Mes 7 plus beaux détours de France !

Tweet

Vous connaissiez les plus beaux villages de France ? Alors vous aimerez les plus beaux détours de France ! Il s’agit d’une liste d’une centaine de petites villes réparties dans tous les coins de France. Ces détours en France sont l’occasion de découvrir un riche patrimoine historique et culturel… parfois insoupçonné. Parfois, nous traversons ces villes sur la route des vacances sans prendre la peine de s’y arrêter. Et pourtant, ces localités sont souvent surprenantes. Suivez-moi dans la découverte de mes 7 plus beaux détours de France…


Les Plus beaux détours de France : qu’est-ce-que c’est ?

Les Plus beaux détours de France est une association fondée fin 1998, à l’initiative de Jean-Jacques Descamps, alors maire de la ville de Loches (Indre-et-Loire) etancien secrétaire d’État chargé au Tourisme (1986-88). Le réseau des Plus beaux détours de France regroupait 32 petites villes.

La cathédrale de Toul et l'église St Gengoult © French Moments

Toul, un des plus beaux détours de France © French Moments

Aujourd’hui, le réseau des Plus beaux détours de France inclut 106 communes (dont une outre-mer), réparties dans 71 départements. Il est présent dans toutes les régions de France.

Ainsi, le concept souhaite « proposer une offre touristique cohérente permettant de découvrir la diversité du territoire français, notamment en dehors des zones les plus fréquentées qui concentrent près de 80% des visiteurs ».

Obernai © French Moments

Vue générale d’Obernai, un des plus beaux détours de France en Alsace © French Moments

Comment faire partie des plus beaux détours de France ?

Chaque commune doit respecter un cahier des charges spécifique et fait périodiquement l’objet d’un audit.

Pour faire partie du club, le nombre d’habitants doit être compris entre 2 000 et 20 000. Entre un gros village et une petite ville… on peut parler d’un bourg !

Un réseau cohérent !

D’après le site web de l’association, d’autres caractéristiques communes sont partagées par les localités. Des attributs qui sont censés assurer la cohérence du réseau :

  • un intérêt du patrimoine tant architectural qu’immatériel,
  • une animation de la cité,
  • une identité artisanale et gastronomique,
  • une capacité d’accueil (office de tourisme ouvert toute l’année, hébergements sur place…),
  • une dynamique de développement et d’aménagement,
  • une atmosphère générale de la ville et de son centre historique ou commercial.

L’idée derrière la marque des Plus beaux détours de France est de garantir aux visiteurs que le détour vers une de ces jolies petites villes en vaut la peine. Un détour en dehors des grands axes routiers.

Le guide Michelin à se procurer d’urgence !

Mes 7 plus beaux détours de France © French Moments

Mes 7 plus beaux détours de France © French Moments

En partenariat avec Michelin, les Plus beaux détours de France diffuse chaque année un guide recensant toutes les localités touristiques faisant partie de l’association. En 2019, ce guide (gratuit) a connu une diffusion record : 210 000 exemplaires édités ! Une belle performance qui classe l’ouvrage parmi les guides touristiques les plus diffusés en France…

Vous le trouverez dans tous les offices de tourisme des petites villes membres ainsi que dans certains établissements touristiques.

Ce livre de 176 pages répertorie toutes les communes membres de l’association et comprend :

  • une brève description de la localité,
  • un plan de ville,
  • les gares de desserte,
  • les hôtels et restaurants,
  • l’adresse de la poste et de l’office du tourisme,
  • le nombre d’habitants

Mais ce qui nous a plu, c’est le cadeau à gagner…


Un road trip pour découvrir 7 Plus beaux détours de France

Oui, car les aventuriers qui auront visité 7 villes membres se verront offrir un petit cadeau (le cachet de l’Office de tourisme faisant foi).

Le cadeau ?  Un chargeur de smartphone à double port USB aux couleurs des Plus beaux détours de France (oui, celui qui se connecte à un allume-cigare, bien pratique pour les blogueurs en vadrouille !)

