L’interview de Josselin, aux États-Unis


L’interview de Josselin, aux États-UnisL’interview de Josselin, aux États-UnisL’interview de Josselin, aux États-UnisL’interview de Josselin, aux États-Unis

Josselin habite à New-York depuis 6 ans. Il nous raconte ses galères, ses expériences professionnelles et sa vie new-yorkaise.

L’interview de Josselin, aux États-UnisDécouvrez son interview

Carte d'identité

Prénom : Josselin
Age : 28 ans
Situation personnelle : Célibataire
Situation professionnelle : Marketing manager chez Adore Me
Pays et ville d'origine : France, Vannes
Pays et ville d'accueil : Etats-Unis, New-York
Type et durée du visa : E-2, 5 ans
Date de début de l'expatriation : Septembre 2012
Partenaire d'expatriation : Ma fidèle valise 😉
Motif de l'expatriation : Stage pour année de césure
Blog : www.unjobpouralex.fr/blog

L’interview de Josselin, aux États-Unis

Présentez-vous ?

Je m'appelle Josselin et j'ai grandi en Bretagne. J'ai étudié le marketing digital. Je travaille maintenant à New York en tant que marketing manager pour la marque de lingerie " Adore Me ". J'aide aussi les Français qui souhaitent trouver un emploi aux Etats-Unis via mon site Un Job Pour Alex. Pendant mes temps libres, je fais beaucoup de danses latines.

Quelle est l'adresse de votre blog ?

J'ai créé mon blog ( www.unjobpouralex.fr/blog) car j'ai eu beaucoup de difficultés à trouver mes emplois aux Etats-Unis. J'étais à deux doigts de tout abandonner avant de trouver mon premier stage. Or vivre à l'étranger à vraiment changer ma vie ! Maintenant, je souhaite que plus de personnes puissent aussi vivre à l'étranger. J'explique donc les meilleures façons de trouver un emploi ou un stage à l'étranger. Beaucoup de gens m'ont aidé dans mes recherches, c'est ma façon de donner en retour à la communauté.

Où vivez-vous actuellement ?

Je vis actuellement à New York. Je suis venu la première fois aux Etats-Unis en 2011 pour un semestre d'échange universitaire. Un an plus tard, je suis arrivé à New York pour un stage d'année de césure. Finalement, j'ai trouvé mon premier emploi à la fin de cette année de césure. Je suis donc rentré en France pour finir mes études et je suis revenu ici juste après en 2014.

L’interview de Josselin, aux États-Unis

Votre vie avant votre expatriation

Comment était votre vie dans votre pays d'origine ?

Je viens de Vannes en Bretagne et j'ai fait des études de marketing à Angers et Paris. Je suis assez proche de ma famille et revenais souvent en Bretagne. Ça ne m'a pas empêché de pas mal bouger pendant mes études : stages à Paris, Francfort, et New York bien sûr. Pendant longtemps, toutes mes affaires tenaient dans mes deux valises.

Pour quelles raisons vous êtes vous expatrié ?

Après mon premier séjour aux USA, j'ai eu une fascination pour les Etats-Unis, leur dynamisme, leur optimisme. Ils donnent l'impression que tout est possible et c'est un sentiment vraiment grisant. Mon objectif était d'y habiter pour un an pour apprendre des meilleurs de mon domaine (les entreprises de la tech) avant de rentrer en France. Finalement, je ne suis jamais rentré !

Votre vie à l'étranger

Comment s'est passé votre départ ?

Je suis parti avec mes 2 valises remplies à ras bord. Je ne connaissais rien de New York ni personne. J'avais seulement l'adresse d'un ami d'ami pour y loger les premiers jours. Cette skyline m'impressionnait ! J'ai commencé mon stage 3 jours après mon arrivée.

Comment se sont passées les premières semaines sur place ?

Au départ, je ne comprenais rien à l'accent américain. Il m'a bien fallu 3 mois avant d'être à l'aise avec leur façon de parler. C'était également assez difficile de trouver un appartement. Je faisais des visites aux quatre coins de New York. Pour rencontrer des personnes, j'ai rejoint une association humanitaire.

Qu'est ce qui vous plaît dans votre vie à l'étranger ? Qu'est ce qui vous plaît moins ?

Ici, tout est possible. Je rencontre des personnes du monde entier. Ça me permet de prendre du recul sur la France, de comparer. Par contre, je suis loin de ma famille et de mes amis. C'est pas toujours évident de maintenir un lien avec tout le monde. L'art de vivre à la française me manque bien sûr (comprenez, le saucisson !)

Par rapport à votre pays d'origine, qu'est ce qui est mieux ? Qu'est ce qui est moins bien ?

