Philippines : Palawan, l’île encore préservée

Comment on a pu rater ça toutes ces années ? 

Comment on a pu passer à côté d’un tel paradis ?

Voici ce qu’on s’est dit après quelques heures sur l’île de Palawan.

Après tant de voyages, on n’en revenait pas d’avoir attendu si longtemps pour mettre les pieds sur une île qui répond à tous nos critères de beauté physique: plages de sable blanc sauvages, mer turquoise, pitons plantés dans la mer, forêts luxuriantes, coraux sublimes…. et très peu de touristes !!!

On nous demande souvent si on n’est pas blasés de tant voyager, de voir tant de paysages de carte postale. Eh bien non ! C’est impossible, il y a toujours de nouvelles merveilles pour nous éblouir. Notre planète est vraiment magnifique.

Depuis quelques années, je vois circuler sur le Net des photos incroyables de « El Nido » à Palawan. C’est LE spot touristique des Philippines. Je pensais que c’était bondé de monde mais on a été agréablement surpris de découvrir que non et surtout que ce village du nord de l’île vaut bien toutes les louanges que j’avais entendues.

Avant de vous y emmener, refaisons le voyage dans l’ordre !

Petite halte à Manille

Contrairement à El Nido, je n’avais rien vu ni lu de positif sur Manille. Cette ville a une réputation plutôt sulfureuse. Les reportages sur le nouveau président taré des Philippines, Duterte, et sa politique bête et violente ne m’ont vraiment pas donné envie de faire du tourisme à Manille. J’imaginais des brigades de police faire sa justice arbitraire un peu partout dans des quartiers pauvres et insécures. Même si ces quartiers existent, nous, nous avons logé dans le centre de la ville et hormis une présence importante de vigiles partout, il n’y avait aucun problème de sécurité et on a pu marcher tranquillement pour découvrir les alentours.

Je ne vais pas vous parler des joyaux de Manille. Pour être franche, je ne suis même pas sûre que cette ville mérite une escale. On y était un weekend et on a bien senti la pollution de l’air alors je n’ose pas imaginer ce que c’est la semaine avec les embouteillages énormes …

L’unique point d’intérêt de notre visite a été  « Ayala center « : un parc très mignon, véritable oasis dans la ville, avec en son centre une chapelle catholique moderne ouverte sur le parc et tout autour un centre commercial. Vu notre passion pour le shopping, nous n’y avons pas mis un pied mais on a testé un bon restaurant. L’avantage de cet endroit est que vous pouvez manger en terrasse dans un endroit vert !! Nous avons fait une petite excursion à l’église lors de la messe du dimanche et on confirme la ferveur religieuse des Philippins !

Philippines : Palawan, l’île encore préservée
  • Philippines : Palawan, l’île encore préservée
  • Philippines : Palawan, l’île encore préservée

Dans le parc se trouve un musée qui retrace l’histoire des Philippines sous forme de tableaux en 3D (photos interdites, malheureusement). Il y a eu un gros travail de restitution des décors, des personnages. Les explications en anglais permettent d’avoir une bonne connaissance de l’histoire du pays. Colonisé 3 siècles par les Espagnols puis occupé un siècle par les Américains, le pays en garde beaucoup d’héritages. Ce pays asiatique nous parait bien plus occidental que ses voisins. La langue espagnole se retrouve dans les noms des lieux et des gens. La langue officielle, le filipino, est semble-t-il une « cousine » de l’espagnol. On a retrouvé aussi des spécialités culinaires qui sont un mélange de plats espagnols et de plats malaisiens/indonésiens. La religion catholique s’est aussi bien solidement ancrée dans le pays, sans laisser de place à d’autres religions.

Dans le quartier moderne du centre-ville, avec ses centres commerciaux et ses condominiums chics, seuls les bus apportent une touche originale.Les gens sont souvent entassés dans ces bolides aux « fenêtres » sans vitres.

  • Philippines : Palawan, l’île encore préservée
  • Philippines : Palawan, l’île encore préservée

Direction Palawan et le village de Sabang

Après cette petite halte à Manille, nous nous envolons pour notre destination de rêve : Palawan. Un vol d’une heure nous permet d’arriver à Puerto Princesa, la seule ville de l’île. 
Nous partons directement sur la côte ouest de l’île. Le chauffeur annonce 4 heures pour Sabang où nous avons réservé un hôtel. Il faut savoir que l’île est très longue (450 kms) sur une largeur de 50 kms. Les routes sont plutôt en bon état mais il y a beaucoup de travaux et il n’est pas possible de rouler vite. On arrivera finalement en 5 heures, assez crevés mais hyper heureux du décor qui nous attend !