Bon, pour être honnête avec vous, je ne l’ai pas fait pour moi (c’est ce qu’on dit 😜). C’était plutôt une motivation à la découverte pour Aimée, ma fille de 6 ans.

Le but du jeu : faire tamponner son guide !

L’idée était de l’inclure aux road trips qui peuvent parfois être ennuyants pour un enfant… en prenant part au jeu, elle prenait plaisir au voyage. Et il n’y a rien de tel qu’un guide à faire tamponner aux bureaux d’accueil des offices de tourisme !

C’est devenu un jeu. Une petite mission entre nous. Il fallait trouver les OT (comprenez Offices de Tourisme) grâce au plan du guide. Etre là au bon moment (selon les horaires d’ouverture !).

Et la joie d’Aimée pour le cachet apposé par une gentille hôtesse se lisait sur son visage. Papa blogueur était content et fier ! 😍

7 cachets pour un cadeau : Mission possible ?

Alors, voilà, il nous fallait 7 cachets, c’est-à-dire traverser 7 villes “Plus beaux détours de France”. Et le temps était limité. Nous n’avions que 3 mois pour tenter le coup, d’avril à juin.

Heureusement pour nous, le premier cachet nous a été donné par l’OT où nous avons pris notre guide. C’est là que notre voyage commence.

Un voyage qui nous a conduits le long de la façade Est de la France. De la Lorraine à la Provence en passant par la Bourgogne et les Alpes.

Prenons à présent la direction de Toul en Meurthe-et-Moselle !


1. Toul (Lorraine)

Cette sous-préfecture de Meurthe-et-Moselle est située à une vingtaine de kilomètres de Nancy.

Toul est une ville historique dont les origines remontent au moins à l’époque gallo-romaine (à l’époque, elle se nommait Tullum).

Puis au Moyen-Age et jusqu’au 18e siècle, l’histoire de cette ville libre du Saint-Empire romain germanique est liée à la domination des évêques de Toul.

Avec Metz et Verdun, elle fait partie des “Trois Evêchés“, territoires enclavés dans le duché de Lorraine resté indépendant. Ainsi, Toul devient français dès le 16e siècle, longtemps avant Nancy.

A Toul, j’ai découvert une magnifique cathédrale gothique et son cloître (un des plus vastes de France).

La cathédrale de Toul © French Moments Cloître de la cathédrale de Toul © French Moments Cathédrale de Toul © French Moments Cloître de la cathédrale de Toul © French Moments Cathédrale Saint-Etienne de Toul © French Moments Cathédrale de Toul © French Moments Cathédrale de Toul © French Moments Toul au printemps © French Moments

Puis, il y a l’église Saint-Gengoult et son cloître flamboyant-Renaissance.

Cloître de l'église St Gengoult de de Toul © French Moments L'église Saint-Gengoult de Toul © French Moments L'église Saint-Gengoult de Toul © French Moments L'église Saint-Gengoult de Toul © French Moments L'église Saint-Gengoult de Toul © French Moments L'église Saint-Gengoult de Toul © French Moments

Enfin, il ne faut pas manquer de se balader le long des remparts Vauban ou au bord de la Moselle.

Les fortifications de Toul © French Moments Les fortifications de Toul © French Moments Les fortifications de Toul © French Moments Les fortifications de Toul © French Moments

Un peu plus loin, le Toulois abrite de jolis villages vignerons : Bruley, Lucey… Au printemps, il faut découvrir les vergers de mirabelliers en fleur.

View this post on Instagram

Aujourd’hui, petite balade dans le vignoble des Côtes de Toul où le spectacle des mirabelliers en fleurs était un véritable régal pour les yeux! 👀 Saviez-vous que la Lorraine possède la plus forte densité de mirabelliers dans le monde avec une production annuelle estimée à environ 15000 tonnes! C’est simple : la mirabelle de Lorraine, c’est la meilleure!! . . . #cotesdetoul #meurtheetmoselle #lorraine #destinationlorraine #amazinglorraine #lorraineblossom #enfranceaussi #magnifiquefrance #super_france #hello_france #topfrancephoto #grandest_focus_on #grandestnotreregion

A post shared by Mon Grand-Est de France (@mon_grand_est) on Apr 15, 2019 at 8:23am PDT

Où dormir à Toul

Cliquez ici pour explorer une sélection d’hébergements situés dans la ville de Toul.

