Passer son permis en Californie : un vrai cauchemar !

Les bons plans pour passer son permis aux USA.

Les bons plans pour passer son permis aux USAJ’ai passé et obtenu mon permis… pour la troisième fois !!! 😀

Vous vous demandez sûrement si je suis un véritable danger au volant après 3 passages de permis… Excès de vitesse ? Ou, plus grave, trottinette à Santa Monica sans casque ? (Oui, oui, cela peut vous faire perdredes points sur votre permis).

Désolée, pas d’anecdotes de la sorte. C’est tout bêtement parce que je l’ai perdu dans un bar, quelques semaines seulement après notre déménagement en Californie, il y a deux ans.

Et il m’a fallu donc, deux ans, pour retrouver mon permis ! Un vrai cauchemar que j’avais envie de vous raconter aujourd’hui.

Aux Etats-Unis : 1 permis = 1 Etat

Aux USA, si vous déménagez d’un Etat à un autre, vous allez devoir vous rendre au DMV (Department of Motor Vehicle) pour échanger, ou repasser votre permis. Jusque là, tout va bien.

Heureusement pour moi, c’était la première option qui m’attendait : un simple rendez-vous m’aurait permis d’échanger mon précieux permis. Je n’ai finalement pas eu cette chance, vu que je l’ai malencontresement perdu avant de faire cette démarche. A partir de là, les choses ont commencé à se compliquer.

Première tentative : me faire envoyer un nouveau permis depuis New York

J’ai d’abord pensé qu’on allait pouvoir m’en renvoyer un tout beau tout neuf en demandant gentiment au DMV de New-York. Ce qui était tout à fait possible, mais à mon ancienne adresse New-Yorkaise !

Et impossible de faire le changement d’adresse sans… mon permis !!! J’ai bien essayé d’en retrouver une photo dans les près de 200 000 que l’on a pris depuis notre arrivée aux USA. Mais impossible de mettre la main dessus.

Raté :'(

Je me suis finalement rabattu sur une option bis : déclarer la perte de mon permis, et changer d’adresse en une seule et même procédure. Autant dire, la solution parfaite !

Ni une ni deux, je remplis le formulaire avec le numéro de mon permis, le chèque pour régler les frais d’émission de mon nouveau document, et tout le dossier qui m’avait permis de le passer à New-York et qui permet de prouver que je réside bien aux USA légalement.

Là encore, ça a été la douche froide. Le DMV de New York me répond que, comme je suis étrangère, je dois me rendre personnellement à leur bureau pour que ma demande soit prise en compte.

WHAT !!!!!??? Cela voudrait dire :

  • Prévoir au moins 20 heures de trajet aller/retour pour traverser le pays ;
  • débourser 300 dollar minimum…

Tout ça pour un petit bout de carton ??

Deuxième tentative : supplier le DMV de Santa Monica de me retrouver dans leur base de données

La file d'attente à l'extérieur au DMV, Department of Motor VehicleJ’ai alors décidé de tenter ma chance auprès du DMV de Santa Monica. Mais là encore, c’était un véritable parcours du combattant !

Il faut commencer par prendre rendez-vous, attendre au minimum 3 semaines, puis faire la queue le jour J pendant 2 heures avant de pouvoir parler avec un agent peu commode. Je lui explique ma situation, en espérant qu’il puisse m’échanger mon permis perdu, en me retrouvant dans leur base de données. Je fais même un peu d’humour en expliquant que pour conduire, un permis c’est mieux.

Bon… ça n’a pas trop fonctionné. L’humour n’a pas non plus arranger les choses.

Pour vous replacer dans le contexte, réussir à faire sourire les agents de la DMV, c’est presque Mission Impossible ! Il ne me restait plus qu’une seule option : repasser intégralement le permis 🙁

C’est reparti pour un tour : repasser mon permis pour la troisième fois !

Passer deux fois le permis n’était pas suffisant. Après un premier examen au fin fond de la campagne bourguignone, puis dans la capitale mondiale, New-York, c’est au tour de Los Angeles, la ville de l’Ouest. En même temps, je commence à connaître la chanson avec les visas. Jamais deux sans trois.

