The original Britons


Je voulais faire une colère du jeudi quand je suis tombée sur un article scientifique qui m’a beaucoup amusée. Du coup, tant pis pour la mauvaise humeur (ça me reprendra sûrement très vite, pas de soucis), on va parler des vrais britanniques, des autochtones british, des locaux…dont ne peuvent absolument pas descendre les brexiters nationalistes. J’irais même jusqu’à dire que les ukipiens agités et les tarés xenophobes anglais sont en fait des descendants de migrants en tout genre, de vrais petits melting pots à eux tous seuls. On ne parle pas des vagues successives d’évasions romaine, saxonne, viking, normande et j’en passe, qui sont déjà pas mal niveau migrants européens. Non, c’est encore pire: il n’y a vraisemblablement pas de descendant des premiers britanniques. C’était déjà soupçonné par les historiens voilà que c’est prouvé par les généticiens. Et ça ne leur plaît pas du tout aux brexiters, ces espèces de sales descendants de migrants. J’adore.

The original Britons

Source

Alors donc on apprend ébahi que la population britannique d’origine a été entièrement remplacée d’un coup (je ne sais pas si ils sont partis tous seuls ou ont été poussés à la mer …) il y a 44500 ans par des migrants venus d’Europe continentale, qui n’ont pas hésité à prendre le job de chasseur de mammouth des locaux, à leur piquer leurs allocations de silex, peut-être à ricaner sournoisement depuis leur grotte sociale (comme logements sociaux) donnée d’office pendant que les pauvres vrais britanniques grelottaient dehors et disparaissaient. En tout cas, ça fait bien deux ans que les brexiters nous expliquent qu’il n’y a rien de mieux à attendre des sales migrants européens qui réussissent l’exploit de prendre le boulot des honnêtes xenophobes et leurs allocations chômage en même temps. Manque de chance, l’ADN a parlé comme dans les séries policières et les descendants de ces immondes profiteurs venus d’ailleurs, ben ce sont les britanniques modernes. Je me demande ce qu’ils attendent pour rendre mammouth, silex et grotte et dégager fissa tiens, ces enfants de squatteurs étrangers. Go back where you come from et tout ça! Je ne m’en lasse pas.

Mais il y a pire pour la santé mentale (déjà sérieusement entamée naturellement ) de nos braves brexiters. Voilà que grâce au squelette d’un de ces premiers britanniques (qui ont donc été lâchement remplacés par des migrants), gentiment surnommé Cheddar Man, et notamment grâce à l’ADN prélevé dans son crâne, les scientifiques peuvent affirmer que les premiers habitants de la Grande Bretagne avaient les yeux clairs et la peau très foncée voire noire. Les vrais britanniques pure souche étaient noirs. Vous entendez les pschittts là? Ce sont les cerveaux des brexiters qui explosent (ils étaient plein d’air). C’est génial. On a même fait un modèle en cire de Cheddar Man avec une coiffure mi rasta mi Afro mi Chewbacca du plus bel effet. C’est là que je me dis que capillairement parlant je ressemble beaucoup plus à une britannique d’origines que les brexiters. J’en suis ravie. Ces braves xenophobes l’ont très mal pris en tout cas. Ils se sont déchaînés sur les RS et plusieurs sites ont eu la bonne idée de rassembler leurs réponses, c’est à hurler de rire. Ils ont accusé les généticiens d’être des suppôts de l’extrême gauche (c’est à dire la droite modérée). Ils ont expliqué doctement qu’on ne peut pas connaître la couleur de peau d’un squelette puisqu’il n’y a que des os. Que l’ADN, ça ne veut rien dire. Que vu qu’il n’y avait pas de douche à la préhistoire, Cheddar Man n’était pas noir, mais blanc couvert de boue (c’est un de mes préférés celui-là). Que Cheddar Man n’était peut être pas local, mais juste un touriste qui seraient mort pendant ses vacances en Grande-Bretagne. Et je passe sur les insultes et autres insanités illisibles proférées à l’encontre des chercheurs, de la science et de toute forme de vie intelligente en général. Les brexiters sont fâchés.

En même temps, il semblerait aussi que ces britanniques de souche ne l’étaient pas vraiment non plus. Les potes de Cheddar Man étaient eux-mêmes des migrants. Ils n’ont pris la place de personne, le pays était désert avant leur arrivée, juste peuplé de cailloux. Bref, chers brexiters racistes, vous qui réclamez que la Grande Bretagne soit rendue aux grands bretons de souche, si vous n’êtes ni noir, ni turc (les ancêtres de Cheddar Man venaient de Turquie), ni rocheux…vous êtes des sales migrants (les enfants d’européens nés en Grande Bretagne ayant aussi droit à « go back where you come from »). Et toc.


wallpaper-1019588
Venise en ce moment
wallpaper-1019588
Fantastique expédition à « Isla Pingüino » depuis Puerto Deseado en Patagonie
wallpaper-1019588
Voir les gorilles au Rwanda
wallpaper-1019588
Voyager à Bali, que voir, que faire et quand partir ?
wallpaper-1019588
Thursday Thunder: the hostile environment in action
wallpaper-1019588
30 trucs à faire en Morbihan
wallpaper-1019588
Un week-end sur les bords de l'Attersee... sans voiture
wallpaper-1019588
Conseils pratiques pour voyager avec son chien ou son chat