Plus d’infos

Site de l’office de Tourisme de Toul en Terres de Lorraine
► Les Côtes de Toul et son vignoble
► Ma découverte de la Lorraine au printemps


2. Louhans (Bresse bourguignonne)


Sur la route de Bourgogne, nous avons fait halte à Louhans, petit bourg de la Bresse bourguignonne.

C’est un de ces détours en France qu’il faut prendre le temps de faire pour découvrir la grande rue et ses arcades. Il paraît qu’on en dénombre 157 ! La grande rue et les rues adjacentes sont bordées de façades pittoresques, certaines datant du Moyen Âge.

Louhans © French Moments Louhans © French Moments Louhans © French Moments Louhans © French Moments

Toujours au centre, l’église Saint-Pierre (14e-18e siècles) est un édifice remarquable. Il est principalement constitué de briques avec contreforts de pierre et de briques. Remarquez la magnifique toiture couverte de tuiles vernissées polychromes typiques de la Bourgogne.

Louhans © French Moments Louhans © French Moments Louhans © French Moments Louhans © French Moments Louhans © French Moments

Louhans est également réputée pour son patrimoine gastronomique. Pensez donc, nous sommes au cœur de la Bresse et quelle est LA spécialité du coin ? Les volailles !

Louhans © Arnaud 25 - licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Au marché de Louhans © Arnaud 25 – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

La localité est d’ailleurs connue pour son marché de volailles au détail, un des plus importants de France.

Où dormir à Louhans

Cliquez ici pour explorer une sélection d’hébergements situés dans la ville de Louhans.

Plus d’infos

Site de l’office de Tourisme de la Bresse bourguignonne


3. La Roche-sur-Foron (Pays de Savoie)

Voici un de ces superbes détours en France qu’on aime… juste à l’écart d’un grand axe routier : Genève-Chamonix.

La Roche-sur-Foron © French Moments

Lieu paisible à La Roche-sur-Foron © French Moments

La ville de La Roche a été fondée au carrefour de trois axes stratégiques : Genève-Annecy-Vallée de l’Arve. Au Moyen-Âge, la cité a appartenu aux comtes de Genève qui ont construit leur château sur une éminence rocheuse (d’où le nom de la ville).

Ce château existe toujours, bien qu’en ruines. Au sommet du donjon, on découvre une vue formidable sur la vallée de l’Arve et les sommets enneigés des Alpes.

La Roche-sur-Foron © French Moments

La vue sur les Alpes depuis La Roche-sur-Foron © French Moments

J’aime flâner dans les rues du vieux centre historique. On y découvre plusieurs vieilles maisons et des rues bordées d’arcades.

La Roche-sur-Foron © French Moments La Roche-sur-Foron © French Moments La Roche-sur-Foron © French Moments La Roche-sur-Foron © French Moments Joli lampadaire à La Roche-sur-Foron © French Moments La Roche-sur-Foron © French Moments La Roche-sur-Foron © French Moments

Ne manquez pas de visiter la collégiale Saint-Jean-Baptiste avec son clocher à bulbe typiquement savoyard. Sa construction remonte au 13e siècle. Elle abrite un joli orgue de facture “lombardo-piémontaise” datant de 1861.

La Roche-sur-Foron © French Moments

L’orgue de l’église de La Roche-sur-Foron © French Moments

Pour la petite anecdote, La Roche-sur-Foron fut la première ville d’Europe a être éclairée à l’électricité en 1885.

Où dormir à La Roche-sur-Foron

Cliquez ici pour explorer une sélection d’hébergements situés dans la ville de La Roche-sur-Foron.

