Vol retardé, comment faire une réclamation pour obtenir une indemnisation ?

Nombreux sont les voyageurs à avoir déjà patienté de longues heures à l’aéroport à cause d’un vol retardé. Pour ma part, le plus long a été près de 3 heures d’attente à l’aéroport de Manchester pour rejoindre Lyon. Il est important de savoir que ce délai d’attente peut parfois être indemnisé financièrement. Comment faire une réclamation pour obtenir une indemnisation en cas de vol retardé ? Je vous donne dans cet article des conseils pour mieux connaitre vos droits et faire la démarche facilement en vue d’un dédommagement.

Vol retardé, comment faire une réclamation pour obtenir une indemnisation ?

Que dit la loi ?

Tout d’abord, il est important de savoir que compagnie a le devoir d’apporter une assistance à ses passagers si le retard est supérieur à :

  • 2 heures pour les vols court-courriers (moins de 1.500 km).
  • 3 heures dans les cas de vols dans l’Union Européenne de plus de 1.500 km, et de 1.500 à 3.500 km pour les autres vols.
  • 4 heures pour les vols long-courriers (plus de 3.500 km).

La réglementation européenne CE 261/2004 a été créée pour défendre le droits des voyageurs et les protéger. Cliquez sur ce lien pour lire les droits des passagers définis dans le règlement européen CE 261/2004. Elle concerne les déplacements dans l’Union Européenne, l’Islande, la Norvège et la Suisse. Cette loi de 2004 permet aux passagers d’obtenir une indemnisation dont le montant peut atteindre 600 euros, selon le préjudice subi. Cette réglementation intervient dans certains cas, et principalement pour un retard de vol supérieur à 3 heures, une annulation de vol, un refus d’embarquement en cas de surbooking ou une correspondance ratée. A noter que le délai pris en compte est le délai d’arrivée (et non de départ).

Lorsque le passager entreprend des démarches, il doit être en mesure de prouver que le vol réservé était en retard, et qu’il s’est présenté à l’embarquement suffisamment en avance pour prendre le vol concerné.

Le délai est de 5 ans pour porter réclamation, à compter de la date du voyage concerné.

Il faut être patient car le remboursement peut avoir lieu quelques semaines ou quelques mois après la demande.

3 étapes pour préparer sa réclamation afin d’obtenir une indemnisation

Un formulaire de plainte doit être envoyé à la compagnie aérienne qui est en cause au retard ou à l’annulation de vol.

Il est possible de prendre contact avec Air Indemnité pour réclamer votre indemnisation pour un vol retardé. Ce dernier est spécialisé dans l’indemnisation des passagers aériens. Cet intermédiaire réalise la démarche à la place du voyageur auprès de la compagnie aérienne.

Voici les 3 étapes clés d’une demande d’indemnisation :

  • Déposer gratuitement la réclamation en remplissant le formulaire sur le site Air Indemnité.
  • Transmettre les pièces justificatives qui sont généralement les suivantes : une photocopie de la carte d’embarquement et/ou du billet électronique + une attestation de retard, d’annulation ou de surbooking + une photocopie de la pièce d’identité + tout document permettant de consolider le dossier comme l’étiquette des bagages enregistrés en soute.
  • Percevoir l’indemnisation. Celle-ci ci est rétribuée au passager victime du retard ou de l’annulation de vol. Une commission de 30% sur l’indemnité perçue est transmise au site pour le service donné. Si la demande de remboursement n’est pas validée, le voyageur n’a aucun frais à payer.

Quel est le montant d’une indemnisation en cas de retard d’avion ?

Si le préjudice est prouvé, la somme versée varie en fonction de la distance du vol. Voici une estimation :

Pour un vol dans l’Union Européenne :

  • Moins de 1.500 km : 250 €
  • Plus de 1.500 km : 400 €

Pour un trajet entre un aéroport de l’Union Européenne et un aéroport situé hors Union Européenne :

  • Jusqu’à 1.500 km : 250 €
  • De 1.500 à 3.500 km : 400 €
  • Plus de 3.500 km : 600 €

Au delà de 5 heures de retard, il est également possible de renoncer à prendre son vol, et demander ensuite le remboursement total de son billet d’avion.

Il est également possible de faire une demande de dommages et intérêts si des conséquences personnelles sont liées au retard du vol. Il peut s’agir par exemple d’annulation de vacances ou des frais de taxi non prévus initialement.

Il est important de noter que la compagnie aérienne ne peut pas être tenue responsable en cas d’évènement imprévisible. Une grève des contrôleurs aériens, qui ne sont pas salariés de la compagnie, est considérée comme une circonstance exceptionnelle. C’est également le cas d’une condition météorologique trop mauvaise qui empêche un avion de décoller. Inutile de faire une réclamation pour vol retardé dans ce cas.

J’espère que ces conseils vont servir à tous les passagers qui souhaitent obtenir facilement une indemnisation en cas de retard d’avion.


wallpaper-1019588
Сomment se divertir pendant ses vacances au cœur du Canada ?
wallpaper-1019588
Сomment se divertir pendant ses vacances au cœur du Canada ?
wallpaper-1019588
La cathédrale de Spire : symbole impérial en Allemagne
wallpaper-1019588
La musique hongkongaise que j’aime
wallpaper-1019588
Projet 52: les animaux de la maison
wallpaper-1019588
En route pour de nouveaux voyages
wallpaper-1019588
15 mai – Women like us
wallpaper-1019588
14 mai – Ce rêve bleu…