Les visites de la reine Elizabeth II en France

Tout au long de son règne, la reine d’Angleterre a exprimé son plaisir à découvrir la France, “ce beau pays” qu’elle visita la première fois en 1848. A de nombreuses reprises, la souveraine a montré qu’elle portait une grande affection pour le peuple français. En effet, en-dehors du Commonwealth, on peut avancer que la France est le pays qu’elle a le plus visité au monde. Ceci est dû à la proximité géographique de la France et de l’Angleterre, mais aussi à des raisons plus historiques et culturelles. Dans cet article, j’ai souhaité recenser toutes les visites de la reine Elizabeth II en France, par ordre chronologique, en incluant les villes et les sites dans lesquels elle s’est rendue.

Les Français et les Anglais : les meilleurs ennemis du monde ?

On a du mal à le croire lorsque les Parisiens vinrent saluer Elizabeth II aux cris de “Vive la Reine” au marché aux fleurs en 2014 !

Ironie de l’histoire, ce marché pittoresque se situe dans l’Île de la Cité, à deux pas de l’ancienne prison de la Conciergerie où fut emprisonnée Marie-Antoinette avant son exécution sous la Révolution française.

La Conciergerie, Paris © French Moments

La Conciergerie, Paris © French Moments

Ce cri chaleureux n’était certainement pas le premier de ce genre poussé en France.

Une reine d’Angleterre francophile

Depuis sa première visite en 1948, Elizabeth II est devenue une star dans le pays. Tour à tour curieux, fascinés puis charmés, les Français vouent une affection et un enthousiasme particuliers à la reine d’Angleterre.

Qui l’aurait crû de part de ce peuple républicain ?

De son côté, Elizabeth II aime à rappeler qu’elle est une amie de longue date de la France, de sa culture et de sa langue, dont elle maîtrise toutes les subtilités et nuances.

Elizabeth II en 2015 © PolizeiBerlin - licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

Elizabeth II en 2015 © PolizeiBerlin – licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

En effet, la France est le pays européen qu’Elizabeth II a le plus visité. Elle y a effectué cinq visites d’Etat, en 1957, 1972, 1992, 2004 et 2014, sans compter des séjours non officiels.

La monarque britannique détient aussi le titre de Duchesse de Normandie. Ce titre lui permet de gouverner les îles anglo-normandes de Jersey, Guernesey, Aurigny et Sercq.

Pourquoi un tel attachement ?

Peut-être cela s’explique par son ascendance française…

Les ancêtres français de la reine Elizabeth II

On sait que Elizabeth II descend, par sa bisaïeule la reine Victoria, des Orange-Nassau, des Stuart, des Lancastre et des Plantagenet.

Mais la reine d’Angleterre a aussi du sang français qui coule dans ses veines. Pour en savoir plus, il faut remonter au début du 17e siècle à La Rochelle.

La Rochelle © French Moments

La Rochelle © French Moments

C’est dans cette ville que fut baptisé, en 1608, son ancêtre, Alexandre Desmier, seigneur d’Olbreuse, d’Antigny, du Beugnon et de la Bruère. Ce gentilhomme protestant, issu d’une ancienne famille poitevine attestée dès le 14e siècle, avait eu quatre enfants, dont une fille nommée Eléonore.

Éléonore Desmier d’Olbreuse est appelée la grand-mère de l’Europe.

Éléonore Desmier d'Olbreuse c. 1690

Éléonore Desmier d’Olbreuse vers 1690

C’est elle qui est le lien avec le roi d’Angleterre, George Ier, trisaïeul de la reine Victoria.

Elle est également l’ancêtre du président de la République française François Mitterrand. Ce fait curieux font du président français et de la reine d’Angleterre des cousins (très) éloignés !

François Mitterrand en 1984 [Domaine Public]

François Mitterrand en 1984 [Domaine Public]

Tout au long de son règne, la doyenne des rois et reines d’Europe a rencontré chacun des présidents de la IVe et de la Ve République. Elizabeth II en France. Photo By Joel Rouse (Ministry of Defence), and nagualdesign, OGL 3

Elizabeth II. By Joel Rouse (Ministry of Defence), and nagualdesign, OGL 3


Les visites d’Elizabeth II en France

Pour retrouver les dates de visite de la reine Elizabeth en France, j’ai du passer beaucoup de temps à rechercher les archives sur Internet. Aucun site ne m’a donné un aperçu global de toutes ses visites.

