L’incroyable histoire des frères Chang et Eng

Les frères Chang et Eng étaient deux frères siamois nés au XIX e siècle. Si aujourd'hui tout le monde sait ce que signifie frères siamois ou sœurs siamoises, on sait moins d'où vient le terme.

Deux enfants au destin étonnant

Chang et Eng sont des jumeaux thaïlandais rattachés par le sternum, nés en 1811 à l'époque où la Thaïlande s'appelait encore le Siam, d'où l'expression de frères siamois, passée dans le langage courant. Les deux garçons naissent près de Bangkok, dans la province de Samut Songkhram, de parents d'origine chinoise. Leur mère âgée de 35 ans a un accouchement normal, la famille a déjà 4 enfants et en aura encore 4 après eux, tous nés en bonne santé et ne présentant aucun problème particulier.

L’incroyable histoire des frères Chang et EngPhoto Wikipédia

Un marchand écossais, Robert Hunter, les découvre en 1824 et convainc leurs parents de les lui confier. Homme de peu de scrupules avait flairé le filon. Ainsi débute une série d'exhibitions sur la côte est des États-Unis, puis à Londres et Paris. Mais la France interdit bientôt le spectacle, pas par bonté d'âme. À l'époque, exposer des monstres de foire, comme on appelait ces malheureux, était très prisé. Les badauds se pressaient, rassurés d'être " normaux ". L'Humanité a toujours aimé se faire peur. Aujourd'hui nous avons la télévision et les séries policières.

Alors pourquoi le gouvernement français interdit l'exhibition des frères Chang et Eng ? Il agit sur la recommandation des médecins qui craignent que les femmes enceintes accouchent de monstres après les avoir vus.

Des caractères différents

Les deux frères sont à l'opposé l'un de l'autre. Eng est un joueur d'échecs, militant anti-alcoolique et taciturne tandis que Chang, le plus petit et le plus faible des deux, est ce qu'on appellerait aujourd'hui un bad boy. Il boit, aime fréquenter les bas-fonds, tout ce que rejette Eng. Malgré tout ils parviennent à vivre en bonne harmonie et à mener une existence quasi normale grâce à leur affection mutuelle teintée de bienveillance.

En 1839, ils émigrent aux États-Unis, obtiennent la nationalité américaine et prennent le nom de Bunker. Ils continuent leurs exhibitions, notamment avec le célèbre Phineas Barnum. Ils s'installent ensuite en Caroline du Nord où ils deviennent des fermiers prospères. En 1860, ils possèdent une plantation qui compte 33 esclaves et sont à la tête de deux familles nombreuses. Ils se sont mariés en 1843 avec les sœurs Sarah et Adélaïde Yates qui leur donnent chacune 11 enfants.

L’incroyable histoire des frères Chang et EngLes familles de Chang et Eng Bunker avec 18 de leurs enfants et Grace Gates, une de leurs esclaves - Photo Wikipédia

Pour des raisons pratiques, ils décident d'avoir deux maisons contigües, une pour chacune de leurs épouses et où ils passeront alternativement 3 jours chez l'une et 3 jours chez l'autre.

En 2006, on estimait leur descendance, toutes générations confondues, à 1500 personnes parmi lesquelles une proportion normale de jumeaux mais aucun cas de siamois(es). La démocrate Adélaïde Sink, dite Alex Sink, née en 1948 en fait partie.

Unis jusque dans la mort

À la fin des années 1860, ils se rendent une nouvelle fois en Europe pour des exhibitions médicales et des spectacles. Un moment, il est envisagé de les séparer mais les connaissances chirurgicales de l'époque ne le permettent pas.

Chang est frappé d'une hémiplégie droite lors de leur voyage de retour en 1869. Il restera paralysé jusqu'à sa mort en 1874. Il s'éteint dans la nuit du 17 janvier. À son réveil, Eng demande qu'on appelle leur médecin traitant de toute urgence pour qu'il le sépare de son frère mais il meurt deux heures plus tard, avant l'arrivée du médecin.

Le docteur Holligworth, c'est son nom, parvient à persuader la famille d'accepter une autopsie. Les corps sont conduits à Philadelphie où William Henri Pancoast et Harrison Allen les examinent. Leurs foies, reliés entre eux, sont conservés dans le formol et exposés au Mütter Museum de Philadelphie.

L’incroyable histoire des frères Chang et EngTombe des frères Bunker - Photo Wikipédia

Pourquoi y a-t-il des bébés siamois ?

À ce jour il n'existe aucune explication scientifique à cette rareté. La théorie la plus répandue est que le phénomène serait dû à la séparation précoce d'un embryon ou à une séparation partielle. Les deux fœtus se développent mais restent soudés. Dans certains cas, ils partagent un ou plusieurs organes internes. Les bébés siamois sont également sujets à d'autres malformations.

Heureusement, ces naissances sont rares, surtout dans les pays Occidentaux. D'après les chiffres de l'AP-HP (Assistance Publique-Hôpitaux de Paris) datant de 2009, une grossesse sur 100 000 serait concernée et l'échographie permet de les détecter à la fin du troisième trimestre. D'autre part, on estime que 50% de ces bébés naissent mort-nés et 35% au cours de leur premier jour.

Aujourd'hui, grâce aux progrès de la chirurgie, il est possible de séparer des enfants siamois. Dans la situation des siamois asymétriques (l'un est plus petit et plus malingre que l'autre comme dans le cas des frères Chang et Eng), le taux de survie après l'opération est de 90%. Chez les jumeaux symétriques, la séparation est plus délicate car ils ont généralement des organes communs, et les chances de survie chutent à 35%.


wallpaper-1019588
La cathédrale de Spire : symbole impérial en Allemagne
wallpaper-1019588
Сomment se divertir pendant ses vacances au cœur du Canada ?
wallpaper-1019588
La musique hongkongaise que j’aime
wallpaper-1019588
Сomment se divertir pendant ses vacances au cœur du Canada ?
wallpaper-1019588
Freehand Los Angeles
wallpaper-1019588
The hug
wallpaper-1019588
Guide pratique pour réussir votre voyage à Madagascar
wallpaper-1019588
Mardi Tourisme : Monasterboice et Mellifont Abbey