Carnet de voyage à Siquijor aux Philippines

Dans ce carnet de voyage à Siquijor, je vous partage l’itinéraire que nous avons suivi, mon avis et quelques conseils, notamment en ce qui concerne les choses à voir et à faire sur l’île de Siquijor, aux Philippines. 

La mystérieuse île de Siquijor

Cette île est réputée d’une manière générale pour la sorcellerie, les guérisseurs des montagnes et les mystères qui l’habitent. Les philippins ont en général « peur » de Siquijor, et ils n’y vont pas. Le bateau était en effet à moitié rempli, et comptait presque uniquement des voyageurs. Il ne faut pas prendre peur, à part des potions d’amour et quelques poupées vaudous vendues comme souvenirs, l’île mystique est très sûre !!! Les guérisseurs, qui concoctent des potions à partir de plantes provenant de forêts de l’île ou spécialistes en bolo-bolo, ne courent pas les rues, et il faudrait vraiment les chercher pour assister à l’un de ces rites de magie blanche.

Rejoindre Siquijor depuis le port de Tagbilaran (depuis Bohol ou Panglao)

Nous avons pris le ferry au port de Tagbilaran à 10h20 (le seul de la journée) en direction de Siquijor. Nous sommes arrivés vers 9h, pour prévoir assez large, le temps d’acheter notre billet au comptoir du port de Tagbilaran, déposer nos sac à dos, passer le contrôle de sécurité et se rendre dans la salle d’embarquement.

A notre arrivée, nous prenons un bicycle qui nous conduit jusqu’à notre hôtel situé à San Juan (500 pesos). C’est l’un des villages qui comptent le plus d’auberges et d’hôtels. Après avoir posé nos valises, nous louons un scooter pour 24 heures (350 pesos + 200 pesos d’essence), et partons découvrir les alentours.

Visite de Siquijor à scooter : les lieux à voir et les choses à faire

Pour choisir nos visites sur l’île de Siquijor, nous avons suivi les lieux d’intérêts notés dans le guide Lonely Planet.

Un champ de cocotier et notre scooter près de PalitonUn champ de cocotier et notre scooter près de Paliton

Possible d’aller à Apo Island depuis Siquijor ?

Nous commençons notre tour par le Coco Grove Beach Resort. Ce n’est pas une attraction touristique, mais s’agit à priori du seul point de départ pour Apo Island depuis Siquijor. Cet hôtel organise des excursions en bateau pour Apo. Malheureusement, ils n’avaient pas de places disponibles pour le lendemain. Nous n’avons donc pas pu rejoindre Apo Island, et voir les belles tortues et les fonds marins réputés de l’île.

Donc, comment aller à Apo Island ? Il nous a été conseillé de partir depuis Dumaguete. Il y a environ 4 départs par jour. Nous n’aurons pas le temps d’y passer, la date de retour approche…

La plage de Paliton

Nous prenons la direction de la plage de Paliton. Après avoir tenté d’emprunter quelques chemins par erreur, l’application OsmAnd nous aide à trouver notre route. Nous restons une bonne heure sur une belle plage, très nature, où quelques philippins et quelques touristes avaient déjà pris place. L’eau est bonne. Nous nous amusons de voir une vache nous rejoindre sur la plage. Nous retournons quelques heures plus tard sur la plage de Paliton, par un second accès, pour profiter du coucher de soleil.

Une vache s'invite sur la plage de Paliton à Siquijor aux PhilippinesUne vache s’invite sur la plage de Paliton à Siquijor aux Philippines La plage de Paliton à Siquijor aux PhilippinesLa plage de Paliton à Siquijor aux Philippines

Les chutes de Lugnason

Nous prenons ensuite la direction des chutes de Lugnason. Nous traversons de jolies routes, bordées de maisons de différents styles. Il y a des cottages traditionnels, appelés « Hutte nipa » conçus principalement en bambou ; et également d’assez grandes villas, le style est assez proche des maisons en France, elles sont construites en parpaings.

Un guide nous accompagne pour rejoindre les chutes, quelques mètres plus bas (il est possible de refuser gentiment). Le coin est très joliment arboré, nous sommes au frais, la hauteur de la cascade est assez impressionnante.

Les chutes de Lugnason à Siquijor aux PhilippinesLes chutes de Lugnason à Siquijor aux Philippines

Soirée au Baha Bar

Nous allons ensuite boire l’apéro et dinons au Baha Bar, à proximité de notre hôtel, à San Juan. C’est une bonne adresse, leur plat de thon cru mariné est très bon. Ils produisent leur propre bière IPA, piments, et kalamensi (les petits citrons typiques des Philippines). Nous leur demandons quelques graines, pour essayer d’en faire pousser en France à notre retour !

