Le château de la Solitude

Il n'y a pas forcément besoin d'aller bien loin de chez soi pour trouver l'inspiration et des choses insolites. Dans notre ville, il existe une bâtisse qui aujourd'hui encore laisse le visiteur songeur. Il s'agit du château de la Solitude. Je vais vous raconter sa passionnante histoire.

La folle histoire du château de la Solitude

Le château de la Solitude se situe sur la commune du Plessis-Robinson. Bati dans un petit bois du même nom, c'est une demeure de style néogothique bâti en 1903 par Marie-Philiberte Marquis, riche héritière. Le lieu n'est pas choisi au hasard. Les bourgeois de cette époque aiment se faire construire des " folies " appelées aussi " Solitude ". L'idée est d'avoir son petit château construit dans des lieux isolés et boisés. Et c'est ce qu'est la commune en ce début de siècle.

Un histoire de chocolat

Mais revenons-en à notre héritière. Elle est la petite-fille de François Marquis, chocolatier parisien très réputé. Ce dernier ouvre en 1818 sa première boutique de chocolat et de thé dans le très célèbre passage des Panoramas à Paris. Son affaire marche bien au point qu'il ouvrira huit boutiques au cours du 19 e siècle dans la capitale.

Au décès de son grand-père puis de son père, Marie-Philiberte, hérite donc de l'immense fortune familiale. La devise " vivons heureux vivons caché " n'est, semble-t-il, pas de rigueur à cette époque. Aussi elle entend bien avec cette demeure faire savoir au Tout-Paris sa belle fortune du moment.

Ainsi sort de terre le château de la Solitude avec ses fioritures, ses ornements en tout genre, ses grandes fenêtres à ogives et ses sculptures.

Marie-Philiberte Marquis y vivra une dizaine d'années. Après sa mort, la demeure est transformée en maison de repos privée. René Viviani, ancien président du conseil, y finira ses jours en 1925. De 1937 à 1956, le château de la Solitude devient la résidence d'une congrégation de carmélites. Abandonné par les sœurs, c'est le ministère de l'Éducation nationale qui rachète le château et le transforme en collège-foyer d'enseignement technique pour de jeunes mères célibataires.

Le château de la Solitude est définitivement abandonné en 1976. Il sera ravagé par les flammes lors de deux incendies en 1977 et 1978.

Découvrir le château

Aujourd'hui, l'édifice a été mis en sécurité, mais laissé en l'état. Un grillage assez haut encercle le lieu placé sous vidéo surveillance pour d'évité aux petits malins de le franchir. Mais cela ne gêne en rien les promeneurs qui se baladent dans le bois de la Solitude. Ils restent parfois songeurs devant les ruines du château. C'est en hiver qu'il est le plus facile de les admirer. Au printemps, le feuillage dissimule un peu plus la bâtisse. Le château de la solitude et son bois font partie d'un beau parcours de découverte des espaces verts de ville (Bois de Solitude, bois de la Garenne, étang Colbert et enfin parc Henri Sellier).

Le château de la SolitudeLe château de la Solitude

A propos de l'auteur

Partir découvrir de nouveaux horizons. Proches ou lointains, peu importe tant que cela se fait en famille afin de garder de beaux souvenirs que nous partageons avec vous à travers ce blog.


wallpaper-1019588
Сomment se divertir pendant ses vacances au cœur du Canada ?
wallpaper-1019588
La cathédrale de Spire : symbole impérial en Allemagne
wallpaper-1019588
Сomment se divertir pendant ses vacances au cœur du Canada ?
wallpaper-1019588
La musique hongkongaise que j’aime
wallpaper-1019588
Projet 52: les animaux de la maison
wallpaper-1019588
En route pour de nouveaux voyages
wallpaper-1019588
15 mai – Women like us
wallpaper-1019588
14 mai – Ce rêve bleu…