Thursday Thunder: if in doubt, blame the Irish

Ceux qui sont là depuis longtemps savent qu'avant l'Angleterre, on a vécu 10 ans en Irlande. On s'y est marié, on y est devenu parents, trois de nos enfants ont la nationalité irlandaise, l'une a même un deuxième prénom imprononçable en gaélique. On est profondément attaché à ce pays, à tel point que quand on a pensé à quitter l'Angleterre et à " rentrer " quelque part, c'est l'Irlande qui nous est venue à l'esprit, pas la France. Pour des raisons pratiques, notamment de transports, ça n'a pas pu se faire...enfin bref, l'Irlande est toujours un chez nous. Quand on est arrivé à Dublin, on a vite été informé par les irlandais de leur léger contentieux toujours présent dans la mémoire collective avec l'Angleterre, mais on a aussi vu les choses évoluer. L'histoire ne s'oublie pas, mais on passe à autre chose, les relations se sont normalisées. La paix s'est même installée en Irlande du nord. Quand j'ai commencé à bloguer en Angleterre, pays que j'ai profondément aimé aussi, j'ai toujours évité la question. C'est du passé de toute façon...et puis, le brexit est arrivé. Il a rallumé les rancœurs et le comportement colonialiste de certains. Depuis quelques jours, ça prend une autre dimension. Le Irish bashing de Boris Johnson and Co tourne à fond et me donne des nausées.

Thursday Thunder: if in doubt, blame the Irish

Après la ministre de l'intérieur qui menace de faire crever les irlandais de faim si ils ne font pas ce qu'on leur dit, c'est tout le gouvernement et la presse brexiteuse qui s'en prennent à Dublin, avec un culot et un mépris pour la réalité remarquables. Le no deal qui s'annonce à cause de leur incompétence, de leur intransigeance, et de leur connerie abyssale? C'est la faute des irlandais! Euh...depuis quand les irlandais ont voté pour le brexit, c'est pas vous qui avez demandé à partir? La frontière entre la république et l'Irlande du nord? C'est les irlandais qui posent problème, exprès! Ah ben ça alors, je croyais bêtement qu'au contraire Dublin fait tout depuis 3 ans, pour éviter de refermer la frontière, y compris d'accepter un back stop que vous rejetez avec véhémence aujourd'hui alors que c'était votre idée. Mais non, tout ça, c'est la faute des irlandais qui refusent de vous obéir, qui se comportent pratiquement en pays indépendant, c'est fou ça non? Voilà qu'ils ne sont plus une colonie et qu'ils préfèrent défendre leurs intérêts plutôt que de payer pour les délires des anglais. Franchement, ils se croient tout permis, ces irlandais. On va les punir. Et voilà comment un gouvernement en vient à utiliser une rhétorique guerrière, neo colonialiste et raciste à l'encontre d'un pays allié, avec qui il partage une histoire quelque peu difficile qui ne demande qu'à s'embraser à nouveau. C'est atterrant. C'est irresponsible. C'est scandaleux. C'est ignoble.

Tout ça est savamment attisé par la presse brexiteuse qui en rajoute dans l'ignoble et le sentiment anti irlandais. Il faut savoir qu'en Angleterre dans les années 60, on trouvait encore des panneaux comme celui sur la photo: pas de noir, pas de chien, pas d'irlandais, à l'entrée de certains pubs ou commerces. Que pendant des décennies, l'irlandais immigré en Angleterre était considéré comme un alcoolique analphabète, juste bon aux travaux manuels. Quand il n'était pas pris pour un terroriste bien sûr. Il y a 20 ans, j'ai failli faire bouffer son fauteuil à un passager anglais dans le même avion que nous, qui se plaignait d'aller dans une colonie arriérée. Sur un vol Aer Lingus pour Dublin. On en a côtoyé au boulot, de ces anglais qui consisteraient toujours l'Irlande comme une dépendance, peuplée de débiles attardés et violents (je précise que c'était une minorité, mais vocale). Tout ça, c'était fini. On avait évolué, d'un côté comme de l'autre de la mer d'Irlande. Et Johnson et ses ministres rallument la mèche sans aucun scrupule, pour masquer leur incompétence et désigner d'autres coupables à leurs propres erreurs. Ils jouent à quoi? Ils attendent quoi? Que la guerre civile reprenne dans le Nord? Que les attentats recommencent? Ou, vu leurs délires colonialistes, que Dublin redevienne un vassal?

Ça risque de rater. Ils ne cherchent peut être qu'à se trouver une excuse pour le no deal et ses conséquences, dont ils seront les seuls responsables, mais ils risquent bien, avec leur irish bashing ignoble, de réussir là où les indépendantistes irlandais ont échoué il y a presque un siècle...pour la première fois depuis des décennies, le gouvernement irlandais évoque ouvertement la réunification. Et si ça marche, je pense que les irlandais qui sont taquins, se feront un plaisir de remercier Johnson, les brexiters et leur irish bashing!


wallpaper-1019588
To my EU friends in the UK
wallpaper-1019588
Préparer son voyage en Thaïlande : les conseils à suivre (formalités, vaccins)
wallpaper-1019588
Friday Feelings #211
wallpaper-1019588
7 bonnes raisons d’aller à l’île Maurice
wallpaper-1019588
Thursday thunder: brexit and freedom of movement
wallpaper-1019588
Ascension du volcan Lascar à San Pedro de Atacama: objectif 5592!
wallpaper-1019588
Ma vie en 20 chansons, épisode 2
wallpaper-1019588
Voyage détente : ce qu’il faut absolument tester pour un voyage reposant au Cambodge