La phrase de la semaine #36

On a une vie trépidante. On va dans des jardineries. Si. Après un débroussaillage intense, j'ai découvert ce qui a dû être des massifs dans le jardin, il y a plusieurs décennies (vraiment, ce n'est pas mon léger sens de l'exagération qui parle pour une fois). J'ai décidé de leur redonner vie, et donc d'y replanter quelque chose, malgré mes dons horticoles défectueux. On a une jardinerie/pépinière/fourrage en gros (c'est rural quand même, dans le coin) tout près de chez nous, j'y ai traîné Marichéri. On n'a pas regretté, ça nous a permis de ramener divers végétaux réputés increvables (j'en ris encore) et la phrase de la semaine, entendue au détour d'une allée:

La phrase de la semaine #36

D'un coup, je me suis sentie beaucoup moins empotée dans cette jardinerie (c'est voulu. Je sais, c'est nul...). Mais si ça se trouve, c'est logique. Peut être que c'est pour clôturer le bassin? Une plante cadenas? Ou alors, c'est encore plus subtil, elle veut une plante pas très futée, voir carrément stupide, qui ne se rendra même pas compte qu'elle a les pieds dans l'eau? Déjà, est ce qu'il s'agit d'un bassin avec de l'eau, hum? Aaah, c'est plein de mystères finalement, ces plantes hermétiques qui portent bien leur nom!

Cet article, publié dans vie de famille, est tagué bassin, jardinerie, plante aquatique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.


wallpaper-1019588
Mes astuces pour prendre nos billets d’avion pour la France
wallpaper-1019588
Câmara de Lobos à Madère un village au mileu de la bananerai
wallpaper-1019588
4 ans et demi
wallpaper-1019588
Friday Feelings #207
wallpaper-1019588
Randonnée#7 – Les Twins Peaks
wallpaper-1019588
Un soir d’hiver à Saint-Nazaire
wallpaper-1019588
Sardaigne 2017 : le bilan
wallpaper-1019588
Conduire en Sardaigne