Langkawi, l’île malaise qui a connu une période siamoise

Langkawi est la plus grande île d'un archipel qui en compte 99, plus 5 qui se découvrent à marée basse. D'une superficie d'environ 50 km², elle compte 65 000 habitants dont 30 000 dans sa capitale Kuah. Elle fait partie de la province de Kedah et son nom officiel est Langkawi Permata Kedah qui signifie Langkawi, joyau de Kedah.

Un trésor géologique

Elle est située au sud-ouest de la Thaïlande, à 24 km des côtes siamoises et à 27,5 km des côtes malaises. Elle fait partie de la province de Kedah.

Très intéressante d'un point de vue géologique, Langkawi représente la plus vieille formation d'Asie du Sud-Est. Elle a pris naissance il y a 500 millions d'années suite au soulèvement de l'océan.

Un refuge pour les hommes de la mer

Langkawi a toujours été un repaire pour les pirates qui ont sévi dans la partie nord du détroit de Malacca. Mais entre décembre 1945 et mars 1946, les Britanniques ont mené plusieurs opérations de " nettoyage " à Langkawi et Turatao. Rappelons que la Malaisie a obtenu son indépendance en 1957.

Cependant, l'archipel ne comptait pas que des pirates. Il accueillait également des marins comme les orang laut ou d'autres qui venaient du sud de la péninsule malaise, ainsi que des pêcheurs.

Une terre de légendes

En Asie, les légendes ne sont jamais loin et Langkawi n'échappe pas à la règle. Ainsi, on raconte que le gardien des îles de l'archipel était un grand serpent nommé besar. Chaque nouveau roi de Kedah devait sacrifier une jeune fille vierge lorsqu'il montait sur le trône ou en cas de déclaration de guerre avec un autre État.

Une autre légende fait état d'une malédiction qui a duré sept générations. Á la fin du XVIIIe siècle, une jeune femme nommée Mahsuri a été condamnée à mort et exécutée à tort pour adultère. Clamant son innocence, elle a maudit l'île pour sept générations.

Et de fait, en 1821, l'armée siamoise fond sur la province de Kedah et attaque Langkawi. Dans l'espoir d'affamer et chasser l'ennemi, les habitants décident de brûler le grenier de Padang Matsirata. Mais, l'année suivante, les armées siamoises se rendent maîtres de l'île, tuent ses dirigeants et réduisent de nombreux habitants en esclavage. Toutefois, d'autres plus chanceux réussissent à fuir avant l'invasion.

Il faut attendre 1840 pour que les Siamois autorisent le sultan de Kedah à revenir sur l'île de même que les habitants qui s'étaient exilés. Pour repeupler l'archipel, on accueille des immigrants venus de Sumatra. Mais les marins orang laut, eux, ne reviennent pas.

Pepper island

Au XVe siècle, Langkawi est nommée pulau lada (l'île au poivre) par les Acehnais, habitants de la province de Aceh, à l'extrême ouest de la péninsule indonésienne. Pour rappel, la ville de Banda Aceh a été quasiment rasée lors du tsunami du 26 décembre 2004.

Le général français, Augustin de Beaulieu, se rend sur l'île de Lancahui ( Langkawi) en 1691 pour acheter du poivre, une épice très recherchée à l'époque. Mais auparavant, il doit obtenir une licence de l'héritier du sultanat de Kedah pour que le penghulu (ou chef) de Langkawi puisse procéder à la transaction.

Le traité anglo-siamois de 1909

Afin de maintenir l'indépendance de son royaume, le roi Chulalongkorn (Rama V), cède trois états malais, dont fait partie l'archipel de Langkawi, à la Birmanie britannique lors du traité de 1909.

Lors de ce traité, il est décidé que la frontière passerait au milieu du canal séparant Langkawi de Ko Tarutao, l'une des îles les mieux préservées de Thaïlande.

Un échange qui ne passe toujours pas

Bien qu'il n'ait pas de lien direct avec le sujet de cet article, je voudrais rappeler un fait historique qui a eu lieu à la même époque. En 1902, la Malaisie, possession britannique, reçoit l'ancien royaume de Patani qui revient à la couronne siamoise quelques années plus tard. Je cite ce fait car il a aujourd'hui des conséquences dramatiques. En effet, cette région du sud de la Thaïlande se considère toujours occupée par le pouvoir central thaïlandais. Pour en savoir plus, je vous renvoie à mon article Thaïlande : la guerre oubliée

Éveil touristique

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Langkawi est restée ignorée des voyageurs jusqu'en 1986. Le premier ministre alors en poste, le Dr Mahathir Mohamad, décide de transformer l'île en un lieu de villégiature. Étant lui-même originaire de la province de Kedah il lui obtient le statut de zone franche. Attirés par ses paysages sauvages, les touristes en font rapidement une destination privilégiée si bien qu'en 2012, l'île a accueilli plus de trois millions de visiteurs.

Il semblerait que la malédiction de Mahsuri ait été brisée.

Que voir à Langkawi ?

Citer tout ce qu'on peut voir et faire à Langkawi pourrait largement faire l'objet de plusieurs articles.

Je me contenterai de citer les incontournables :

  • Les plages qui, à elles seules, valent le détour. Sable fin garanti.
  • Langkawi Geopark, inscrit au patrimoine de l'Unesco et son sky bridge qui offre une vue époustouflante.
  • Le parc marin de Pulau Payan destiné aux plongeurs avec masque et tuba.
  • Excursion en kayak dans la mangrove.
  • Á ne surtout pas manquer : l'excursion d'une journée dans la mangrove (il existe des safaris d'une demi-journée mais franchement, une journée entière n'est pas de trop).

Pour découvrir toutes les activités proposées sur l'île, suivez ce lien https://www.tripadvisor.fr/Attractions-g298283-Activities-Langkawi_Langkawi_District_Kedah.html


wallpaper-1019588
Friday Feelings #207
wallpaper-1019588
7 bonnes raisons d’aller à l’île Maurice
wallpaper-1019588
5 lieux à visiter à Valenciennes et aux alentours
wallpaper-1019588
Friday Feelings #211
wallpaper-1019588
Le Bassin
wallpaper-1019588
Savio, apprendre le français en s’amusant avec des jeux numériques
wallpaper-1019588
Un week-end à Zell am See
wallpaper-1019588
Couleurs de l’automne intérieur. Un automne avec James Lee Burke (et avec les autres)