Et certaines sources, pourtant réputées, se contredisaient dans les années et les activités.

D’ailleurs, si vous avez des informations complémentaires de sources sûres ou des corrections à suggérer, écrivez-le en commentaire !

D’après mes recherches, la Reine s’est rendue en France à 14 occasions minimum.

Elizabeth II en France, au cimetière britannique de Bayeux le 6 juin 2014 © UK in France - licence [CC BY 2.0] from Wikimedia Commons

Elizabeth II en France, au cimetière britannique de Bayeux le 6 juin 2014 © UK in France – licence [CC BY 2.0] from Wikimedia Commons

Toutefois, il faut rappeler que Elizabeth II, passionnée d’équitation, a également séjourné dans différents haras de Normandie.

Curieusement, Elizabeth II ne s’est jamais rendue au Mont-Saint-Michel ni en Bretagne, et encore moins dans le Périgord. Pire, d’après mes recherches, la reine Elizabeth II semble n’avoir jamais flâné sur la Promenade des anglais à Nice. Shocking !

Sur la Promenade des Anglais à Nice @ aina.zholudeva via Twenty20

Sur la Promenade des Anglais à Nice @ aina.zholudeva via Twenty20

Elizabeth II en France : il existe encore des mystères

La reine aurait visité la cité médiévale de Carcassonne et séjourné à l’Hôtel de la Cité. Toutefois, je n’ai retrouvé jusqu’à présent aucune trace de se séjour. Si vous avez des informations à ce sujet, faites-le moi savoir !

Cité de Carcassonne © French Moments

Cité de Carcassonne © French Moments

1948 : une princesse à Paris

En mai 1948, Elizabeth effectua sa première visite officielle à l’étranger sans ses parents. La jeune princesse de 22 ans venait tout juste d’épouser Philip Mountbatten. Elle choisit Paris.

Ce voyage de quatre jours, du 14 au 17 mai, intervient trois ans seulement après la fin de la Seconde guerre mondiale. C’était la première fois de sa vie qu’Elizabeth quittait le sol britannique.

Tout le monde l’ignorait encore, mais elle était enceinte d’un petit garçon qui sera prénommé Charles.

Pour cette première visite, la princesse assista à une soirée de gala à l’Opéra Garnier, un dîner à la Tour d’Argent et une réception au Palais de l’Elysée avec le Président Auriol.

La curiosité des Parisiens s’avéra immense.

A l’occasion d’une visite au musée Galliera, qui présentait une exposition intitulée “Huit siècles de vie britannique à Paris“, la princesse prononça son premier discours en Français.

Le couple princier participa à une sortie dans Paris by night. Dans un night-club de la rue Pierre Charon, ils dansèrent et écoutèrent Henri Salvador et son orchestre. Puis Edith Piaf entonna devant eux “La vie en rose”.

Enfin, Elizabeth se rendit au marché aux fleurs dans l’Île de la Cité, un endroit qu’elle a beaucoup apprécié.

Les Parisiens furent sous le charme. Ce qui aurait poussé la future reine à s’interroger :

“Mais comment le peuple français a-t-il pu guillotiner un roi ?”

Cette première visite dans un pays étranger marqua la reine profondément et durablement.

Les aventures de “la petite princesse” Elizabeth à Paris en 1848

1957 : Première visite d’Etat

La reine Elizabeth II a effectué sa première visite officielle en France du 8 au 11 avril 1957. C’était quatre ans après son couronnement. Elle avait alors 30 ans.

Sa Majesté a été reçue en grande pompe au château de Versailles par le président René Coty.

Une somptueuse réception eut lieu dans la galerie des Glaces avec au menu le suprême de bécasse Grand Siècle dans des assiettes à 100 000 francs pièce.

La reine se rendit à l’Opéra de Paris pour assister à la pièce Le Chevalier et la damoiselle.

Puis un dîner de gala fut organisé dans la salle des Cariatides du Louvre, au milieu des tableaux.

Petite anecdote : Buckingham Palace avait envoyé au Palais de l’Elysée un mémo concernant la reine :

“Sa Majesté a un petit appétit mais mange à peu près n’importe quoi, à l’exception du caviar, des huîtres et des coquillages en général. Elle préfère la cuisine simple.”

