Faire son taxreturn aux USA

Nous voilà presque fin janvier et fin janvier est souvent synonyme de la même chose quand on est expat aux USA: le taxback ! Pour le coup je suis épargnée puisque je n’étais déjà plus aux US en 2018, mais ça n’empêche que je connais le sujet pour avoir eu à le faire à plus d’une reprise. J’avais d’ailleurs déjà écrit un article à ce sujet en 2017, où je vous parlais de Sprintax qui est le site via qui passer pour ceux qui sont sous visa J, F, M et Q. Alors si vous avez ce statut, c’est par ici.

Pour tous les autres j’avais déjà évoqué Turbotax puisque j’étais passé par eux une année mais je ne vous avais pas fait d’article pas à pas, et comme je sais que les articles pas à pas c’est quand même hyper pratique, le voici !

Sachez qu’il y a plusieurs sites qui permettent de faire votre taxback. Taxback.com et Turbotax sont les deux plus connus. Si j’ai choisi le deuxième c’est car je trouve le site mieux fait et plus simple d’utilisation. Et vu que faire ses taxes c’est pas le truc le plus gai du monde, autant le faire sur un site agréable à parcourir. Et accessoirement, pour jenesaisquelleraison on me remboursait plus sur Turbotax que sur Taxback.com. Ca aide aussi à faire son choix !

Commençons par commencement, pour remplir votre demande de tax back vous aurez besoin des documents suivants:

★ Votre ou vos W2 + tout autre document reçu de votre entreprise

★ Votre SSN

Oui, c’est tout. Easy peasy.

Note: Avant toute chose je tiens à préciser que je parle pour les personnes étant dans ma situation, c’est à dire célibataires, sans enfants ou autre dépendants, sans 2ème job, sans frais à payer en France. Si votre cas est différent il y aura certainement des étapes qui diffèreront. Sachez aussi que je ne suis absolument pas spécialiste des taxes, ne me posez donc pas plus de questions que ce que j’ai écrit car je n’aurai pas la réponse ! Je suis comme vous tous, j’essaye de me dépatouiller comme je peux ! Et car il y a toujours des personnes mal intentionnées ou bien trop curieuses, sachez que ces screenshot sont issus d’une simulation (too bad je n’aurai pas $1800 crédités sur mon compte).

Faire son taxback avec Turbotax, pas à pas

Première étape, forcément c’est d’aller sur le site de Turbotax (non, vraiment?!). La bonne nouvelle c’est que Turbotax est géré par Intuit, et si vous avez déjà l’appli Mint vous avez déjà un compte. Et si vous n’avez pas l’appli Mint je vous conseille grandement de la télécharger c’est top pour suivre ses comptes, son credit score, se faire des budgets etc..

Bref, une fois votre compte crée il n’y a plus qu’à !

1. Wages and Income

Pour cette partie rien de compliqué, il suffit de recopier ce qui est sur votre W2. Vous renseignez l’EIN de votre entreprise puis vous complétez les cases. Le détail est noté à chaque fois, vous savez donc à quel case cela correspond.

Selon les renseignements donnés on va vous donner une première estimation de ce que vous allez pouvoir récupérer (si tel est le cas, mais dans mon cas j’ai toujours récupéré quelque chose).

★ Uncommon situations: Si rien ne vous concerne vous cochez « none of the above ».

★ De la même manière on va vous demander si vous avez un autre W2 (c’était mon cas une année, j’étais payée par le Staples Center mais aussi par le Microsoft Theater et j’avais donc 2 W2 bien que mon employeur était AEG). Preuve que ça ne dépend pas de votre employeur mais de qui vous fait vos chèques. Je suppose que ma situation est assez peu répandue, dans la logique vous n’aurez qu’un W2 et passerez à l’étape suivante.

Attention ! Turbotax va essayer de vous faire acheter un service en plus à plusieurs reprises mais ce n’est pas nécessaire si vous avez une situation basique, restez donc sur la formule à $39,99 qui est la formule de base.

