La Traversée de la Gaspésie…qu’est-ce qui vous attend?

Après vous avoir fait part de mon expérience sur la Traversée de la Gaspésie (TDLG) j’avais envie de vous parler plus précisément de ce qui est offert aux participants. À quoi ressemble une journée « type »? Qu’est-ce qui vous attend côté sportif? Côté hébergement? Côté nourriture?… Les journées étant bien remplies, vous verrez que vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer.

Une journée type sur la TDLG

Les journées à la TDLG commencent tôt le matin. Le levé se fait vers 6h00, soit pour aller déjeuner ou alors pour déposer nos sacs dans les bus lorsqu’il faut changer d’hébergement. Les déjeuners sont toujours très copieux; des buffets avec des choix à n’en plus finir. De quoi faire le plein d’énergie pour la journée qui nous attend. Aux alentours de 7h15, il est temps de monter dans les bus qui vont nous emmener vers le point de départ de la randonnée. Parfois, des séances d’information étaient données sur le chemin, comme lors de la randonnée dans la Réserve faunique de la rivière Matane où un responsable nous parlait de la reproduction du saumon!

riviere matane

La pêche au saumon dans la rivière Matane

Si Matane est connu pour ses crevettes, la région est également connue pour sa rivière à saumon. Les saumons sont des animaux anadromes, c’est-à-dire qu’ils vivent la majeure partie de leur vie dans l’eau salée, mais naissent et se reproduisent dans l’eau douce. La rivière Matane est donc un de ces lieux où se reproduit le saumon. La pêche au saumon est donc un attrait touristique important qui a des retombées économiques importantes sur la région (800$/jour par pêcheur). Pourtant, les enjeux des changements climatiques et l’exploitation forestière peuvent mettre en danger la pêche au saumon et la reproduction de celui-ci dans la rivière Matane. En effet, les saumons se reproduisent dans la même rivière qu’ils sont nés. Si la composition de l’eau change à cause des changements climatiques et de l’exploitation forestière, les saumons ne seront plus capables de retrouver leur lieu de naissance et donc d’y retourner pour s’y reproduire, entraînant alors le déclin des populations et la fin de la pêche. Il est donc important, pour les autorités du parc et les pêcheurs, de prendre soin de la rivière pour pérenniser cette pêche et les retombées économiques importantes sur la région.

À 9h00, le départ est donné tant pour les skieurs que pour les « raquetteurs ». Au programme, un parcours de 30 à 40 kilomètres attend les skieurs et environ 15 kilomètres pour les participants en raquettes. Les parcours proposés essayent toujours de nous faire découvrir les plus beaux coins de la Gaspésie. Que ce soit un point de vue sur la rivière Matane, sur les côtes du Saint-Laurent ou sur les sommets des Chic-Chocs, la Gaspésie ne manque pas de paysages à découvrir. À midi, le lunch, remis lors du déjeuner, est le bienvenu pour remettre un peu de gaz et finir la randonnée.

Le retour au lieu d’hébergement se fait aux alentours de 16h00 – 17h00. C’est le seul moment de répit qu’il y a dans la journée. Une bonne douche, un peu de repos et à 18h00, pour ceux qui le souhaitent, des activités sont proposées comme, un 5 à 7 de rencontre, des conférences ou des tables de discussion. À 19h00, arrive enfin le souper avec des plats incroyablement bon : lasagne de fruits de mer, sautés de tofu aux algues, boeuf bourguignon, gratin dauphinois, filets de turbo sauce hollandaise… de quoi se régaler.

Le souper se finit sur un petit récapitulatif en images de la journée précédente et une présentation des parcours de skis et de raquettes pour le lendemain matin ainsi qu’un rappel de l’horaire de la journée.

