Friday Feelings #207


Avant de commencer les états d’esprit de Zenopia et Postman, je suis obligée de revenir sur mon billet d’hier. Je sais, encore le brexit…mais il y a eu du nouveau, tard dans la soirée. C’est une grande victoire pour May, un triomphe même, elle a obtenu une extension de…2 semaines. Youpidoo. Le Royaume-Uni ne quittera pas l’Union européenne le 29 mars mais le 12 avril. Peut être. C’est très simple, comme d’habitude, soit le parlement britannique vote pour le deal de May, qu’il a déjà rejeté deux fois avant le 12 avril, et l’Union européenne accorde jusqu’au 22 mai pour qu’ils aient le temps de s’organiser. Soit le deal ne passe toujours pas, et le 12 avril, le Royaume-Uni se retrouve dehors, sans rien. C’est le no deal et la plongée dans l’abime. Ça, c’est la vision côté Bruxelles, côté britannique, il y a une foultitude d’autres possibilités d’ici le 12 avril: May peut être démissionnée et remplacée par un brexiters qui claque la porte de l’union, ou par un remainer qui annule le brexit. Ou c’est gouvernement qui tombe, et Corbyn, le chef de l’opposition essaie de constituer un gouvernement minoritaire, en sachant que son propre parti se déchire sur la stratégie à adopter face au brexit. Ou en l’absence de majorité parlementaire, on organise des élections générales anticipées. Ou le parlement arrive à se mettre d’accord pour réclamer un deuxième référendum. Ou la reine prend le pouvoir. Ou les martiens…sérieusement, même les principaux intéressés ne savent pas ce qui va se passer, le pays est à la dérive et il n’y a personne à la barre, surtout pas May qui a totalement perdu les pédales. C’est pitoyable.

Bon, après cette looongue intro assez rébarbative, on y va!

Fatigue: é-pui-sée par tous ces efforts intellectuels pour essayer de comprendre la situation en Angleterre…ooops, ça me reprend. Promis, j’arrête avec le brexit (pour ce billet je veux dire…).

Humeur: printanière

Condition physique: beaucoup moins printanière, plutôt emmitouflée.

Esprit: évasif

Estomac: calé

Boulot: hiiii, le parquet est fini dans la salle à manger! Bon là par contre, on circule sur des planches dans le couloir. Et Maricheri doit faire le tour par le jardin pour aller du salon à son bureau, alors qu’il n’y a que le couloir à traverser. Bref, le carreleur est là. Youpidoo. Quand il aura fini, on pourra non seulement passer mais aussi peindre les murs de l’entrée, des qu’on aura choisi une couleur. On hésite entre …euh, à peu près toutes, c’est pas gagné.

Culture: je suis devenue une experte de l’évolution des chapes de ciment à travers les âges. C’est fascinant.

Avis perso: Penny est définitivement irrécupérable. Elle s’est prise de passion pour le polystyrène. Gastronomiquement parlant. Elle a bouffé les débris des dalles enlevées des plafonds. Elle est ensuite devenue totalement hystérique devant la sous couche pour le parquet. Elle s’est mise à la déchiqueter pour la manger aussi. On a été obligé de l’enfermer dans une autre pièce, elle aurait tout dévoré. Je m’inquiète un peu, tant pour son estomac que pour sa santé mentale.

Message perso: tu me diras pour le 6?

Loulous: L’Ado attend prudemment que les travaux actuels soient finis avant de revenir. Il a préféré passer 3 jours à Lisbonne avec des potes. Le traitre. GeekAdo aide. Vraiment, avec ses 4m02 et sa carrure de pilier de rugby, il soulève des portes d’une demi tonne (j’exagère à peine, ce sont de vieilles portes de 3 mètres de haut, c’est très beau mais très lourd) avec une facilité déconcertante qui rend jaloux le carreleur. MangaGirl est ravie, elle a eu un rôle dans la pièce de théâtre de fin d’année…je reformule: on va devoir aller voir la pièce de théâtre de fin d’année (j’en profite pour présenter mes plus plates excuses à mes parents qui se sont aussi tapés des pièces de théâtre de fin d’année). PrincesseChipie prépare son déguisement de carnaval. C’est une surprise, elle ne dira pas ce que c’est mais j’aurais pas une idée pour faire une corne de licorne qui tient bien? WizzBoy est vivement intéressé par les travaux. Un peu trop même, il veut aider aussi. Il ne voit pas pourquoi le monsieur laisse GeekAdo jouer avec les portes alors que lui n’a pas le droit de toucher à la scie sauteuse. Bref, le monsieur et ses outils ont pris l’habitude de repartir dès qu’on rentre de l’école.

Divers: ça ne s’arrange pas. A l’heure où je tape ce billet, Penny est en train de gratter le bord du plancher autour de la cheminée, en reniflant comme une folle. Je crois qu’elle essaie d’atteindre la sous couche…

Amitié: courage!

Love: il est en vacances!!!!!

Penser à : faire un détour en rentrant de l’école pour ne pas passer devant la fête foraine, histoire de ne pas se faire transpercer les tympans par Wizzboy: hiiiiiiii, les manèèèzes!

Courses: on a pris notre temps au marché. On a un peu goûté à tout, c’est l’avantage d’être devenu des habitués. On en est tout ému.

Envie de: ne pas aller à la fête foraine.

Sortie: pas à la fête foraine donc. Je sais, Wizzboy est un enfant martyr.

Pic: L’Ado fait de l’art et du tourisme. Et il nous envoie des photos pour nous narguer. Je ne suis pas jalouse du tout. Du tout. Sale gosse.

Friday Feelings #207


wallpaper-1019588
Japon : Tokyo – Quartier Shibuya
wallpaper-1019588
Japon : Hakone – Mont Fuji
wallpaper-1019588
Friday Feelings #207
wallpaper-1019588
Ko Pha Ngan stories #1 : Baan Thongsala
wallpaper-1019588
Les sports de nos filles (depuis qu’on vit en Californie)
wallpaper-1019588
Carnet de voyage à Rhodes en avril
wallpaper-1019588
Le spectacle du collège
wallpaper-1019588
Premier festival de peinture fraîche (street-art) à Lyon