Carnet de voyage à Bohol et Panglao aux Philippines

Dans ce carnet de voyage à Bohol et Panglao, je vous partage l’itinéraire que nous avons suivi, mon avis et quelques conseils, notamment en ce qui concerne les choses à voir et à faire sur l’île de Bohol et de Panglao, aux Philippines. 

Une journée complète de transport nous attend ce jour là, dans le but de rejoindre Panglao.

Comment aller à Tagbilaran / Bohol / Panglao / Alona Beach ?

Pour rejoindre Bohol et plus précisément l’île de Panglao, nous avons pris un vol depuis l’aéroport de Puerto Princesa vers 12h30. Nous atterrissons à l’aéroport international de Cebu vers 14 heures. Il pleut !

Nous sortons de l’aéroport. Nous patientons environ 15 minutes dans une petite file d’attente avant de prendre un taxi blanc. Nous traversons la ville de Cebu. La ville nous parait très grande, et assez pauvre. Nous mettons un peu plus d’une heure pour rejoindre le port maritime de Cebu, situé à quelques kilomètres ; la ville est très embouteillée.

Nous patientons ensuite une heure avant de pouvoir acheter notre ticket de ferry pour Tagbilaran (450 pesos), et ratons le ferry que nous espérions prendre. L’attente nous parait interminable. Après avoir payé les droits d’entrée au port (20 pesos), nous patientons, puis regagnons le port de Tagbilaran grâce au ferry suivant. Pour organiser son voyage et connaitre les horaires des trajets avec OceanJet, voici le lien. Nous avons acheté les billets sur place.

Dernier trajet, nous prenons un van pour rejoindre notre hôtel à l’entrée de l’île de Panglao (300 pesos, après négociation, environ 30 minutes de trajet).

Nous avons discuté avec quelques voyageurs, ils ont fait le même long trajet que nous pour rejoindre Bohol depuis Palawan. Il y a cependant un petit aéroport à Tagbilaran, c’est à mon avis beaucoup plus efficace et probablement moins cher au final d’atterrir directement sur l’île de Bohol.

Comment visiter Bohol : en tricycle, en scooter, en van ?

Le lendemain, nous souhaitons faire un tour de l’île de Bohol. Nous sommes arrivés tard, et n’avons pas eu le temps de nous renseigner sur les différentes possibilités d’excursion. L’hôtel nous conseille de faire le tour en van. C’est très confortable, hyper pratique, mais assez cher (2.500 pesos pour deux pour un van privé). Nous choisissons cette option.

Réserver un tour en van en groupe est une bonne solution pour réduire le prix, et idéal lorsque la météo s’annonce capricieuse. On ne peut cependant pas choisir librement les choses à faire et les lieux à visiter lors d’une journée à Bohol, il faut suivre le groupe.

Le tricycle peut également être une option intéressante pour ceux qui ne souhaiteraient pas conduire (mais c’est plus cher que la location d’un scooter, et le trajet va être plus long qu’en van).

Nous avions hésité avec le tour en scooter (1.000 pesos, on peut le trouver vers 500 pesos environ à mon avis), mais l’annonce de la pluie nous a dissuadé. S’il avait fait beau lors de notre voyage à Bohol, la location d’un scooter aurait été la meilleure alternative à mon avis pour découvrir le cœur de l’île (c’est moins cher et ça permet d’être plus indépendant).

Que faire et que voir à Bohol ?

Pour rejoindre le cœur de Bohol, nous traversons la « Man Made Forest ». De jolis paysages très agréables à observer sur la route.

La rencontre avec les petits tarsiers

Nous avons commencé par aller à la rencontre des tarsiers. Nous sommes allés au sanctuaire des tarsiers de Loboc (celui de Canapnapan est mieux à priori, plus respectueux de l’environnement). Nous sommes arrivés à l’ouverture du parc, il n’y a presque personne, c’est parfait ! Ces tous petits singes sont vraiment impressionnants. Ils sont complètement immobiles, ou presque, lorsque nous les observons. C’est impressionnant de savoir qu’ils sont capables de tourner leur tête à presque 180° et faire des bonds de 5 mètres. Ils ouvrent et ferment de temps en temps leurs grands yeux.

Le tarsier de Bohol aux Philippines

Un joli panorama sur les Chocolate Hills

Nous avons ensuite rejoint les fameuses Chocolate Hills. Notre chauffeur nous a déposé au pied de ces collines à la forme ronde et de couleur chocolat (la couleur de la pelouse varie principalement selon le mois de l’année et la météo des jours précédents). Nous avons fait une petit boucle de 30 minutes en buggy, au pied des Chocolate Hills. C’était sympa, mais très cher pour ce que c’était (450 pesos par personne). Nous garderons cependant un souvenir mémorable de cette grosse averse et notre trajet en buggy, ainsi que quelques photos trompe-l’œil sympas. Bref, un attrape-touristes, nous avons passé un moment mémorable, mais plutôt à déconseiller.