Philippines : Palawan, l’île encore préservée Philippines : Palawan, l’île encore préservée

A peine arrivés, les infos annonce une tempête en approche. Vu les dégâts considérables que vivent les Philippines avec les typhons, on était très vigilants mais finalement on n’a eu qu’une journée de pluie. Rien de méchant. On n’a pas perdu de temps pour se baigner et explorer le village. Un petit village de pêcheurs super tranquille, quelques paillotes en bord de plage. On a adoré tout de suite nos contacts avec les gens hyper souriants et accueillants. On s’est régalés dans un petit resto super simple et super bon. On a bien rigolé avec une dame qui faisait des crêpes (mangue -chocolat !!!!) et avait appris des mots en français.Je l’ai aidée à étoffer un peu son vocabulaire et améliorer sa prononciation. Très bons moments !!

La population du village vit avec très peu de choses. Les habitations sont rudimentaires (en bois et paille tressée). Le seul bâtiment en dur est l’église.Les enfants jouent avec leurs cerfs-volants faits main (avec des sacs plastiques et des bâtons de bois). J’ai beaucoup aimé les bateaux, sortes de catamarans fabriqués avec du bambou.

Philippines : Palawan, l’île encore préservée Philippines : Palawan, l’île encore préservée Philippines : Palawan, l’île encore préservée

On logeait dans un bungalow face à la plage. On a vraiment adoré le calme et la beauté du lieu. On avait accès à Internet et à la télé et on ne savait pas que ce serait la dernière fois de nos vacances ! La vraie déconnexon arrive.

El nido

C’est souvent à El Nido (le nid) que se rendent la plupart des touristes.Comme beaucoup de lieux dont tout le monde parle, ce n’est pas pour rien. Cet endroit est vraiment beau ! Sa beauté ne réside pas dans le village qui n’a pas de grand attrait mais dans les plages et îles environnantes. On voit déjà depuis le village une vue franchement sympa.

Philippines : Palawan, l’île encore préservée Philippines : Palawan, l’île encore préservée Philippines : Palawan, l’île encore préservée

Le village s’étend de part et d’autre de la colline. La plage du Lio est très calme avec un super resto « la Plage ».

Philippines : Palawan, l’île encore préservée

 Le must à El Nido est de faire un Tour, c’est-à-dire une excursion en bateau dans les îles. On n’est jamais très chauds pour les excursions en groupe, surtout pendant une journée entière, mais il faut bien dire que les prix nous ont décidés à être un peu sociables ! Départ à 8h30 pour le Tour C. Vous avez le choix entre A, B, C et D qui ont l’air tous magnifiques. Rapidement, on a été encerclés de tous les dégradés de vert et bleu. Inutile de vous dire que la mer est chaude…. Quand vous mettez un masque et nagez aux abords du bateau ou des plages, vous entrez dans un univers sous-marin vraiment multicolore et enchanteur On n’avait rien vu d’aussi beau depuis le Vanuatu.

Philippines : Palawan, l’île encore préservée Philippines : Palawan, l’île encore préservée Philippines : Palawan, l’île encore préservée

On a fait du snorkeling en tee-shirt de sport car la réverbération était incroyable. On prenait des coups de soleil sous l’eau ! La photo ci-dessus a été prise par un couple d’Espagnols avec qui on a sympathisé. On a assisté à une scène assez forte où Guillermo a demandé Carlotta en mariage sous l’eau pendant le snorkeling. En nageant, elle a trouvé un paquet avec une bague. Belle surprise ! On n’avait pas de champagne sur notre îlot pour célébrer le moment mais un homme sur son bateau nous a vendu un Sprite et une bière pour trinquer tous les 4 ! Grand moment et on est invités chez eux à Menorca !!

Philippines : Palawan, l’île encore préservée

Pendant notre séjour, on a rencontré pas mal d’Espagnols et franchement tous étaient super sympas. On a bien pratiqué la langue avec eux et c’était cool !

Pour les 2 photos suivantes, mon objectif était embrumé (c’est l’émotion !) mais je ne peux pas ne pas vous les montrer ! Vous imaginez ce décor incroyable, avec ce turquoise ?? Et ces pitons, totalement vierges !!

Philippines : Palawan, l’île encore préservée Philippines : Palawan, l’île encore préservée

A la fin d’un telle journée, vous en avez pris plein les yeux et vous planez pas mal !!

Si vous ajoutez à ça un cocktail un peu corsé, vous rentrez dans votre hôtel en zigzaguant sur la plage et là vous touchez du doigt la vraie ivresse du voyage !!

San Vincente

Notre dernière étape est à San Vincente, un tout petit village de la côte ouest (à 3h d’El Nido). 

Nous logions dans un des très rares hôtels du secteur: 5 chambres simples dans un décor encore une fois magnifique face à la mer !! On pensait que le propriétaire (Roberto) était italien et j’avais déjà commencé à réviser les phrases de base en fantasmant sur une pizza. Quelle surprise de découvrir un grand Robert allemand un peu collant et vraiment pas rital !!

Peu importe ! On a contemplé des couchers de soleil dans un calme olympien !!

