Excursion d’une journée au départ de Bangkok – Le pont sur la rivière Kwai

Une de mes choses préférées concernant la visite d’autres pays est d’apprendre l’histoire de ce pays. Souvent, lorsque nous partons en vacances, nous ne faisons qu’effleurer la surface de la destination. Nous ne voyons que ce que l’office du tourisme veut que nous voyons, l’image qu’ils veulent projeter.

river-kwai-bridge

Pour les occidentaux, Bangkok a une image de fête, le Red Light District et peut-être ses temples et palais. Mais il n’y a pas si longtemps encore, la Thaïlande comme beaucoup d’autres pays, était plongée dans les affres de la Seconde Guerre mondiale.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la Thaïlande s’est retrouvée entre deux territoires tenus par les Britanniques, la Malaisie et la Birmanie. De fait, en décembre 1941, la Thaïlande fut envahie par le Japon afin dans le but de s’assurer l’accès aux deux pays.

Peu de temps après, des plans pour construire un chemin de fer Thai-Birmanie ont commencé. Les Japonais avaient besoin d’un chemin de fer afin d’acheminer rapidement des ravitaillements à leurs troupes stationnées en Birmanie.

river-kwai-bridge-2

Avec la chute de Singapour, les Japonais se sont retrouvés avec une grande quantité de prisonniers de guerre alliés. Bien que le chemin de fer devait à l’origine être construit par des travailleurs asiatiques forcés et enrôlés, les Japonais ont décidé de faire travailler ces prisonniers de guerre. La ligne de chemin de fer a été achevée en 14 mois et s’étendait sur 424 kilomètres.

Cependant, la construction du chemin de fer Thai-Birmanie a eu un coût. Les conditions cruelles et les abus qui ont conduit à plus de 100 000 vies perdues, lui ont valu le surnom du chemin de fer de la mort.

river-kwai-bridge-5

Le chemin de fer a été pour la plupart détruit à la fin de la guerre, mais une petite section de la route a été rouverte plus tard. La ville de Kanchanaburi où se trouve le célèbre pont est un endroit populaire à visiter.

Kanchanaburi est un excursion d’une journée depuis Bangkok, donc nous ne voulions pas manquer l’occasion de visiter et d’en apprendre davantage sur cet important morceau de l’histoire.

Y aller en train

Il convient de visiter la rivière Kwaï en train. Deux trains par jour partent de la gare de Thonburi à l’ouest de la rivière Chao Praya. Attention, cette dernière n’est pas la principale gare de Bangkok ! Si vous prenez un taxi ou un service de voiture, assurez-vous que votre chauffeur n’essaie pas de vous emmener à la station BTS de Thonburi mais bien à la station de train.

Voyager en train en Thaïlande est une expérience unique. Bien que d’autres itinéraires populaires comme le train vers Chiang Mai ou Phuket offrent une expérience de première classe avec air conditionné, le train vers la Rivière Kwai propose uniquement une troisième classe. Cela signifie un voyage lent sur des sièges en bois avec les fenêtres ouvertes et un petit ventilateur au plafond toutes les deux rangées.

river-kwai-bridge-1

Le trajet jusqu’à Kanchanaburi prend environ trois heures et fait de nombreux arrêts en cours de route. Les billets coûtent 100 bahts par trajet et il n’est pas nécessaire de réserver à l’avance. Nous sommes arrivés environ cinq minutes à l’avance pour le train de 7h45, le premier train de la journée. Les billets peuvent être achetés à la gare ou directement dans le train.

En arrivant à Kanchanaburi, vous pouvez vous arrêter à la gare principale de la ville ou à la station suivante, la station du pont de la Rivière Kwai. La gare principale a des bénévoles afin d’aider les visiteurs.

Que voir

Près de la station de Kanchanaburi

Le centre ferroviaire de Thaïlande-Birmanie

river-kwai-bridge-7

Arrêtez-vous d’abord au Centre ferroviaire de Thaïlande-Birmanie pour avoir un aperçu de l’histoire du chemin de fer de la mort. Le musée présente le climat historique de l’Asie du Sud-Est pendant la Seconde Guerre mondiale, et le contexte de la planification et de la construction du chemin de fer. Des expositions interactives détaillent les conditions de vie odieuses et l’étendue des vies perdues. De manière plus poignante, le musée contient divers souvenirs, artefacts et photographies des soldats qui ont travaillé sur le chemin de fer, dont beaucoup ont été donnés par leurs enfants. En prime, le musée est climatisé et chaque billet (140 THB) comprend un café gratuit dans leur café donnant sur le cimetière de guerre.

