Découverte du scrambling dans le Parc National de Banff : le Mont Rundle

Durant notre dernier séjour en Alberta, nous avons pris le temps de faire de nombreuses randonnées. En tant qu’amoureux de la montagne et plutôt sportif, je recherche constamment des randonnées qui proposent un petit défi et à ce titre, l’Alberta est un véritable terrain de jeu. Parmi les randonnées que nous avons faites : Crypt Lake Trail, un magnifique sentier réputé « aventureux » dans le Parc National de Waterton Lakes et le Col Cory. Malgré leurs difficultés respectives, j’en voulais plus et comme souvent, je finis par regarder sur l’application AllTrails (un MUST) les randonnées d’une journée considérée comme les plus difficiles  dans le coin(aux alentours de 8 heures de marche), j’en sélectionne une et GO.

Lors de notre séjour à Banff, mon choix s’est arrêté sur le Mont Rundle. 18 kilomètres aller-retour, mais surtout, et c’est ce qui m’excitait, 1733 mètres de dénivelé! Ne voyant pas la trail sur la carte des sentiers du parc, je me suis rendu au centre d’information (dans le centre de Banff) pour obtenir plus de détails. C’est là que j’apprends que ce n’est pas considéré comme de la randonnée, mais comme du « scrambling » (encore mieux) et je me procure le guide (gratuit)!

scrambling mont rundle banff

Mais le scrambling c’est quoi?

Le scrambling vient du terme anglais « scramble » qui signifie brouiller. En fait, c’est une pratique très répandue en Alberta qui se situe à mi-chemin entre la randonnée de haute montagne et l’escalade. De l’escalade, la pratique emprunte l’utilisation des mains car vous emmène dans des paysages très escarpés. De plus, il n’existe pas de chemin. Vous connaissez votre point d’arrivée et disposez d’un guide avec des instructions à suivre, un peu comme les voies en escalade. Mais le scrambling tient aussi de la randonnée dans le sens où vous n’avez pas besoin d’un équipement spécifique. Pas besoin de corde et de matériel d’escalade. Ça sera raide, mais pas au point de devoir s’assurer. Attention, cela n’en rend pas pour autant la pratique moins à risque.

Le Mont Rundle, ce qui vous attend!

Avant de vous lancer dans le scrambling, assurez-vous d’avoir une bonne condition physique et d’avoir une certaine habitude de la montagne. Une fois dehors, n’oubliez pas que vous êtes sur le terrain de jeu de Dame nature et qu’elle aura toujours le dernier mot. Renseignez-vous sur la météo (pas de risque d’orage), les températures (car en 1700 mètres on peut perdre 15 degrés et même plus) et l’état des lieux : neige, corniches… Soyez prévoyant également avec ce que vous prenez avec vous : eau, nourriture, couches chaudes pour le sommet, vêtements de pluie…

Lors de mon ascension du Mont Rundle j’ai croisé une vingtaine de personnes. La randonnée mettant environ 8 heures, la plupart des « scramblers » partent tôt et j’ai croisé les derniers sur le retour. Sur les 20 personnes croisées, au moins la moitié ne s’est pas rendu au sommet (je ne sais pas si les 4 dernières personnes se sont rendues ou pas). La raison : difficulté des lieux, restant de neige et donc condition assez froides, une blessure et une météo incertaine avec des orages annoncés pour 15h00 et donc ceux qui pensaient ne pas pouvoir monter pour 13h30 et redescendre jusqu’au niveau des arbres ont fait demi-tour.

Mais ne partez pas en courant, ce n’est pas infaisable non plus. Ça représente juste un bon défi pour lequel votre sécurité doit passer avant tout.

Pour le Mont Rundle, vous pouvez vous procurer un guide au centre d’information (ou en ligne : ici). Celui-ci se découpe le parcours vers le sommet en plusieurs sections, six pour être précis.

Les 6 sections du scrambling du Mont Rundle

guide scrambling mont rundle

Carte remise avec le guide de « scrambling » de Parcs Canada

  • 1. Lower Trail / Tronçon inférieur

C’est la section la plus facile, celle qui monte le moins et la plus évidente à suivre, car le sentier est très bien tracé. Aucune difficulté pour cette section.

  • 2. First Cliffbands / Premières falaises

Cette section ne pose pas non plus de problèmes majeurs. Il s’agit d’une longue partie qui monte en lacets (switchbacks). Essayez de rester sur le sentier principal et évitez les raccourcis qui coupent les lacets, car vous y laisserez beaucoup d’énergie et vous n’êtes pas prêts de finir l’ascension.

  • 3. Central Gully / Ravine centrale

C’est l’endroit où vous ne devez pas vous tromper et celui qui pose de nombreux problèmes. À partir de cette ravine, le chemin devient plus flou et on le voit mal, beaucoup commencent alors à la monter, mais n’entrez pas dedans. Plusieurs accidents se sont déjà produits dans ce secteur. Soyez attentifs et vous verrez que tout ira bien. Levez les yeux et cherchez le sentier de l’autre côté (légèrement en contre-bas dans la forêt en face).

ravine mont rundle

La ravine que vous NE devez PAS emprunter!

