La porterie du Palais ducal de Nancy et ses secrets

Tweet

Lors de mon dernier passage à Nancy, j’avais donné rendez-vous à un ami devant la magnifique porterie du Palais ducal. Fort heureusement, celui-ci avait du retard. Et mon regard s’est attardé sur cette œuvre d’art qui m’est pourtant très familière. Jamais je ne m’étais arrêté si longtemps pour l’examiner sous toutes les coutures ! Appareil photo en main, j’ai pris des dizaines de clichés de ces petits détails que de nombreux passants ne connaissent même pas l’existence. Oh, je ne peux pas les juger car moi aussi, je n’en avais aucune idée jusqu’à ce jour. Un grand merci à mon ami d’avoir été en retard… Allez, je vous amène à Nancy, la ville aux portes d’or !

Ma dernière visite à Nancy

A chaque fois que j’ai besoin de précision sur le passé historique de Nancy et ses monuments, j’ouvre le livre que ma grand-mère (une Nancéienne) m’avait offert quand j’avais 10-11 ans : Le Vieux Nancy par Pierre Marot (avec la collaboration de l’abbé Jacques Choux).

C’est un livre de référence pour beaucoup de Nancéiens qui sont de fervents amateurs de l’histoire de leur ville. Ma grand-mère en avait payé le prix pour me l’offrir : 240 francs (soit 65 euros avec l’inflation), ce qui, dans les années 80, était une jolie petite somme pour un livre !

Malheureusement, ce livre n’est plus édité (d’après mes sources mais j’espère me tromper)…

Bref, ce que je vais vous révéler, c’est en grande partie grâce à la lecture de ce livre qui m’est très cher (au sens figuré comme au sens propre ! 😅)


Le duc Antoine de Lorraine et la Renaissance

Je ne vais pas digresser sur l’histoire du Palais ducal de Nancy, sa splendeur d’autrefois et les riches collections du musée lorrain… Et garder en ligne de mire ce fameux portail qui constitue l’entrée d’honneur sur la Grand’Rue.

La porterie, comme la plupart des autres bâtiments du palais, fut élevée sous le règne d’Antoine (né et mort à Bar-le-Duc, 4 juin 1489 – 14 juin 1544), duc de Lorraine et de Bar de 1508 à 1544.

Portrait du duc Antoine par Hans Holbein le Jeune (1543)

Portrait du duc Antoine par Hans Holbein le Jeune (1543)

Pour comprendre le style de la porterie et sa présence à Nancy, il faut se pencher sur la vie d’Antoine.

Antoine à la Cour du Roi de France

Fils du duc René II de Lorraine et de Philippe de Gueldre, Antoine passe son enfance au palais ducal de Nancy. Puis ses parents l’envoient avec ses frères parfaire son éducation à la Cour du roi de France, Louis XII.

Il passe ainsi la plupart de son temps au château de Blois. C’est là qu’il se lie d’amitié avec le duc d’Angoulême, futur François Ier.

Chateau de Blois - gravure de Jacques Rigaud

A la cour du Roi de France au château de Blois

Antoine, duc de Lorraine

A la mort de son père en 1508, Antoine devient duc de Lorraine a 19 ans. En 1509, il confia le duché à sa mère et à l’évêque de Toul pour partir accompagner le roi de France Louis XII dans les guerres d’Italie.

Ainsi, le jeune duc Antoine prit part à la bataille d’Agnadel le 14 mai 1509.

Après la mort de Louis XII, Antoine assiste au sacre de son ami, François Ier. Et retourne guerroyer en Italie avec lui. Il participe à la célèbre bataille de Marignan, les 14 et 15 septembre 1515.

La Cour du roi de France, les châteaux de la Loire, l’Italie… le duc Antoine a été introduit à la Renaissance de la plus belle manière. Ainsi, il n’est pas étonnant de constater que le palais ducal de Nancy est l’un des premiers témoins de la Renaissance dans l’Est de la France.


A quoi ressemble la porterie du Palais ducal ?

La porterie Renaissance est la partie la plus ornée du Palais ducal.

En plein cintre, elle est légèrement en saillie sur la façade.

Les deux portes de la porterie

La porterie du Palais ducal comprend deux portes : une porte cochère et une porte plus petite pour les visiteurs à pied, dite porte basse (ou porte Masco).

