Les enfants au restaurant top 10


J’aurais dû écrire mes enfants au restaurant…enfin, non juste Wizzboy au restaurant. Et pas un Macdo, un restaurant sympathique, pas forcément guindé mais le genre d’endroit où il n’y a ni menu enfant ni carte à colorier. Le genre d’endroit en gros où il n’y a pas d’enfant normalement. Parfait pour les célébrations familiales d’adultes, mais pas du tout prévu pour amuser les enfants. C’est à dire que c’est un terrain de jeux idéal pour un petit garçon assez actif quand même. J’avais réservé en terrasse, en me disant qu’il ferait peut-être moins de dégât en plein air…non mais, on est 6 adultes et demi (L’Ado n’est pas encore un adulte complet), 3 autres enfants sages et indépendants, on va s’en sortir pour maîtriser Wizzboy…Peut être. En prenant des quarts, comme sur les bateaux pour surveiller la tornade amuser le charmant bambin? Rhaaa.

Les enfants au restaurant top 10

Source

10- ça commence à 4 heures du mat, à peu près, par un coup de poing dans l’œil: mamaaaaan, get up, il faut z’aller à le restaurant! Va te coucher espèce de matinal…deuxième tentative, 10 secondes plus tard, en manquant d’étouffer son père en se vautrant sur sa barbe: papaaaaa, maman pas get up, il faut z’aller à le restaurant! Youpidoo.

9-après diverses péripéties similaires à intervalles réguliers, mais avec un pic d’activité vers 5h30, on finit par céder et se lever. Yeah, let’s go à le restaurant. Non, Wizzboy, c’est encore fermé. A 6 h 45, ils dorment, eux.

8-il faut ensuite rendre vaguement présentable le gamin. Qui est bien décidé à mettre le t-shirt d’hier, celui qu’il portait pour la kermesse (je vous raconte ça bientôt, il n’y a pas de raison que je souffre en silence) et qui a goûté aux stands barbecue. Bref, la chose est répugnante et non, ce n’est pas une bonne idée de le sortir de la panière en lui soufflant dessus pour le rendre propre. Ça ne pas marchera pas Wizzboy, pas la peine de t’étouffer. Surtout que tu postillonnes en plus. Ze veux pas une seuhmise! Les seuhmises, c’est nuuuuul (je précise pour ceux qui ont la chance de ne pas avoir un petit garçon hystérique sous la main: une seuhmise, c’est bien sûr une chemise). Et puis, elle est tout cassée, la seuhmise, elle a des petits bras. Bref, j’ai bataillé pendant 20 minutes pour lui faire enfiler une chemisette. Et maintenant, il faut arriver à le coiffer, en lui courant après, armée du peigne dans toute la maison…je préviens de suite, je prends un apéritif à le restaurant. Un apéritif alcoolisé. Rhaaa.

7- je n’ai pas encore parler de l’attente…enfin, les attentes. Attendre l’heure de partir, attendre d’être assis, attendre pour passer la commande, attendre entre les plats…pour un petit garçon qui a autant de patience que sa mère, c’est à dire aucune, c’est un supplice. Qu’il est décidé à partager avec son entourage. Vocalement. Youpidoo.

6- après les chaises musicales en courant après le gamin, alors que les initiés, c’est à dire ses frères et sœurs essaient stratégiquement d’éviter le siège à côté de lui, Wizzboy s’est assis. En tournant le dos à la table, pour voir les fleurs parce qu’elles sont zolies.

5- du coup, le repas doit s’interrompre régulièrement pour aller gambader au milieu des fleurs, mais il y a mieux. Wizzboy a découvert les toilettes, c’est fun on doit traverser tout le restaurant pour y aller. Et hop, un tour avec maman, et hop un tour avec papa, allez L’ado, viens aussi, c’est rigolo. Tout ça sous le regard médusé des serveurs qui nous voit passer et repasser en rang derrière Wizzboy jusqu’aux toilettes. Non, non, il n’est pas malade. C’est normal, il joue…

4-forcément toute cette activité, ça fatigue. Wizzboy pique du nez, directement dans son assiette, un coude dans la sauce, l’autre au milieu de la flaque qu’il a fait en reversant son verre de jus d’orange.

3- l’humidité le réveille. Ça serait dommage qu’il n’inspecte pas les assiettes des autres, qui mangent vraiment des trucs bizarres. C’est quoi? C’est du caca? Comment perdre l’appétit en une demi seconde, merci Wizzboy.

2- au restaurant, on fait des découvertes culinaires: vous avez déjà essayé les frites à la glace à la vanille? Non? Ben, n’essayez pas.

1- En même temps, elle met longtemps à arriver, cette glace…heureusement, Wizzboy est plein de ressources. Il peut parfaitement charmer sa tante (à l’autre bout de la table et qui n’a pas donc pas suivi les épisodes précédents, la preuve, elle le trouve trop mignon) et la persuader de l’accompagner directement aux cuisines réclamer sa glace. Wizzboy a sorti son « sourire mignon » (trademark…c’est lui qui le dit, c’est dire si il est tout à fait conscient de ce qu’il fait) et il est revenu avec une énorme glace pendant que tout le monde attend encore. On a préféré l’embarquer juste après pour éviter qu’il réclame (et obtienne) son poids en chocolat…


wallpaper-1019588
Tatouage de voyage #16 : le loup de Méline
wallpaper-1019588
Voyage en Grèce, que faire et que visiter ? Mon top 5 !
wallpaper-1019588
Beverly Laurel Motor Hotel
wallpaper-1019588
Lizzie top 10
wallpaper-1019588
La phrase de la semaine #8
wallpaper-1019588
Belcastel
wallpaper-1019588
Le parc Tokyo One Piece Tower
wallpaper-1019588
Népal Newar