  • 4. Forested Ridge / Crête boisée

Si vous trouviez que la randonnée était difficile, vous n’avez encore rien vu, c’est là que les choses sérieuses commencent. Le sentier file vers le sommet en suivant la pente (raide). À partir de là il n’y a plus de chemin bien qu’on voit de nombreuses traces de passages. Ça monte très fort et ça va tirer dans les jambes jusqu’au sommet qui est encore loin! Une fois sorti de la forêt, vous commencerez à avoir une vue imprenable sur les Rocheuses canadiennes. La vue est incroyable. Une fois à cette hauteur vous aurez pratiquement la même vue que plus haut (presque jusqu’au sommet bien qu’on voit de plus en plus loin) le reste relève du défi sportif!

rocheuses banff

  • 5. Dragon’s Back / Dos du dragon

La phase finale commence et elle est assez longue et très difficile. Vous entamez la dernière section, à découvert. Le vent peut être fort et le soleil peut taper, en cas d’orage, vous n’aurez aucun endroit où vous réfugier. Pour arriver au sommet, il vous faudra utiliser vos mains, car le sentier monte fort, mais le secteur est très caillouteux et les roches rendent la progression difficile donnant de mauvais appuis pour les pieds.

scrumbling

La section doit son nom au fait qu’une partie se fait sur une dalle de 2-3 mètres de large qui ne laisse que peu de droit à l’erreur. Si la montée est difficile, la descente peut donner carrément le vertige aux plus sensibles. Pensez à vous retourner de temps en temps pour profiter de la vue et constater votre avancée.Bien que le sommet ne semble pas se rapprocher, il n’en reste plus beaucoup.

La dernière partie de cette section est la plus technique et délicate. Vous devrez avancer dans un terrain couvert de gros blocs instables et vous constaterez qu’il n’y a aucun chemin facile pour atteindre le sommet. Au début de l’été, il reste encore quelques amas de neige qui sont parfois plus faciles à appréhender.

  • 6. Summit / Sommet

Enfin! Le sommet. De là vous aurez une vue imprenable sur le Parc National de Banff comme peu de sommets peuvent vous en offrir. Prenez le temps de vous reposer avant d’entamer la descente. Il est fortement déconseillé de vouloir vous rendre à d’autres sommets en haut pour des raisons de sécurité (matériel d’escalade requis, danger et distance qui peut être trompeuse). C’est le moment d’enfiler vos vêtements chauds.

  • 7. Il ne vous reste qu’à redescendre, Soyez prudents et surtout restez alerte malgré la fatigue.

Une fois arrivé en haut, j’ai ressenti un petit sentiment d’accomplissement. J’ai adoré le sentier et les paysages incroyables que le Mont Rundle offrent. Bien que l’envie de réussir était là il faut faire attention à ce qu’elle ne l’emporte pas sur la sécurité. En ce qui me concerne les orages étaient prévus pour 15h00 et j’étais au sommet pour 11h00, le temps de redescendre et je n’ai pas eu une goûte de pluie. Il faut aussi garder en tête qu’une intervention dans ce secteur est très difficile. La prudence reste donc de mise.

L’effort est important, la récompense est belle et le sentiment de satisfaction est total une fois arrivé en haut!

Découvrir le scrambling avec le Mont Rundle

Si vous n’avez jamais fait de scrambling, le Mont Rundle sera une incroyable première expérience. Pour ceux qui en redemandent, le Mont Cascade est également accessible, mais souvent plus tard dans l’année à cause de son orientation qui fait que la neige fond un peu moins vite. Pour ceux qui se demandent s’ils sont à la hauteur, je vous recommande d’essayer le Col Corey. Ce n’est pas du scrambling, car le terrain est bien balisé, mais la randonnée compte quelques passages plus techniques qui nécessitent l’utilisation des mains. Si vous vous sentez à l’aise, alors passez à la prochaine étape.

banff mont rundle

Vue sur Banff et le Mont Rundle

Un dernier conseil avant de vous attaquer au Mont Rundle

N’oubliez pas de passer par le centre d’information, même si l’information du guide mentionné dans l’article est complète, il vaut mieux aller se renseigner sur les conditions qui vous attendent et de prendre les derniers conseils auprès du personnel de Parcs Canada.

Bonne ascension!

L’article Découverte du scrambling dans le Parc National de Banff : le Mont Rundle est apparu en premier sur Trip USA - CANADA.


wallpaper-1019588
La grotte du pirate Cheung Po Tsai
wallpaper-1019588
5 lieux à visiter à Valenciennes et aux alentours
wallpaper-1019588
Mes astuces pour prendre nos billets d’avion pour la France
wallpaper-1019588
Ko Pha Ngan stories #1 : Baan Thongsala
wallpaper-1019588
Savio, apprendre le français en s’amusant avec des jeux numériques
wallpaper-1019588
Un week-end à Zell am See
wallpaper-1019588
Couleurs de l’automne intérieur. Un automne avec James Lee Burke (et avec les autres)
wallpaper-1019588
Sunny Monday #45