Throwback Thursday thunder: USA 2016

Au cas où je n'aurais pas été claire hier, voilà ce que j'ai écris au lendemain de l'election américaine de 2016. Je le pense toujours et même plus. Ce matin là, pour la première fois en réveillant GeekAdo je ne lui ai pas dit bonjour. Je lui ai dit : je suis désolée. Je vous rassure, j'ai dit bonjour après. Mais je suis désolée du monde dans lequel mes enfants grandissent. Je suis désolée parce que c'est ma faute. C'est la faute de tous les adultes qui foutent en l'air l'avenir de leurs enfants sans même s'en rendre compte. Qu'est-ce qu'on a fait pour en arriver là, qu'est-ce qu'on a raté? Quand je vois ma colère face à la génération au-dessus, celle des baby boomers, j'imagine combien mes enfants nous en voudront de n'avoir pas su protéger leurs libertés. Parce que c'est ma faute, ok, mais la majorité des retraités, vous avez fait très fort! Que ce soit en Angleterre avec le brexit ou aux US, vous êtes phénoménaux de racisme, d'aveuglement sectaire et d'imbécillité totale. Les britanniques de moins de 45 ans ont voté pour l'Europe. Ce sont les plus de 45 ans qui ont voté brexit. J'ai vu passer une infographie très intéressante. En tenant compte de la répartition des votes par tranches d'âge, si on enlève les électeurs décédés depuis le 23 juin et si on rajoute ceux qui ont eu 18 ans, le résultat du référendum serait exactement inversé. Qu'est-ce ce qui autorisent les adultes à foutre en l'air sans réfléchir l'avenir de leurs enfants et petits-enfants, ou du moins à laisser faire sans réagir?

Throwback Thursday thunder: USA 2016


Source
Il paraît qu'aux États Unis, l'élection de Trump était un vote de protestation contre les élites. WTF?!? Un milliardaire, ce n'est pas l'élite? Et puis, ça va pas mieux, on ne vote pas pour " leur " montrer qu'on n'est pas content...C'est sûr, en Angleterre, vous avez bien montré votre colère, et on en voit déjà les résultats, mais montrer à qui? Sérieusement, qui s'en prend déjà plein la tête à cause du brexit? Qui voit son pouvoir d'achat fondre à cause de l'effondrement de la livre sterling? Qui a peur de perdre son boulot parce que les entreprises ferment ou déménagent? Qui a du mal à faire ses courses parce que les prix dans les supermarchés flambent déjà? Qui voit les allocations et les retraites diminuer? Vous croyez que c'est David Cameron? Que ce sera Hilary Clinton aux US? Ou vous bande de décérébrés qui vous tirez une balle dans le pied en criant victoire? Je suis atterrée. Les cons prennent le pouvoir partout. Ils détruisent allègrement toutes les valeurs auxquelles je crois, je ne sais plus où j'en suis. Surtout que je deviens égoïste aussi, comme eux, égoïste et méchante. Je me contrefiche des messages larmoyants reçus ce jour là de la part de gens qui venaient chouiner sur le résultat des élections américaines mais qui me disaient de la fermer avec mon brexit, qu'ils s'en foutent ou que c'est bien fait pour nous, on n'avait qu'à pas partir. Et après, ils venaient pleurer à l'élection de Trump! Mais il a été élu par des gens comme vous. Qui sont aigris au point de condamner les choix de vie des autres sans savoir pourquoi, parce qu'on n'a pas le droit d'être différent, ou juste par paresse. Par laisser-faire.

On a craqué, on est rentré en France. Pas parce que je pense la France à l'abri de la vague de populisme qui submerge le monde, loin de là. Mais ça n'a pas été, comme je le craignais en 2016, un échec complet, bien au contraire. Je reste persuadée que c'était la seule solution. Mais c'est quand même une abdication de mes rêves et de tout ce en quoi je croyais. C'est un peu donner raison à tout ceux qui refusent la tolérance, la liberté, l'ouverture aux autres, à tout ceux qui considèrent qu'être né par hasard quelque part oblige à ne jamais en bouger. Mais les brexiters l'ont dit, et continuent à le hurler d'ailleurs, les électeurs de Trump aussi, le monde se ferme. Alors qu'est-ce qui est le mieux pour mes enfants? On continue à se battre, en pure perte, ou renoncer?

Je suis désolée pour mes enfants. Ils ne grandiront pas avec cet immense espoir en l'avenir que j'avais à leur âge, avec ce formidable élan de liberté et de tolérance que ma génération a connu . Et gâché, par égoïsme ou par paresse. (Je précise par rapport à 2016 que je me contrefiche de qui est en face de Trump. Ça serait une plante en pot, ça serait pareil, je ne fais pas de commentaire sur la politique intérieure américaine, mais sur la symbolique du trumpisme).

Cet article, publié dans Les colères, est tagué election, monde, ouverture, trump, usa. Ajoutez ce permalien à vos favoris.


wallpaper-1019588
5 stations de ski pour les non-skieurs à conseiller
wallpaper-1019588
Les 3 meilleurs spots de plongée en Guadeloupe
wallpaper-1019588
Les 3 meilleurs spots de plongée en Guadeloupe
wallpaper-1019588
Saint-Anne d'Auray
wallpaper-1019588
Quoi faire à Oka ?
wallpaper-1019588
Quoi faire à Oka ?
wallpaper-1019588
Mardi Tourisme : la place des 3 cultures
wallpaper-1019588
Se soigner en voyage