La phrase de la semaine #46

Hier soir, Marichéri et moi sommes sortis, youpidoo. On est allé voir notre premier spectacle de comique francophone depuis....ben, depuis toujours en fait. On n'y connaît rien, on a suivi les recommandations de notre entourage. Certes, on n'a pas l'habitude de spectacles aussi écrits et mis en scène que ça (non, le stand up, ce n'est pas, mais alors pas du tout ce que les comiques français ont l'air de croire), mais on a passé un bon moment. Ce qui n'était pas prévu par contre, c'est qu'il y avait une première partie. Si. Au départ, on a cru à un one woman show, mais en fait c'était un trio. Puisque les parents de l'insupportable tête à claque l'étudiante en prépa et fière de l'être, derrière nous, se sont joints à sa prestation. C'est vrai, ça, ça aurait été dommage que toute la salle ne soit pas au courant que cette immonde pétasse prétentieuse charmante jeune fille est un génie, d'ailleurs elle est en prépa. Attendez, les parents reprennent plus fort, pour les gens au dernier rang, là bas: notre fille est en prépa. Rhaaa. C'est déjà pénible à la base, d'avoir des gens qui hurlent comme ça en attendant qu'un spectacle commence, juste derrière soi, mais vu la conversation, c'était pire. Surtout, ça m'a rappelé mes propres années étudiantes, et je n'en garde pas que des bons souvenirs. Parce que moi aussi, j'ai fait une prépa et déjà à l'époque j'avais beaucoup, vraiment beaucoup de mal avec les spécimens du genre de notre voisine de spectacle, qui pullulent effectivement comme des bubons en pleine épidémie de peste dans l'environnement des prépas. J'étais un chouïa crispée, quand elle a achevé toute la salle, toujours reprise en chœur par ses parents avec des discrétions de vuvuzuelas dans une berceuse, avec ça:

La phrase de la semaine #46

Heureusement, les hurlements de rire du reste de la rangée, emmenés par Marichéri, m'ont détendue en même temps qu'ils les faisaient enfin taire...et puis le spectacle en lui-même a commencé, elle a eu le bon ton de la fermer. Sauf pour corriger bien sûr les fautes du comique sur scène, c'est juste dommage que du coup, elle n'ait pas compris la blague. Mais elle n'était visiblement pas venue pour ça. Écouter et laisser ses voisins de fauteuil tranquilles ou se faire remarquer à tout prix, il faut choisir.

Cet article, publié dans brèves, est tagué étudiante, politesse, prépa, rires, spectacle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.


wallpaper-1019588
Nerekhta-les-Chambranles
wallpaper-1019588
5 lieux à visiter à Valenciennes et aux alentours
wallpaper-1019588
Câmara de Lobos à Madère un village au mileu de la bananerai
wallpaper-1019588
To my EU friends in the UK
wallpaper-1019588
Friday Feelings #244
wallpaper-1019588
Xmas addict 2019: day six
wallpaper-1019588
British tree decorations top 10
wallpaper-1019588
Xmas Addict 2019: day five