Thursday Thunder: brexit diary #2


Alors comment ça va dans le monde merveilleux de Zaza Première, la grande pintade déplumée du brexit? Bon déjà, ça fait au moins deux semaines que je ne lui ai pas trouvé de nouveau surnom, il faut changer ça. J’aime bien le côté volatile affolé…alors Zaza, l’autruche constipée du brexit? Zaza, la dinde mythomane? Zaza, l’hallucinée gallinacé du brexit? Enfin bon, Zaza ne rigole pas, après avoir juré en continu depuis des mois que jamais au grand jamais elle ne convoquerait d’élections anticipées, elle vient juste de le faire. En même temps, de la part de quelqu’un qui a fait campagne pour rester dans l’Europe lors du référendum et qui maintenant fonce tête baissée vers le brexit le plus dur, c’est logique.  


Source 
Alors donc, les brexiters sont outrés, voilà que les agences européennes installées ici plient bagages. À la surprise générale.  Comment ça, les fonctionnaires européens et autres gens travaillant plus ou moins directement pour Bruxelles ne veulent pas rester à Londres après le brexit, c’est pas sympa Londres? C’est inadmissible! Et sinon, brexiters, ça vous dirait d’installer votre ministère de l’intérieur en Ouzbékistan? Non, parce que c’est la même logique, crétins. Pourquoi voulez-vous que des services européens restent dans un pays qui ne fait plus partie de l’Union? D’ailleurs puisqu’on parle des européens, si il y a bien un sujet et un seul sur lequel Zaza ne change pas d’avis, c’est nos droits. Enfin, notre absence de droit. On ne sait toujours pas ce qu’on va devenir. Bruxelles a déjà appelé Zaza à garantir ces fameux droits (celui de rester chez nous, de payer des impôts, de nous faire soigner,  bref de continuer à vivre normalement …) mais elle refuse de céder tout en glapissant dans tous les médias qu’elle ne demande pas mieux, mais qu’elle ne peut pas à cause justement de Bruxelles, ou de Merkel, ou de la Pologne, ou de l’Espagne, ou des martiens. Plus c’est gros, plus son public de lobotomisés congénitaux la croit. 

Enfin non, il y a une catégorie d’européens qui a enfin une idée de son sort post brexit. Figurez-vous que les représentants de plusieurs branches industrielles qui s’écrouleront sans la main d’œuvre européenne font le siège du 10 Downing Street depuis des mois, en tambourinant comme des fous à la porte, mais Zaza ne les entend pas. De toute façon, en quoi ça la concerne que l’économie s’effondre, tout comme les hôpitaux ou les services sociaux sans ces sales migrants qui ne font rien qu’à venir piquer le boulot des honnêtes brexiters et leurs allocations chômage en même temps (on est fourbe quand même)? Mais bon, il se trouve  que l’industrie du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration commence déjà à avoir des problèmes. Impossible de recruter. On ne peut pas demander aux brexiters d’aller bosser, de toute façon, ils ne savent pas faire, et voilà que les européens qui travaillaient dans ce secteur s’en vont tous seuls sans attendre qu’on les déporte. C’est inadmissible (quand je dis qu’on est fourbe). C’est embêtant, surtout qu’il y a une cafétéria à Westminster…si il n’y a plus personne pour servir un café ou une bière à nos chers politiciens, c’est un problème. Et bien, les brexiters ont la solution: ils proposent un visa avec permis de travail pour les européens serveurs ou barmen, valable deux ans et ne donnant droit à rien sauf à être moins bien payé qu’un local. Avec ça, vous allez voir, les migrants européens vont se bousculer pour venir faire un boulot de merde, payer des clopinettes, sans accès aux services publics et pour être foutus dehors 24 mois après leur arrivée. Ça va le faire. Bon par contre, les autres européens, les médecins, les chercheurs,  les profs, les conjoints de britanniques, tout ça, on ne sait pas encore ce qu’on va en faire.  

En même temps, on en peut pas avoir la tête à tout, et là, on se prépare donc aux élections. Certes Zaza n’a légalement pas le droit de dissoudre le parlement mais elle l’a pris, sans que personne ne trouve rien à y redire. Elle aurait eu tort de se priver, puisque  le lendemain de son annonce surprise, les députés ont sagement obéi et se sont auto dissous. C’est beau la démocratie en action, Zaza fait passer Erdogan pour un bisounours. Alors donc, on va voter, enfin non, les européens n’ont pas le droit de voter pour les élections générales. Mais c’est pas grave. Zaza n’avait pas le choix, si elle avait respecté le calendrier, elle risquait une défaite cinglante. D’ici 3 ans, même le plus limité des brexiters pourrait se rendre compte de l’incompétence abyssale du gouvernement. Et l’opposition est inexistante aujourd’hui, ce n’est pas la peine de lui laisser le temps de renaître. Bref, Zaza va écraser toute tentative de contester son pouvoir divin….ah oui, vous ne saviez pas? Zaza est inspirée directement par Dieu, qui lui parle en direct. Déjà, il lui a certifié qu’il aurait voté brexit. C’est Zaza elle-même qui nous l’a expliqué lors de son message de Pâques. En ces termes. Tout va bien,  on est juste gouverné par une aspirante dictateure en pleine crise mystique qui confond les européens avec l’antichrist…au secours! 

Je vous fais grâce des dernières vexations et autres discriminations institutionnalisées contre les européens, ça devient répétitif. Évidemment, comme nous, nous ne sommes pas hypnotisés par Zaza, la grande bécasse héberluée du brexit, et ses promesses de ressusciter le grand empire britannique (si, si…), on essaie de résister. J’ai déjà parlé de the3million, le lobby de défense des européens (auquel j’appartiens, mais je ne vais pas vous embêter avec tous les jours). Je vous mets un lien ici pour ceux que ça intéresse…je n’ai que ça pour finir sur une note un chouïa positive, enfin pas trop déprimante, parce que je sens bien que j’ai cassé l’ambiance là. Et encore, Zaza n’a pas encore déclaré la guerre à l’Espagne comme le demandent ses adorateurs, mais elle garde ça surement pour après son élection triomphale. Welcome to brexitland.  


wallpaper-1019588
La faune de Bird Island
wallpaper-1019588
Sortie romantique à Paris : le diner croisière sur la Seine !
wallpaper-1019588
Tous à la découverte d’Ankara !
wallpaper-1019588
Le temps très lent des toutes petites choses #6
wallpaper-1019588
Japon : Tokyo – Quartier d’Harajuku
wallpaper-1019588
The great brotherly adventure
wallpaper-1019588
Écosse - 3 jours sur la North Coast 500
wallpaper-1019588
Sunny Monday #28