J’ai donc dû tout repasser pour la troisième fois: le code écrit, et la conduite.

Je prépare mon dossier avec les documents :

  • I-94
  • Passeport valide et qui n’expire pas dans les 60 jours (ce qui était arrivé à Maxime)
  • Justificatif de domicile
  • Carte SSN
La file d'attente à l'extérieur au DMV, Department of Motor Vehicle

Oui oui, je suis bien dans la file d’attente des gens qui ont pris un RdV!

Une fois le code révisé, le rendez-vous au DMV fixé, deux heures de queue le jour J avec tous ces documents : on m’explique qu’il me manque un papier. Ce n’est pas un justificatif de domicile qu’il faut avoir, mais 2 !

J’ai dû pédaler comme une folle (j’étais à vélo ce jour-là) pour retourner le chercher chez moi.

Encore deux heures de queue plus tard, et on me dit cette fois-ci, que je suis en retard à mon RdV.

La réceptionniste a dû voir que j’étais sur le point de péter une durite (excusez-moi pour l’expression) parce qu’elle m’a quand même laissé entrer. Ouf !

On me prépare le dossier au guichet, et alors que je suis fin prête à pouvoir passer le code… On m’annonce que la salle de l’examen vient juste de fermer pour la journée, et que je dois revenir demain ! J’ai au moins la chance de ne pas avoir besoin de prendre rendez-vous. Cela m’a quand même permis d’éviter de perdre trois semaines de plus ! Restons positive 🙂

Le code et l’examen de conduite : LA vs NYC

Vous vous dites certainement que repasser le code à Los Angeles sera hyper simple, vu que je l’ai déjà eu à New York. C’est assez vrai même s’il y a quelques petites différences.

Déjà, le test se fait sur ordinateur, même si je dois le passer debout. En Californie, il faut répondre à 36 questions, assez bâteau. En 15 minutes seulement, j’ai passé, validé et obtenu l’attestation qui prouve que j’ai bien le code. Première Victoire !

Mon conseil si vous passez votre code aux Etats-Unis, c’est de passer les questions dont vous n’êtes pas sûr de la réponse. Elles reviendront toujours à la fin, et ça vous évite de faire des erreurs un peu bêtes.

Maintenant, je dois prendre rendez-vous pour le « Behind the Wheel ». A New York, ils appellent ça le Road Test. Heureusement, je n’ai pas à repasser les 3 heures de sensibilisation à la sécurité routière comme à NYC. C’est déjà ça:) L’autre différence, c’est que je ne le passe pas dans une auto-école, mais directement au DMV.

Passer son permis en Mustang : done !

Passer son permis dans sa propre voiture, une Mustang en Californie, USAJ’ai même le luxe de pouvoir passer mon permis dans ma propre voiture, ma petite mustang ! C’est quand même Maxime qui doit me conduire pour me rendre à l’examen, car je n’ai toujours pas droit de le faire (ben oui, je n’ai pas le permis avant de le passer). Une fois arrivés, on passe rapidement au guichet pour valider que c’est bien moi, et que je suis accompagnée d’une personne qui sait bien conduire.Puis il faut faire la queue dans la voiture, comme au drive de Mc Do :p

L’inspecteur arrive et Maxime lui laisse sa place. Il commence par me demander de vérifier mes commandes (mes feux, etc.). Jusque là, comme à New-York.

Et on est parti ! Je conduis dans le quartier. Et après quelques minutes, il me dit: You’re passed!

YEEE!!!

Et il me donne ce document qui est la preuve que j’ai bien mon permis maintenant :

Feuille de route lors du passage du permis en Californie, Etats-Unis

Apparement j’ai fait quand même 13 erreurs, après 13 ans de permis et 3 examens.

Après tous ces longs mois d’attente, c’est la délivrance. Enfin presque… puisque je vais devoir attendre encore 7 mois pour le recevoir.

L’administration aux Etats-Unis est méga lourde. Et on dirait que j’ai vraiment la poisse, car au moment d’enregistrer mon permis, leur système informatique est en panne.

ILS VONT ME TUER !!!