Le côté " ville mondiale " me plaît beaucoup. C'est comme un chaudron en perpétuelle ébullition. Les gens viennent du monde entier et sont enthousiastes ! Le revers de la médaille est que c'est une ville très énergivore et la qualité de vie est médiocre. On ne vit pas à New York pour être confort !

L’interview de Josselin, aux États-Unis

Les caractéristiques de votre pays d'accueil

Les Américains sont très ouverts sur les gens qu'ils ne connaissent pas. Ils sont sympas, accueillants, optimistes et dynamiques. Parfois aussi très individualistes, il faut l'accepter.

Il y a 4 vraies saisons. Chaud et humide en été et glacial en hiver. Il faut une panoplie d'habits beaucoup plus large qu'en France.

Trouver un logement est hyper compliqué ici. C'est cher, il y a beaucoup de concurrence et il faut éviter les gourbis. Avec l'expérience, on cible mieux et on devient plus efficace. Au final, on est toujours à la recherche d'un meilleur appartement. J'ai logé dans 4 appartements différents en 6 ans !

Je suis plutôt de la nourriture locale, c'est souvent très américanisé et gras. Les bons légumes et fruits me manquent.

3 semaines ! C'est peu mais déjà mieux que les 2 semaines que j'avais les premières années. Plus on avance dans sa carrière, plus on peut négocier des semaines de vacances en plus.

Mon assurance santé est payée par l'entreprise. Au final, à chaque fois que je vais chez le médecin, j'en ai toujours pour plus de $50 d'une façon ou d'une autre même si j'ai une assurance. Notre sécurité sociale française est quand même un meilleur système !

Je n'ai pas le permis local. Pas besoin de conduire à New York !

Pas à ce que je sache mais les médias sont tous assez clairement orientés politiquement. C'est difficile de trouver un média vraiment neutre donc il faut toujours interpréter les informations avec un filtre. J'apprécie beaucoup le journalisme d'investigation qui très poussé ici mais aussi leur journalisme satirique.

    Ce qui coûte cher dans votre pays d'accueil / ce qui ne coûte pas cher

Tout coûte cher à New York. Heureusement, les salaires sont aussi plus élevés mais la qualité de vie ne reste pas incroyable. On ne vit pas à New York pour être confortable mais pour être dans cette atmosphère de " chaudron en ébullition ".

Qu'est-ce qui vous dérange le plus dans les mentalités ?

Les gens sont très individualistes. C'est chacun pour soi. C'est donc un système qui fonctionne si on est en bonne santé et si on a eu la chance d'avoir fait des études. Sinon c'est dur.

Avez-vous des "habitudes" ?

J'ai surtout pris des habitudes New Yorkaises : je suis hyper actif et du mal à m'arrêter de bouger. Rare sont les moments de repos (on dit bien " la ville qui ne dort jamais ! "). Par contre, je pense que je suis toujours un vrai Français : j'aime les moments de convivialité autour d'un bon repas.

Est-il facile de partir en weekend ?

C'est possible mais nécessite pas mal de préparation. Il faut minimum 2 heures de route pour arriver dans un endroit où il y a de la nature. Il y a aussi des villes intéressantes à visiter (Philadelphie, Washington, Boston) à quelques heures de bus. Pour le reste, il faut prendre l'avion !

Décrivez votre cadre de vie ?

J'habite à Brooklyn dans un quartier assez jeune où les artistes côtoient les jeunes diplômés. L'ambiance est plus décontractée qu'à Manhattan. J'apprécie en rentrant d'une journée de boulot.

Racontez-nous une anecdote

6 mois après être arrivé pour mon stage d'année de césure, l'entreprise pour laquelle je travaillais fait faillite ! Je me retrouve sur le carreau sans salaire et un loyer exorbitant à payer ! J'ai du activer mon réseau et rencontrer un maximum de personnes. Finalement, j'ai réussi à trouver un nouveau stage pour finir mon année. Ouf ! C'est cette même entreprise qui m'a repris à la fin de mes études pour mon premier emploi.

Racontez-nous une journée typique

Je vais en métro à mon travail situé au pied du mythique Empire State Building. Le soir, je vais souvent voir mes amis ou à une soirée de danse latine. Ca me permet de me défouler et de me vider le cerveau. Le weekend j'en profite pour voir mes amis que je n'ai pas le temps de voir la semaine.

L’interview de Josselin, aux États-Unis

Votre adaptation

Votre intégration a-t-elle été facile ?

Globalement oui même si ça prend du temps. Je ne connaissais personne avant d'arriver sur place. Il a fallu partir de zéro. J'ai rencontré beaucoup d'Américains et d'expatriés (non français) dans les premiers mois. Il y a aussi beaucoup de Français à New York et c'est facile de les rencontrer.

