Coïncidences, hasards et petit requin

Je ne suis absolument pas superstitieuse, je ne crois pas aux coïncidences, aux prédestinations et autres. J'ai beau être une angoissée pathologique, je suis extrêmement cartésienne. J'aime la logique et je me ris des superstitions. Tout ça pour dire que je trouve amusant ce qui va suivre, mais que je n'en tire strictement aucune conclusion métaphysico-bullshitteuse. Ce n'est pas mon truc. C'est marrant, mais c'est tout. Bon, après tout ça, il va peut être falloir que je rentre dans le vif du sujet, non?

Coïncidences, hasards et petit requin

J'ai déjà parlé du médecin résistant (celui qui avait un requin domestique) qui cachait des soldats anglais à la cave pendant la deuxième guerre mondiale. Ça nous avait beaucoup plu, de savoir qu'il y avait eu des anglais avant nos enfants dans la maison. Mais voilà que j'ai mieux...hop, on passe à la première guerre mondiale. Notre village a été bombardé, on s'éclatait dans le coin. Et bien, c'est la ville où j'ai grandi et où habitent toujours mes parents, qui s'est portée volontaire en 1918 pour devenir la marraine de guerre de notre bled! Le gouvernement avait demandé aux municipalités de tout le pays d'aider les villes et villages en partie détruits et les arrières grands parents de mes anciens camarades d'école ont envoyés vêtements, jouets, livres et matériels divers aux arrières grands parents de mes voisins actuels. La coïncidence était mignonne. Juste mignonne, ça ne veut absolument pas dire que j'étais faite pour vivre ici, c'est un hasard, voilà tout.

Il faut que je précise aussi que si notre village (et notre maison d'ailleurs), a été méchamment touché par les bombardement, c'est parce que l'état major d'un corps britannique (ça doit correspondre à un régiment, je ne sais pas, je suis profondément anti militariste) s'y était installé dès le début de la guerre. C'était l'état major important, on se demande pourquoi les officiers sont venus se planquer poser dans un bled paumé comme ça, à quelques kilomètres du front, pas du tout dans le cloaque des tranchées...enfin bref, ils ont même reçu par deux fois George V et le prince de Galles, le futur nazi Edward VIII. Le papi de Lizzie et son tonton sont venus faire coucou aux officiers britanniques dans mon village! Officiers et régiment qui étaient donc basé au départ dans une ville de garnison en Angleterre, c'est logique... Je vous ai déjà dit qu'il y avait une caserne à Colchester, le borough council où on a vécu 11 ans? ...Non? Ben si. Voila. Sérieusement, quand j'ai lu ça dans les archives du très sérieux imperial War museum, je me suis quand même demandé si ce n'était pas une blague. Le régiment qui a occupé notre village actuel pendant 4 ans venait de notre ancienne ville anglaise!

D'après ma fille, c'est spooky, freaky, et tout un tas d'adjectifs en " -y " servant à décrire un phénomène limite paranormal. Faut pas pousser non plus. C'est amusant comme série de hasards, mais pas plus. Je ne vais pas me laisser impressionner pour si peu. Non mais, c'est quoi tout ça?


wallpaper-1019588
Nerekhta-les-Chambranles
wallpaper-1019588
Câmara de Lobos à Madère un village au mileu de la bananerai
wallpaper-1019588
Lieux de tournage de Game of Thrones à Gérone en Espagne
wallpaper-1019588
5 lieux à visiter à Valenciennes et aux alentours
wallpaper-1019588
Voyage en groupe : comment l’organiser et quel mode de transport avec chauffeur choisir ?
wallpaper-1019588
Sunny Monday #29
wallpaper-1019588
Les nuraghes sardes
wallpaper-1019588
Hong Kong au fil des pages #2 – Gweilo, récit d’une enfance hongkongaise / Martin Booth