Vélos partagés à Berlin

Depuis quelques années les vélos partagés sont arrivés à Berlin. Ils représentent la solution idéale pour les touristes qui veulent visiter Berlin en vélo et pour les Berlinois dont le vélo est chez le réparateur. Andréa a testé pour vous 4 marques de vélos partagés parmi les nombreuses présentes dans la capitale allemande. Elle vous raconte son expérience d'utilisatrice et compare les tarifs, la facilité d'utilisation des applications à télécharger pour se servir des vélos, le nombre de vélos disponibles (la couverture du réseau) et leur confort.

Arrivée depuis seulement 4 semaines, j'ai repris la vie en transport en commun et mon vélo lillois me manque terriblement. Je n'ai pas pu l'amener avec moi dans mon aventure berlinoise et je ne peux pas vraiment en acheter un d'occasion ici. Pourtant, Berlin est une ville idéale pour le vélo. Elle est très peu vallonnée et bien équipée en pistes cyclables, regardez par vous-même ...

Vélos partagés à Berlin Cliquez sur l'image pour télécharger le PDF de la carte sur Berlinmap360.

Heureusement les vélos en libre service ont vu le jour ! Ou vélos partagés si vous préférez. Il s'agit de vélos à l'effigie de multiples marques et qui se trouvent à peu près partout dans les rues. Ils sont à la portée de tous ! Solution peu coûteuse, à vous la liberté et la pratique du vélo bon pour la santé, adieu le stress des heures de pointes du métro. Il vous suffit de télécharger les applications propres à ces vélos et qui vous donnera accès à tout le nécessaire pour les louer de manière simple et rapide !

Cependant il existe de nombreux concurrents et il est difficile de savoir quel système de vélos partagés choisir. Alors je suis allée pédaler pour vous. J'ai testé 4 marques de vélos partagés, celles qui disposent d'une flotte de plus de 600 vélos à Berlin : Mobike, Limebike, Deezer Nextbike et Donkey Republic. A l'origine je voulais tester les Lidlbike et les Call a bike, qui sont tous les deux un service de la Deutsche Bahn, mais les inscriptions et l'ajout des informations personnelles étaient trop fastidieuses.

Voici les résultats de ce test, de la marque que j'ai le moins appréciée à celle que j'ai préférée.

Mobike

L'application de Mobike se trouve facilement sur l'App Store ou sur Android. Elle est intelligible et fluide. Le seul point noir est la fluidité de la carte de localisation des vélos. Elle est parfois un peu lente mais je suppose que cela dépend de la connexion. La couverture est très bien, il s'agit même des vélos les plus présents. Vous n'aurez donc aucune difficulté à en trouver un près de vous. Le gros problème avec Mobike est l'utilisation du vélo en soi. Le confort est médiocre, la selle est dure, il n'y pas de suspension ni de vitesses. Il est globalement peu maniable et semble en mauvais état ce qui favorise le sentiment d'insécurité. C'est pour cela que l'utilisation de Mobike a été la moins bonne pour moi et de loin. La restitution ne nécessite pas de le déposer dans une station mais elle n'est pas très instinctive. Ce n'est pas indiqué sur l'application mais vous devez verrouiller les vélos vous-même afin de mettre fin à la location.

Deezer Nextbike

Deezer Nextbike aurait pu être premier mais l'application est vraiment à refaire selon moi. J'ai perdu un temps fou à comprendre le fonctionnement et rien n'était instinctif. De plus il n'y a pas d'itinéraire entre notre position et la station la plus proche sur la carte de localisation. Ceci dit la couverture est bonne, il s'agit des deuxièmes plus nombreux. Même si ce n'est pas parfait puisque les vélos sont concentrés en stations, ces dernières sont tout de même facilement accessibles. Contrairement à Mobike, le confort et la sécurité sont quasi parfaits. Le vélo est en bon état, il a des vitesses, il est maniable et semble en bon état. En revanche, la restitution se fait en station. Elle est possible hors station mais 0,50 euros sont alors facturés. Cela peut être une contrainte.

Limebike

(première génération, ceux qui ne sont pas électriques)

L'application est également sur l'App Store et Android, elle est très fluide, claire et simple d'utilisation. Il n'y a aucun problème à ce niveau-là. La couverture en revanche est peu étendue, en particulier lorsqu'on s'éloigne du cœur de la ville. J'ai du marcher environ 10 minutes pour trouver le mien, ce qui est contraignant. Pour ce qui est de l'utilisation le bilan est plutôt positif. La selle était confortable, mais il n'y avait pas de vitesses et il était assez lourd ce qui le rendait peu maniable. Ceci dit, il semblait en bon état globalement et je me sentais en sécurité (bien plus qu'avec Mobike). La restitution se fait en toute simplicité, en un clic et sans station. Globalement l'expérience était bonne mais ce sont de loin les plus chers.

Donkey Republic

Selon moi, la meilleure marque est Donkey Republic. La couverture n'est pas la plus étendue mais est quand même satisfaisante. Ce fut la meilleure expérience utilisateur du début à la fin.
Tout comme Limebike, l'application était facile à utiliser. Le vélo était confortable, léger, maniable, avait des vitesses et était en très bon état. La restitution était également sans contrainte et facile. Le petit plus : l'application indique des lieux où déposer le vélo de préférence. Pas de sanction financière si on ne le laisse pas à ces endroits mais simplement un coup de pouce pour le prochain utilisateur.

Tableau comparatif

Vélos partagés à Berlin


wallpaper-1019588
La révolution du petit requin, an I
wallpaper-1019588
Projet 52: patrimoine
wallpaper-1019588
71 ans de Lizzie et Philou!
wallpaper-1019588
To my EU friends in the UK
wallpaper-1019588
Projet 52 :rire
wallpaper-1019588
Echo Park Lake
wallpaper-1019588
Voyager au Japon avec des enfants
wallpaper-1019588
Friday Feelings #229