Porterie du Palais ducal de Nancy © French Moments

Les deux portes : porte basse et porte cochère © French Moments

La porte cochère (l’entrée des carrosses et cavaliers) est flanquée de pilastres qui supportent une niche au cintre surbaissé. On voit ici deux angelots qui soufflent dans de longues trompes. Au dessus d’eux, les insignes de la guerre (une cuirasse antique, un bouclier rond et deux épées, un tambour avec une trompettes et deux fifres, un arc et un carquois rempli de flèches…)

Palais ducal de Nancy © French Moments

Pilastres de la porte du palais ducal © French Moments

Une sirène à deux queues malheureusement à moitié effacée par le temps :

Palais ducal de Nancy © French Moments

Une sirène à deux queues – pilastre droit de la porte du palais ducal © French Moments

Les pilastres s’achèvent par des chapiteaux décorés de motifs végétaux et animaliers. Aux angles, on reconnaît des chimères ailées.

Palais ducal de Nancy © French Moments

Les chapiteaux © French Moments

La niche est ornée de redents tréflés, et abrite la statue équestre du duc Antoine.

Porterie du palais ducal de Nancy © French Moments

La niche abritant la statue équestre du duc Antoine © French Moments

Les gables superposés

Deux gables superposés surmontent la niche. Flanqués de pinacles, ils se prolongent presque jusqu’au niveau du faîte du toit.

Porterie du Palais Ducal de Nancy © French Moments

Les gables de la porterie du Palais Ducal © French Moments

Le premier gable, de style gothique flamboyant, est décoré de feuilles de choux. Il encadre les armoiries du duc Antoine.

Porterie du palais ducal de Nancy © French Moments

Le premier gable de la porterie © French Moments

Un aigle couronné se tient debout sur le heaume. Il porte la Croix de Lorraine autour du cou.

Porterie du Palais ducal à Nancy © French Moments

L’aigle de Lorraine © French Moments

Le second gable, plus petit et de forme rectangulaire, est d’inspiration Renaissance. Il encadre deux bustes de guerriers menaçants. Ce gable est lui-même surmonté d’une coquille.

Porterie du palais ducal de Nancy © French Moments

Le second gable © French Moments

Porterie du palais ducal de Nancy © French Moments

Le second gable de la porterie © French Moments

La porte Masco

A gauche de la porte cochère se trouve une porte basse pour les piétons. Elle porte le surnom de porte Masco, du nom d’un ours du duc Léopold qui la gardait (lisez la légende ici !).

Les armoiries ducales

Le tympan de la dite porte contient les armoiries ducales, que tiennent deux génies. Contrairement à l’écu armorié, détruit à la Révolution, les puttis ont survécu à cette période troublée.

Remarquez le petit aigle aux ailes déployées qui se tient debout sur le heaume. Il porte la Croix de Lorraine autour du cou.

Armoiries des ducs de Lorraine, Palais ducal de Nancy © French Moments

Les armoiries des ducs de Lorraine © French Moments

Le singe cordelier

La porte Masco est surmonté d’un gable orné de feuillage qui se termine par une curieuse sculpture : le singe cordelier.

Singe cordelier de Nancy © French Moments

Singe cordelier de Nancy © French Moments

Le petit singe est assis et tient un livre. Il porte l’habit des moines de l’ordre franciscain.

La légende raconte qu’un moine cordelier aurait critiqué le travail du sculpteur du duc de Lorraine. Celui-ci se serait vengé en le représentant sous des traits peu flatteurs ! C’est d’ailleurs ce qui valut à la statue d’être épargnée à la Révolution. Malheureusement, le singe cordelier est amputé de son bras droit.


Une porterie digne d’un château de la Loire

Comme nous l’avons appris, le duc Antoine a passé une partie de son enfance à la Cour du roi de France, à Blois.

Si vous avez déjà visité le château de Blois, vous aurez remarqué la belle porterie à l’entrée du monument.

Porterie du Château de Blois LR © Gerd Eichmann licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

Porterie du Château de Blois LR © Gerd Eichmann licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons

Elle représente Louis XII à cheval. La sculpture originale fut détruite à la Révolution. Le sculpteur Emile Seurre y plaça une copie en juillet 1858.

De Blois à Nancy

La structure de ce portail de Blois a inspiré celle du Palais ducal de Nancy.

Porteries de Blois et Nancy

En effet, le duc Antoine a souhaité orner son palais de Nancy dans le style en vogue à l’époque, c’est-à-dire la Renaissance.

Le duc de Lorraine chargea l’architecte Jacques Vauthier pour l’exécution du magnifique portail (1511-1512).

Mais force est de constater que la porterie nancéienne est beaucoup plus chargée que la blésoise. L’architecte a mélangé les styles gothique et Renaissance dans une œuvre résolument originale et nouvelle.