Nous rejoignons ensuite le Chocolate Hills Main Viewpoint (doit d’entrée de 50 pesos). Les paysages sont vraiment authentiques et assez impressionnants. La pluie et les nuages gênent cependant un peu le panorama. C’est intéressant de savoir que la forme ondulante de ces collines est liée à d’anciens dépôts de coraux, et qu’elles ont été façonnées par la pluie et l’érosion.

Les Chocolate Hills aux PhilippinesLes Chocolate Hills aux Philippines

Déjeuner sur un bateau flottant sur la rivière Loboc

Nous avons ensuite fait le déjeuner croisière sur la rivière Loboc (500 pesos). C’est très touristique, mais la traversée au cœur de la jungle et les paysages environnants sont très jolis. Nous assistons à un spectacle d’enfants philippins. Ils sont vêtus d’habits traditionnels, chantent et dansent (la danse des bambous !).

Croisière sur la rivière LobocCroisière sur la rivière Loboc Danse traditionnelle aux abords de la rivière Loboc aux PhilippinesDanse traditionnelle aux abords de la rivière Loboc aux Philippines

Quelques autres excursions à Bohol

Nous sommes passés aussi lors de la journée au Loboc Eco Adventure Park (tyrolienne), et également dans un petit parc animalier où il y a des papillons et des serpents, mais n’avons pas fait la visite, ça n’a pas vraiment retenu notre attention.

Nous avons traversé le pont suspendu en bambou de Tigbao, c’est pas mal, mais sans plus.

Nous nous sommes également rendus à l’église de Baclayon, la seule que nous avons pris le temps de découvrir lors de notre voyage à Bohol et Panglao, et même aux Philippines !

L'église de Baclayon aux PhilippinesL’église de Baclayon aux Philippines

Bilan de la journée « visite » à Bohol

Certaines excursions de la journée nous ont beaucoup plu, notamment la découvertes des tarsiers, des Chocolate Hills et de la rivière Loboc. Cependant, la journée nous est revenue très chère, nous avons été baignée dans une grande foule touristique tout au long de la journée, et certaines visites au programme n’étaient pas très intéressantes.

Fin de journée sur la plage d’Alona Beach

L’excursion terminée, nous rejoignons un nouvel hôtel, situé au bord de la plage d’Alona Beach, sur Panglao. C’est un bel hôtel, il compte plusieurs piscines, la clientèle est principalement nord-asiatique.

Nous marchons le long de la plage d’Alona Beach. Elle est bien entretenue. Nous sommes cependant un peu déçus d’un premier abord. La mer est loin d’être aussi belle qu’à d’autres endroits où nous avons pu aller les jours précédents (peut-être aussi car le temps est très nuageux, et que les rayons du soleil ne se reflètent pas sur l’eau). Le lieu est très touristique. A part se baigner, bronzer, boire des cocktails ou aller au restaurant, il n’y a pas grand chose à faire, ce n’est pas tout à fait notre style de vacances.

La plage d'Alona Beach à Panglao aux PhilippinesLa plage d’Alona Beach à Panglao aux Philippines

Rejoindre Tagbilaran / Bohol / Panglao / Alona Beach depis Siquijor

Nous prenons le lendemain le ferry en direction de Siquijor, puis sommes de retour deux jours plus tard à Panglao.

Nous revenons donc à Tagbilaran, avec le ferry de la compagnie Oceanjet. Il y a un trajet par jour entre Siquijor et Tagbilaran, avec un départ vers 14h. Nous arrivons donc vers 16h, puis prenons un van pour rejoindre notre hôtel situé à proximité d’Alona Beach.

Nous nous rendons à un point de vente de circuit touristique situé en plein centre, juste à côté de l’entrée du chemin qui mène à la plage. Nous réservons deux excursions.

Les excursions à partir d’Alona Beach

La découverte des lucioles à Panglao

Le soir-même, nous faisons le tour pour observer les lucioles. Nous avions croisé deux françaises à Batad qui nous avaient conseillées de faire cette excursion.

Nous partons donc en van à 18h. C’est un mercredi sain, nous croisons beaucoup de philippins dans la rue, en train de faire une parade. Des chars transportent par exemple une statue de Marie. Ils déambulent dans les principales rues éclairées à la lumière des bougies.

Nous arrivons après une petite heure de trajet au point de départ de l’excursion.

Il est possible de faire le tour à kayak, mais nous préférons prendre le bateau (c’est moins cher, et le bateau nous motive davantage).

Nous parcourons quelques kilomètres sur le fleuve. Le cadre est joli, nous pouvons apercevoir quelques habitations en bordure de rivière et la végétation dense aux alentours. Nous faisons quelques arrêts aux principaux points d’intérêts. Des lucioles se comptent par dizaines ou centaines, autour de certains arbres. Nous profitons du spectacle. Je n’avais jamais vu autant de lucioles.

C’était une sortie plutôt sympa. Nous retournons ensuite à notre hôtel.

