L’album panini


L’Ado est en vacances, il s’est traîné hors du lit à des heures indues, pratiquement au milieu de la nuit, c’est à dire à 11 heures du matin quand il a entendu qu’on partait faire des courses. Il s’est dévoué pour nous accompagner, dans un élan admirable de solidarité familiale pas du tout intéressée. Nos courses consistent à descendre la rue principale du village et à nous arrêter à la boulangerie et à la boucherie. On trouve ça follement exotique, ça nous ravit. L’Ado approuve.

L’album panini

On est dans un village dynamique. Attention, il y a aussi un fleuriste, une pharmacie, un coiffeur, une sorte de bar auberge qui a l’air de dater de plusieurs siècles, c’est très pittoresque, et un buraliste. Ça nous change de notre bled paumé anglais où les seuls commerces en activité étaient un magasin de vente en gros d’aliments pour chiens et les pompes funèbres. De suite, ça donne moins envie. Depuis qu’on a déménagé, on a encore jamais testé autre chose que la boulangerie, où on est déjà accueilli en vrais habitués et la boucherie. Mais tout à l’heure, mon gamin est tombé en arrêt devant la vitrine du buralistes avec ses magasines flashy. Pas WizzBoy qui pourtant chouine régulièrement devant en réclamant la dernière mouture publicitaire de ses dessins animés, mais L’Ado. Eh, regarde, y’a l’album panini pour la coupe du monde! Il a presque fait un caprice, cet espèce de grand dadais. On est allé acheter son album et ses stickers. Ouais, non mais tu vois, c’est pour PrincesseChipie, pour lui apprendre et pour montrer à WizzBoy, okay? Sourire niais et suppliant derrière sa mèche plus grasse mais toujours pendante. Il a beau faire son presque adulte, il a encore des airs de petit garçon quand il veut et il sait très bien manipuler sa mère.

Tous les deux ans, pour les coupes du monde et championnats d’Europe, on est envahi pour des photos collantes de footballeurs dont l’air éveillé est inversement proportionnel à leurs extravagances capillaires. Pendant quelques semaines, on en trouve coller n’importe pour dans toute la maison. L’Ado a dépensé des sommes démentielles dans ces étiquettes, il a soudoyé ses grands parents, amadoué son père pour un paquet de stickers. Il garde précieusement les albums panini de son enfance. On pensait que celui de la dernière coupe du monde serait son dernier, mais il a réussi à y intéresser PrincesseChipie, après avoir essuyé des échecs cinglants avec GeekAdo, qui déteste les sports d’équipe et les rassemblements de plus de deux personnes, et KnightyDiva qui trouve ça nul, c’est même pas chantant. Je marque une pause parce que là, j’ai l’image d’une équipe de foot chantant l’opéra sur le terrain, j’ai besoin d’une pause…enfin bref, PrincesseChipie suit le foot, et c’est elle qui a rangé comme un trésor l’album panini du dernier championnat d’Europe dans sa bibliothèque. Elle l’a rempli sous la supervision très intéressée de L’Ado, lui même tout ému de passer le flambeau.

Ils se sont donc retrouvés tous les deux, penchés sur leur nouvel album à coller leurs images méthodiquement. L’Ado a étalé sa science footbalistique devant sa sœur, béate d’admiration. Ils ont poussé le même cri de joie en découvrant qu’ils avaient le sticker de leur joueur préféré. Ils ont fait des blagues sur les coiffures des autres…ils étaient aussi ravis l’un que l’autre. Parce qu’il n’y a pas beaucoup d’activités que peuvent vraiment partager avec la même joie un grand presque adulte et une petite fille. Alors ils profitent de cette complicité, le temps de coller une image. Leur album panini, c’est bien plus qu’une collection autocollante de portraits de millionaires en short qui courent après un ballon…Wizzboy a commencé à leur tourner autour, ils l’ont laissé approcher, mais attention, on n’abîme pas les images. Il faut que l’album panini soit impeccable pour aller rejoindre les autres, ceux qui comme dit L’Ado représente toute son enfance, après la coupe du monde. Le premier qui colle un footballeur à l’envers n’a plus le droit d’y toucher, non mais!

Je précise que ce n’est pas un billet sponsorisé, c’est un billet maternel bêtement ému.


wallpaper-1019588
Venise en ce moment
wallpaper-1019588
Fantastique expédition à « Isla Pingüino » depuis Puerto Deseado en Patagonie
wallpaper-1019588
Voir les gorilles au Rwanda
wallpaper-1019588
Voyager à Bali, que voir, que faire et quand partir ?
wallpaper-1019588
Thursday Thunder: the hostile environment in action
wallpaper-1019588
30 trucs à faire en Morbihan
wallpaper-1019588
Un week-end sur les bords de l'Attersee... sans voiture
wallpaper-1019588
Conseils pratiques pour voyager avec son chien ou son chat