Thursday thunder : brexit diary #12


Les conservateurs qui sont au pouvoir…je reprends, les conservateurs qui s’accrochent désespérément au pouvoir et s’étripent joyeusement entre eux, ont tenu leur conférence annuelle cette semaine. Le discours final de Zaza a été un tel succès que la presse internationale en a parlé, entre deux fous rires. Mais la sortie d’une des stars montantes des tories n’a pas dépassé les frontières du pays. C’est dommage parce que l’orateur en question, Jacob Rees-Mogg est considéré comme un des remplaçants possibles de Zaza et que sa logorrhée verbale condescendante et puante de xénophobie colonialiste moisie résume très bien ce que ses potes du gouvernement pensent de tous ces sales migrants européens. Je préfère prévenir de suite, il est possible que je sois légèrement  vulgaire, mais ce n’est rien comparé aux insanités proférées par le petit Jacob, comme quoi il n’y a pas besoin de jurer comme un charretier pour être grossier.  

Thursday thunder : brexit diary #12
Si vous lisez la suite, ça fait beaucoup de sens comme illustration (merci à Marie Louise, une autre âme courageuse européenne qui me l’a passée).

Ce sombre débris anachronique, cette Bécassine amidonnée du conservatisme, ce balai de chiotte de la pensée brexiteuse, cette endive grinçante du fascisme bon teint, ce fils à Papa dégénéré de la politique qui a fait compagne avec sa (très vieille et radoteuse) Nanny à ses côtés nous a donc traité d’âmes courageuses. WTF?!? Cette espèce de caricature ramollie du cerveau et d’ailleurs  (ce n’est pas parce qu’il a fait 6 gosses que ça prouve quoique ce soit, sauf qu’il sait compter puisque le sixième s’appelle Sixtus, ce qui lui vaudra forcément un acquittement pour légitime défense en cas de parricide), je disais cet intégriste religieux aux neurones chlorophormés est contre l’égalité homme femme, contre les gays, contre les étrangers, contre l’avortement, contre les pauvres, contre les handicapés, contre la contraception, contre les allocations, contre tout ce qui a moins de 120 ans…mais il est pour raconter des conneries infâmes dégoulinantes de condescendance crasse et de menaces voilées. Parce que même si ce nazillon raté croit qu’on ne parle pas anglais, on comprend très bien ce qu’il veut dire. Asshole.  

Pour ceux qui ont la chance de ne pas avoir entendu son discours, je vais traduire littéralement et commenter…parce que j’ai beaaaaucoup à dire. Son ramassis d’insanités est en italique: nous avons raison d’être généreux avec les européens (généreux?!? Depuis quand menacer de déporter des gens c’est être généreux avec eux? Il faut qu’on dise merci aussi, parce qu’ils ne nous ont pas encore fusillés, c’est ça?), les trois millions d’âmes courageuses qui sont venues ici, nous devrions être généreux pas seulement dans les faits mais aussi dans l’esprit  (aaargh je vais vomir….c’est tellement dégoulinant de condescendance pourrie, de xénophobie latente enrobée dans la fausse compassion de son sentiment de supériorité, c’est à vomir. Brave soul, my ass). Nous pouvons nous estimer heureux que trois millions d’âmes courageuses aient traversé un continent pour venir ici alors qu’ils ne parlaient pas la langue pour travailler dur (seriously?!? Je ne sais pas ce qu’il prend comme drogue, le petit Jacob, mais ça a l’air d’être costaud. Il croit qu’on est arrivé en char à bœuf aussi? Je n’ai pas traversé un continent, mais la Manche, même pas à la nage mais en train. Et tu crois qu’on est venu pour quoi, te servir de domestique? And I speak the language, you fucking dickhead!). Ils ont beaucoup contribué à notre société et n’ont enfreint aucune loi, (continue comme ça, mon petit Jacob et ça peut venir…où est ma Kalashnikov?) et ils ont fait quelque chose de courageux, qui est de quitter leur famille (tu es au courant qu’il y a des milliers et des milliers de familles mixtes, connard?) pour aller dans un pays où ils ne parlent pas la langue, ce qui est très noble (really, again? I though we went over that already, you repulsive xenophobic piece of shit). Nous devrions les féliciter pour ça (essaie pour voir, qu’on rigole un peu…). Mais ça ne veut pas dire que nous ne devons pas contrôler le futur...oooh, la jolie menace à peine voilée à la fin. In cauda venenum…tu as vu, Jacob, moi aussi je fais du latin. C’est pas mal pour une âme courageuse mais forcément frustre puisque je ne suis pas britannique, non? 

Ce débris confit dans l’autosatisfaction de son racisme à la petite semaine, ce navet puant d’integrisme avarié, ce colonialiste boursouflé dans son complexe de supériorité purulent, ce borborygme brexiter est donc extrêmement populaire et pourrait prochainement remplacer Zaza.  Tout va bien. Alors mon petit Jacob, permets-moi de te dire que nous, les âmes courageuses,  avons raison d’être généreux avec une âme damnée comme toi, nous pouvons nous estimer heureux que tu aies fait quelque chose de courageux alors que tu maîtrises à peine ta propre langue, qui est d’étaler au grand jour toute la condescendance xénophobe et la perversion de ton gouvernement. Nous devrions te féliciter pour ça. Mais ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas te faire part de tout notre mépris. Welcome to brexit Britain.



wallpaper-1019588
L’île de Batz une journée au paradis
wallpaper-1019588
Le top des activités pour découvrir la grande barrière de corail
wallpaper-1019588
Trieste art nouveau
wallpaper-1019588
Comment partir travailler aux USA pour apprendre l’anglais ?
wallpaper-1019588
Xmas addict 2017 day 12
wallpaper-1019588
Ma randonnée en solo sur la boucle de Quilotoa en Équateur
wallpaper-1019588
Voyage en bateau ou croisière : une tendance à tester !
wallpaper-1019588
Découvrir le marché de Noël d’Annecy