Visiter la Côte Nord : Tadoussac et ses environs

Road trip Québec 2020
Étape 8 – Région Côte-NordTadoussac / Les Bergeronnes / Les Escoumins

Nous quittons le Saguenay pour la dernière partie de notre séjour, mais non la moindre, soit visiter la Côte-Nord. Je dois dire, d’ailleurs, que la portion de route qui va du Saguenay à Tadoussac a été une des plus belles que nous ayons faite. En plein coeur du Parc national du Fjord-du-Saguenay, les montagnes se profilent toujours plus hautes. Nous roulons dans cette riche nature où l’on ne sait plus où poser le regard tant les paysages sont grandioses. Ça commençait en grandes pompes ces quinze derniers jours de vacances ! Premier arrêt à Tadoussac pour continuer vers les Bergeronnes puis les Escoumins, allez on y va !

Enfin, Tadoussac !

Qui pourrait croire qu’après dix années passées au Québec nous n’avions encore jamais mis les pieds à Tadoussac ? Cette ville hyper touristique est le lieu privilégié pour l’observation des baleines. Beaucoup de voyageurs étrangers choisissent donc d’y faire escale pendant leur séjour au Québec. Alors, enfin, c’est notre tour. Nous sommes restés trois jours et deux nuits à Tadoussac et c’est vraiment parfait pour voir l’essentiel.

Visiter Tadoussac

Tadoussac, la pépite de la Côte-Nord

Honnêtement rien n’égal le charme et le sentiment profond de vacances dans ce semblant de station balnéaire qu’est Tadoussac. Le coin nous a rappelé nos séjours sur la côte ouest Atlantique en France, où on y retrouve la plage, les petits restos bourrés de cachet, la boutique de souvenirs ou encore l’échoppe de crème glacée. Sans oublier les excursions en bateau et les terrasses avec vue. Tout y était pour passer quelques jours de détente absolue et faire de chouettes découvertes.

Excursion aux baleines

Alors, venir à Tadoussac et ne pas faire de croisière pour observer les baleines serait quand même passer à côté de ce qui fait l’endroit. Nicolas avait écrit il y a plusieurs années un article bien utile sur les embarcations possibles pour l’observation des baleines selon votre situation et vos envies. Enceinte, avec un petit bonhomme de 4 ans nous n’avions guère le choix. C’est donc avec les croisières AML que nous avons embarqué en croisant les doigts pour voir quelques cétacés.

Autant dire que nous avons été gâtés ! Pendant la croisière nous avons pu observer plusieurs rorquals communs, dont une maman et son petit. Deux baleines à bosse nous ont donné un petit spectacle bien après que nous ayons pu admirer un banc de bélugas. Bon, mes photos ne sont pas top du tout mais disons qu’on était loin et que je n’ai pas de téléobjectif !

Visiter la Côte Nord : Tadoussac et ses environsbaleines Tadoussac

Le souffle des baleines

Visiter la Côte Nord : Tadoussac et ses environsbaleines Tadoussac

La maman et son petit… si vous voyez bien (et en arrière les dunes de Tadoussac).

Visiter la Côte Nord : Tadoussac et ses environs

Malheureusement c’est un peu la loterie quand on part en mer. Les guides nous expliquaient qu’ils n’ont aucuns systèmes pour détecter les cétacés et encore moins pour les attirer vers les bateaux. Il y a un profond respect envers ce monde marin et il faut donc croiser les doigts pour avoir la chance d’en voir pendant la croisière. En parlant de guide, le voyage est commenté et permet d’apprendre des choses vraiment intéressantes sur la baie de Tadoussac et ses mammifères marins.

À savoir que le meilleur moment pour observer les baleines est de mai à octobre. C’est pendant cette période qu’elles viennent se nourrir dans les eaux du Saint-Laurent. Pour ce qui est du tarif, il faut compter environ 80$ (54€) par adulte pour une croisière de  3 heures.

Sentier de la Pointe-de-L’Islet

Gros coup de coeur pour ce sentier accessible depuis Tadoussac, en arrière de la marina. La boucle d’à peine un kilomètre est bien balisée et ponctuée de panneaux d’interprétation. Il longe le fleuve et offre de superbes points de vue. Le top c’est de prévoir son petit pique-nique et de s’installer sur les roches pour profiter du panorama. De notre côté on y est allés à plusieurs reprises pendant notre séjour à Tadoussac. Posés sur les rochers, Justin jetait des cailloux dans l’eau pendant que Geoffrey et moi nous cherchions les rorquals au loin. On a eu le bonheur d’en apercevoir, ainsi que des bélugas. Vraiment Tadoussac est le paradis pour l’observation des cétacés.

pointe de l'islet Tadoussac

pointe de l'isolez Tadoussac

Sentier de la Colline-de-l’Anse-à-l’eau

Très rapide, soit environ 45 minutes, le sentier offre, une fois encore, de chouettes vues sur la baie de Tadoussac et le Fjord du Saguenay. Il y a quelques escaliers mais franchement rien de bien compliqué. Le sentier se termine (ou commence, c’est selon) en plein coeur de la ville de Tadoussac. Le stationnement est gratuit et se situe au bout de la rue du Bateau-Passeur.

