote nord

À Kegaska il ne faut pas manquer l’épave du Brion (que nous n’avons pas vue) et la charmante église anglicane St Philip.

Natashquan

Avant de retourner à notre campement, à Aguanish, on fait une halte au café l’Échouerie à Natashquan. Cet établissement n’est ouvert que l’été et change d’exploitants chaque année. En 2020 deux jeunes femmes de Montréal étaient aux commandes. J’adore le concept et à noter que c’est le seul café-bistro du coin !

Road trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRNatashquan les galets

En arrière, à gauche on voit le Café l’Échouerie

Road trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRNatashquan les galets

Venir à Natasquan c’est aussi venir y admirer les Galets. De petites cabanes qui abritaient autrefois des échoppes et servaient d’entrepôts pour les pêcheurs prennent place entre terre et mer. Témoins de l’industrie florissante de la pêche à la morue, ces douze bâtiments ont été désignés « bien culturel » par le gouvernement du Québec. Ils sont très photogéniques et accessibles à pied depuis le Café l’Échouerie.

Road trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRLes galets NatashquanRoad trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRLes galets NatashquanRoad trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRLes galets NatashquanRoad trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VR

Avant d’amorcer notre retour vers Baie Comeau, nous profitons d’une douce soirée pour marcher sur la plage de notre camping à Agaunish. Les terrains sont loin d’être tous occupés et on savoure ce moment suspendu au son des vagues. L’air est frais mais cela n’arrête pas notre petit Justin qui veut absolument mettre ses pieds dans l’eau. Le coucher de soleil est superbe, ce n’est que du bonheur.

Aguanish

Photos prises avec mon téléphone portable

Notre hébergement :

Camping-Relais des Cayes pour 2 nuits et 2 services : 57,50$

D’Aguanish à Baie Comeau, 5 jours de route et de découvertes

C’est le temps d’avaler ces 540 kilomètres qui nous séparent de Godbout, là où nous prendrons le traversier pour rejoindre Matane. Tout d’abord on refait halte à Sept-Îles pour une nuit de boondocking aux Jardins de l’Anse. Enfin, on peut voir la ville sous le soleil mais le temps nous manque pour l’explorer au maximum. On se contentera d’un beau coucher de soleil après un souper chez Mikes.

Port Cartier et ses villages

Et c’est reparti direction Port Cartier mais avant cela on fait une pause sur la plage Gallix. Une petite marche au bord de l’eau, le vent dans les cheveux et les yeux toujours émerveillés par ces paysages de la Côte-Nord.

Road trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRplage Gallix road trip cote nordRoad trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRroad trip cote nord plage gallixRoad trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRRoad trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRRoad trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRRoad trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VR

Un peu moins de 7 000 âmes vivent à Port-Cartier, petite ville que nous avons franchement aimé. Le parc de la Taïga est notre premier arrêt. Deux kilomètres de sentiers qui bordent la rivière aux Rochers nous attendent avec de jolis points de vue, notamment celui de l’imposante chute d’eau.

Amateurs de pêche vous serez forcément conquis puisqu’il est possible de pêcher le saumon à divers endroits (droits requis).

Road trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRRoad trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRRoad trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRRoad trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRRoad trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VR

Nous continuons notre exploration jusqu’au Café Graffiti et, une fois encore, la quiétude du lieu nous pousse à nous asseoir sur les rochers et prendre le temps.

Au loin, l’épave d’un bateau, encore plus loin le fleuve qui n’a pas de fin. Dommage qu’il ne fasse pas beau car l’endroit semble parfait pour étaler sa serviette.

Road trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRPort Cartier road trip cote nord

Après quelques emplettes à l’épicerie nous rejoignons l’île Patterson pour passer la nuit. Nos sources nous indiquent qu’on peut y pratiquer le boondocking. Comme d’habitude nous ne tardons pas trop afin d’avoir un bel emplacement, et bingo c’est parfait ! L’Île Patterson c’est un ancien camping donc les emplacements sont délimités et arborés. Bon ce n’est plus trop entretenu mais sérieusement c’est génial. Notre repas engloutit on part se balader… au bord de l’eau. On crapahute sur les rochers et on attend que le soleil nous quitte, mais que c’est beau !

port cartier ile Patterson

S’arrêter tout le temps…

Nous reprenons la route de bon matin. Nous quittons la 138 une première fois pour admirer la plus vieille église de la Minganie à Rivière-Pentecôte, un village qui fait parti de Port-Cartier. Quelques photos (toujours), quelques pas pour se dégourdir et on embarque de nouveau dans notre camping-car.

rivière Pentecôte

Rivière Pentecôte

Première photo de ma grossesse dans le décor de Rivière-Pentecôte

Pour notre pause déjeuner, on se stationne au Musée Louis Langlois à Pointe-aux-Anglais (village de Port-Cartier). Juste à côté se dresse devant nous l’Église Saint-Paul-de-la-Pointe-aux-Anglais et son cimetière. Pointe-aux-Anglais c’est aussi une grande plage d’une dizaine de kilomètres et un camping rustique ouvert l’été.

Road trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRPointe-aux-Anglais cote nord road tripRoad trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRPointe-aux-AnglaisRoad trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VR

Baie Trinité

Nous sommes de retour à notre camping ! IL FAIT BEAU !!! On va poser nos petites fesses sur la plage, on étend les serviettes, c’est trop bien. Justin veut aller dans l’eau, évidemment, mais la température ne s’y prête pas du tout. L’eau est glacée mais ce n’est pas grave car IL FAIT BEAU !

