Apprendre moyennement l’histoire anglaise en s’amusant : épisode 13

J'ai décidé, dans l'espoir de détendre l'atmosphère à ma petite échelle en cette période de confinement, de massacrer l'histoire de l'Angleterre, sans aucune compétence ni prétention autre que celle de faire rire un peu. Résumé de l'épisode précédent: Walt Disney a outrageusement calomnié le pauvre Jean sans Terre, qui a certes perdu une partie des possessions françaises de ses parents, mais qui a permis à la population de souffler un peu. Ça tombe bien, on va pouvoir se préparer tranquillement à la guerre de 100 ans!

Apprendre moyennement l’histoire anglaise en s’amusant : épisode 13Source

Les relations franco-anglaises étaient déjà assez colorées avant la guerre de 100 ans, mais elles ne concernaient globalement que les nobles. Et puis d'un coup, on va se mettre à se taper dessus à plus grande échelle, en enrôlant de force de malheureux pequenots ou en allant cramer directement leurs champs. Qu'est-ce qu'on s'amuse. Il n'y a pas à dire, les échanges linguistiques au quatorzième siècle, ce n'est pas au point, d'autant plus que les chefs parlent français d'un côté comme de l'autre. C'est un peu la source du problème d'ailleurs...Les Plantagenets, qui je le rappelle possèdent aussi la moitié ouest du royaume de France, malgré l'ineptie militaire de Jean, sont donc sensés prêter allégeance au roi de France. Ça les contrarie vivement. C'est sûr qu'entre rois, ça le fait pas non plus. En tout cas, ça n'arrange pas les relations déjà pétulantes entre cousins royaux. On enchaine les échauffourées et les batailles mais ça reste assez brouillon tout ça. C'est presque amical. En tout cas, ça devient traditionnel. Et puis soudain, tout se complique.

Au départ, c'est justement parce qu'il commence à se lasser de toutes ces guéguerres à répétition que Philipe Le Bel de France décide d'y mettre un terme en mariant sa fille Isabelle à Edward, héritier du trône anglais. Voilà on est en famille, on arrête de se disputer bêtement et on n'en parle plus. C'est raté. Attention, ce n'est pas la faute de cette pauvre Isabelle. Elle n'était pas forcément comique, mais elle n'a jamais voulu délibérément commencer la guerre de 100 ans. Si elle avait eu un frère de meilleure qualité, capable de succéder à leur père Philipe et de se reproduire correctement, il y aurait eu moins de problème. Isabelle a certes mis la pagaille, mais uniquement en Angleterre. Elle est assez connue depuis sa prestation dans les rois maudits, de Druon qui lui a valu aussi plusieurs apparitions télévisuelles. Elle tient également le premier rôle féminin dans Braveheart, sous les traits de Sophie Marceau. C'est dire si elle était douée pour le show-business, ce qui était quand même plutôt visionnaire pour son époque, puisqu'elle est née en 1295. Pour faire plaisir à papa, elle épouse donc Edward II d'Angleterre en 1308. On ne peut pas dire que ça leur réussisse, puisqu'ils sont en concurrence directe pour sauter sur tout ce qui bouge, à condition que ce soit un garçon. Il semblerait que William Wallace est clairement choisi son camp et est nettement préféré la reine (je résume). Ça fait désordre tout ça, et Isabelle, aidée de son petit copain Mortimer (on dirait un méchant dans Harry Potter) décide de suicider son mari. Elle devient régente et ça ne rigole plus, c'est Isa qui commande, jusqu'à ce que son fils Edward III (celui qui est connu pour avoir fait du camping à Calais) soit assez grand pour prendre le pouvoir. Il se débarrasse d'un revers de hache main de Mortimer. On avait une vision assez sanguinaire spéciale de la famille recomposée au XIV siècle! Mais il ne touche pas à sa maman. Isabelle continue à s'éclater jusqu'à sa mort en 1358. Les anglais la considèrent comme la première femme fatale de leur histoire, en français dans le texte.

Vous allez me dire, et la guerre de 100 ans dans tout ça ? Et bien pendant qu'Isa s'éclate en Angleterre, ça rigole moins à la cour de France. Je vais résumer parce qu'on ne va pas se taper tout Maurice Druon non plus. Papa Philou laisse la place en 1314 à son fils, Louis X. Jusque-là, tout va bien, ça suit son cours normal. Manque de chance, cet abruti de Louis meurt deux ans plus tard sans descendance utile (son fils Jean ne dépasse pas le stade de nourrisson). Il passe la couronne à son frère , Philippe V, qui dure 6 ans celui-là, avant qu'il ne la refile lui-même à son cadet. Décidément, elle aime bien se promener, cette couronne ! Elle atterrit sur la tête du dernier frère, Charles IV.

Suite à divers scandales adultérins et coucheries à faire rougir même le plus téméraire des Windsor, à coup d'enfants plus ou moins légitimes et petits meurtres, voilà-t-il pas qu'en 1328 il ne reste plus aucun descendant direct de Philippe pour reprendre la boutique. C'est ballot. Enfin aucun descendant en France. Parce que le fils d'Isabelle, Edward va très bien. Bref le roi d'Angleterre, petit fils et unique héritier direct de Philippe le bel est le seul prétendant légitime au trône de France. C'est là qu'on se dit que papy Philou a été visionnaire, un seul roi à la tête des deux pays, plus aucune raison de se faire la guerre, forcément. Youpidoo. Ben non. Ça va même dégénérer pendant plus d'un siècle et on verra ça la prochaine fois, parce que ça commence à faire long tout ça.


wallpaper-1019588
Nerekhta-les-Chambranles
wallpaper-1019588
cours de cuisine avec Van Anh
wallpaper-1019588
Cancale une cité bretonne remarquable
wallpaper-1019588
Au Cap d’Antibes sur le sentier du littoral
wallpaper-1019588
Walt Disney World, 10 ans après
wallpaper-1019588
Sunny Monday #23
wallpaper-1019588
Les capitoles
wallpaper-1019588
La musique hongkongaise que j’aime