Friday Feelings #176


C’est parti, comme ça sans préambule pour les états d’esprit de Zenopia et Postman

Fatigue: les travaux ont repris…on est à nouveau envahi par des ouvriers. C’est la joie.

Esprit: fumeux.

Condition physique: gélatineuse

Estomac: se prépare à son séjour landais…de très bonne humeur donc.

Humeur: contradictoire. Si. Et non.

Boulot: Marichéri reprend bientôt. Ça sent la rentrée…

Culture: il faut vraiment qu’on arrête de regarder des documentaires quand on est fatigué. On suit beaucoup moins bien. Par exemple l’autre soir, je ne suis pas sûre que ça racontait l’invention d’un nouveau sport, ça avait plutôt l’air d’être sur l’Égypte. En même temps, un triathlon marche, ping-pong et sumo, ça peut être intéressant non? Ne cherchez pas, il n’y a aucune explication rationnelle à nos délires. Les enfants se plaignent d’ailleurs. Il paraît qu’on a ri si fort qu’on a réveillé PrincesseChipie, au deuxième et KnightyDiva nous a fait remarquer d’un air pincé que nous, on est les adultes, pas les enfants.

Avis perso: les courses de rentrée française vont me faire regretter les uniformes anglais.

Message Perso: je n’ai pas oublié ton anniversaire, au contraire j’avais une idée de cadeau peut être un peu trop précise. Ça a raté, du coup j’ai perdu du temps et j’ai remplacé par autre chose. Mais le paquet attend que L’Ado se traîne à la poste, c’est imminent. D’après lui.

Loulous: L’Ado est impatient, il va être chef de la maison pendant 4 jours. Non mais ça va coin, j’chuis adulte, je vis tout seul à Londres, meuh. Il n’a pas tort. Mais il y a GeekAdo aussi. C’est bon maman, ça va aller, je dors, je mange et j’ai internet, je verrais même pas que t’es pas là. Bon. Je me sens rassurée certes mais aussi confusément vexée. KnightyDiva est partagée, d’un côté elle est ravie de partir chez papi et mamie, de l’autre, elle trouverait ça cool de rester à la maison toute seule comme les deux grands. Bien sûr, ma chérie quand tu auras leur âge…mais c’est dans super longtemps! Ben oui. Non mais, c’est quoi ces manies de vouloir se débrouiller sans moi en riant, bande de gamins ingrats. PrincesseChipie est surexcitée comme toujours. WizzBoy aussi. Je sens le voyage va être une joie. Non mais c’est quoi ces manies de vouloir rester collés à moi en chouinant, bande de gamins gluants.

Divers: je laisse donc les deux grands, les chattes et un congélateur plein à craquer pour quelques jours. Maricheri part bosser à Londres mais les ouvriers seront là en journée et on commence à être potes avec eux depuis 6 mois. La boulangère est prévenue aussi. Tout va bien. Bon et puis j’avoue, je suis bien contente d’échapper un peu aux travaux.

Amitié: j’ai des problèmes avec messenger qui a le hoquet, ça n’aide pas à leur répondre.

Love: il ne veut pas du tout retourner à l’école au boulot. Je suis à fond avec lui.

Penser à: prendre les maillots de bain ou pas?

Courses: le congélateur est au bord de l’explosion, le frigo est plein de cochonneries à passer au micro ondes, il y a de quoi nourrir 150 personnes pendant 3 mois, ça devrait le faire pour deux morfales pendant 4 jours.

Sorties: je laisse mes parents décider du programme, je ne suis pas sectaire.

Envie de: voir les travaux finir vite. Mais on en a repris pour trois mois…

Pic: je suis joie. En débarrassant la mezzanine du grenier pour refaire l’isolation, les ouvriers ont trouvé par terre ce qu’on a tous pris pour de vieilles fenêtres pourries. Il y avait aussi une impressionnante collection de crucifix, une vieille scie, un lit démonté, une valise antique mais vide et de grands panneaux grisâtres tombant en poussière. En regardant de plus près, j’ai eu un doute. Les grands panneaux étaient les portes fenêtres d’origine de la salle à manger. Je suis extrêmement déçue, c’est irrécupérable. J’essaie depuis hier de persuader Marichéri de les garder quand même au cas où j’arriverai à en faire quelque chose, mais bon…par contre, les « vieilles fenêtres » une fois nettoyées étaient en parfait état et pas du tout des fenêtres. Ce sont les portes vitrées des placards autour de la cheminée, celles que je croyais détruites depuis longtemps. Lessivées, un peu rabotées et hop, les voilà. Il ne reste plus qu’à les peindre.

Friday Feelings #176


wallpaper-1019588
Un baptême de l’air en montgolfière
wallpaper-1019588
Madère, une île à découvrir
wallpaper-1019588
Le quotidien de Londres, par Lucille
wallpaper-1019588
Le temps très lent des toutes petites choses #6
wallpaper-1019588
Projet 52: escaliers
wallpaper-1019588
5 ans d’expatriation
wallpaper-1019588
Friday Feelings #184
wallpaper-1019588
Thursday Thunder: women are people too