Plus d’infos

Site de l’office de Tourisme de la Roche-sur-Foron
► Mon article de découverte du Pays de Savoie


4. Crest (Vallée de la Drôme)

Sur la route de Provence, nous nous sommes arrêtés à Crest [prononcez “Crêt”]. La raison ? J’avais ouïe dire qu’on y trouvait un des plus hauts donjons d’Europe.

Alors, c’était décidé, on ferait une petite pause méritée après un long trajet depuis les Alpes.

La première impression que nous avons eu de Crest était indescriptible. Nous sommes dans la province historique du Dauphiné, et pourtant il y règne comme un air de Provence.

Crest, Drôme © French Moments

Vieilles façades de Crest, Drôme © French Moments

La vue majestueuse que l’on a depuis le pont sur la Drôme vaut le détour.

Crest, Drôme © French Moments

Le site de Crest, arrosé par la Drôme © French Moments

Et oui, le donjon de la tour de Crest est bien là, devant nos yeux. Une masse de pierre énorme, haute de 52 mètres, juchée sur un éperon rocheux.

Crest, Drôme © French Moments

Le donjon de la Tour de Crest, Drôme © French Moments

On a fait un tour dans la vieille ville, charmante et animée. Petits passages voûtés, hôtels particuliers, escaliers incroyablement raides… Que de beaux endroits à photographier, surtout lors d’une belle journée de printemps.

Crest, Drôme © French Moments Crest, Drôme © French Moments Crest, Drôme © French Moments Crest, Drôme © French Moments

Où dormir à Crest

Cliquez ici pour explorer une sélection d’hébergements situés dans la ville de Crest.

Plus d’infos

Site de l’office de Tourisme de la Vallée de la Drôme


5. Nyons (Drôme provençale)

Nous n’avons pas quitté la Drôme. Mais nous sommes résolument en Provence, comme nous le prouve le paysage… champs de lavande, oliveraie, cyprès… et tuiles romaines !

Nyons occupe un site fantastique, aux confins des Alpes du Dauphiné et des Baronnies. On la surnomme « la Nice des Alpes dauphinoises » pour son bel ensoleillement.

Nyons © French Moments

Vue générale de Nyons © French Moments

J’ai garé la voiture sur le parking de l’autre côté du pont de l’Europe. En compagnie d’Aimée, nous avons admiré le fameux pont roman qui enjambe l’Eygues.

Pont roman de Nyons © French Moments

Le Pont roman de Nyons © French Moments

Pont roman de Nyons © French Moments

Sur le pont roman de Nyons © French Moments

Une fois le pont traversé, nous nous sommes engouffrés dans les rues de la vieille ville jusqu’à l’Office de Tourisme, en passant par la belle place des arcades.

Nyons © French Moments

La place des arcades de Nyons © French Moments

Suivant les conseils de notre conseillère à l’OT, nous avons exploré le magnifique quartier des Forts. Hyper photogénique, le quartier s’étend sur une crête autour de deux ruelles.

Nyons © French Moments Nyons © French Moments Nyons © French Moments Nyons © French Moments Nyons © French Moments

C’est là que se trouve un autre monument emblématique de Nyons : la tour Randonne. Elle aurait été bâtie au 13e siècle pour servir de tour de défense.

Nyons © French Moments

La tour Randonne à Nyons © French Moments

C’est en 1863 que la tour fut transformée en chapelle Notre-Dame de Bon Secours. Un chef d’œuvre néo-gothique avec ses arcades supportant le fût central dominé par une statue de la Vierge. Une œuvre unique en son genre, à découvrir dans ce plus beau détours de France.

Où dormir à Nyons

Cliquez ici pour explorer une sélection d’hébergements situés dans la ville de Nyons.

Plus d’infos

Site de l’office de Tourisme des Baronnies en Drôme provençale


6. Vaison-la-Romaine (Provence)

Vaison-la-Romaine est un site célèbre pour ses ruines romaines et sa ville-haute perchée.

Vaison-la-Romaine © French Moments Vaison-la-Romaine © French Moments Vaison-la-Romaine © French Moments

Cette importante ville d’art est un de ces détours en France incontournables si vous visitez la région. En tout cas, Aimée et moi ne pouvions pas en faire l’impasse. Elle qui aime tant l’époque romaine, elle était gâtée !

