Etre une fille aux cheveux courts en Thaïlande

J’ai longtemps rêvé d’avoir les cheveux courts. Non pas par esprit de ‘rebellion’ ou de ‘féminisme’ mais plutot pour le style. En même temps, Emma Watson et Cécile de France avaient une classe folle avec leur coupe boyish! Mais tout le monde me rabâchait: « tu ne vas quand même pas couper tes beaux cheveux ondulés ». NB: tout le monde ne m’a pas dit exactement ça, mais vous aurez compris le concept 😉!

Mais, un jour d’avril 2017, j’ai craqué et j’ai pris rendez-vous chez le coiffeur. Entre une séparation amoureuse, des cheveux qui frisottaient sans cesse avec le haut taux d’humidité, une tignasse qu’il fallait sans cesse attacher avec la chaleur, ou des collègues thaï qui passaient leur temps à me caresser la tête au travail… Coco Chanel l’a dit: Une femme qui se coupe les cheveux est une femme qui s’apprête à changer de vie. Je n’avais pas prévu de changement majeur, mais j’aurais pris les devants.

Personnellement j’adore toujours autant cette coupe! Hors de question de relaisser pousser ma coiffure à la garconne. Mais c’est amusant de voir comment ma coiffure courte a eu l’air de déranger. Si cela est courant en France, dans la culture thaïlandaise, la femme se doit d’affirmer sa féminité et de garder de longs cheveux. Il est vrai que les rares thaïlandaises aux cheveux courts que je croise sont:

  • des tomboy (souvent au style très courts et masculins)
  • Des femmes d’affaires (plutôt aux coupes mi-longues)

Étant donné que je fais du roller derby, la plupart de mes collègues sont depuis persuadés que je suis homosexuelle, et me font régulièrement des allusions. J’ai également eu pas mal de commentaire de la part de ma hiérarchie pour me notifier que ma coiffure ne correspondait pas forcément aux standards. Et comme je garde ma coupe boyish (qui se raccourcit de plus en plus d’ailleurs… serait-ce mon esprit de contradictions? 😅), mes collègues me font régulièrement la blague en m’appelant « Hey guy ». Oui oui depuis 2 ans.Aaaaah, l’humour thaï à répétition…

Heureusement pour moi, je suis butée et pas vraiment susceptible 😉 . Et puis j’assume encore plus mon côté féminin avec cette coupe décalée des codes locaux. Et puis Karl Lagerfeld a dit qu’il fallait s’assumer ce qu’on était. Paix à son âme. Bisous Karl.


wallpaper-1019588
À partir de quand préparer son road trip dans l’ouest des États-Unis?
wallpaper-1019588
Au Cap d’Antibes sur le sentier du littoral
wallpaper-1019588
Ko Pha Ngan stories #1 : Baan Thongsala
wallpaper-1019588
Friday Feelings #211
wallpaper-1019588
Notre recette de brioche moelleuse
wallpaper-1019588
L’appel du Xmas addict 2019
wallpaper-1019588
Première croisière : comment choisir ? 5 conseils avant de réserver et d’embarquer
wallpaper-1019588
Visiter Toronto, quoi faire en 3 jours ?