Cinq jours en Bolivie

L'un de mes objectifs cette année est de poser le pied sur les deux continents qui m'ont résisté jusqu'alors : L'Amérique du Sud et L'Océanie. La première étape était donc la semaine dernière en Bolivie, où j'avais été sélectionné pour intervenir à la conférence ng Bolivia.
Cinq jours en BolivieVue de ma chambre le matin de mon arrivée en Bolivie, après... 32 heures de voyage ! La statue du Christ sur la montagne est plus grande que celle de Rio de Janeiro, ce qui fait la fierté des locaux.
Voyager de Sacremento à Cochabamba fut une sacrée aventure, avec pas moins de 4 vols pour arriver à destination : SMF - EWR - LIM - VVI - CBB (Soit Sacramento - Newark, New Jersey - Lima, Pérou - Santa Cruz, Bolivie - Cochabamba, Bolivie).
J'avais prévu d'arriver la veille de la conférence et de repartir deux jours après histoire de pouvoir visiter la ville et d'en profiter un peu sur place.
Cinq jours en BolivieUne brouette, quelques fruits frais, une intersection, et voilà un business qui roule !
C'était donc ma première visite en Amérique du Sud, et aussi ma première véritable immersion dans un pays où l'anglais n'est pas forcément parlé du tout. Je ne connais pas l'espagnol, et même si certaines choses se lisent assez facilement, mes hôtes organisateurs de la conférence ont redoublé d'efforts pour que je suis accompagné aussi souvent que possible par quelqu'un qui parle anglais.
Je n'avais rien demandé, et j'avoue apprécier me promener tout seul dans les rues lorsque je visite un nouvel endroit, mais l'hospitalité locale voulait s'assurer de mon bien être et j'ai donc bénéficié de chauffeurs bienveillants pour me transporter aux quatre coins de Cochabamba, la quatrième ville du pays avec 630 000 habitants.
Cinq jours en BolivieJe ne suis pas le genre à faire des selfies, mais mes nouveaux amis Boliviens étaient tellement contents d'avoir quelqu'un qui vienne des USA pour leur conférence que j'ai fini "star des selfies malgré moi" durant ces quelques jours.
Que retenir de la Bolivie ? L'hospitalité en premier lieu. Comme en Inde l'an dernier, j'ai été traité comme un roi et les gens n'hésitaient pas à se lever à 5 heures du mat' pour venir me chercher à l'aéroport ou m'emmener dans un bon restau à l'autre bout de la ville sans que je n'aie jamais rien demandé.
J'ai été également surpris de voir que finalement, la Bolivie me faisait assez penser à un mélange d'Inde et d'Afrique du Sud, mes deux autres références personnelles dans l'hémisphère sud. Même si la conduite et le trafic étaient 100 fois moins intenses qu'en Inde, voir des gens passer au feu rouge, les piétons courir pour traverser entre des dizaines de voitures, et des fils électriques pendre au niveau des piétons dans la rue était une expérience assez courante.
En Inde, j'avais vu des échafaudages en bambous. En Bolivie, ils utilisent des branches d'arbres pour soutenir les étages d'immeubles en construction, ce qui était assez original :
Cinq jours en Bolivie
Un mystère que je n'aurai jamais résolu est que tous les bâtiments à plusieurs étages que j'ai vus semblaient ne jamais être terminés. C'est à dire que des gens habitaient dans les étages du bas, les étages du milieu étaient... pas finis et à moitié squattés (ou habités légalement mais dans des conditions primaires - pas de fenêtres ni de finitions sur les murs et sols, que du béton !) et les étages supérieurs complètement abandonnés.
C'était le cas même sur des constructions récentes et au style assez moderne :
Cinq jours en BolivieUn classique à Cochabamba : Rez de chaussée et premier étage finis, deuxième étage à moitié terminé, et rien au troisième...
Pour le reste, les rues et bien souvent les vêtements sont hauts en couleurs, et ça c'est vraiment dépaysant :
Cinq jours en BolivieBus typique comme on en croise toutes les 5-10 minutes dans les rues
En terme de gastronomie, les boliviens aiment les grosses assiettes bien remplies, alors me voilà avec le plat typique de Cochabamba, dont je n'ai évidémment pas retenu le nom espagnol, mais qui consiste en une montagne de viande sur un lit de frites - très bon, mais j'ai pris deux kilos en cinq jours !
Cinq jours en BolivieJe crois avoir mangé tous les jours pommes de terre + viande, ce qui semblait être la seule option partout où je suis allé !
Cinq jours en BolivieEglise typique à Cochabamba
Cochabamba est à 2560 mètres d'altitude dans la cordillère des Andes. La ville est surnommée "ville du printemps éternel" car les températures y sont quasi constantes toute l'année.
Cela reste très surprenant pour moi car c'était (en théorie) l'hiver là bas, et il faisait 5 degrés la nuit puis 26 l'après-midi, et ce tous les jours ! Du coup, il faut en permanence mettre ou enlever des couches de vêtements pour ne pas avoir trop chaud ou trop froid.
Cinq jours en BolivieLes fans de vieilles coccinelles sont nombreux en Bolivie ! J'en ai vu une bonne dizaine en cinq jours là bas.
Du coup, Cochabamba restera le seul endroit que j'aie visité dans le monde à ce jour où ma chambre d'hôtel n'avait ni chauffage, ni climatisation ! Les locaux me l'ont confirmé : La plupart des maisons n'ont ni l'un ni l'autre, l'isolation et le climat clément font le reste, ce qui est plutôt cool.
Cinq jours en Bolivie
Monter des escaliers ou courir à Cochabamba fut un vrai challenge en raison de l'altitude couplée à la pollution. Comme en Californie, le climat et très sec et des feux de forêts grignotaient les bords de la ville, apportant une odeur de brûlé et un brouillard de fumée de temps à autre.
Cinq jours en BolivieRue typique avec ses boutiques, chariots de vente de fruits un peu partout, et les fils électriques dans tous les sens
Pour mon dernier jour, j'ai visité rapidement une seconde ville, la plus grande du pays, Santa Cruz de la Sierra, où le climat était lui tropical car la ville est située entre Amazonie et Andes.
J'étais trempé après une demie heure de marche, ce qui ne m'a pas empêché de prendre quelques photos sympas :
Cinq jours en BolivieCathédrale de Santa Cruz
Cinq jours en BolivieBâtiments du gouvernement local
Cinq jours en Bolivie
Voilà donc pour cette aventure en Bolivie. Le retour fut aussi long que l'aller avec 4 nouveaux vols: Cochabamba - Santa Cruz - Sao Paulo, Brésil - Houston, Texas - Sacramento, Californie.
Du coup, j'ai mis le pied dans trois pays sud américains : Bolivie, Pérou et Brésil, même si je ne suis pas sorti de l'aéroport dans ces deux derniers.
Heureusement, malgré des retards sur presque tous mes vols, aucune correspondance de loupée donc j'ai pu rentrer sans encombres d'un voyage bien long mais fort sympathique.
Prochains voyages internationaux : Londres fin septembre puis Australie en octobre !

wallpaper-1019588
Câmara de Lobos à Madère un village au mileu de la bananerai
wallpaper-1019588
La révolution du petit requin, an I
wallpaper-1019588
Mes astuces pour prendre nos billets d’avion pour la France
wallpaper-1019588
To my EU friends in the UK
wallpaper-1019588
Voici Filouske en mode photo du mois
wallpaper-1019588
Projet 52: feuille
wallpaper-1019588
Luang Prabang : la perle du Laos
wallpaper-1019588
Deux villages varois et une grotte Obscure