Ouvert tous les jours de 9h00 à 17h00. Frais d’admission 140 THB.

Cimetière de guerre de Kanchanaburi

river-kwai-bridge-9

C’est le principal cimetière de prisonniers de guerre pour ceux qui sont morts pendant la construction du chemin de fer de la mort. Il est situé non loin du site de l’ancien camp de prisonniers de guerre, Kanburi, que la plupart des prisonniers ont traversé pour se rendre dans d’autres camps. Le cimetière contient un total de 6 982 tombes, dont 5 085 du Commonwealth et 1 896 sépultures de guerre néerlandaises. Les restes des soldats américains ont été rapatriés.

Près de la gare du pont de la Rivière Kwai

Pont de la Rivière Kwai

river-kwai-bridge-4

Le pont emblématique a été bombardé pendant la Seconde Guerre mondiale mais a été restauré, et aujourd’hui, les visiteurs peuvent traverser le pont.

De l’autre côté de la rivière se trouve un temple bouddhiste et des bateaux-taxis qui peuvent vous transporter le long de la rivière. Au bord de la rivière se trouvent quelques restaurants remplis de touristes.

river-kwai-bridge-8

Le Musée de la guerre JEATH

river-kwai-bridge-6

Malheureusement, la région a été victime du commerce touristique croissant, et
plusieurs “musées” ont vu le jour en capitalisant sur le boom touristique. Deux musées portant le nom JEATH existent et nous sommes malheureusement allés au mauvais avant d’aller au bon.

Celui situé juste à côté du pont est le mauvais, il est appelé le musée et la galerie d’art JEATH. C’est un recueil assez époustouflant d’artefacts et de présentoirs variés. Le musée est un paradis pour les personnes atteintes de syllogomanie avec non seulement des souvenirs de la Seconde Guerre mondiale, mais aussi des expositions sur l’histoire, la culture, les timbres, les instruments de musique et les pièces de monnaie thaïlandais. Il offre une belle vue sur le pont et les billets sont à 40 THB.

Le vrai musée JEATH se trouve en réalité beaucoup plus loin, au sud de la gare de Kanchanaburi sur Pakprak Road. Il se compose de trois zones, y compris une reconstitution d’une cabane en bambou où vivaient les prisonniers de guerre. L’admission est de 50 THB.

Pour explorer plus

Nous avons passé environ une demi-journée dans la région, et c’était suffisant pour visiter le pont et les musées de la région. Si vous voulez explorer plus, vous pouvez prendre le train jusqu’à la cascade de Nam Tok. En cours de route, le train traversera le pont de la Rivière Kwai, ainsi que les falaises pittoresques sur le chemin de la cascade.

river-kwai-bridge-3

Un autre domaine important est connu sous le nom de Passage du Feu de l’Enfer (Hellfire Pass, Konyu Cutting, le plus long et le plus profond chemin de fer du chemin de fer Thai-Birmanie.) On ne peut qu’imaginer le travail tortueux des prisonniers de guerre et des travailleurs pour accomplir cette tâche impossible. Dans le film Les Voies du destin (The Railway Man), c’est ici que le personnage de Colin Firth rencontre son tortionnaire japonais à la fin du film.


wallpaper-1019588
Hilo et le nord est de Big Island [Hawaii]
wallpaper-1019588
Un baptême de l’air en montgolfière
wallpaper-1019588
Thursday Thunder: brexit diary #3
wallpaper-1019588
Le guide pratique de la location de voiture en Martinique
wallpaper-1019588
Thursday thunder: brexit diary #15
wallpaper-1019588
Insolite : 8 légendes ticas pour se faire peur (part 1)
wallpaper-1019588
D’où vient la tradition du Nouvel An ?
wallpaper-1019588
[Utah] La magnifique Highway 12