Friday Feelings #252

Je vous préviens de suite, ces états d'esprit ne vont pas être joyeux. Je me sens ramenée à ce vendredi de juin 2016 qui a boulversé nos vies... voilà, on y est: brexit day. Alors on ne vit plus en Angleterre, mais c'est justement à cause de ce brexit que de sombres abrutis célèbrent aujourd'hui. Je n'arrive pas à faire complètement le deuil de notre ancienne vie, pré brexit et ça m'empêche toujours de me sentir chez moi ici. Aujourd'hui, j'ai mal pour mes amis en UK, j'ai mal à mes idéaux, parce que le brexit, c'est la victoire de la xénophobie, du repli sur soi, de l'intolérance et j'ai mal à mon humanité aussi, quand je vois le déferlement de bêtises crasses qui s'étalent complaisamment en Angleterre...du fermier qui fête la " libération " de la Grande-Bretagne mais qui se demande comment il va faire pour embaucher des saisonniers maintenant, de l'hôtelier qui crie victoire mais qui comptait sur les subventions européennes pour refaire la route qui mène à son établissement, de l'ouvrier qui est extatique mais qui vient de perdre son boulot parce que sa boite étrangère déménage, du retraité anglais en Espagne qui hurle de joie mais ne va plus avoir droit de se faire soigner...personne ne voit le rapport, personne ne comprend qu'il s'est tiré une balle dans le pied, ils sont juste délirants de bonheur à l'idée de pouvoir enfin dégager de leur île tous les étrangers. Je vais vomir. Comment peut-on être aussi stupide? Et fier de l'être? Comme disait Desproges " je me heurte parfois à une telle incompréhension de la part de mes contemporains qu'un épouvantable doute m'étreint : suis-je bien de cette planète? " . Je suis non seulement en pleine nostalgie personnelle, mais aussi terrifiée jusqu'au plus profond de moi par cet étalage de racisme, par ce triomphe du populisme, par ces tentations fascistes célébrées complaisamment et ce que ça dit de l'état du monde. Bref, je vais moyen...

Fatigue: sans commentaire.

Condition physique: j'ai froid, mais c'est dans la tête.

Humeur: sombre

Esprit: pareil. Pire...

Estomac: noué.

Boulot: bureau, quel bureau?

Culture: actualité commémorative oblige, j'ai regardé beaucoup de documentaires cette semaines. Au milieu de ces commémorations de la libération des camps de concentration, est-ce qu'on a entendu les avertissements des survivants?

Avis perso: voir l'introduction. Le monde actuel est fou, il me fait peur, et ça va bien au delà du brexit.

Message perso: à tout à l'heure.

Loulous: triste jour pour L'Ado qui est à Londres. Il commence doucement à se faire à l'idée que ce sont ses derniers mois en Angleterre...GeekAdo est en plein parcoursup. Il sait ce qu'il veut, c'est déjà beaucoup par rapport à ses copains. Le problème c'est qu'il est têtu, il ne veut pas mettre d'autres choix pour assurer ses arrières. Je savais bien que ça allait finir par me stresser aussi, cette histoire...MangaGirl est inquiète pour une camarade de classe d'origine chinoise, ce n'est pas vraiment une copine, mais les gens sont tellement bêtes maman...si elle voit que personne ne s'assoit à côté d'elle, elle ira. Elle sait ce que c'est, d'être mise à l'écart à cause de ses origines, de subir la bêtise et les préjugés des autres. Pareil pour PrincesseChipie, qui a également un camarade d'origine asiatique dans sa classe. Je suis à la fois désolée que mes enfants " sachent ce que c'est " (c'est aussi pour ça qu'on est parti de Brexitland), et extrêmement fière d'elles. Je trouve ça aussi atterrant qu'on en arrive là, mais bon je ne reviens pas encore une fois sur mon intro et sur la connerie humaine. Wizzboy est loin de tout ça. Grand moment: il a fait un bisou à son amoureuse! Mais pas sur la bouche quand même, c'est beurk...

Divers: tiens, je devrais relire Desproges, ça me changeait les idées...

Amitié: merci de vos messages

Love: c'est lui qui a raison, il le dit tout le temps: les gens (pas nous, pas vous, les autres!) sont cons.

Penser à : rien. Fermement.

Courses: beurre, lait, farine, œufs...on va faire des crêpes. Wizzboy ne sait pas exactement pourquoi, mais la maîtresse a dit que c'est la fête des crêpes dimanche, je ne vais pas y couper. Il veut aider.

Sorties: dimanche sûrement

Envie de: pffff...

Pic: souvenirs, souvenirs...

Friday Feelings #252

Cet article, publié dans vie de famille, est tagué Angleterre, brexit, chine, europe, Londres, parcoursup. Ajoutez ce permalien à vos favoris.


wallpaper-1019588
Câmara de Lobos à Madère un village au mileu de la bananerai
wallpaper-1019588
Partir en Guadeloupe : 15 très très bonnes raisons !
wallpaper-1019588
5 lieux à visiter à Valenciennes et aux alentours
wallpaper-1019588
Nerekhta-les-Chambranles
wallpaper-1019588
Apprendre l’allemand avec un prof particulier
wallpaper-1019588
Voir un match de hockey à Québec
wallpaper-1019588
Fitness iranien
wallpaper-1019588
Projet 52: sauvage