Vaison-la-Romaine © French Moments

Aimée dans la cité médiévale de Vaison-la-Romaine © French Moments

Nous sommes restés une journée entière à Vaison. Nous avons commencé la visite de la ville par la « Ville Haute », à flanc de coteau. De nombreuses maisons de maîtres bordent les ruelles pavées de la cité médiévale agrémentées ici et là de fontaines rafraîchissantes.

Vaison-la-Romaine © French Moments Vaison-la-Romaine © French Moments Vaison-la-Romaine © French Moments Vaison-la-Romaine © French Moments Vaison-la-Romaine © French Moments Vaison-la-Romaine © French Moments Vaison-la-Romaine © French Moments Vaison-la-Romaine © French Moments

Le but de la visite ? Monter au château. Et de là-haut, le Mistral soufflait à tout va ! Bon, petit bémol, le château était fermé à la visite… mais on s’est contenté de la vue, il y avait encore beaucoup à voir.

Vaison-la-Romaine © French Moments

Le château de Vaison-la-Romaine © French Moments

Pour passer de l’autre côté de l’Ouvèze, on traverse un monument antique : le pont romain. Et pas n’importe quel pont. Vieux de 2000 ans, il nous est parvenu intact !

Vaison-la-Romaine © French Moments

L’Ouvèze et le Pont romain de Vaison-la-Romaine © French Moments

Direction la cathédrale et son petit cloître paisible …

Vaison-la-Romaine © French Moments Vaison-la-Romaine © French Moments Vaison-la-Romaine © French Moments

Puis les fameux sites antiques de Vaison. Les fouilles ont permis de révéler une véritable cité romaine sur deux sites : la Villasse et Puymin.

Vaison-la-Romaine © French Moments

Les vestiges romains de Vaison-la-Romaine © French Moments

Dans le musée, Aimée a adoré visionner la reconstitution en 3D d’une « Domus », une maison romaine. Elle a tenu à regarder le film en anglais et en français ! Le fait que les occupants mangeaient allongés l’a interpelée… ils sont fous ces Romains !

Vaison-la-Romaine © French Moments

Le musée archéologique de Vaison-la-Romaine © French Moments

Clou du spectacle : l’amphithéâtre. Il n’est peut-être pas en aussi bon état que celui d’Orange, mais il demeure impressionnant, surtout lorsqu’on le découvre de tout en haut des gradins !

Vaison-la-Romaine © French Moments

Le théâtre antique de Vaison-la-Romaine © French Moments

Où dormir à Vaison-la-Romaine

Cliquez ici pour explorer une sélection d’hébergements situés dans la ville de Vaison-la-Romaine.

Plus d’infos

Site de l’office de Tourisme du Pays Vaison Ventoux


7. Pernes-les-Fontaines (Provence)

Dernière étape de notre aventure dans les plus beaux détours de France : Pernes-les-Fontaines. Comme son nom l’indique, le vieux centre regorge de fontaines. On en compte pas moins de 40.

Pernes-les-Fontaines © French Moments Pernes-les-Fontaines © French Moments Pernes-les-Fontaines © French Moments

Pernes est une cité historique qui fut capitale du Comtat Venaissin pendant près de trois siècles, de 968 à 1320. On la surnomme « la Perle du Comtat » pour son riche patrimoine historique.

Pendant notre visite, nous avons suivi en partie le « circuit des fontaines » qui nous a conduits dans les rues de la vieille-ville. On y a découvert des hôtels particuliers, de petites places discrètes et ombragés, des jardins fleuris, des portes et des tours fortifiées…

Pernes-les-Fontaines © French Moments Pernes-les-Fontaines © French Moments Pernes-les-Fontaines © French Moments Pernes-les-Fontaines © French Moments Pernes-les-Fontaines © French Moments Pernes-les-Fontaines © French Moments

Sans oublier l’emblématique tour de l’Horloge (donjon du 12e siècle), surmonté d’un campanile de 1764.

