Portrait viennois #3 - Garance

Portrait viennois #3 - Garance
La rubrique Portrait viennois part à la rencontre d'expatriés habitant à Vienne afin d'apporter un autre regard sur la ville.
Décidément, je crois que cette rubrique Portrait viennois est destinée à devenir annuelle ! Après Sandrine en janvier dernier, nous revoici en début d'année avec une toute nouvelle victime interviewée : Garance. Petit rappel de rigueur : à travers ces portraits, je cherche à interroger des expatriés français vivant à Vienne que je connais et que j'apprécie pour qu'ils me racontent comment ils voient la ville ! Et je suis de nouveau ravie du tour qu'a pris celui-ci, très différent du précédent. Mais connaissant Garance, cela ne m'étonne pas du tout ! J'espère que vous apprendrez de nouvelles petites choses sur la vie à la viennoise.
Portrait viennois #3 - Garance
Si tu devais te présenter en quelques mots : Curieuse de tout, j’observe, lis, voyage et note.
Vienne côté expat :
Ton installation à Vienne : Octobre 2014, j’y ai suivi mon conjoint.
Pourquoi Vienne ? Parce que s’y trouve le siège social de la société de mon conjoint.
Être français à Vienne, avantage ou inconvénient ? Je pense que les Français bénéficient d’un certain capital de sympathie auprès des Viennois. Cela remonte à Marie-Thérèse et à l’engouement pour la langue française. Nombreux sont les francophiles à Vienne.
Le plus gros défi d'adaptation : La langue allemande prononcée à la viennoise ainsi que les méandres du système de santé.
Un tic des Viennois qui t'amuse / que tu trouves bizarre / que tu ne comprends pas : L’omniprésence du chausse-pied m’amuse / avoir toujours l’impression d’être en retard à un rendez-vous en m’y présentant un quart d’heure à l’avance m’interroge / je ne comprends pas que les caissières de supérettes scannent et balancent mes articles, notamment les œufs, pour plus d’efficacité.
Portrait viennois #3 - GaranceLe fameux chausse-pied... saurez-vous deviner où la photo a été prise ? Réponse en fin d'article !Crédit photo : Garance
Une habitude que tu leur as piquée : Boire un « sturm » (du vin bourru) dans un café en ville ou dans un Heuriger à Neustift en septembre-octobre.
vienne heuriger neustift   vienne heuriger neustiftLe charme des Heuriger viennois, dont je vous ai déjà parlé à de nombreuses reprises !Crédit photo : Garance
Un conseil à donner à quelqu'un qui voudrait s'expatrier ? Bien maîtriser l’allemand et s’adapter facilement aux horaires de travail et des repas, différents, car cela est dû au lever et au coucher du soleil, très tôt ici !
Une anecdote viennoise ? J’ai toujours une pensée pour l’empereur Marc Aurèle (26 avril 121 - 17 mars 180), surnommé le Philosophe, quand je suis dans le quartier Hoher Markt au centre-ville, à l’emplacement du camp militaire de Vindobona qu’il dirigeait et où il mourut à la suite d’une bataille livrée sur le Danube.
vienne marc-aurel-strasse   vienne marc aurèle buste sculptureCrédit photo : Garance
Si tu devais définir les Viennois en trois mots : Courtois, froids, élégants.
Vienne côté tourisme :
Ta première fois à Vienne : Début septembre 1977, le métro ou U-Bahn était en construction. Avec ma grand-mère, nous avons visité les classiques sous un grand soleil.
Une adresse où tu as tes habitudes : Les galeries du premier étage du Musée d’Histoire naturelle : minéraux, météorites et végétaux fossilisés.
vienne musée histoire naturelle naturhistorisches museum   vienne musée histoire naturelle naturhistorisches museumDans les coulisses du musée d’histoire naturelle.Crédit photo : Garance
Un lieu où on peut te retrouver facilement : Le campus principal de Schottentor et celui de l’ancien hôpital que Josef II avait créé suite à sa visite de l’Hôtel-Dieu à Paris. Il décida de transformer l’hospice en hôpital. Depuis quelques années, l’université de Vienne s’y est installée.
La chose touristique à éviter selon toi : Les appartements de Sissi à la Hofburg. Muséographie peu environnementale pour l’une des icônes du tourisme de masse de la ville.
Ta journée parfaite viennoise : Faire un tour dans le parc du Belvédère, puis faire un saut à la bibliothèque du Centre Schönberg pour y découvrir les derniers ouvrages sur la Vienne 1900 et le cercle d’amis du compositeur ; déjeuner tard à la Kunst Haus Wien – Museum Hundertwasser, dans le 3e arrondissement, y admirer une chouette expo photo avant d’écouter une conférence sur le sujet en présence de l’artiste.
vienne parc belvedere   vienne kunst haus hundertwasserCrédit photo : Garance
Une expression typiquement viennoise : Un « billeteur », néologisme au travers duquel transparaît la francophilie locale, alors qu’en français nous parlons d’un ouvreur, beaucoup moins poétique, non ? On les trouve au Musikverein ou à la Konzerthaus, très fiers d’arborer ce badge.
Portrait viennois #3 - GaranceAh, les mots français dans la langue allemande en Autriche, tout un programme !Crédit photo : Garance
Si tu devais définir Vienne en trois mots : Mélange : tradition - modernité
vienne melangeLe Melange, un terme très à-propos car c'est également la boisson "officielle" de Vienne !Crédit photo : Garance
Alors vous avez trouvé la réponse à la devinette ? C'était dans une cabine d'IRM !

wallpaper-1019588
La faune de Bird Island
wallpaper-1019588
Changsha, Tao Gong Temple
wallpaper-1019588
À partir de quand préparer son road trip dans l’ouest des États-Unis?
wallpaper-1019588
La révolution du petit requin, an I
wallpaper-1019588
Venez visiter Valencia
wallpaper-1019588
Thaïlande : visite de Phuket town
wallpaper-1019588
George et ses fans
wallpaper-1019588
Comment faire sa demande d’ESTA pour aller aux ETATS-UNIS?