Elizabeth et Philip partirent en croisière sur la Seine. Tout au long du parcours long de 8 km, des tableaux vivants retraçaient l’Histoire de la France : des mousquetaires devant le Louvre, le roi Henri IV au square du Vert-Galant, et un feu d’artifice au pont Alexandre III.

Cette visite eut lieu dans un contexte diplomatique tendu suite au fiasco de l’expédition de Suez en 1956.

Visite à Lille

Pour sa dernière journée en France, Elizabeth a souhaité venir à Lille sur le chemin du retour vers Londres. Le couple royal se rendirent à l’Hôtel de Ville pour y être reçus avec tous les honneurs de la ville. Puis, la visite se poursuivit avec le dépôt d’une gerbe au monument aux morts, place Rihour, et le marché aux fleurs annuel qui se tenait sur la Grand Place.

La Grand Place de Lille © Laurent Ghesquière

La Grand Place de Lille © Laurent Ghesquière

Juste avant de rentrer à Londres, le couple fit une courte halte à Roubaix pour visiter deux des plus grandes usines textiles du groupe Prouvost : le Peignage Amédée et la Lainière de Roubaix (10 000 ouvriers à l’époque).

En 1960, ce fut au tour de la reine de recevoir un président français : Charles de Gaulle. En son honneur, la reine organisa une grande soirée de gala de Covent Garden.

Le jour où la Reine Elizabeth II est venue à Lille

1967 : Tournée des haras normands

Le vendredi 26 mai 1967, Elizabeth II atterrit à l’aéroport de Tours vers 11h et prit aussitôt la route de la Normandie pour une visite de trois jours. La reine séjourna au château de Sassy, entre Argentan et Alençon.

Passionnée d’équitation, la Reine avait depuis longtemps souhaité découvrir les haras français.

Elle entreprit la visite du Haras national du Pin, le Haras du Mesnil, le Haras de La Verrerie, celui de Marcel Boussac, à Fresnayle-Buffard, ainsi que Meautry, le haras du baron Guy de Rothschild, près de Deauville.

Haras du Pin © Selbymay - licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

Haras du Pin © Selbymay – licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

Elle reprit l’avion le matin du lundi 29 mai à Deauville.

Elizabeth II en France : “Ce sont mes vacances”

1972 : Seconde visite d’Etat

En mai 1972, trois ans après les événements de mai 1968, Georges Pompidou accueillit la Reine à l’Elysée.

Première journée Elizabeth II

On frôla l’incident diplomatique quand le président Pompidou prit le bras de la reine pour l’aider à monter les marches du palais de l’Elysée… En effet, comme le stipule le protocole britannique, il est formellement interdit de toucher la monarque, ni même de lui parler si personne ne vous a invité à le faire.

Sur le Champ-de-Mars, Elizabeth II admira un spectacle équestre donné par le Cadre noir de Saumur et la Garde Républicaine, avant d’assister aux courses à Longchamp.

Dans les Yvelines

La visite inclut une nouvelle visite au Château de Versailles qu’elle décrivit comme :

“un mélange enchanteur de ce qui est, à la fois, semblable et différent dans nos deux pays”.

Elizabeth II détient ainsi le record des visites de chefs d’Etat étrangers à Versailles.

Elizabeth II en France - Versailles © French Moments

Versailles © French Moments

A cette occasion, elle visita l’usine Renault, dont une salle exposant la voiture Dauphine.

La reine profita de ce voyage pour rendre visite à son oncle, le duc de Windsor et sa femme, Wallis Simpson dans leur résidence du Bois de Boulogne. L’oncle de la reine mourut de cancer plus tard dans le mois.

What Really Happened When Queen Elizabeth II Visited the Duke of Windsor on His Deathbed

Une visite provençale

Le 17 mai, le couple royal visita la Provence. Au programme : Nîmes, Saint-Rémy-de-Provence, la Camargue et Avignon. La Reine passa la nuit aux Baux-de-Provence, dans une ancienne bergerie transformée et aménagée en hôtellerie de luxe par un homme d’affaires de Lyon.