Les éléments de la Renaissance

Une multitude de motifs rafinés de style Renaissance décorent les pilastres, l’archivolte de la porte principale et les parements de la niche :

  • trophées d’armes
  • rinceaux
  • médaillons
  • feuillages stylisés
  • coquilles
  • poissons fantastiques
  • génies et angelots
  • candélabres antiques, etc.
Porterie du Palais ducal de Nancy © French Moments

L’archivolte de la porte cochère © French Moments

On y aperçoit de nombreux êtres fantastiques, dont de nombreuses chimères :

Palais ducal de Nancy © French Moments

Détail de l’archivolte de la porte (côté gauche) © French Moments

Des chimères et des coquillages :

Palais ducal de Nancy © French Moments

Détail de l’archivolte de la porte (côté gauche) © French Moments

Un homme qui combat une chimère et un être grimaçant avec des oreilles de lapins. Est-ce une référence au roi Midas ? En effet, la mythologie grecque raconte que, lors d’un concours de musique, Midas préféra la flute de Marsyas à la lyre d’Apollon. Pour se venger et punir Midas, le dieu l’affubla de longues oreilles d’âne.

Palais ducal de Nancy © French Moments

Détail de l’archivolte de la porte (côté gauche) © French Moments

Des tritons et un dieu ?

Palais ducal de Nancy © French Moments

L’archivolte supérieur de la porte (côté gauche) © French Moments

Des chimères adossées. Sur le registre supérieur, un bélier et un bœuf :

Palais ducal de Nancy © French Moments

Détail de l’archivolte de la porte (centre) © French Moments

Des chimères qui s’entrelacent :

Palais ducal de Nancy © French Moments

Détail de l’archivolte de la porte (côté droit) © French Moments

Des êtres fantastiques curieux :

Palais ducal de Nancy © French Moments

Détail de l’archivolte de la porte (côté droit) © French Moments

Les éléments gothiques

On reconnait le style gothique flamboyant sur les pinacles et les gables.

Ici, deux petits êtres de pierre s’agrippent au sommet du gable. A gauche, un génie sonnant du cor et à droite un être fantastique, sorte de lion ailé.

Porterie du palais ducal de Nancy © French Moments

Le premier gable de la porterie © French Moments

Les pinacles et leurs statuettes

Au sommet des quatre pinacles inférieurs se trouvent de petites statues (vous les apercevrez à hauteur de la corniche).

De gauche à droite :

  • un bœuf qui prêche dans une chaire
  • un porc qui tient un étendard (l’original était un aigle, ce serait dû à une erreur d’interprétation lors de la reconstitution de la statuette)
Palais ducal de Nancy © French Moments

Les deux statuettes sur les pinacles inférieurs (côté gauche) © French Moments

  • un lion accroupi à la gueule ouverte
  • un enfant nu.
Palais ducal de Nancy © French Moments

Les deux statuettes sur les pinacles inférieurs (côté gauche) © French Moments

Ce programme sculptural n’est pas sans rappeler les symboles des quatre évangélistes (le bœuf, l’aigle, le lion et l’homme).

Les pinacles supérieurs s’achèvent, eux aussi, par des statuettes.

Porterie du Palais ducal de Nancy © French Moments

L’enfant accroupi au sommet du pinacle supérieur © French Moments

  • un enfant accroupi.
  • un ours s’appuyant sur un bâton.
  • un bélier prêchant depuis une chaire.
  • un lion accroupi à la gueule ouverte.
Palais ducal de Nancy © French Moments

Les quatre statuettes sur les pinacles supérieurs © French Moments

On ne connaît pas l’identité de l’auteur de ces sculptures décoratives.

La statue équestre de la porterie du Palais ducal

En revanche, on connait celui de la statue équestre du duc Antoine. Il s’agit du sculpteur officiel des ducs de Lorraine, Mansuy Gauvain.

C’était la première fois qu’on réalisait la statue équestre d’un duc de Lorraine. En effet, la première représentation du duc René II à cheval sur la place Saint-Epvre date de 1633.

Il semble que la statue célèbre la Bataille d’Agnadel remportée par le jeune duc en 1509, aux côtés de Louis XII et du fameux chevalier Bayard.

Malheureusement, comme au château de Blois, la statue fut détruite à la Révolution.

Une copie de 1851

En 1851, on plaça une nouvelle statue de Giorné Viard dans la niche vide. Cette reconstitution ne fut pas identique à l’originale car on n’en avait pas conservé d’image précise.

Palais Ducal à Nancy © French Moments

La statue équestre du Duc Antoine sur le portail du Palais Ducal à Nancy © French Moments

Le jeune duc (environ 20 ans) est figuré brandissant son épée, à la manière de Saint-Georges terrassant le dragon. De plus, l’architecte représenta le cheval dans une position cabrée, contrairement à Blois où il est au pas.