Avez-vous rencontré facilement les " gens du pays " ?

Les Américains sont des gens faciles d'accès même si c'est dur de créer une vraie amitié avec eux. M'engager dans une association humanitaire à beaucoup aidé. Il faut investir du temps !

Voyez vous / côtoyez vous d'autres personnes de votre pays d'origine sur place ?

Oui beaucoup. Ça fait du bien de se retrouver entre nous. On est souvent sur la même longueur d'ondes et on peut partager nos frustrations du quotidien entre nous sans avoir un Américain qui nous fait les yeux ronds.

Vous êtes vous facilement adaptés à votre nouveau pays ?

New York est une ville internationale qui accueille facilement les étrangers peu importe leur pays d'origine. Il n'y a pas de code de conduite ou de bagage culturel important. Les gens peuvent être qui ils veulent ici. C'est donc assez facile de s'intégrer. En plus, l'environnement est connu à l'avance. Les premières semaines, j'avais l'impression d'être dans un film américain !

Connaissez-vous la langue du pays ?

Oui je parlais déjà relativement bien anglais. Même si au début j'avais du mal à comprendre les Américains. C'est allé mieux après 3-4 mois.

L’interview de Josselin, aux États-Unis

Votre lien avec votre pays d'origine

Face à quelle mentalité/habitude/défaut de votre pays d'origine êtes-vous plus clément, avec le recul d'habiter à l'étranger ?

Notre système de sécurité sociale peut paraître lourd, lent et mal organisé. C'est sans doute vrai. Mais maintenant je réalise qu'on a un des systèmes les plus efficaces au monde. C'est une vraie chance et une vraie richesse et on devrait s'en rappeler plus souvent. Aux Etats-Unis, les gens sont livrés à eux-mêmes.

A quelle fréquence rentrez vous dans votre pays d'origine ?

J'essaie de rentre 2 fois par an.

Avez vous des contacts réguliers avec votre entourage resté dans votre pays d'origine ?

J'appelle ma famille une fois par semaine. Pour les amis, c'est plus espacé et c'est compliqué de rester en contact régulier avec tout le monde. L'important c'est de les voir quand je reviens en France.

Avez vous prévu de revenir vivre dans votre pays d'origine un jour ?

Oui car je pense que la qualité de vie est meilleure. Je souhaite me rapprocher de ma famille aussi. C'est sûr, le dynamisme américain me manquera !

Conclusion

Avez vous évolué ou grandit depuis votre départ ?

Depuis que je suis ici, je me dis que tout est possible. Il n'y a pas de limites tant qu'on le veut et qu'on fait les efforts nécessaires. Les projets les plus fous sont réalisables. Bien sûr, on ne peut pas tout faire et il faut choisir ses priorités. Les Américains sont très enthousiastes et vont de l'avant. Ça m'a beaucoup inspiré.

Ma vision sur la France a changé aussi. Je pense qu'on est bien loti en France. C'est un pays riche dans lequel nous avons une super protection sociale et une qualité de vie incroyable.

Avez-vous des conseils pour les futurs-expatriés ?

S'expatrier peut semble compliqué mais le plus dur est de trouver un emploi à l'étranger. Il faut donc le faire avec méthode. Tout le reste suit plutôt simplement (installation, logement, etc.) ; il faut régler les choses une à une quand elles se présentent.

Comment vous voyez-vous dans le futur ?

Je suis bien où je suis pour le moment !

Retrouvez Josselin sur Internet

Le blog de Josselin : http://www.unjobpouralex.fr/blog/

L’interview de Josselin, aux États-Unis

Remerciements

Merci à Josselin d'avoir pris le temps de répondre à toutes mes questions et d'avoir partagé avec nous sa vie new-yorkaise !

Vous avez des questions ?

Si vous souhaitez poser des questions à Josselin sur son interview, n'hésitez pas à lui laisser des commentaires sous cet article. Il se fera un plaisir d'y répondre !

Vous souhaitez participer ?

Si vous souhaitez participer et partager votre expérience de vie à l'étranger, envoyez nous un petit message via le formulaire de la page Comment participer.


wallpaper-1019588
Japon : Tokyo – Quartier Shibuya
wallpaper-1019588
Beverly Laurel Motor Hotel
wallpaper-1019588
Le temps très lent des toutes petites choses #6
wallpaper-1019588
Les mots français en Autriche : petit guide de survie
wallpaper-1019588
Ladies day 2019 top 10
wallpaper-1019588
La Traversée de la Gaspésie…qu’est-ce qui vous attend?
wallpaper-1019588
Sunny Monday #11
wallpaper-1019588
Pourquoi j’aime le carnaval vénitien d’Annecy