Pernes-les-Fontaines © French Moments

La tour de l’horloge, Pernes-les-Fontaines © French Moments

Avant de rejoindre la voiture, dernier regard sur la porte Notre-Dame, superbe ouvrage défensif construit au 14e siècle. Avec ses deux tours semi-circulaires couronnées par une bordure de mâchicoulis, elle en impose ! Une chapelle dévouée à Notre-Dame des Grâces, a été érigée sur le pont au début du 16e siècle, ajoutant au cachet du lieu.

Pernes-les-Fontaines © French Moments

La porte Notre-Dame, Pernes-les-Fontaines © French Moments

Pernes constitue une bonne base pour découvrir les sites aux alentours : le village perché de Vénasque, L’Isle-sur-la-Sorgue (la Venise provençale), le village très fréquenté de Fontaines-de-Vaucluse, le Mont Ventoux et la région de Bédoin… Avignon et le Luberon ne sont pas loin non plus.

L'Isle-sur-la-Sorgue © French Moments Le Palais des Papes en Avignon © French Moments Flassan, Provence © French Moments Vénasque © French Moments Fontaine de Vaucluse © French Moments Le Mont Ventoux vu de Vénasque © French Moments Bédoin © French Moments

Où dormir à Pernes-les-Fontaines

Cliquez ici pour explorer une sélection d’hébergements situés dans la ville de Pernes-les-Fontaines.

Plus d’infos

Site de l’office de Tourisme de Pernes-les-Fontaines


Et nous voici arrivés au bout du voyage !

Mission accomplie ! Avec ces 7 cachets tamponnés dans notre guide :

Cachets des Plus Beaux Détours de France ! © French Moments

Et voilà les 7 cachets des Plus Beaux Détours de France ! © French Moments

Nous avons envoyé la feuille à l’association des Plus beaux détours de France et, très rapidement nous avons reçu le cadeau par la poste :

Plus Beaux Détours de France © French Moments

Le petit chargeur USB des Plus Beaux Détours de France © French Moments

Une petite récompense qui a fait beaucoup plaisir à Aimée… même si, au fond, c’est plutôt Papa blogueur qui va l’utiliser pour son travail 😉.

En tout cas, merci à chacun des offices de tourisme (Toul, Louhans, La Roche-sur-Foron, Crest, Nyons, Vaison-la-Romaine et Pernes-les-Fontaines) pour votre accueil chaleureux ! Ces détours en France étaient de belles découvertes, riches en surprises ! 🙏🏻


Les autres détours en France…

J’ai pris mon guide des Plus beaux détours de France et j’ai recensé toutes les localités que j’ai eu le plaisir de visiter depuis tout petit… au total, 25.

Ca paraît beaucoup, mais en réalité, c’est très peu par rapport au nombre total de communes membres (106) !

Alors voyez-vous, j’ai encore du travail devant moi 🧐.

Voici les destinations que je connais pour y avoir mis les pieds au moins une fois. Ces détours en France valent la peine que l’on s’y arrête le temps d’une journée (voire plus si affinité !).

Ces destinations se limitent à la moitié Est de la France… et pour certaines, je les ai visitées il y a trèèès longtemps lorsque je n’étais armé d’aucun appareil photo (d’où les illustrations qui ne viennent pas de moi)

Commercy (Lorraine)

Ville célèbre pour ses madeleines, Commercy abrite également le château Stanislas, édifice néo-classique érigé au 18e siècle.

Madeleines de Commercy

Madeleines de Commercy © French Moments

Site de l’office de Tourisme du pays de Commercy


Lunéville (Lorraine)

Le château de Lunéville, que l’on surnomme le Versailles lorrain, passe pour le plus grand château de Lorraine. Ses jardins sont de toute beauté. Ne pas manquer de visiter la ville et l’église Saint-Jacques.