Statue du duc Antoine à Nancy © French Moments

La statue équestre du duc Antoine au Palais ducal de Nancy © French Moments

Une statue pleine de symboles

Le duc Antoine porte les trois alérions lorrains sur son vêtement. Sur la jupe de chevalier, on aperçoit des croix de Lorraine et les deux poissons du duché de Bar.

La housse qui recouvre le cheval porte les croix de Lorraine et de Jérusalem, ainsi que les deux poissons du duché de Bar.

Statue du duc Antoine à Nancy © French Moments

Le duc Antoine © French Moments

Vous remarquerez que la couleur de la statue n’est pas la même que celle de la porterie. En effet, le sculpteur a choisi de l’exécuter en pierre de jaumont, d’où sa belle couleur jaune-ocre. La pierre de jaumont est caractéristique de Metz où elle a été employée pour la construction de nombreux monuments.

A Nancy, les architectes ont utilisé la pierre d’Euville (carrières près de Commercy). Une exception toutefois : la gare ferroviaire.

Tout en bas à droite de la statue, la signature de Giorné Viard, suivie de la date 1851 :

Statue du duc Antoine à Nancy © French Moments

La signature de l’artiste © French Moments

Enfin, observez la touffe herbeuse sous l’équidé. Il s’agit du chardon lorrain, symbole de la ville de Nancy qui rappelle la résistance héroïque aux Bourguignons lors de la Bataille de Nancy en 1477. Le chardon évoque la fameuse devise nancéienne : “Qui s’y frotte, s’y pique !” Ce qui revient à dire : “On ne me touche pas impunément !

Statue du duc Antoine à Nancy © French Moments

Le chardon lorrain © French Moments

Les balcons

Deux balcons encadrent la porterie du Palais ducal. Ils sont soutenus par un curieux groupe de deux personnages chacun.

Les deux personnages du balcon à droite de la porterie :

Palais ducal de Nancy © French Moments

Personnages soutenant le balcon © French Moments

Les mêmes personnages, vus de face, sont inquiétants !

Palais ducal de Nancy © French Moments

Détail des personnages soutenant le balcon © French Moments

Les personnages soutenant le balcon de gauche. On reconnaît un triton :

Palais ducal de Nancy © French Moments

Personnages soutenant le balcon © French Moments


A découvrir aux alentours du Palais ducal

Le Palais ducal est situé en Ville-Vieille de Nancy, le long de la Grand’Rue.

Cette longue rue joue le rôle d’épine dorsale de cette partie historique de la capitale des ducs de Lorraine.

Vous y découvrirez la basilique Saint-Epvre, une église néo-gothique du 19e siècle.

Basilique Saint-Epvre, Nancy © French Moments

La basilique Saint-Epvre © French Moments

Plusieurs demeures de la Renaissance longent la rue (observez notamment les portes d’entrée). Certains s’ouvrent sur d’admirables cours intérieures.

Cour Renaissance, vieille-ville de Nancy © French Moments

Cour intérieure Renaissance dans la vieille-ville © French Moments

La rue se termine par la monumentale Porte de la Craffe, seul vestige des fortifications médiévales de Nancy.

Porte de la Craffe, Nancy © French Moments

La porte de la Craffe à Nancy © French Moments

La Grand’Rue est également réputée pour son atmosphère rétro, avec ses vieilles devantures de boutiques, ses librairies et ses commerces de bouche.

Grand'Rue à Nancy © French Moments

Librairie de la Grand’Rue à Nancy © French Moments


Pour en savoir plus sur Nancy

Sites de référence

  • Itinéraire de visite dans la Ville-Vieille de Nancy
  • Découvrir Nancy en 2 jours : mon itinéraire week-end
  • Où dormir en Lorraine ? Mes bonnes adresses !
  • Le site de l’Office de Tourisme de Nancy
  • La porterie du duc Antoine, un article très complet !

Une épingle pour Pinterest

Porterie du Palais Ducal de Nancy - Pinterest © French Moments

Avez-vous visité Nancy ? Si oui, qu’est-ce qui vous a plu dans sa découverte ? Dites-moi tout ci-dessous 🙂


Tweet

wallpaper-1019588
Сomment se divertir pendant ses vacances au cœur du Canada ?
wallpaper-1019588
Сomment se divertir pendant ses vacances au cœur du Canada ?
wallpaper-1019588
La musique hongkongaise que j’aime
wallpaper-1019588
La cathédrale de Spire : symbole impérial en Allemagne
wallpaper-1019588
garçon 12 ans – Changement de comportement enfants
wallpaper-1019588
Aide aux enfant et caprice enfant
wallpaper-1019588
garçon 2 ans – éducation enfant solution
wallpaper-1019588
Changement de comportement enfants ou aide aux enfant – solution