Le prieuré de St Cosme: maison de Ronsard

Ça sent la rentrée, c'est donc le moment de revenir sur les vacances, pour ne pas trop déprimé. On était avec des amis franco-anglais près de Tours. Comme dirait Wizzboy, les châteaux, c'est rigolo au début, mais des fois, c'est cassé et des fois, c'est long. On a dû varier un peu les sorties pour ne pas lasser les enfants, et justement, coup de chance, on était juste à côté de la maison de Ronsard! De qui? C'est encore un copain à vous? Bandes de petits ignares anglophones, y compris le boutonneux là, qui fait son malin avec son bac de français alors qu'il ne sait même pas qui est Ronsard. La pléiade, ça te dit quelque chose? C'est un groupe des eighties? Allons bon, voilà qu'il fait de l'humour...enfin bref, on a été visité le prieuré de St Cosme, à La Riche, où Ronsard a fini sa vie et c'est charmant.

Le prieuré de St Cosme: maison de Ronsard Le prieuré de St Cosme: maison de Ronsard

Je ne vais pas recopier toute la brochure, mais bon, il faut bien que j'explique un peu. Surtout que l'accueil est très bien, en même temps, vu que ce n'est pas pris d'assaut comme les châteaux, les employés ont pris le temps de nous parler. Franchement, niveau accueil, il n'y a pas mieux. Niveau tranquillité aussi...de là à dire que Ronsard n'intéresse pas les tour operators...c'est une chance, ça évite de dénaturer le site. Le prieuré dont on admire les ruines aujourd'hui, a été fondé en 1092, mais il y avait un oratoire sur le site au septième siècle et une occupation monacale dès l'an mille. Le prieuré reste actif jusqu'en 1742 et accueille les pèlerins en route vers Saint Jacques de Compostelle. Bérenger de Tours s'y installe en 1079, Henry II Plantagenet (le papa de Richard cœur de lion) y exile un évêque anglais récalcitrant en 1187, Catherine de Médicis et son fifils Charles IX viennent y faire coucou à Ronsard, bref, c'est le prieuré qui voit passer du monde.

Le prieuré de St Cosme: maison de RonsardLe prieuré de St Cosme: maison de RonsardLe prieuré de St Cosme: maison de RonsardLe prieuré de St Cosme: maison de RonsardLe prieuré de St Cosme: maison de RonsardLe prieuré de St Cosme: maison de RonsardLe prieuré de St Cosme: maison de RonsardLe prieuré de St Cosme: maison de Ronsard Le prieuré de St Cosme: maison de RonsardLe prieuré de St Cosme: maison de Ronsard Le prieuré de St Cosme: maison de Ronsard

Ronsard a été prieur de St Cosme de 1565 à 1585, tout en restant laïc, et il y est enterré. On peut visiter sa maison, s'assoir dans son bureau, et se recueillir sur sa tombe, avec éventuellement une rose à la main, pour faire pédant ou romantique, ça dépend des goûts. Je précise parce qu'il a fallu expliquer à nos petits anglais pourquoi Marichéri tenait absolument à prendre en photo des roses. Et j'ai magistralement expliqué le sonnet pour MangaGirl, je ne vois pas ce qui fait dire le contraire à Marichéri. Sérieusement, c'est bien parce qu'une pouf n'a pas voulu sorti avec lui que Ronsard, un chouïa rancunier, la prévient que de tout façon, le temps passe, ma bonne dame, et qu'elle va finir toute vieille et ridée aussi, non mais. Bon d'accord, j'ai peut être résumé un peu, mais Ronsard n'a pas qu'écrit Mignonne, allons voir, heureusement! Dans le style guilleret, je préfère nettement " je n'ai plus que les os " qu'il a écrit avant de mourir. Je sens que je n'ai pas exactement fait justice au prince des poètes...

On va vite oublier mes considérations pseudo-littéraires, revenons à la visite. Encore une fois, c'est très bien, surtout pour les enfants. Il y a tout un parcours avec des énigmes, comme une chasse au trésor, pour retrouver la plume de Ronsard. Wizzboy était très content avec son livret, son " sac d'explorateur " avec des indices, mais il a vite perdu patience et l'a fait savoir, Heureusement, tous les autres, y compris GeekAdo se sont pris au jeu et Wizzboy était finalement ravi. Cris de joie quand il a presque " tout seul " réussi à assembler toutes les lettres récupérées le long de la visite et découvert la fameuse plume. Il est revenu tout fier à l'accueil, il a été chaudement félicité par les employés, qui ont pris la peine de lui expliquer les indices, et lui ont remis un cadeau. Franchement, c'est parfaitement organisé et sympathique, parfait pour des enfants pas toujours enthousiasmés par les considérations historico touristiques de leurs parents qui veulent bien se balader un peu dans les ruines aussi, en prenant le temps, sans courir après leur monstre charmant bambin toutes les trente secondes, sans hurlement intempestif ou tentative de cascade.


wallpaper-1019588
La grotte du pirate Cheung Po Tsai
wallpaper-1019588
La révolution du petit requin, an I
wallpaper-1019588
Câmara de Lobos à Madère un village au mileu de la bananerai
wallpaper-1019588
Timberland
wallpaper-1019588
Projet 52: feuille
wallpaper-1019588
Luang Prabang : la perle du Laos
wallpaper-1019588
Deux villages varois et une grotte Obscure
wallpaper-1019588
Friday Feelings #232