Visiter Cote Nord Tadoussac

visiter cote nord Tadoussac

Quelques incontournables à ajouter

La microbrasserie de Tadousac

Les microbrasseries du Québec sont toujours un bon choix pour découvrir les différentes saveurs des cervoises brassées sur place. Des établissements comme ceux-là on en trouve dans toutes les régions et on ne se trompe que rarement. Les plats qui les accompagnent sont souvent confectionnés à partir des produits locaux.

Le Poste de traite Chauvin

C’est la pause histoire! Le poste de traite établit par Pierre Chauvin en 1600 a été reconstitué en plein coeur de ville. Lieu d’échange entre les Premières Nations et les Européens, c’est l’occasion d’en apprendre plus sur ce pan de l’histoire commerciale de Tadoussac.

La Chapelle de Tadoussac

Aussi appelée la petite chapelle indienne de Tadoussac, elle se trouve juste en face de l’hôtel Tadoussac. Érigée entre 1747 et 1750 elle est considérée aujourd’hui comme l’une des plus anciennes églises en bois en Amérique du Nord. Depuis 2012 elle est aussi classée comme un lieu historique national.

chapelle Tadoussac

Séjourner à l’hôtel de Tadoussac

Si la petite chapelle se remarque avec ses couleurs vives, que dire de l’imposant hôtel Tadoussac. Paré lui aussi de rouge et de blanc surmontés de jolis volets en bois verts, on peut dire qu’il en impose. Dominant la baie de Tadoussac, l’hôtel Tadoussac est construit en 1865 et demeure depuis un lieu de villégiature incontournable.

Hôtel Tadoussac

Se cultiver au Centre d’interprétation des mammifères marins

Pour les passionnés des animaux marins, voici l’endroit tout désigné pour parfaire vos connaissances. Le centre d’interprétation est situé juste à côté de la marina et les spécialistes vous y accueillent pour répondre à toutes vos questions.

Tarifs : 14$ (10€) pour les 17 ans et +

Explorer les dunes de Tadoussac

Je regrette que nous n’y soyons pas allés, je vous partage donc cet attrait afin que vous ne l’oubliez pas. Il est possible de gravir cette élévation sablonneuse pour contempler la vue sur le fleuve (encore et toujours), sinon vous pouvez simplement profiter de la plage. Les dunes sont reconnues comme un lieu privilégié pour l’observation des oiseaux marins, ouvrez l’oeil.

Point camping

Notre choix s’est porté sur le Camping Tadoussac des Vacances Essipit. Pour la première fois des vacances j’ai senti, qu’en tant que campeurs, nous avions un grand privilège. En effet, la vue qu’offre le camping depuis le terrain de jeux des enfants est vraiment exceptionnelle. Nous surplombions toute la baie de Tadoussac, un décor à perte de vue dont il est difficile de se lasser. Tôt le matin, tard le soir, la lumière danse sur le fleuve Saint-Laurent et le spectacle n’est que plaisir pour les yeux.

Visiter la Côte Nord : Tadoussac et ses environsTadoussacVisiter la Côte Nord : Tadoussac et ses environsCamping TadoussacVisiter la Côte Nord : Tadoussac et ses environs

Un peu plus loin… Les Bergeronnes et les Escoumins

En s’enfonçant dans la Côte-Nord on passe par deux localités qui méritent d’y consacrer un arrêt.

Les Bergeronnes

Le camping

Lors de notre préparation de voyage, on nous avait chaudement recommandé de nous arrêter aux Bergeronnes et notamment à son camping Bon-Désir. Ce dernier promettait un réveil avec les baleines tant les emplacements sont proches du fleuve. Alors, nous confirmons, mais pour cela, il faut être en tente. En effet les emplacements au bord de l’eau sont dédiés aux campeurs non motorisés. Bien entendu on peut toujours y accéder à pied depuis le camping mais cela a bien moins de charme. Avec notre VR nous étions donc sur les hauteurs, avec un grand terrain, certes, mais avec une vue infime sur le fleuve et donc pas de baleines !

La base municipale

Un autre bel endroit pour les observer, et donc nous consoler, est la base municipale Les Bergeronnes. L’accès est super simple, on retrouve un vaste terrain avec des jeux pour les enfants et, surtout, une vue superbe sur le Saint-Laurent. La marée était basse lors de notre visite mais nous avons pu observer quelques rorquals au loin ainsi que des bélugas et des phoques. Une petite boulangerie au doux nom de Ma petite cochonne se situe juste à côté et jouit d’une grande réputation. Évidemment on a voulu tester et on a trouvé ça un peu bof. La propriétaire n’était pas tant aimable, les brioches fourrées peu garnies et les prix assez élevés, de notre humble avis.