Château de Lunéville © French Moments

Le château de Lunéville © French Moments

Site de l’office de Tourisme du Lunévillois


Plombières-les-Bains (Lorraine)

Un des plus beaux détours de France qui mérite… le détour, sur la route de Besançon à Nancy ! Plombières est une station balnéaire renommée qui porte le surnom de “ville aux mille balcons”.

Plombières-les-Bains © French Moments

Vue générale de Plombières-les-Bains © French Moments

Site de l’office de Tourisme du pays de Remiremont et Plombières-les-Bains


Bar-le-Duc (Lorraine)

La préfecture de la Meuse et capitale historique du Barrois est une belle surprise pour ceux qui apprécient l’architecture de la Renaissance. Cette ville d’art et d’histoire se compose de deux quartiers historiques : la Ville-Basse et la Ville-Haute. Ne pas manquer la jolie vue sur le pont Notre-Dame depuis les berges de l’Ornain.

Bar-le-Duc © French Moments

Vieilles maisons à Bar-le-Duc © French Moments

Site de l’office de Tourisme de Meuse Grand Sud


Neufchâteau (Lorraine)

Le centre-ville est classé « secteur sauvegardé », label dont Neufchâteau peut-être fière (moins d’une centaine de villes en France). Il comprend de nombreux édifices de la Renaissance et de la période classique.

Neufchâteau © François Bernardin - licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Neufchâteau © François Bernardin – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Site de l’office de Tourisme de l’Ouest des Vosges

Bitche (Lorraine)

Porte d’entrée des Vosges du Nord, Bitche est situé dans un site remarquable. La petite cité historique entoure un promontoire rocheux sur lequel a été construit un formidable citadelle. A voir dans les environs les cristalleries dont celles de Saint-Louis, Meisenthal et le musée Lalique à Wingen-sur-Moder.

Citadelle de Bitche © V.degouy - licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons copy

La Citadelle de Bitche © V.degouy – licence [CC BY-SA 4.0] from Wikimedia Commons copy

Site de l’office de Tourisme du pays de Bitche

Wissembourg (Alsace)

Tout au nord de l’Alsace, à la frontière avec l’Allemagne, Wissembourg est un de ces charmants détours en France que vous ne pouvez pas manquer. Elle abrite plusieurs monuments historiques dont la maison du sel et l’église Saints-Pierre-et-Paul, de styles roman et gothique. Coup de cœur pour le quartier du Schlupf, une Petite-Venise locale.

Wissembourg © French Moments

Le quartier romantique du Schlupf à Wissembourg © French Moments

Site de l’office de Tourisme du pays de Wissembourg


Obernai (Alsace)

2e ville la plus visitée du Bas-Rhin après Strasbourg, Obernai peut s’enorgueillir d’un cadre de vie exceptionnel. Ce succès touristique est dû à son centre historique magnifiquement mis en valeur. Vous y découvrirez de belles maisons à colombages de la Renaissance, la belle place du marché et la promenade des remparts. Poursuivez votre visite dans les alentours : Rosheim, Bœrsch, Molsheim et surtout le Mont-Sainte-Odile.

Obernai au printemps © French Moments

Obernai au printemps © French Moments

Site de l’office de Tourisme d’Obernai


Thann (Alsace)

Porte Sud de la Route des Vins d’Alsace, Thann est réputée pour son vignoble du Rangen, Grand-Cru d’Alsace.

A voir à Thann : la Collégiale Saint-Thiébaut, une des plus belles réalisations gothiques en Alsace et le château de l’Engelbourg qui domine la ville. Celui-ci porte le surnom d’œil de la sorcière…

Dans les alentours : la Route des Crêtes qui monte jusqu’au Vieil-Armand et au Grand-Ballon, la Route Joffre qui passe par le Col du Hundsruck et la petite ville de Masevaux, blottie au centre de la vallée de la Doller.