Des centaines de lucioles autour d'un arbre, à BoholDes centaines de lucioles autour d’un arbre, à Bohol

Nager avec les requins-baleines à Oslob : notre avis

Le lendemain, nous partons en direction d’Oslob, afin d’aller plonger avec les requins baleines. Nous avions beaucoup hésité avant de réserver ce tour. En effet, les avis que nous avions pu lire sur internet étaient assez mitigés, et notre guide de voyage papier déconseille de faire cette excursion, notamment parce que les requins baleines sont nourris par les locaux, ce qui les rend dépendants à l’humain, et les prive malgré eux de leur liberté.

Nous rejoignons finalement le lieu où nous avons acheté l’excursion à 6h du matin. Notre van arrive à l’heure, et nous passons récupérer tous les passagers. Le van nous dépose à environ 2 kilomètres de la plage d’Alona Beach. Nous marchons dans la mer (prévoir des chaussures étanches) et rejoignons un petit bateau qui nous amène ensuite sur une grande banka. Nous mettons environ 2h30 pour arriver sur l’île voisine. Le transport A/R coûte 700 pesos. Nous devons ensuite payer le tricyle qui nous amène à Oslob (environ 100 pesos A/R).

Puis nous réglons les droits d’entrée au port d’accueil à Oslob (100 pesos), et l’excursion (1000 pesos). La personne qui nous accueille nous annonce 2 heures d’attente. Nous avons vraiment trouvé le temps long, et nous nous décourageons un peu. L’organisation sur place n’est pas terrible, nous attendons d’être appelés. Nous constatons que la plongée avec les requins-baleines se déroule à seulement quelques dizaines de mètres du bord de l’eau, et de nombreux bateaux sont collés les uns aux autres.

Notre tour arrive, nous écoutons les consignes de sécurité, et nous laissons diriger. Sur place, nous descendons du bateau, plongeons nos masques dans l’eau, et apercevons ces grands requins baleines passer à seulement 4/5 mètres de nous ; c’est vraiment impressionnant. Les requins baleines engloutissent la gueule grande ouverture les petits poissons jetés par les locaux, afin de conduire le requin devant chaque bateau de touristes. Le temps passé sur place est suffisant.

Le requin-baleine à OslobLe requin-baleine à Oslob

Nous pensions que l’excursion serait un peu plus authentique, par exemple, qu’il soit nécessaire de nager un peu pour voir les requins baleines, mais ce n’est pas le cas. Nous avons un peu l’impression d’observer ces majestueux poissons dans un aquarium. Nous ne regrettons pas d’avoir fait l’excursion, mais je ne la conseille pas forcément. Nous rentrons à Panglao, malgré le fait que notre bateau est parti sans nous, puis est revenu nous chercher !

Pour faire cette excursion, il faut prévoir un sac étanche, un masque et un tuba.

Retour à Panglao, dîner à la Bohol Bee Farm

Après un petit instant détente sur la plage d’Alona Beach, nous décidons d’aller à la Bohol Bee Farm, située à environ 7 kilomètres. Nous prenons un tricycle pour y aller (200 pesos pour l’aller). Le lieu semble très joli (dommage qu’il faisait nuit lorsque nous y sommes allés). Le magasin de souvenirs est bien rempli. Il y a pas mal de produits organiques en vente.

Nous dinons ensuite dans l’un des restaurants, puis rentrons à notre hôtel. Notre séjour sur cette île touche à sa fin.

Notre avis sur notre voyage à Bohol et Panglao

D’une manière générale, nous avons apprécié notre voyage à Bohol et Panglao. La destination est cependant très touristique. La plage d’Alona Beach est jolie, mais il y en a de bien plus belles aux Philippines. La visite du cœur de Bohol est très intéressante, et vaut le coup, notamment pour les Chocolate Hills, les tarsiers et la rivière Loboc.

Retour vers Manille !

Le lendemain, une journée transport nous attend. Nous avons un vol qui part de l’aéroport de Cebu à 17h vers Manille. La journée ne s’est en fait pas passée comme prévu. Nous n’avions pas fait attention que le vendredi était férié. Nous arrivons par tricycle (300 pesos) au port de Tagbilaran à 9h40, pour un départ en ferry à 10h40. Or le ferry de 10h40 et celui de 11h40 ont été supprimés. Nous avons donc pris le premier ferry, à 13h. Après 2 heures de trajet, nous arrivons à Cebu, traversons la ville en van, et arrivons au dernier moment pour prendre notre vol Cebu pour Manille. Un taxi nous conduit à notre dernier hôtel du voyage, une belle bâtisse de style colonial. Dernier jour à Manille !


wallpaper-1019588
Classement 2017 des parcs d’attractions les plus visités au monde et en Europe
wallpaper-1019588
Dubaï, un Émirat bien différent du Québec
wallpaper-1019588
CANADA | 10 activités à faire Ottawa
wallpaper-1019588
Lizzie top 10
wallpaper-1019588
Formulaire ESTA : nos conseils pour ne pas se tromper
wallpaper-1019588
Sunny Monday #50
wallpaper-1019588
Xmas Addict 2018 day 17
wallpaper-1019588
Le monde de Coca Cola à Atlanta