L’oral

GeekAdo, après s'être préparé pendant presque toute sa scolarité aux examens anglais, découvre le bac français, ou plutôt le bac de français cette année. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il est aussi perdu que nous face aux examens du GCSE et des À levels. Ce n'est pas du tout enseigné, organisé, noté de la même façon. Déjà, il n'y a pas d'examen de 4 heures en Angleterre, puisque chaque matière est découpée en toute une série d'épreuves plus courtes. Par exemple en anglais, il aurait passé littérature, expression écrite, construction de la langue séparément, en une heure chacune. Il n'a donc pas appris à gérer son temps. Il fait toujours d'énormes fautes de français à l'écrit, le masculin/féminin reste un mystère pour lui. Mais il y a pire. Il y a l'oral.

L’oral

GeekAdo, en digne fils de ses asociaux de parents, déteste s'exprimer en public, quelle que soit la langue. Il a l'aisance d'une enclume nageant la brasse à l'oral. En français, c'est encore pire. Alors qu'il s'exprime maintenant très bien en français avec nous, quand il perd ses moyens, il se prend pour google translate. Tout sort en traduction littérale de l'anglais, ça ne veut strictement rien dire. On rajoute son talent naturel pour stresser comme une mite saoule devant ce qui ressemble de près ou de loin à un examen, et ça nous donne un gamin qui clignote. Il passe du rouge confus au vert pomme nauséeux en un clin d'œil. C'est dommage qu'on ne soit pas en décembre, il ferait décoration de Noël à lui tout seul. Il s'étouffe, il bafouille, il défaille, il n'en peut plus. C'est donc tout à fait confiante que j'ai laissé mon bébé (de 4m08) devant les grilles d'un lycée qu'il ne connaît même pas tout à l'heure. Tu as ta convocation? Han...Respire! Ton passeport? Han...Respire! Tes textes? Han...Mais enfin, respire! Tout va bien. Heureusement, Maricheri était là pour nous calmer un peu tous les deux. Youpidoo.

Tout ça pour dire que je viens moi aussi de passer l'après midi en apnée, à attendre fébrilement que mon bébé GeekAdo sorte. Vu son état au départ, j'avais peur de récupérer une loque. Et bien pas du tout.

-Ça va?

-Non mais le mec avant moi était trop nul!

-ah. Mais ça s'est bien passé?

-c'est trop deguelasse, tu vois, il a eu le texte que je voulais, il l'a massacré, ce con.

-okayyy...mais toi, tu as eu quoi?

-un vrai debile, ce mec, hein!

Bon, on n'en saura pas plus. Je me dis qu'au moins, il était tellement énervé, il a oublié de stresser. Il a même pensé à respirer, vu le souffle qu'il a pour déblatérer sur le pauvre garçon avant lui. Ça ne peut qu'être positif, non?...je sens que je vais repartir en apnée jusqu'aux résultats...


wallpaper-1019588
7 bonnes raisons d’aller à l’île Maurice
wallpaper-1019588
4 ans et demi
wallpaper-1019588
Câmara de Lobos à Madère un village au mileu de la bananerai
wallpaper-1019588
5 lieux à visiter à Valenciennes et aux alentours
wallpaper-1019588
La phrase de la semaine #36
wallpaper-1019588
Pourquoi il faut faire l’ascension de l’Aiguille du Midi
wallpaper-1019588
Wachau World Heritage Trail : mon guide complet de la région !
wallpaper-1019588
À ne pas manquer à Montréal