Apprendre moyennement l’histoire anglaise en s’amusant, épisode 25

J'ai décidé, dans l'espoir de détendre l'atmosphère à ma petite échelle en cette période bizarre, de massacrer l'histoire de l'Angleterre, sans aucune compétence ni prétention autre que celle de faire rire un peu. Résumé de l'épisode précédent: le dix septième siècle a été légèrement animé en Angleterre, épidémie, incendie, guerre civile et révolution...on va pouvoir passer au dix huitième, après ce petit entraînement.

Apprendre moyennement l’histoire anglaise en s’amusant, épisode 25Source

Avec un esprit d'anticipation extraordinaire, les anglais ont flanqué par hasard un hollandais orange sur le trône, ils vont pouvoir arrêter de se taper dessus entre eux et aller voir un peu ailleurs. Voilà que maintenant, ils vont voir faire de plus belle la guerre sur le continent et contre les français jusqu'en Amérique, qu'est-ce qu'on s'amuse. En plus, ça barde en Irlande et en Écosse aussi. Figurez-vous que les irlandais comme les écossais apprécient moyennement la tutelle de Londres, sans compter qu'eux sont catholiques et les anglais protestants et que tous pensent que c'est une raison valable pour s'entretuer. Remarquez, c'est bien la seule chose sur laquelle ils sont d'accord...bref, le dix-huitième siècle commence de manière pétaradante en Angleterre.


Guillaume d'orange meurt sans héritier en 1702 et comme on ne peut pas laisser le trône vide, ça ferait désordre, on y colle Anne, la fille de James II qu'on avait fichu dehors (au profit de ce même Guillaume) parce qu'il était catholique. Je ne veux pas critiquer mais franchement, c'est un bazar pas possible, ces successions royales. On s'y perd. Surtout que le parlement anglais s'empresse de pondre des lois pour empêcher le reste de la famille Stuart, c'est à dire celle de Anne d'accéder au trône, toujours parce qu'ils sont catholiques, eux. Ça vexe profondément les écossais, qui déjà n'ont pas du tout apprécier que Westminster leur imposent sa loi, et ils décident eux aussi de jouer en décrétant que puisque c'est comme ça, ils se choisiront un roi tout seuls, nananereuh. Westminster réplique en coupant les vivres jusqu'à ce que les écossais cèdent et signent l'Act of Union en 1707, qui lient les deux pays en un seul royaume. La dessus, Anne meurt et il faut trouver quelqu'un pour reprendre la boutique.


On va chercher un certain George, le premier roi George à régner en Grande Bretagne, qui était méchamment allemand bref, c'était un sale migrant européen venu profiter lâchement des allocs...Le pire, c'est qu'il n'y avait aucune raison logique de donner la couronne britannique à un allemand à la mort de Anne. Il n'était qu'un vague cousin, prince de Hanovre et duc de Brunswick-Lüneburg et se souciait des anglais comme de sa première choucroute. Il était cinquantième dans l'ordre de succession! Mais dans un soucis nationaliste, pour faire enrager les écossais et avec une intolérance religieuse pétaradante, les ancêtres des ukipiens connards du début avaient donc voté pour empêcher qu'un catholique dévienne roi. Résultat, ces sombres crétins pour préserver leur identité nationale se sont dotés tout seuls d'un roi allemand dont ils n'avaient probablement jamais entendu parlé avant! D'ailleurs, il semblerait que George lui-même ne parlait pas un traitre mot d'anglais. Comme quoi, les nationalistes anglais n'ont pas attendu pour se tirer une balle dans le pied, c'est une grande tradition locale.


wallpaper-1019588
Parc National du Dartmoor
wallpaper-1019588
Сomment se divertir pendant ses vacances au cœur du Canada ?
wallpaper-1019588
Randonnée au Mont-Veyrier & Mont-Baron pour voir le lac d’Annecy
wallpaper-1019588
cours de cuisine avec Van Anh
wallpaper-1019588
Projet 52: apaisant
wallpaper-1019588
Brentwood et ses Helena’s
wallpaper-1019588
Friday Feelings #274
wallpaper-1019588
Thursday thunder : sleepwalking into a brexit wall