Le lendemain, nous visitions le centre et le sud de l’île de Siquijor.

L’arbre séculaire de Balate

Le lendemain, nous décidons de visiter à scooter le sud et le centre de l’île de Siquijor. Premier arrêt à Balate, l’arbre séculaire (environ 20 pesos). Les racines de cet arbre vieux de plus de 400 ans sont énormes. Au pied de cet arbre « sacré », un petit bassin rempli de poissons-nettoyeurs s’occupent des pieds de leurs visiteurs !

L'arbre séculaire de Balate à SiquijorL’arbre séculaire de Balate à Siquijor

La ville de Lazi

Nous passons par la ville de Lazi, et à proximité de l’église Saint-Antoine-de-Padoue et de nombreuses écoles. La ville est assez animée.

Les cascades de Cambugahay

Nous regagnons ensuite les fameuses cascades de Cambugahay. Il est possible de se baigner, l’eau est assez fraiche, une bonne solution pour se rafraichir.

Le décor est idyllique. Les cascades de quelques mètres de hauteur se trouvent en plein milieu d’une végétation luxuriante.

Nous prenons le temps de regarder quelques visiteurs s’élancer à la corde et sauter dans l’eau, puis continuons notre chemin. Les chutes ne sont pas si impressionnantes que ça, c’est surtout le cadre qui mérite d’être découvert.

Les cascades de Cambugahay à Siquijor aux PhilippinesLes cascades de Cambugahay à Siquijor aux Philippines

La plage de Minalulan

Nous décidons d’aller dans le Sud de l’île, en direction de la plage de Kagusuan. Nous ne trouvons pas l’accès tout de suite et décidons d’aller juste à côté, sur la plage de Minalulan. Nous traversons un joli petit village, et garons notre scooter au bout d’un petit chemin de terre, juste à côté d’une très belle plage de sable blanc, bordée de cocotiers, de bateaux, et de quelques habitations. C’est l’une des plus belles plages des Philippines que nous avons vu.
Nous sommes les seuls sur la plage, nous apercevons juste un philippin en train de pêcher un peu plus loin. Nous nous baignons et nous reposons un instant.

La plage de Minalulan à Siquijor aux PhilippinesLa plage de Minalulan à Siquijor aux Philippines

Le centre montagneux de l’île de Siquijor

Nous nous dirigeons ensuite au centre de l’île. Les routes de montagnes sont assez praticables, bien qu’en travaux parfois.

Nous nous arrêtons au Bandila-an Mountain View Park et Nature Centre. Le lieu est sympa pour déjeuner, mais pas très intéressant. Nous sommes allés au niveau de la grotte de Cantanbon, mais ne l’avons pas visité.

Dans ce coin, nous profitons des jolis paysages dans la jungle, très verts. Nous entendons également de nombreux cris d’oiseaux. Nous redescendons ensuite et passons l’après-midi à San Juan. Nous croisons d’ailleurs par hasard à scooter les deux français rencontrés à Port Barton !

Une route dans le centre de SiquijorUne route dans le centre de Siquijor

Le coucher de soleil sur Siquijor

Nous profitons d’un très joli coucher de soleil, depuis le balcon de notre hôtel, lors de notre dernière soirée à Siquijor.

Coucher de soleil à San Juan à Siquijor aux PhilippinesCoucher de soleil à San Juan à Siquijor aux Philippines

Bilan de notre visite de Siquijor aux Philippines

D’une manière générale, nous avons beaucoup aimé cette île, et notre voyage à Siquijor. Elle n’est pas (encore) trop touristique, les habitants sont très accueillants (échange de sourires à scooter, « hello » de la part des enfants et de philippins rencontrés sur la route). Les plages sont paradisiaques et très peu fréquentées, et les paysages superbes. De plus, l’île se prête très bien à la visite en scooter, nous sommes donc libres d’aller où bon nous semble.

Le lendemain, nous profitons d’une matinée repos à l’hôtel, puis rejoignons le port de Larena, et retournons à Panglao pour deux jours.


wallpaper-1019588
71 ans de Lizzie et Philou!
wallpaper-1019588
7 bonnes raisons d’aller à l’île Maurice
wallpaper-1019588
Madère, une île à découvrir
wallpaper-1019588
Un jour un village en Anjou
wallpaper-1019588
Projet 52: sapin
wallpaper-1019588
Mon quotidien en photo
wallpaper-1019588
Xmas addict 2018 day 15
wallpaper-1019588
Amazon 4-star et Amazon Go