La collégiale Saint-Thiébaut de Thann © French Moments

La collégiale Saint-Thiébaut de Thann © French Moments

Site de l’office de Tourisme des Hautes-Vosges d’Alsace


Châtillon-sur-Seine (Bourgogne)

Voici un des plus beaux détours de France en Bourgogne ! Châtillon est classée Ville d’art et d’histoire pour ses monuments à découvrir : les églises Saint-Vorles, Saint-Nicolas et Saint-Pierre, les ruines du château des ducs de Bourgogne (12e siècle), le bâtiment de la bibliothèque municipale. N’oubliez pas de vous rendre à la source de la Douix, une exsurgence abondante dont les abords ont été aménagés.

Chatillon-sur-Seine (domaine public)

Chatillon-sur-Seine (domaine public)

Site de l’office de Tourisme du Châtillonnais


Provins (Ile de France)

Aujourd’hui incluse dans la région Ile de France, Provins était autrefois la capitale des comtes de Champagne. C’est ici qu’avait lieu une des plus grandes foires de la Chrétienté. De la période médiévale, on peut admirer les remparts, la tour César et les ruelles de la Ville-Haute bordées d’anciennes demeures. La cité historique de Provins est classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Avec la cathédrale de Reims et la vieille-ville de Troyes, Provins est un de ces détours en France incontournables entre Paris et l’Est !

Provins © French Moments

La Tour César à Provins © French Moments

Site de l’office de Tourisme de Provins


Pontarlier (Jura)

Pontarlier est une sous-préfecture du département du Doubs [25] située à 800 mètres d’altitude dans le massif du Jura. Son centre-ville abrite quelques monuments à découvrir dont la porte Saint-Pierre et l’église Saint-Bénigne. Mais la star de la région, c’est surtout le tout proche Fort de Joux, une impressionnante forteresse qui surplombe la cluse de Pontarlier.

Pontarlier © French Moments

Pontarlier © French Moments

Site de l’office de Tourisme de Pontarlier


Saint-Claude (Jura)

Saint-Claude est une sous-préfecture du département du Jura [39]. La petite ville occupe un site encaissé dans les montagnes du Jura. Capitale de la Pipe, Saint-Claude vaut le détour pour ses monuments : la cathédrale Saint-Pierre-Saint-Paul-et-Saint-André, le musée de la Pipe et du Diamant. De nombreux ponts (dont certains très pittoresques) traversent les cours d’eau des vallées de la Bienne et du Tacon. A voir à proximité le fameux Chapeau du Gendarme, une curiosité géologique devenue célèbre.

Cathédrale de Saint-Claude © Martpan - licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Cathédrale de Saint-Claude © Martpan – licence [CC BY-SA 3.0] from Wikimedia Commons

Site de l’office de Tourisme du Haut-Jura Saint-Claude


Sisteron (Alpes de Provence)

Sisteron est la porte de la Provence… ou du Dauphiné – c’est selon la direction que l’on prend : Marseille ou Grenoble ! Cette position stratégique explique la présence d’une impressionnante citadelle, juchée sur un éperon rocheux dominant la ville basse et la vallée de la Durance. Ne partez pas sans avoir flâné dans les rues de la vieille-ville. Elle abrite plusieurs vieux édifices (église Notre-Dame-des-Pommiers, tour de l’horloge, maisons) dont l’architecture est résolument provençale.

Sisteron © French Moments

Sisteron © French Moments

Site de l’office de Tourisme de Sisteron-Buëch


En savoir plus sur les plus Beaux détours de France


Inspiré par mes 7 plus beaux détours de France ? Epinglez sur Pinterest :

7 plus beaux detours de France Pinterest © French Moments


Des liens affiliés présents dans cet article me permettent de toucher une commission sur les ventes. Ils sont sans aucun coût supplémentaire pour mes lecteurs et m’aident à entretenir ce blog !


Tweet

wallpaper-1019588
À partir de quand préparer son road trip dans l’ouest des États-Unis?
wallpaper-1019588
Nerekhta-les-Chambranles
wallpaper-1019588
La révolution du petit requin, an I
wallpaper-1019588
Nerekhta-les-Chambranles
wallpaper-1019588
Bénarès / portfolio
wallpaper-1019588
Projet 52 :rire
wallpaper-1019588
Echo Park Lake
wallpaper-1019588
Voyager au Japon avec des enfants