Québec VR

Coup de coeur pour le Centre d’interprétation et d’observation de Cap-de-Bon-Désir

Alors là, on a kiffé ! L’endroit est géré par Parcs Canada et, est donc, un espace protégé. Depuis le stationnement il faut quelques minutes pour rejoindre l’aire d’observation. On prend place sur les rochers et on attend que le spectacle débute. Autant vous dire qu’on a été très gâtés, nous avons vu plus de rorquals (et de bien plus près) que lors de notre croisière. De plus, sur place, les guides de Parcs Canada ne sont pas avares d’explications. Amélie était la guide-interprète ce jour là et quelle chance! Gentille, disponible pour chacun elle vulgarisait à merveille ses connaissances. Ne manquant aucun animal elle dirigeait nos regards vers les animaux marins tout en nous régalant de son savoir.

cap bon désir Tadoussac

Les cétacés s’approchent vraiment près du rivage, on a donc vu des rorquals communs à n’en plus finir ainsi que de nombreux marsouins et même un petit phoque tout mignon qui sortait sa tête de l’eau comme pour nous saluer. C’était vraiment incroyable, on a adoré.

Nous avions emmené notre pique-nique, un vrai bonheur. Je vous conseille fortement de vous munir de chapeaux et de crème solaire ainsi que de l’eau car sur les roches en plein soleil, difficile de s’en passer.

❂ Tarif : 7,90$ (5€) par adulte et gratuit pour les 17 ans et moins
❂ Adresse : 13, ch. du Cap-de-Bon-Désir

Les Escoumins

Nous terminons ces premiers jours en Côte-Nord en s’arrêtant aux Escoumins. Ce petit village offre peu d’attraits si ce n’est sa vue magnifique.

Notre première expérience de boondocking

Alors tout d’abord, une petite explication s’impose sur ce qu’est le boondocking. Pour faire simple ce sont des endroits où le camping est autorisé mais où il n’y a pas de services. Ces emplacements sont gratuits mais exigent que l’on soit autonome. Quelques sites internet les répertorient (iOverlander et park4night) et mon conseil c’est vraiment de ne pas arriver trop tard. D’une part vous pourrez vous choisir le meilleur emplacement et ensuite (et surtout) être bien certain d’avoir une place, car c’est assez prisé.

Boondocking Escoumins

Cette première nuit de boondocking a été incroyable. Nous étions au Parc de la Rivière et puisque nous sommes arrivés très tôt nous avons eu la chance d’avoir l’un des meilleurs spots comme vous pouvez le voir sur les photos. En plus de cet emplacement de choix, nous avions le bruit de l’eau comme fond sonore, un vrai bonheur. Autant je suis restée mitigée de mon expérience en VR mais je me souviens de cette soirée comme un doux et précieux souvenir. Je disais à Geoffrey que je me sentais vraiment en vacances, au calme et complètement sous le charme du décor.

Les campings c’est le must pour les commodités mais le boondocking est à tester pour ceux qui veulent sortir des sentiers battus. Il est important de dire que c’est gratuit et que bien souvent il y a des points d’eau accessibles et même parfois des sanitaires. Bref, une super expérience !

Les Escoumins, les pieds dans l’eau

Clairement on ne peut pas être plus proche du fleuve quand on est aux Escoumins. Les commerces, les restaurants sont tous avec vue. La modeste épicerie Intermarché possède tout ce qu’il faut pour les campeurs.

Les Escoumins Tadoussac

À notre réveil, nous avons arpenté la promenade des Escoumins et le sentier des Moulins. Une bonne marche qui nous fait longer la baie pour atteindre Pointe-à-la-Croix. Depuis cet endroit on peut relaxer en contemplant le fleuve, et, si on chanceux, des oiseaux marins et des baleines font leur apparition. Le sentier des Moulins, qui part en arrière de la poissonnerie se rend jusqu’au traversier mais nous ne nous sommes pas rendus jusque là.

Les Escoumins

Des vraies vacances ressourçantes

Ainsi s’achève cette première étape dans la région de la Côte-Nord. Un bon bol d’air iodé et d’embruns marins qui nous a séduit et ressourcé. Le fleuve a cet effet d’apaisement, de retour aux sources et nous avons adoré ces quelques jours à l’observer, le longer, l’admirer et le goûter de nos petits pieds nus.

Les cétacés sont définitivement l’attraction et on se prend vite au jeu de les chercher dès que notre regard rencontre le Saint-Laurent. Ces mammifères marins, libres dans leur environnement naturel nous offrent un spectacle en continu et on ne peut que s’émouvoir en les observant.

Le temps est suspendu, la connexion avec la nature est forte, le calme et la sérénité du fleuve nous assurent des vacances inoubliables. Voici comment on s’est senti en visitant Tadoussac et ses environs. Je vous souhaite vivement de vivre Tadoussac.


➤ Prochaine étape de notre road trip ↠ Baie Comeau

L’article Visiter la Côte Nord : Tadoussac et ses environs est apparu en premier sur Trip USA - CANADA.


wallpaper-1019588
Port Lagaden, petit port typique du golfe du Morbihan
wallpaper-1019588
Port Lagaden, petit port typique du golfe du Morbihan
wallpaper-1019588
Kutnà Hora
wallpaper-1019588
Vodlozero