2. Deductions and Credits

★ Tax Break: En général il n’y a rien à cocher. Si c’est le cas vous pouvez cliquer sur next et wrap up tax break.

Dans le cas où vous avez un visa F et que vous avez décidé de remplir vos taxes via Turbotax et non Sprintax, vous pourrez rentrer les infos de votre 1098-T envoyé par votre école. UCLA me l’avait envoyé quelques mois avant et le jour du taxback: rien. J’avais perdu du temps à tout compléter pour ne pas toucher un seul centime en retour. C’est la que tu te souviens que quand tu es à UCLA Extension tu peux attendre longtemps pour le moindre remboursement/la moindre bourse.

★ Questions supplémentaires faciles: êtes-vous proprio / avez-vous eu des moving expenses ? Comme je l’ai expliqué dans mon autre article, on parle de vraies dépenses, d’un vrai déménagement, pas juste un Santa Monica – Van Nuys.

3. Health Insurance

Etant donné que les USA ne sont pas réputés pour leur couverture niveau santé ce passage est très expéditif ! On vous demande si vous êtes couvert à l’année et si vous avez une couverture spéciale type Obamacare. The end.

4. Other Tax Situations

Encore une fois ce sont des questions simples (au final le taxback c’est ça: des questions simples, c’est juste qu’il y en a beaucoup et qu’il faut être super attentif). On va par exemple vous demander si vous embauchez une nanny ou une femme de ménage. Vous cochez oui ou non et vous pouvez passer à la suite.

5. Federal Review

Rien à faire sur cet étape, c’est juste l’ensemble de vos réponses qui vont se valider. On va vous dire si tout est ok et on va vous donner votre montant final de Federal Return, c’est à dire le montant que vous allez recevoir.

States taxes

Il n’y a rien de spécial à faire puisque tout est déjà complété jusqu’à ce que vous arriviez à la page spécifique à votre état. Je sais que vous me lisez de partout mais ce blog étant celui d’une Frenchie à LA je vais logiquement prendre l’exemple de la Californie qui a une liste longue comme un bouchon sur la 405 la veille de Thanksgiving.

Vous pourrez ensuite essayer de grapiller quelques $ par ci par la en répondant à quelques questions:

★ Renter’s Credit: Si vous louez un logement vous avez la possibilité d’avoir $60 en plus. C’est cadeau !

★ Out-of-state purchase: Si vous avez un abonnement dans un autre état par exemple.

★ Donation: Si vous avez fait une donation, c’est à noter puisque vous pouvez en récupérer une partie.

Un dernier check et on vous donnera le montant final de votre refund.

Il n’y a plus qu’à valider, choisir le moyen de paiement et de remboursement (plusieurs options s’offrent à vous), bien lire toutes les instructions et vous en avez officiellement terminé avec votre taxback !

Dans le fond ce n’est pas si compliqué, il faut juste prendre le temps de le faire. Concernant le remboursement c’est très rapide si vous le faites avant la période de rush qui se situe dans les dernières semaines avant avril (la date limite). Donc n’attendez pas trop au risque de devoir attendre, attendre, attendre… Perso je l’avais fait début février et j’avais obtenu mon remboursement en mars. Donc si vous vous posiez encore la question de comment marche ce satané taxback, vous avez la réponse ! Pour moi Turbotax est un très bon site et je ne peux que vous le conseiller !

Happy Taxback !

L’article Faire son taxreturn aux USA est apparu en premier sur Gaelle in Los Angeles.


wallpaper-1019588
CANADA | 10 activités à faire Ottawa
wallpaper-1019588
Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée
wallpaper-1019588
Préparer son voyage en Thaïlande : les conseils à suivre (formalités, vaccins)
wallpaper-1019588
Mes bonnes adresses de restaurants à Montréal
wallpaper-1019588
Sunny Monday #25
wallpaper-1019588
Opération : Visa gratuit pour le sri lanka
wallpaper-1019588
Styrie - Les gorges de Bärenschütz, véritable joyau en Autriche
wallpaper-1019588
{Point Reyes} Camping et randonnée version écolo