La soirée est libre bien que des activités aient encore lieu : soirée avec DJ Mom, conférence de Frédéric Dion, animation musicale ou party country et danses en ligne. Le plus difficile, se coucher tard et se lever tôt, car le lendemain, il faut être en forme pour une autre journée de plein air.

frederic dion

À quel niveau sportif faut-il s’attendre lors de la TDLG

La Traversée de la Gaspésie est un événement qui s’adresse avant tout aux amateurs de plein air. Que ce soit pour la version d’hiver (ski et raquette) ou d’automne (randonnée) la TDLG est avant tout axé sur le plaisir de découvrir les paysages de la Gaspésie, que ce soit côté mer ou côté montagne.
En ski, les distances tournent autour de 30 à 40 kilomètres avec des parcours souvent bien tracés et quelques sections plus « hors piste » comme dans le Parc national de la Gaspésie. Pour ceux qui prennent l’option raquettes, les randonnées font aux alentours de 15 kilomètres et se font majoritairement hors pistes ou dans des sentiers balisés mais souvent recouverts de neige.

TDLG

Le niveau n’est pas trop exigeant et reste accessible à tous ceux qui aiment la randonnée et le ski de fond. De plus, l’organisation propose des versions écourtées des parcours pour ceux qui auraient de la difficulté à suivre le groupe ou souhaiteraient une journée plus relax.
Il vous faut donc être en forme pour suivre les différents groupes sans pour autant être un grand athlète. Cela permet à la TDLG d’être accessible au plus grand nombre tout en offrant aux plus sportifs de belles sorties.

Des hébergements de haut de gamme

Durant cette TDLG 2019, nous avons eu la chance de dormir dans des établissements incroyables à commencer par le Riotel de Matane. Ce magnifique hôtel avec vue sur mer nous offrait un paysage de glace et rien de tel qu’un beau lever de soleil pour en profiter pleinement. Côté gastronomie, vous l’aurez compris, nous avons été gâté par le chef du Cargo (restaurant de l’hôtel) qui nous offert de belles propositions avec des produits régionaux. L’aventure s’est poursuivie au Gîte du Mont-Albert, un hébergement qui se trouve dans un cadre somptueux en plein coeur du parc de la Gaspésie. Nous avions déjà eu la chance d’y rester. Un vrai coup de coeur que vous pouvez découvrir en détail dans notre article : Gîte du Mont-Albert, un séjour dans un parc de la SEPAQ.

TDLG

Enfin, nous avons terminé le séjour à Gaspé au Motel Plante, un motel bleu ciel, très joli, propre calme qui offre l’essentiel avec même une mini cuisine dans les chambres avec une localisation au coeur de Gaspé, à quelques pas de la baie et de la place Berceau du Canada.

Quelques informations pratiques 

  • Dates : Septembre pour la version bottines (rando) et fin février, début mars pour la version hivernale
  • Lieu : Gaspésie, les parcours, hébergements et itinéraires varient d’une année
  • Durée : 6 journées complètes + jour d’arrivée et de départ, soit 8 jours au total
  • Site web : http://tdlg.qc.ca
  • Coût : entre 1500$ et 3500$ selon les formules; confort et intimité de la chambre ou convivialité et dortoir

gaspesie

Vous l’aurez compris, la TDGL offre une expérience complète, intense et chargée de découvertes en tous genres. Le sport et l’amour du plein air est au coeur de ce voyage en Gaspésie qui ne serait pas le même sans les nombreux à-côtés offerts aux participants. Soyez près pour une expérience unique qui vous fera traverser la Gaspésie de la mer à la montagne!

Bonne TDLG!

L’article La Traversée de la Gaspésie…qu’est-ce qui vous attend? est apparu en premier sur Trip USA - CANADA.


wallpaper-1019588
Japon : Tokyo – Quartier Shibuya
wallpaper-1019588
Sortie romantique à Paris : le diner croisière sur la Seine !
wallpaper-1019588
Friday Feelings #207
wallpaper-1019588
Saint Emilion
wallpaper-1019588
5 questions après 14 000 kilomètres en véhicule électrique [Tesla Model 3]
wallpaper-1019588
La phrase de la semaine #28
wallpaper-1019588
מחברות ירושלים – Les carnets de Jérusalem
wallpaper-1019588
La Navarre en 10 photos