Thursday thunder : FB et moi

Attention, je suis très contrariée. Comme beaucoup l'ont vu hier, FB m'a obligé à dévoiler mon vrai nom. Alors certes, je n'ai rien à cacher, mais c'est mon choix de bloguer sous un pseudo, pour protéger mes enfants dont je n'ai jamais mis le nom ou la tête sur les RS et je n'ai pas l'intention de commencer. Visiblement, d'après le message aimable et pas du tout menaçant que j'ai reçu, quelqu'un a pris sur lui d'informer FB que je publie des " messages politiques" sous un faux nom. Ah. C'est ballot, je ne m'en étais pas rendue compte, pas sur mon mur en tout cas. Pas plus que je n'avais remarqué que les pseudos notamment ceux d'agitateurs extrémistes, posaient problème à FB. Encore moins les faux comptes...

Thursday thunder : FB et moi

Clairement, je mets la démocratie en péril en postant des photos de Marcel le chat qui joue avec le cartable de Wizzboy. Une vraie petite terroriste virtuelle. Non mais vous rigolez, mais c'est bien plus dangereux, d'après FB, que les groupes anti vaccins, les neo nazis, les trolls russes inondant la toile de fake news pour influencer les élections (et pas que les américaines) ou les groupes appelant ouvertement à la haine raciale, voire carrément aux meurtres de catégories entières de la population. Si. Heureusement que FB, dans sa grande clairvoyance et impartialité est intervenu, sinon qui sait ce que j'aurais encore pu poster sous un faux nom, comme ça, en toute impunité...quelqu' un vous menace de mort sur votre mur? Aucun problème pour FB qui par contre, vous bloquera si vous osez répondre (c'est arrivé à une amie qui a eu l'outrecuidance de traiter son agresseur virtuel et donc futur assassin auto proclamé, d'idiot, bouh la méchante heureusement que FB veillait au grain). Un agité dévoile l'adresse d'une ex députée anglaise (et celle de ses enfants par la même occasion) et lance une cagnotte pour commanditer son assassinat? Oui et alors, FB ne comprend pas en quoi c'est problématique, le cher petit a le droit de s'exprimer quand même. Un groupe se monte appelant à je cite " l'extermination de tous les musulmans en UK "? FB ne voit toujours pas ce qu'il y aurait à redire. Mais que j'ose publier un billet sur une poésie scolaire, alors là, c'est scandaleux, il faut vite que FB me fasse taire!

Avant de mettre mon nom, et même si je sais que c'est facile à retrouver, j'ai donc réduit considérablement (plus que divisé par 10), mon nombre de friends sur FB, ne restent que ceux qui sont justement des amis IRL ou de la famille et qui n'avaient pas besoin de ça pour me connaître. J'y ai passé la journée, dans la joie et la bonne humeur. Ou pas. Ça a d'ailleurs vivement contrarié FB qui me bombarde de suggestions de friends depuis, j'en ris encore. J'aurais pu fermer mon compte, j'y ai pensé (quoique, FB n'aime pas du tout qu'on le quitte, c'est pas simple de trouver comment faire...c'est curieux d'ailleurs cette opacité d'un coup, pour une organisation qui aime tellement la transparence que le pseudo d'une blogueuse à la minuscule audience lui pose problème), mais j'en ai besoin pour administrer certains groupes associatifs que je n'ai pas l'intention de laisser tomber. J'aurais pu essayer de ruser, de contourner comme certains me l'ont gentiment conseillé...mais déjà, j'ai assez perdu de temps avec tout ça et surtout, si il n'y avait pas tous ces groupes auxquels je tiens, j'aurais quitté FB depuis longtemps. Comme je l'explique dans le paragraphe au dessus, le fonctionnement de FB est absolument terrifiant. Je ne reviens pas sur le scandale des données personnelles et de Cambridge analytical, mais comme l'explique très bien Sacha Baron Cohen qui pour une fois, ne rigole pas du tout: si FB avait existé en 1930, non seulement la propagande nazi y aurait été autorisée mais elle aurait bénéficié à plein des algorithmes qui permettent aujourd'hui de répandre tous les poisons et de mettre la démocratie en péril avec la bénédiction faussement innocente d'un réseau social qui n'a plus aucune limite (c'est en anglais Ici). Pour plonger encore un peu plus au cœur glauque et effrayant de la mécanique FB, je vous mets aussi le lien de la conférence TED de Carole Cadwalladr, une extraordinaire journaliste anglaise qui fait un travail remarquable. C'est et c'est glaçant. FB et son système me donnent des nausées depuis longtemps et j'ai pensé plusieurs fois à en partir, sauf que donc, je ne veux pas quitter certains groupes.

Alors je garde mon compte, sous mon vrai nom, pour quelques personnes triées sur le volet, où je n'ai jamais posté rien de bien méchant. C'est pour pouvoir continuer d'autres activités que FB qualifierait sûrement de politiques (moi pas, mais je n'ai clairement pas les mêmes valeurs), mais où mon identité n'apparaît pas forcément. C'est un comble! Encore une illustration des dysfonctionnements et de l'hypocrisie de FB...Quand à ma page, je n'y posterai plus rien d'autre que le billet du jour. Plus de commentaire, plus de click, plus de like. J'irais mettre les photos de Marcel le chat sur Twitter et puis voilà...bref, je suis toujours sur FB, mais j'ai quand même l'impression de l'avoir quitté. J'ai beau avoir été un peu poussée à le faire, je me sens beaucoup plus légère, d'un coup.


wallpaper-1019588
Сomment se divertir pendant ses vacances au cœur du Canada ?
wallpaper-1019588
Parc National du Dartmoor
wallpaper-1019588
cours de cuisine avec Van Anh
wallpaper-1019588
La musique hongkongaise que j’aime
wallpaper-1019588
Thursday Thunder: hands off our collective uterus
wallpaper-1019588
Découverte de Piopolis et du parc national du Mont-Mégantic
wallpaper-1019588
Autumn tag
wallpaper-1019588
Mardi Tourisme : Mont de Marsan