Les joies de l’administration

J'en ai parlé quelques fois ( ici et ), quand on vivait en Angleterre, on n'appréciait que très moyennement nos visites administratives au consulat de Londres dès qu'il fallait déclarer un gamin ou refaire un passeport ou deux. Non seulement l'accueil y est soviétique, comme le mobilier, mais on se perdait dans des méandres administratifs qui nous étaient totalement étrangers, comparés à la simplicité logique de l'administration britannique et à l'amateurisme aimable et bon enfant de l'administration irlandaise. Je rappelle qu'on a beau être français, on est parti très jeune, on n'y connaît rien. On s'est dit bêtement que ce serait de la rigolade en France comparé au consulat, vous allez voir les enfants, on va vous faire des cartes d'identité. Ahaha.

Les joies de l’administration

Alors donc, nos enfants sont nés à l'étranger. De parents français. Avec 4 grands parents français aussi (on nous a demandé de préciser). Ils ont des extraits de naissance français, émis par des consulats français, qui s'amusent rarement à en donner à n'importe qui ou à quelqu'un qui n'y aurait pas droit. Ils ont des passeports français. Ils sont sur un livret de famille français. On peut donc raisonnablement supposer qu'ils sont français eux-même. C'est le genre de chose qu'on ne nous a jamais demandé aux consulats. En même temps, c'est tellement pénible d'aller rendre visite au personnel consulaire, on se demande bien pourquoi quelqu'un qui n'a rien à y faire irait y passer une journée, pour le plaisir...et puis au moins, ils ont l'habitude des enfants nés ailleurs qu'en France, ça ne les étonne pas. Je précise aussi qu'on vit dans le Nord Pas de Calais, à moins d'une heure de la Belgique...il doit bien y avoir des gamins nés d'un côté de la frontière mais ayant la nationalité de l'autre pays!

Cela dit, quand je parle des extraits de naissance français de mes enfants, ça a été galère aussi. A l'étranger, pas de soucis. Le consulat exige juste qu'on lui demande un extrait de naissance qu'il émet et nous envoie pour qu'on lui ramène le jour où on dépose la demande de passeport. J'en ris encore. Je pensais que c'était fini tout ça, plus de situation ubuesque. J'ai eu tort. La mairie (pas celle du village, où on nous connaît bien, mais de la ville la plus proche) me soutient que c'est à moi d'en faire la demande auprès du service des français nés à l'étranger à Nantes qui lui-même est formel: c'est la mairie qui doit faire la démarche. On tourne en rond là. Le système est tellement abscons (j'ai fini par m'en sortir, en râlant rusant), qu'il a fallu que j'explique à l'employée de mairie comment faire pour une dame qu'elle avait reçue le matin même et qui était aussi née à l'étranger. Comme quoi, ça existe, il faudrait peut-être que l'administration française se détende un peu et accepte que c'est possible! A ce propos, j'aimerais bien savoir pourquoi ils exigent des extraits de naissance de moins de trois mois. Les birth certificates anglais et irlandais de nos enfants sont valables à vie. Il n'y a qu'en France que l'administration s'imagine qu'on peut changer d'identité ou de date et lieu de naissance, comme ça sans prévenir, pouf, tous les trois mois. D'ailleurs, ça m'intéresse, si quelqu'un sait comment ça marche: je changerais bien mon prénom, de façon rotative, tous les trois mois donc. Je m'éloigne du sujet...

Bref après des semaines de tractations et de prise de tête avec l'administration, nos enfants ont de magnifiques cartes d'identité flambant neuves et pour la première fois de leur vie. On s'est donc dit qu'on pourrait faire refaire les nôtres aussi, ça sera plus pratique que de toujours prendre nos passports. On est né en France, ça devait être simple. Il faut juste rentrer le numéro de nos anciennes cartes qui sont expirées. Depuis plus de vingt ans...ahah, le format a changé, les numéros ne rentrent pas et pourquoi vous n'avez pas fait ça avant hum, vous cachez quoi? Et c'est reparti pour un tour...


wallpaper-1019588
Nerekhta-les-Chambranles
wallpaper-1019588
Timberland
wallpaper-1019588
Parc National du Dartmoor
wallpaper-1019588
Ko Pha Ngan stories #1 : Baan Thongsala
wallpaper-1019588
Investir dans l’immobilier depuis les USA avec la Start-Up Ever Invest + Interview
wallpaper-1019588
Scènes de vie ordinaire
wallpaper-1019588
Visiter Pompéi au cours d’un week-end à Naples en Italie
wallpaper-1019588
Le Bassin