On y est presque : les dernières galères avant de récupérer mon permis !

Mais il en faut plus pour me tuer. Je suis plutôt du genre coriace:)

Je reviens donc le lendemain à la première heure, avec le sentiment que le DMV est un peu devenu ma deuxième maison. On me donne enfin mon permis provisoire, valable pendant 3 mois en attendant le graal !!

Bon, maintenant reste à savoir quand j’aurai le document définitif. L’agent me répond : « on ne sait pas ». Génial…

Longue attente…

J’attends les trois mois prévus par la loi. Toujours rien. On revient trois mois plus tard de France. Toujours rien dans la boîte aux lettres. Ca fait donc 6 mois, et je commence sérieusement à perdre patience !

J’appelle le numéro de la DMV : le 800-777-0133. Bien sûr, je suis mise en attente pendant de longues minutes, et j’attends désespérément des rappels qui ne viendront pas. Mais je commence à être habituée. Et un jour, ENFIN j’ai quelqu’un au téléphone !! YOUHOUUU

Cette personne qui me dit: « vous êtes alien ? Ah! Vous n’êtes donc pas au bon service, appelez ce numéro:… »

AAAAAAAAAAAAAHHHHH!!

Je dois appeler cet autre numéro ENCORE PIRE, saturé d’appels. Croyez-moi, après toutes ces tentatives, je suis devenue littéralement allergique à leur musique d’attente.

Ce que vous avez à faire directement

Si vous êtes étranger, sous un visa non immigrant comme nous (parce que ça a été la même chose avec Maxime et nos amis expats), et que vous n’avez pas reçu votre permis californien après plus de 3 mois, ne cherchez pas. Appelez directement ce numéro : 916-657-7445 (le département légal de la DMV), à 7:59 am (1 minute avant l’horaire d’ouverture), et appuyez sur 2 ou 4 (je ne sais plus). Et vous aurez quelqu’un du premier coup ! 😉 

Cette personne m’a demandé de refaxer l’INTÉGRALITÉ du dossier que j’ai déjà donné maaaaaintes fois (rappelez-vous l’aller-retour en vélo du DMV jusqu’à chez moi pour UN papier….) à ce numéro de fax : 916-657-0877, avec la référence LP rush (apparement, la référence du bon service du DMV qui s’occupe de ça). Ils ont fait la même pour Maxime.

Les documents que j’ai dû RE faxer :

  • I-94 le plus récent
  • DS 2019
  • Visa J-2
  • Passeport, page de la photo
  • Numéro du permis (inscrit sur le papier provisoire)
  • Mon numéro de téléphone (même s’ils ne m’appellent jamais, ils le veulent quand même)

Je fonce donc chez UPS, qui me demande 10 dollars pour faxer ces 7 pages – No comment – on y est presque.

3 semaines de plus, et victoire !

Comment passer son permis aux Etats-Unis ?

3 semaines après : je retrouve ENFIN mon nouveau permis dans ma boite aux lettres !! VICTOIRE !!

Après deux ans sans permis !!! Depuis, je rappelle TOUS LES JOURS à Maxime que j’ai mon permis !!! (Le pauvre)

Mais la simple idée de l’avoir bien au chaud dans mon portefeuille me rend trop heureuse !!!

Bon, j’espère que ça ne va pas nous mener à une procédure de divorce cet affaire. Parce que vu la lenteur de l’administration ici, ça risque de nous prendre des années !! ^^

Et vous, vous avez eu autant de galères pour obtenir votre permis ? Partagez votre expérience, j’aurai l’impression d’être moins seule !


wallpaper-1019588
Voyage aux Bahamas : que voir et que faire ?
wallpaper-1019588
Préparer son voyage à Los Angeles
wallpaper-1019588
CANADA | 10 activités à faire Ottawa
wallpaper-1019588
6 choses à faire pour vivre à San Diego comme un local
wallpaper-1019588
Seychelles, nos îles préférées
wallpaper-1019588
Friday Feelings #176
wallpaper-1019588
Throwback Thursday Thunder: Beach ready, my arse
wallpaper-1019588
City Guide pour quatre jours de visite à Vancouver