Throwback Thursday Thunder: Beach ready, my arse


La maison est à nouveau pleine d’ouvriers après quelques semaines de calme très relatif et j’ai la migraine. Du coup, comme je me prépare aussi à partir dans les Landes, où on trouve de très belles plages (sans chauvisme aucun bien sûr) avec des gens en maillot de bain dessus, je vous ressors une colère qui m’échappe après avoir jeté un œil paresseux aux pages dites légères et féminines de divers journaux. Qui donc parlent de poids, en toute logique. Je rappelle qu’un cerveau même féminin, peut compter autre chose que des calories. Des paires de baffes dans la gueule de publicitaires sexistes par exemple. Cela dit, il n’y a pas qu’eux qui sont misogynes. Si j’en crois les signatures au bas des sombres torchons qui prétendent me donner des conseils pour être beach ready, prête pour la plage, la connerie se rit de la composition chromosamale de ses auteurs. On peut très bien être sexistes et anti féministes entre femmes. Si c’est pas choupinou. Petasses décérébrées, tiens.

Throwback Thursday Thunder: Beach ready, my arse

Source Excellente réponse à une affiche qui a pollué le métro de Londres en montrant une pauvre fille, mi phasme, mi mollet de héron et demandant si on était beach ready. Et un coup de pelle (de plage) dans la tête, ça aide?

Etre beach ready, avec des gamins, c’est ne pas oublier le chapeau de l’un, le ballon de l’autre et se trimbaler un semi remorque d’accessoires divers dont strictement aucun n’est destiné aux parents qui sont déjà bien contents si ils n’oublient pas leur maillot. N’importe lequel. Le vert trop petit et informe qu’on se traîne depuis 15 ans ou un violet à pustules trouvé par hasard au fond d’un placard et dont on n’est pas sûr d’être le propriétaire. Etre beach ready, ce n’est pas s’affamer pendant 6 mois pour perdre trente grammes avant de pouvoir penser éventuellement à prévoir d’aller à la plage, c’est se demander 3 minutes avant le départ si on a pensé à prendre la bouée licorne. C’est se moquer éperduement de l’apparence des autres sur la plage, on a déjà assez à faire avec nos gosses, entre le nudiste qui refuse d’enfiler son maillot et le timide, qui reste en anorak sur le sable par 40 degrés, on n’a vraiment pas le temps ni l’envie de s’inquiéter de nos voisins de serviette. Ni de notre propre apparence. Soyons clair, je suis extrêmement dodue. J’ai un maillot rouge petant (style pompier, en pire) à gros pois blancs dont je suis très contente parce qu’il me met de bonne humeur. Je me contrefous de savoir si je suis beach ready ou pas tant que mes bourrelets rentrent plus ou moins dedans, en repartissant un peu, ça me va. Je me préoccupe plus de la température de l’eau que de la mode, ça me paraît plus important pour profiter de la plage! Sérieusement quelle sombre petasse veut être beach ready comme lui ordonne certains torchons dits féminins? Quelle pauvre fille juge sa valeur à la taille de ses cuisses plutôt qu’à l’état de son cerveau, affaibli à force de lire autant de conneries complexantes? Quelle ayatollah de la mode a osé penser que ce genre de logorrhée verbale était acceptable?

Déjà, j’ai horreur par principe qu’on me dise quoi faire, encore plus quand ça vient d’une pseudo journaliste qui n’est pas fichue d’aligner trois mots et se permet des jugements à l’emporte pièce sur des sujets aussi capitaux que la forme d’un maillot de bain ou l’épilation d’un sourcil avec des airs de grand gourou annonçant une avancée médicale révolutionnaire. Non mais, sérieux?!? Ça va pas mieux? Il faut se détendre un peu ma cocotte, je suis sûre que ça aide pour la plage…parce que tu vois, c’est tout le problème, se préparer à aller à la plage, ça veut dire qu’on se prépare à aller quelque part parce qu’on aime bien, on pense y passer un bon moment, pas parce que c’est une sorte d’examen ou une corvée qui demande des mois d’entraînement. Tu ne vas pas me croire, mais on va à la plage pour le plaisir, pas pour épater la galerie. Si tu vas à la plage ou ailleurs en ne pensant qu’à l’image que tu donnes à des inconnus qui sont heureusement plus occupés à vivre leur vie qu’à se pencher sur la tienne, tu ne dois pas rire tous les jours. Arrête de te demander ce que les autres pensent de ton apparence (probablement rien, ils s’en foutent) et reprends du dessert au lieu de nous bassiner avec tes dictats débiles. Vas faire un château de sable avec tes gosses ou rigoler dans l’eau avec tes potes, tu verras, la plage, c’est fun aussi.


wallpaper-1019588
Bilan d’une nouvelle année scolaire dans des écoles américaines
wallpaper-1019588
Voyage aux Bahamas : que voir et que faire ?
wallpaper-1019588
La faune de Bird Island
wallpaper-1019588
Le top des activités pour découvrir la grande barrière de corail
wallpaper-1019588
Chronique d’un week-end ordinaire #1
wallpaper-1019588
La phrase de la semaine #11
wallpaper-1019588
Comment choisir un volontariat ?
wallpaper-1019588
Projet 52: escaliers