Conduire en Malaisie

Conduire en MalaisieLorsque vous revenez pour la énième fois en Malaisie... accompagnés d'un petit bout de chou cette fois-ci, vous vous dîtes que l'époque des voyages en bus avec des correspondances interminables sous la chaleur est peut-être révolue.
Eh oui, désormais il y a un peu plus de bagages à manipuler et à 3 ans la patience n'est qu'un lointain concept.

Conduire en Malaisie

Un peu galère en bus, non ?


Bref nous avons franchi le pas et avons décidé de louer une voiture en Malaisie !
Un choix que nous ne regretterons pas tant il nous a permis de gagner du temps et de voyager plus confortablement.
Cet article présente quelques points à savoir sur la conduite en Malaisie et se base sur une expérience d'environ 1200 km parcourus sur les routes de la côte Est.

Priorité n°1


👉 Avoir un permis international !
Cela se passe par une pré-inscription sur internet puis par voie postale. Toutes les explications sont sur le site du service public.
Si vous louez régulièrement des voitures durant vos vacances, faites le maintenant, c'est gratuit et valable 3 ans. En 2017, il fallait compter un délai de 4 à 6 semaines (service ralenti durant les vacances scolaires).

Vous avez atterri à Singapour ?


👉 Prenez une agence de location à Johor Bahru plutôt qu'à Singapour.
En effet, c'est quasiment 2 fois moins cher.
Le moyen le plus simple pour franchir la frontière est le taxi, il faut compter autour de 80 S$ ou 240 Ringgits (tarifs 2019). Nous contacter pour avoir le n° de notre chauffeur.

Règle n°1


👉 On conduit à gauche !
Conduire en Malaisie
C'est important à savoir avant de réserver votre voiture : vérifiez bien si la boîte de vitesse est automatique !

Awas


👉 Prudence !


Conduire en Malaisie
C'est le panneau que vous verrez le plus souvent sur la route. Donc on ralentit quand on le voit, hein ?

État des routes


👉 Très bon. Les nids de poule sont assez rares et souvent signalés... par un panneau Awas bien entendu.
Conduire en Malaisie

Les dangers de la conduite malaise


Il y en a plusieurs !

👉 Le dépassement


Le Malais a tendance à dépasser alors qu'il n'y a pas de visibilité (en côte ou avant les virages). Vous vous dîtes que l'option bus est probablement plus safe ? Eh bien pas du tout ! On a constaté que certains chauffeurs, ou chauffards selon le point de vue, appliquaient les mêmes règles !

👉 Les 2x2 voies


Conduire en Malaisie
En dehors des villes, on y roule souvent à 100 km/h.
Régulièrement, le demi-tour est permis... c'est signalé, on passe temporairement à 3 voies - généralement - mais c'est assez déstabilisant et, surtout, hyper-dangereux quand vous voyez un camion au loin prendre toute la largeur de la route pour rebrousser chemin.
Ce système a pour avantage d'éviter de devoir construire des ponts à tout bout de champ.

👉 Zone urbaine


Conduire en Malaisie
La vigilance est de mise. En effet, une voiture peut surgir devant vous à tout instant. Si vous êtes sur une 2x2 voies en ville, placez-vous donc plutôt à droite... s'il n'y a aucune voiture pressée derrière vous.

👉 La faune


Il n'est pas rare de croiser sur les routes des vaches, chèvres, singes, varans voire serpents.

Conduire en Malaisie

Eh oui pas mal de singes !


Conduire en Malaisie
Conduire en Malaisie
Conduire en Malaisie

😱 Quelques stats à avoir en tête


Taux de mortalité sur la route (2015) : 22.3 / 100.000 habitants
Moyenne mondiale : 18.263
En France : 5.1
55.879 véhicules volés en 2012 (14ème rang mondial) soit un taux de 1,9 / 1000 habitants
301.539 en France (3ème rang mondial) soit un taux de 4,6 / 1000 habitants
30.560 au Portugal (18ème) soit 2,9 / 1000 habitants.
sources : Planetscope (pour les vols) et La Banque Mondiale (pour la mortalité)

Vitesse


Officiellement :
Ville : 60 km/h
Route : 90 km/h (80km/h durant les fêtes)
Autoroute : 110  km/h
Dans les faits, c'est peu respecté et beaucoup roulent 20 km/h au dessus de la limitation... si les conditions de circulation le permettent. Car, au final, on roule rarement très vite en dehors des autoroutes (comptez une moyenne allant de 60 à 80 km/h sur les grands axes).
En lisant les guides, il était recommandé de respecter la vitesse à cause des nombreux contrôles. On n'a pas vu grand chose sur la côte des tortues Est !

Essence


Les stations-service ne manquent pas en Malaisie (tous les 20 kilomètres, vous êtes quasi certain d'en trouver une).
Il y a des bornes automatiques avec CB ou sinon on vous sert. Les principales compagnies : Petron (la locale), Shell et Caltex.
Prix de l'essence (tarif 2019) : 1L SP95 ~ 0,50€

Bon à savoir


👉 Les chicanes


Conduire en Malaisie
Sur ce type de chicane pour les intersections, généralement on reste à droite et on roule sur la partie zébrée.

👉 Priorité


A priori à gauche, mais nous n'avons pas pu le vérifier car nous sommes rarement tombés sur des carrefours sans signalisation.

👉 Les autoroutes


C'est le point un peu obscur. Nous ne les avons jamais empruntées (= signalisation verte) car l'agence de location nous a indiqué qu'il fallait une carte pre-payée à se procurer dans les 7-Eleven ou les stations-service. Vous approvisionnez le montant de votre choix et puis c'est débité à chaque passage. Nous ne l'avons pas prise de peur de se retrouver sans suffisamment de fonds au péage. À noter, notre agence nous la distribuait également. Sur la côte Est, on peut se passer des autoroutes.

Fiabilité Google Maps


Nous avons conduit avec les plans hors connexion de Google Maps et le temps estimé a, à chaque fois, été respecté avec une marge d'erreur de 10-15%.

😏 Des tuyaux pour la location ?


Nous avons sélectionné l'agence Europcar située en plein centre-ville de Johor Bahru, juste à côté de l'hôtel Baguss. Le personnel est sympathique et bienveillant.
Nous avons opté pour la solution la plus économique à savoir une Perodua Bezza - Perodua, qui signifie second en malais, est le second constructeur malais derrière Proton.

Conduire en Malaisie

Notre Perodua Bezza


La voiture n'est pas trop large ni très longue mais suffisamment spacieuse pour accueillir 4 personnes, bagages compris.
Vraiment un bon rapport qualité/prix (238€ pour 10 jours, siège enfant inclus).
À noter, c'était une Proton Saga qui était affichée à la réservation, les 2 doivent donc fortement se ressembler.

wallpaper-1019588
À partir de quand préparer son road trip dans l’ouest des États-Unis?
wallpaper-1019588
Découverte du scrambling dans le Parc National de Banff : le Mont Rundle
wallpaper-1019588
Nerekhta-les-Chambranles
wallpaper-1019588
Ko Pha Ngan stories #1 : Baan Thongsala
wallpaper-1019588
6 projets couture pour débutant #2
wallpaper-1019588
City Guide de 5 jours à Stockholm en Suède
wallpaper-1019588
Lac Chungara et volcan Parinacota : déception au Parc Lauca!
wallpaper-1019588
Notre recette de brioche moelleuse