Philippines : Palawan, l’île encore préservée Philippines : Palawan, l’île encore préservée

Le personnel de l’hôtel était vraiment charmant. On s’est régalés de la cuisine du jeune cuistot. On a observé, médusés, un petit gamin haut comme 3 pommes vivre sa vie sans la surveillance des adultes, se baigner dans la mer la nuit …

Philippines : Palawan, l’île encore préservée

On était à 10 minutes de « tricycle à moteur » du village. Pas grand chose à faire dans le village pour des touristes. Juste la vue normale… Notre balade dans le village n’est pas passé inaperçue. Tous les enfants étaient hilares en nous envoyant des « hello » toutes les 3 secondes.

Tout près du village se trouve une plage incroyable « long beach » qui comme son nom l’indique fait 12 kms : ce sont des kilomètres de sable blanc, des cocotiers et rien ni personne à l’horizon !!! Juste incroyable !!

Philippines : Palawan, l’île encore préservée Philippines : Palawan, l’île encore préservée Philippines : Palawan, l’île encore préservée

On s’est fait déposer sur cette plage par un tricycle et on a réalisé après que nous étions seuls au monde !! Après la super surprise et une baignade mémorable, on est partis à la recherche d’un lieu pour boire et manger. On a marché, marché, marché avec en point de mire des couleurs tout au fond !!! En pensant arriver dans un hôtel, on s’est retrouvés dans un petit « resto de plage » super charmant. Je n’ose vous raconter le bonheur de manger un poisson énorme à peine pêché dans ce décor, face à la mer… et pour quelques euros seulement !!!

Philippines : Palawan, l’île encore préservéeNotre resto de rêve à Palawan

A la fin de notre repas a débarqué un cycliste espagnol ! Vision surréaliste dans ce décor !! Le mec faisait le tour de Palawan a vélo !!

Philippines : Palawan, l’île encore préservée

Au moment de repartir, on a découvert juste derrière la plage une rivière. La bâtisse au toit rouge est un hôtel !!

Philippines : Palawan, l’île encore préservée

A San Vincente, il y a des Tours pour découvrir les environs. Après la splendeur d’El Nido, on ne s’attendait pas à être éblouis mais en fait c’était tout aussi beau. Les fonds marins était sublimes et on a nagé avec une tortue de plus d’un mètre !!

Philippines : Palawan, l’île encore préservée Philippines : Palawan, l’île encore préservée Philippines : Palawan, l’île encore préservée Philippines : Palawan, l’île encore préservée

C’est dans ce décor incroyable qu’on a fait une pause-déjeuner. L’occasion de déguster du poisson frais, des calamars..et de discuter avec des familles philippines (des environs de Manille) qui étaient très curieuses de savoir comment on trouvait leur pays et qui étaient particulièrement fières en entendant nos réponses enthousiastes.

  • Philippines : Palawan, l’île encore préservée

Sur notre bateau se trouvait une dame philippine de 90 ans avec sa famille. Son embarquement a été vraiment épique car le bateau était 1 mère plus bas que le quai et il n’y avait pas de passerelle ! La dame n’a pas paru impressionnée de se faire porter par plusieurs inconnus. Nous, on craignait le pire !! A peine arrivée, elle nous a posé des questions à tous sur notre âge, notre statut civil, nos enfants, etc. En quelques minutes, on savait tout sur tout le monde !! Mieux qu’un G.O. pour l’animation de la journée !! Un G.O. avec une mémoire un peu défaillante qui nous demandait sans arrêt combien on avait d’enfants et que notre réponse laissait stupéfaite à chaque fois !!

En fin de journée, on a fait une marche sur une petite île pour découvrir une cascade. Quelques personnes vivaient sur l’île et leur mode de vie « 100% nature », hors de toute modernité nous a laissé songeurs. Beaucoup d’enfants en bas âge, pas d’école, pas d’électricité, pas d’eau courante….  Le décor est superbe mais on peut bien imaginer que leur vie est loin d’être facile …

Philippines : Palawan, l’île encore préservée Philippines : Palawan, l’île encore préservée

Pendant tout notre voyage à Palawan, on a été impressionnés par cette nature sublime sur terre et sur mer et étonnés qu’elle soit encore préservée.

Combien de temps avant que des chaines d’hôtels investissent les lieux ? De telles merveilles doivent attiser les convoitises !

On peut souhaiter aux habitants de Palawan qu’un tourisme raisonné s’y développe pour améliorer un peu leur quotidien, créer des emplois mais c’est peut-être utopique !!

Par bien des aspects, Palawan nous a fait penser aux îles thailandaises (Koh Phi Phi, Koh Samui…) avant l’arrivée du tourisme de masse.

On a vraiment adoré Palawan et on ne peut que vous recommander d’aller y faire un tour, sans perdre de temps …

Alors, ça vous tente ??

Publicités

wallpaper-1019588
Nerekhta-les-Chambranles
wallpaper-1019588
To my EU friends in the UK
wallpaper-1019588
Mes astuces pour prendre nos billets d’avion pour la France
wallpaper-1019588
4 ans et demi
wallpaper-1019588
Friday Feelings #232
wallpaper-1019588
Les 5 villes incontournables de Corée du Sud
wallpaper-1019588
La chambre d’ado, ce cauchemar
wallpaper-1019588
Visa Etats-Unis : comment faire ?