Thursday Thunder: the brightest and the best, really?


Zaza, la nouvelle dancing queen du brexit, était toute joyeuse cette semaine d’annoncer avec des accents orgasmiques surprenants pour quelqu’un qui considère que le summum de la luxure consiste à courir dans un champs, Zaza donc était extatique d’annoncer la fin de la libre circulation des personnes vers la Grande Bretagne. Les brexiters applaudissent à tout rompre. Sauf que du coup, c’est aussi la fin de leur libre circulation vers l’Europe, mais ils n’ont pas l’air de comprendre. Youpi, on nous enferme dans notre pays, c’est génial. Des amis allemands qui commémoraient la réunification justement ce jour-là et se souvenaient encore avec émotion de la chute du mur de Berlin n’ont pas manqué de noter l’ironie de la chose, ébahis par autant de stupidité. Mais Zaza n’est pas un monstre, elle veut interdire l’accès au monde merveilleux de brexitland aux low skilled migrants, aux européens qui ne valent rien, certes, mais elle accueillera à bras ouverts les brightest and best migrants, les meilleurs d’entre eux. Ça fait chaud au cœur, autant de générosité.

Thursday Thunder: the brightest and the best, really?

Source

Déjà, j’aimerai bien savoir pour quelle raison obscure, les meilleurs comme elle dit, iraient en brexitland. Venez, on va vous traiter comme des sous-citoyens, vous agresser, vous insulter quotidiennement dans les médias, vous priver de certains de vos droits acquis, vous foutre dehors dès qu’on n’aura plus besoin de vous ou si vous tombez malade, ça fait rêver, non? Allez, venez. Venez, mais venez donc profiter de notre rationnement (Zaza vient de nommer un ministre de l’approvisionnement alimentaire, une première depuis la guerre), notre inflation galopante, notre crise économique, nos problèmes énergétique, nos pénuries de médicaments vitaux…qu’est-ce que vous attendez? C’est sûr, les brightest and best Europeans, les plus intelligents et meilleurs des européens vont se précipiter à Douvres en suppliant qu’on les laisse rentrer pour profiter d’un tel paradis sur terre. Les brexiters sont tellement bouffis de nationalisme, tellement persuadés de leur supériorité intrinsèque sur le reste du monde qu’ils n’imaginent pas un instant que leur gloaque ne fasse pas envie à toute l’Europe. C’est pathétique.

Mais sinon, comment on fait le tri entre les européens dont on ne veut pas, bouh les vilains et les brightest and best? Alors là, c’est d’une simplicité infantile. Les meilleurs et les plus intelligents, les seuls qui ont le droit de venir faire tourner le pays, ce sont les riches. Les très riches mêmes. Voilà. L’intelligence, ça se mesure évidement à la taille du compte en banque. Tant pis pour ceux qui débutent dans la vie active et pourraient gagner beaucoup un jour, pour les entrepreneurs, les créateurs…on n’en veut pas. De toute façon, les européens mettez-vous bien dans la tête que vous n’êtes rien, juste des machines à remplir les caisses vides de Inland Revenue (l’administration fiscale). On a désespérément besoin de main d’œuvre agricole? C’est pas grave, on préfère laisser les récoltes pourrir sur place. Le système hospitalier est au bord du gouffre? Ah ben oui, mais justement, Zaza et ses potes ont fait de telles coupes budgétaires que les médecins même bac + 10 y sont payés des clopinettes, donc ils ne font pas partie des brightest and best. C’est d’une logique implacable, allez dégager! Pareil pour les chercheurs bac +25, ils ne peuvent pas être intelligents, puisque ils ne gagnent pas assez. Parce qu’un étranger doit toucher deux fois et demi le salaire median pour avoir une valeur pour l’état britannique. C’est tellement débile, insultant, déshumanisant…c’est terrifiant. Un européen n’est plus un citoyen, c’est un porte-feuille. Un européen ne « vaut » même pas une moitié d’anglais pour Zaza. J’arrête là, je vais vomir.

Qu’ils restent donc sur leur île, drapés dans leurs délires de grandeur colonialiste, qu’ils se détruisent eux mêmes…parce que chers brexiters, les brightest and best comme tous les européens ont le choix d’aller vivre, d’être reconnus, de faire grandir leurs talents, dans 27 pays…et vous? Welcome to brexit Britain.


wallpaper-1019588
Bilan d’une nouvelle année scolaire dans des écoles américaines
wallpaper-1019588
Voir les gorilles au Rwanda
wallpaper-1019588
Préparer son voyage à Los Angeles
wallpaper-1019588
Mes bonnes adresses de restaurants à Montréal
wallpaper-1019588
Formulaire ESTA : nos conseils pour ne pas se tromper
wallpaper-1019588
Sunny Monday #50
wallpaper-1019588
Xmas Addict 2018 day 17
wallpaper-1019588
Le monde de Coca Cola à Atlanta