Road trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRroad trip cote nord QuebecRoad trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VRTrop contents de la météo, on s’emballe et on se tente un feu extérieur, le premier des vacances. Nous n’avons pas les guimauves mais on s’éclate à regarder les flammes danser et surtout on capote sur ce magnifique coucher de soleil aux couleurs rosées.
Pis c’est moi qui ai fait le feu et j’étais bien fière !

baie trinité road trip cote nord

Phare de Pointe-des-Monts

Le lendemain matin il pleut pour changer. Cela va t-il nous arrêter ? Que nenni nous partons pour le Phare de Pointe-des-Monts. Des phares sur le bord du fleuve il y en a tout plein au Québec. Les échanges commerciaux avec les britanniques sont nombreux et les eaux du Saint-Laurent tumultueuses à l’occasion. Les naufrages sont fréquents alors les phares s’érigent ici et là pour aider les marins à naviguer mais aussi à leur porter assistance en cas de catastrophe. C’est dans ce contexte que le Phare de Pointe-des-Monts est construit et mis en fonction en 1829.

phare pointe des monts cote nord

L’histoire des phares, et celui-ci ne fait pas exception, c’est aussi l’histoire des gardiens de phare et de leur famille. Neuf gardiens se succèderont ici de 1830 à 1983. Personnellement j’ai adoré en apprendre plus sur ces familles et leurs conditions de vie. Une projection de 22 minutes sur la vie du phare est proposée et je vous la conseille vivement. À l’intérieur du phare quelques objets d’époque sont également exposés, mais il y en a trop peu selon moi. Je suis un peu resté sur ma fin. Par contre après l’ascension des sept étages j’ai apprécié pouvoir me rendre sur le toit du phare et profiter de la vue (bon, partielle dans notre cas) à 360 degrés.

Tarifs : 12$ par adulte et 9$ par enfant de plus de 6 ans

Ça sent la fin des vacances…

Baie Comeau express

Nous quittons Baie-Trinité pour rejoindre Baie Comeau. Pour ce dernier midi nous optons pour la table de la Microbrasserie St Pancrace. Excellent, vraiment c’était trop bon ! On s’est régalés. Je voulais vraiment aller à la savonnerie Borale mais nous étions lundi, c’était fermé ! Dommage !

Côté bouffe on a eu un gros coup de coeur pour la Crêperie de la Reine. Nous nous sommes attablés deux fois (à l’aller et au retour) à la crêperie car c’était vraiment délicieux.

Pour notre dernière nuit ce sera boondocking, encore. Le parc des Pionniers s’y prête vraiment. Grand parc de jeux pour les enfants, au bord de l’eau, sanitaires accessibles, tout confort quoi !

En fin de journée, nous embarquons sur le navire F.-A. Gauthier pour une traverse de 2h10 qui part de Godbout jusqu’à Matane. Une fois le véhicule stationné, nous sommes invités à rejoindre les lieux communs pour apprécier notre voyage. Mais que c’est beau ! J’étais impressionnée, j’avais l’impression d’être sur un luxueux paquebot de croisière.

traversier Godbout Matane

L’aménagement est superbe, c’est vaste, propre et il y a tant d’espaces dédiés au repos. On peut y regarder la télé, prendre un repas à bord, s’amuser dans la salle de jeux des enfants, relaxer dans de petits salons ou sur des fauteuils confortables. Il est possible de passer du temps à l’intérieur, notamment au salon panoramique, ou à l’extérieur grâce à de vastes terrasses. Non vraiment, c’est une expérience incroyable et je vous la recommande chaudement.

Le navire F.-A. Gauthier qui peut accueillir 180 véhicules et pas moins de 800 passagers vous promet une traverse en toute quiétude et tout confort. Pour les détails concernant les horaires et les tarifs je vous invite à visiter leur site web.

La Côte-Nord un souvenir impérissable

Dans quelques heures nous quitterons la Côte-Nord. Nous ne le savons pas encore mais la région nous marquera, nous laissera un souvenir impérissable de ce grand road trip. Car oui, quitter la Côte-Nord c’est aussi mettre fin à ces six semaines en famille sur les routes du Québec avec notre camping-car.

De la Côte-Nord, je garde en mémoire une nature sauvage qui donne parfois le sentiment d’être le premier homme à fouler son sol. Je garde en tête le bruit du vent qui froisse les feuilles, l’odeur des plats généreux des restaurants de Havre-Saint-Pierre, la satisfaction d’être arrivée au bout de la route à Kegaska, la beauté des paysages sculptés par l’eau et le vent mais aussi la sérénité du bord de l’eau. J’entends encore le clapotis des vaguelettes à Aguanish et le souffle des baleines à Tadoussac. Repenser à la Côte-Nord c’est renouer avec une émotion intacte de sérénité et de calme.

La Côte-Nord sous ses airs parfois hostiles ne vous laissera pas de marbre. « Entre nature et démesure » son slogan ne peut être mieux choisi. Conquis, ravis, sereins, surpris et surtout avec une envie mordante d’y revenir, voici comment vous vous sentirez en vivant la Côte-Nord.


Pour vous aider dans l’organisation de votre séjour, vous pouvez visiter le site de Québec Maritime.

*** Planifiez votre voyage avec le guide Ulysse Explorez Charlevoix, Tadoussac et la Côte-Nord ***
10% de réduction avec le code TRIPCANUSA

L’article Road trip sur la Côte-Nord : notre itinéraire en VR est apparu en premier sur Trip USA - CANADA.


wallpaper-1019588
Port Lagaden, petit port typique du golfe du Morbihan
wallpaper-1019588
Port Lagaden, petit port typique du golfe du Morbihan
wallpaper-1019588
Kutnà Hora
wallpaper-1019588
Vodlozero