Le Palais des Papes en Avignon © French Moments

Le Palais des Papes en Avignon © French Moments

Il y a 44 ans, la reine d’Angleterre était à Avignon

Prochaine étape : Rouen

Le 19 mai, le prince Philip et la reine d’Angleterre se rendirent à Rouen. Ils visitèrent la place du Vieux-Marché, où a été brûlée Jeanne d’Arc, puis le cimetière militaire Saint-Sever, à Petit-Quevilly, qui compte près de 12.000 tombes britanniques.

19 mai 1972 : souvenez-vous ! la Reine Elizabeth était à Rouen

Une visite stressante pour les hôtes français ?

Claude Pompidou, alors Première Dame de France, aurait reconnu plus tard :

“Nous étions très angoissés de la voir descendre de l’avion”.

Georges Pompidou aurait lui-même déclaré :

“On s’est donné beaucoup de mal pour la recevoir à l’Elysée. On se disait : On n’arrivera jamais à ce que ce soit aussi bien que ce qu’elle attend. Et finalement, elle a été absolument charmante !”

1979 : Châteaux de la Loire et Bourgogne

Le 24 octobre 1979, Elizabeth II effectua une journée de visite touristique privée dans le Val de Loire. Après un atterrissage à l’aéroport de Tours, la monarque se rendit dans deux des plus célèbres châteaux royaux français.

Chambord et Chenonceaux

Tout d’abord, elle visita le château de Chambord.

Le magnifique domaine de François Ier représentait toute la puissance de ce roi qui rivalisait avec Henri VIII d’Angleterre.

Arrivée à 12h30, un dîner fut organisé dans la salle des Chasses de François Ier. Puis, Elizabeth II suivit l’administrateur du domaine, Geoffroy Chancerelle de Roquancourt-Keravel pour une visite guidée.

Pendant cette visite éclair, on raconte que la reine fut enchantée par les merveilles de Chambord.

Chambord © Benh LIEU SONG [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Chambord © Benh LIEU SONG [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Dans l’après-midi, elle se rendit au château de Chenonceau, qu’elle visita en compagnie de Madame Giscard d’Estaing.

Ainsi, le château que l’on surnomme le château des Dames accueillit une nouvelle reine, cette fois venue de l’autre côté de la Manche.

Le décor fastueux et délicat du château construit sur un pont éblouirent la souveraine. Elle fut particulièrement admirative de la chambre des Cinq Reines.

Château de Chenonceau © Yvan Lastes - licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Château de Chenonceau © Yvan Lastes – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Elizabeth II : dans les pas d’une reine en Touraine
En Bourgogne

Puis, la Reine pris la direction de la Bourgogne : au château d’Epoisses, aux hospices de Beaune, à la basilique de Vézelay.

Les hospices de Beaune © French Moments

La cour des hospices de Beaune © French Moments

Le séjour en France se termina par une courte réception à l’ambassade de Grande-Bretagne à Paris.

Visite de la Reine d’Angleterre au château d’Epoisses

1984 : Normandie

Le 8 juin 1984, Elizabeth II participa aux cérémonies du 40e anniversaire du Débarquement de Normandie à Utah Beach, aux côtés de François Mitterrand et du président américain, Ronald Reagan.

C’est en 1984 qu’eut lieu la première cérémonie rassemblant des souverains et chefs d’Etat étrangers sur les plages du Débarquement. D’autres célébrations similaires se dérouleront tous les dix ans, en 1994, 2004 et 2014.

Accompagnée du président français François Mitterrand, la Reine se rendit au cimetière britannique de Bayeux.

1984, l’année où les chefs d’Etat se sont donné rendez-vous en Normandie

1987 : Normandie

Lors d’un weekend end de détente à Deauville (autour du 25 mai), la reine Elizabeth II visita les haras d’Alec Head.

A la question “Comment l’avez-vous trouvée ?”, plusieurs garçons d’écurie répondirent de façon cocasse “Qui ça le cheval ?”

Les autorités françaises l’autorisèrent à flâner sur la célèbre promenade des Planches à bord de sa Rolls Royce, sans fouler le sol !

Quand la reine Elisabeth II visitait les haras de Normandie

1992 : en Alsace à Strasbourg

Le 12 mai 1992, la reine Elizabeth II s’est rendue à Strasbourg pour donner un discours au Parlement européen.

