Brexit dictatorship?

J'avais prévu un billet sur la rentrée scolaire, c'est original, et puis l'alerte news est tombée sur mon téléphone. Depuis trois ans, j'ai le réflexe, comme beaucoup, quand j'entends ce biiip de dire " what the fuck now? ". Je n'ai pas été déçue...on l'attendait, puisque Boris Johnson jurait qu'il ne le ferait pas, il a demandé à la reine de suspendre le parlement de Westminster. D'empêcher les députés de siéger, et donc de débattre, de légiférer et de contrôler l'action de son gouvernement jusqu'à mi octobre, date où il sera trop tard pour empêcher une sortie de l'UE sans accord. Ça fait suite aux news d'hier, où on apprenait, et d'un que Johnson a l'intention de nommer des lords pro brexit à la chambre haute de Westminster, pour en inverser la tendance politique, et de deux que les députés des différents partis d'opposition se sont réunis et discutent de la création d'un parlement parallèle... tout va bien en Brexitland. Fucking hell.

Brexit dictatorship?

Pour une fois, je comprends totalement la confusion des médias français devant un tel bazar. Ce n'est pas forcément plus clair pour les députés britanniques. Selon les déclarations, certains pensent qu'ils peuvent encore contrer Johnson, d'autres non. Certains jugent que c'est un passage en force pour le no deal, d'autres pensent au contraire que c'est une ruse pour les obliger à accepter le deal de Zaza qu'ils ont déjà rejeté 3 fois et que Johnson critique à tout bout de champ. Mais tous sont d'accord: c'est la pire crise constitutionnelle traversée depuis 400 ans par leur pays, depuis un certain Charles I (à qui on a coupé la tête), et son petit camarade de jeux Cromwell (qu'on a exhumé pour le pendre, tellement on l'aimait). Le hashtag " stopthecoup " fleurit sur les comptes d'éminents politiciens, dont d'anciens ministres, y compris du même bord que Johnson. Stop the coup: arrêter le coup d'état. Mais comment? Cette pauvre Lizzie ne peut rien faire, à moins de refuser d'obtempérer et d'empirer encore la crise constitutionnelle. La marge de manœuvre des oppositions n'est pas très claire. Et la société civile? Et bien, une pétition a été lancée aussitôt la nouvelle tombée. Une pétition demandant au parlement de discuter la possibilité d'empêcher de suspendre le parlement alors même qu'il est suspendu. Si. Ça, c'est de la révolte, on sent de suite que les britanniques ne vont pas se laisser faire. Ou pas.

Je suis atterrée, terrifiée aussi que ça puisse se passer, presque naturellement, l'air de rien en 2019. Je suis effondrée pour ce pays que j'ai tellement aimé et qui n'en finit pas de sombrer. Ce n'est juste pas possible enfin! J'ai beau voir passer sur mon fil d'actualité les messages " stop the coup ", je n'arrive pas à y croire. Et ça ne vient pas d'hystériques, de fous, d'ignorants mais de politiciens, de journalistes, d'experts qui savent de quoi ils parlent. A Londres, en 2019, le président du parlement dénonce une tentative de coup d'état! Comment on a pu en arriver là? Pourquoi les britanniques ne réagissent pas? Est-ce qu'ils vont enfin se bouger ou continuer à laisser faire? Je suis en larmes...mon Angleterre est morte, mais pas qu'elle. Une bonne partie de mes illusions aussi. Le monde me fait peur. De plus en plus. J'ai peur pour L'Ado qui repart à Londres dans 4 semaines, pour Marichéri qui continue à faire la navette, pour mes amis encore là bas. Pour l'avenir. Si un pays aussi stable, équilibré, riche, multiculturel, tolérant que le Royaume uni peut en arriver à ça en trois ans...je ne préfère pas finir ma phrase, ne pas aller au bout de mes angoisses. Welcome to Brexitland. Welcome to the dictatorship.

Cet article, publié dans Les colères, est tagué brexit, coup, Johnson, Parlement, prorogation, Westminster. Ajoutez ce permalien à vos favoris.


wallpaper-1019588
7 bonnes raisons d’aller à l’île Maurice
wallpaper-1019588
Nerekhta-les-Chambranles
wallpaper-1019588
Préparer son voyage en Thaïlande : les conseils à suivre (formalités, vaccins)
wallpaper-1019588
5 choses à faire en République Dominicaine
wallpaper-1019588
Friday Feelings #232
wallpaper-1019588
Les 5 villes incontournables de Corée du Sud
wallpaper-1019588
La chambre d’ado, ce cauchemar
wallpaper-1019588
Visa Etats-Unis : comment faire ?