Vêtue aux couleurs de l’Europe – manteau et chapeau bleus -, ce fut la première visite de la reine au Conseil de l’Europe et au Parlement européen, et de ce fait, sa première visite en Alsace.

A son arrivée dans le quartiers des institutions européennes, la Reine fut accueillie par de jeunes enfants en costume traditionnel alsacien.

Elizabeth II en France à Strasbourg - Accueil par de jeunes Alsaciens en costume traditionnel © Communautés Européennes 1992 - Source / PE

Elizabeth II en France à Strasbourg – Accueil par de jeunes Alsaciens en costume traditionnel © Communautés Européennes 1992 – Source / PE

L’hémicycle du Parlement européen avait fait salle comble. Dans un discours très consensuel où elle s’est référée à Winston Churchill et à Jean Monnet, la souveraine s’est félicitée des efforts “uniques dans l’histoire du monde” accomplis depuis la guerre pour rassembler “la famille européenne”.

La reine Elizabeth II en France - Parlement européen de Strasbourg © Communautés Européennes 1992 - Source / PE

La reine Elizabeth II en France – Parlement européen de Strasbourg © Communautés Européennes 1992 – Source / PE

[le Figaro]1992 : quand Elisabeth II louait la richesse de l’Europe

1992 : Troisième visite d’Etat

L’année 1992 fut riche en événements politiques. C’était le temps où le traité de Maastricht animait les passions de chaque côté de la Manche.

Pour la souveraine britannique, c’était également le fameux Annus horribilis, l’expression qu’elle utilisa pour qualifier cette année 1992.

Lors de cette troisième visite d’Etat d’Elizabeth II en France, elle descendit les Champs-Elysées en compagnie du président Mitterrand et dans la même voiture qu’en 1972, une Citroën SM.

Elle visita également les jardins de Bagatelle au bois de Boulogne, en compagnie du président François Mitterrand et du premier ministre Jacques Chirac, le Parc de la Villette, la pyramide du Louvre et la salle Manet du musée d’Orsay.

Dans le jardin de l’ambassade de Grande-Bretagne, elle retrouve l’orme qu’elle avait planté en 1957 : “Il a bien grandi”, déclara-t-elle.

Visite du château de Blois

Le 11 juin, elle voyagea à bord du TGV atlantique à 300 km/h en direction de Blois. Après une réception à la mairie organisée par le ministre de la culture, Jack Lang, la reine visita le château de Blois, chef d’œuvre de la Renaissance. De sa visite, la Reine déclara :

“Une visite en France n’est jamais parfaite si elle ne passe pas par la Loire. Les attentions chaleureuses de ses habitants et la beauté de ses paysages resteront longtemps gravées dans mon cœur”.

2 jours à Bordeaux

Les 11 et 12 juin, elle séjourna à Bordeaux, ancienne possession des Anglais au Moyen-âge.

Pour clore cette visite d’Etat, le Président de la République fait escorter l’avion qui ramène la reine en Grande-Bretagne par des chasseurs de l’armée de l’air. C’est un hommage rarissime !

Queen Elizabeth ends state visit to France [1992]

1994 : Calais (inauguration du tunnel sous la Manche)

En ce 6 mai 1994, peu avant 13 heures, le président français François Mitterrand et la reine Elizabeth II d’Angleterre coupaient un ruban symbolique au terminal français de Coquelles près de Calais.

Les deux chefs d’Etat rejoignirent le terminal anglais de Cheriton, près de Folkestone, à bord de la Rolls blanche royale, pour assister à une autre cérémonie côté anglais.

La reine, qui s’exprima en français, releva que :

“au cours du siècle présent, au plus dur de l’épreuve, la conjugaison de l’élan français et du pragmatisme britannique a fait merveille. Le tunnel proclame cette vérité simple: continuons aujourd’hui à faire cause commune pour le bénéfice de l’humanité tout entière.

Le peuple français et le peuple britannique, aussi différents soient-ils, d’une région à l’autre et d’une personne à l’autre, et en dépit de leur rivalité séculaire, se complètent bien, mieux sans doute qu’il n’y paraît à première vue”.

English Channel tunnel opens

1994 : Normandie

Le 6 juin 1984, Elizabeth II revint en Normandie pour le 50e anniversaire du Débarquement, à Omaha Beach.

1998 : Paris

Le 11 novembre 1998, la reine traversa la Manche à l’occasion de la commémoration du 80e anniversaire de l’armistice 1918.

Le président Jacques Chirac et la reine d’Angleterre déposèrent chacun une gerbe sur la tombe du soldat inconnu puis se rendirent devant la statue de Clemenceau avant d’inaugurer une statue de Churchill, près du Petit Palais.

2004 : Quatrième visite d’Etat

En avril 2004, Elizabeth II et son mari Philip étaient de retour en France à l’occasion du centenaire de l’Entente Cordiale.

Le couple royal traversa la Manche en Eurostar, inauguré 10 ans plus tôt.

Pour leur séjour de trois jours en France, Elizabeth et Philip furent accueillis par Jacques Chirac sur la place de la Concorde.

Ensemble, ils remontèrent les Champs-Elysées jusqu’à l’Arc de Triomphe, où la reine déposa une gerbe sur la tombe du soldat inconnu.

La reine se promena le long de la rue Montorgueil, et se risqua même à un bain de foule.

Devant le Sénat (Palais du Luxembourg), la reine prononça un célèbre discours mémorable, dans un français impeccable.

Toulouse

Le 7 avril, le couple royal visitèrent l’usine d’assemblage Airbus à Toulouse, avant de se rendre au centre-ville, de la place du Capitole au couvent des Jacobins.

2014 : Cinquième et dernière visite d’Etat

La dernière visite d’Etat d’Elizabeth II en France remonte à juin 2014.

Elle est arrivée à la gare du Nord de Paris à bord de l’Eurostar.

Longue de trois jours, ce voyage en France a surtout pour objet les commémorations des 70 ans du débarquement à Ouistreham (Calvados), le vendredi 6 juin 2014, aux côtés de François Hollande et de Barack Obama.

Ainsi, Elizabeth II est le seul chef d’Etat encore vivant à avoir vécu et participé à la Seconde guerre mondiale.

Le lendemain, samedi 7 juin, elle se rendit à bord de sa Bentley au marché aux Fleurs de l’île de la Cité, rebaptisé à son nom pour l’occasion.

Au marché aux fleurs Reine Elizabeth II, Paris © French Moments

Au marché aux fleurs Reine Elizabeth II, Paris © French Moments

Queen honoured with renaming of Paris flower market [BBC]

En considérant l’âge avancée d’Elizabeth II (95 ans le 21 avril 2021) et la crise pandémique qui restreint la liberté de voyager, il est probable que ce fut la dernière fois qu’Elizabeth II se rendit en France.

D-Day : Elizabeth II acclamée à Paris, les festivités continuent en Normandie

Si vous aviez pu conseiller d’autres visites d’Elizabeth II en France. quels sites lui auriez-vous conseillé ? Rocamadour? Nice ? Lyon ? Mont-Saint-Michel ? La Bretagne ? Dites-moi tout dans les commentaires !


En savoir plus sur la reine Elizabeth II en France

Voici une petite sélection de sites sur la reine Elizabeth II en France avec photos et vidéos d’archive.

Les trésors photos de Paris Match : Elizabeth II et la France

Les cinq visites d’Etat de la reine d’Angleterre [en France]

These Photos Of The Queen’s Trips To France Are Packed With Joie De Vivre

Elizabeth II, reine de Versailles

List of state visits made by Elizabeth II [on Wikipedia]

 Lisez cet article en anglais sur notre blog French Moments

Vidéos sur les visites d’Elizabeth II en France

La reine Elizabeth II à Versailles :

La préparation d’un dîner français à l’Elysée :

Elizabeth II : un destin royal :


Image mise en avant (Featured image) de la reine Elizabeth II en France : photos © French Moments excepté le portrait de la reine : By Joel Rouse (Ministry of Defence), and nagualdesign, OGL 3



wallpaper-1019588
La cathédrale de Spire : symbole impérial en Allemagne
wallpaper-1019588
Camping en famille : comment réussir ses vacances ?
wallpaper-1019588
Le fort des Capucins à Crozon
wallpaper-1019588
Les chaînes à neige sont-elles obligatoires ?
wallpaper-1019588
Top 5 des plus belles plages de Corse