Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée

Share

Nous profitons du pont du 1er mai pour partir 9 jours à Malte. Après moult hésitations nous avons jeté notre dévolu sur cette petite île pour plusieurs raisons :

  • Aucun de nous 2 n’y a jamais été
  • Ce n’est pas très loin (2h30 de vol)
  • A cette période il fait à peu près beau
  • C’est suffisamment petit pour voir beaucoup de choses sans se presser

Des critères essentiels quand on est en grand manque de soleil et de repos. Comme vous allez le découvrir, nous avons adoré ce séjour.


Jour 1

LA VALETTE

Pour notre premier jour le soleil n’est pas au rendez-vous, ce n’est pas très grave car nous avons prévu de visiter La Valette. Nous nous dirigeons vers l’embarcadère pour prendre le bateau qui nous amènera à la capitale et quelle surprise : la vue est extraordinaire !

Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée

Pour les amateurs de Game of Thrones, est-ce qu’on ne dirait pas Kings landing ? On a l’impression que ces bâtiments datent d’un autre temps, que nous sommes dans une autre civilisation, c’est vraiment fantastique. Cette impression est renforcée dès qu’on pose un pied à terre. L’architecture est à couper le souffler : les maisons ont toutes cette couleur sable avec quelques points de couleurs pour rehausser l’ensemble. Nous avançons dans les ruelles étroites le nez en l’air en contemplant les bow windows.

Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée

Comme tous les touristes, à midi nous sommes aux jardins Upper Barrakka pour assister aux coups de canon mais surtout pour admirer la vue sur les 3 cités et leurs fortifications. On remarque aussi le nombre important de grues, ça construit beaucoup sur cette petite île et bien-sûr les yachts luxueux.

Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée

Puis nous nous rendons à Saint-Jean, Cathédrale décorée par le Caravage, c’est un lieu immanquable quand on visite La Valette… Bon on l’a manqué. Dans notre organisation sans faille, on a un peu oublié que certains monuments étaient fermés le samedi après-midi. Ce n’est pas grave, cela nous laisse plus de temps pour déjeuner : on se fait un petit sicilien, un vrai régal.

On enchaîne par la visite d’un palais maltais traditionnel, la Casa de Rocca Piccola, construit au 16ème siècle par un chevalier de l’Ordre de Malte.  Aujourd’hui encore habité par le marquis de Piro, lui-même chevalier, la demeure regroupe les souvenirs de 9 générations.

Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée

La visite est guidée et vous permet d’en apprendre plus sur l’île et surtout sur les chevaliers de l’Ordre de Malte. Vous pourrez voir des objets insolites comme la lettre d’invitation qui fut adressée à la famille de Piro pour le couronnement du roi Georges VI d’Angleterre.

Nous continuons sur le même thème avec la visite du palais des grands maîtres qui est aujourd’hui la résidence des président(e)s de Malte. Une fois de plus on en prend plein les yeux. Il y a du faste partout, on ne sait plus où donner de la tête : au plafond, sur les murs, aux sols…

Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée

Dernière visite de la journée à la Cathédrale Saint Paul : on baisse la tête et on joue à regarder notre reflet dans le marbre luisant puis on lève les yeux et on ne se lasse pas d’admirer le dôme.

Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée

Le soir nous allons boire un petit Aperol Spritz (qui deviendra officiellement le cocktail des vacances) avant de déguster des spécialités maltaises. Le restaurant Legligin vous propose pour un prix très correct de vous faire découvrir la gastronomie de l’île, au menu : huile d’olive, soupe de poissons, saucisse maltaise, canard, ratatouille froide, mélange maltais : thon, tomate, câpre, moules, poisson, poulpe, salade maltaise, taboulé, viande en sauce et pour le final la grande spécialité de Malte : le lapin !

Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée

Cette première journée nous a permis de découvrir la culture et l’histoire de l’île. Nous avons été captivés par les récits sur les chevaliers de l’Ordre de Malte. On sent encore aujourd’hui qu’ils ont une grande influence sur la vie de l’île mais il est difficile d’en saisir tous les aspects. Il y a comme un voile de mystère autours d’eux.


Jour 2

MARSAXLOKK

Deuxième jour à Malte, réveil matinal. Nous nous rendons à Marsaxlokk, célèbre pour son marché de poissons qui a lieu tous les dimanches. Tous les dimanches ? Vraiment ? Oui, excepté 1 dimanche dans l’année et forcément, c’est aujourd’hui. Apparemment, nous ne sommes pas les seuls à l’ignorer, tous les touristes de l’île sont là. Malgré la foule et l’absence de poisson, on apprécie la balade, ce petit port de pêche est très beau.

Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée

Ces bateaux traditionnels sont des luzzus, on les reconnaît à leurs couleurs vives (bleu, jaune, rouge et vert) et à leurs yeux au niveau de la proue sensés protéger les pêcheurs des dangers de la mer.

Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée

Comme le soleil s’est levé au cours de la journée, nous sommes retournés en fin d’après-midi à Marsaxlokk et nous avons découvert un autre village. Loin de la cohue touristique du matin, les habitants ont repris possession de leur port et il y règne un calme très agréable. Si vous avez l’occasion d’y venir à un autre moment que le dimanche matin, cela vaut vraiment le coup.

ST PETERS POOL

Le retour du soleil nous permet aussi de faire un petit détour par « St Peters Pool », piscine naturelle creusée dans la roche. La mer est encore trop agitée pour qu’on s’y baigne mais on peu y faire bronzette (à condition de se trouver une petite place).

Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée

C’est assez impressionnant car on marche sur la roche jusqu’à être à la limite de l’eau et là avec le vent et la houle, c’est comme si on était en pleine mer.

LES TROIS CITES

Juste en face de la Valette se situent les trois cités, c’est dans l’une d’entre elles Vittoriosa que débarquèrent les premiers chevaliers de l’Ordre. Aujourd’hui il reste encore beaucoup de vestiges de leur histoire comme leur mur de fortification et toujours cette architecture propre à Malte. Surtout prenez le temps de vous y balader, de vous perdre dans leurs ruelles, il y a encore peu de touristes qui y vont et pourtant, c’est magnifique. Une fois de plus on se retrouve plongé dans un autre monde.

Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée

Ce qui nous a beaucoup marqué c’est aussi le contraste entre ces ruelles si traditionnelles et le port de plaisance où stationnent des yachts énormes (il y en a un qui avait un hélicoptère !!!). Cela nous rappelle que sous ses airs de royaume fantastique Malte est aussi un des paradis fiscaux les plus attractifs d’Europe. Avec quelques millions en poche et un « projet d’investissement » des pubs du gouvernement vous proposent même d’acheter votre passeport maltais, un joli souvenir de vacances.


Jours 3 et 4

BLUE GROTTO

Nous partons de la Valette pour Mellieha, une des plus belles stations balnéaires de l’île. Maintenant qu’on a du grand soleil, on a très envie de se faire un peu de farniente. En chemin nous faisons deux arrêts : la célèbre blue grotto et les ruines d’Hagar Qim.

Depuis la route, il suffit de faire quelques mètres à pied pour avoir une vue imprenable sur les falaises dessinées par la mer. Puis on descend jusqu’à un petit village où la principale activité est de conduire les touristes à la grotte bleue. Les pêcheurs se sont reconvertis en « guides » et enchaînent les allers-retours, leur organisation est parfaite, un petit business qui roule bien.

Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée

La grotte bleue (qui porte vraiment bien son nom) est nichée dans les falaises, elle s’y enfonce jusqu’à 40 mètres. Le plus impressionnant est la couleur de son eau, si turquoise, si transparente… qu’on peut y voir… des centaines de méduses roses. On se demandait pourquoi personne ne s’y baignait, on comprend mieux. Le prix de la balade est un peu cher (8€ les 25 min) mais c’est très beau.

HAGAR QIM

Deuxième arrêt à Hagar Qim, le site de ruines le plus important de Malte. En toute honnêteté si vous n’êtes pas amateurs de vieilles pierres, ça ne vaut pas le détour. Pour le topo, les ruines remontent à 3600 av JC, on ne sait pas grand-chose de cette civilisation qui semblerait avoir totalement disparu du jour au lendemain (cela nous rappelle l’histoire d’une petite île au milieu du Pacifique…).

Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée

On reprend la route, mais on s’arrête vite pour faire une pause déjeuné. On trouve un petit restaurant ouvert dans le village de Ghar Lapsi. Aux premiers abords ça ne paye de mine, la serveuse est loin d’être agréable mais notre poulpe est délicieux et, comme d’habitude ici, servi en quantité gargantuesque.

Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée

Pour digérer on va se tremper les pieds dans la petite crique au bout du quai puis on fait un petit tour dans le village. Par manque de place (problématique majeure de l’île) les hangars à bateaux sont creusés dans la falaise comme des troglodytes.

MELLIEHA

Nous arrivons en milieu d’après-midi à Mellieha, c’est la principale station balnéaire de Malte. Il ne faut pas s’attendre à quelque chose d’extraordinaire : la plage n’est pas très belle et c’est entouré de complexes hôteliers. Passez votre route si vous souhaitez un endroit paradisiaque, par contre si vous voulez juste piquer une bonne tête dans une eau limpide et faire bronzette, c’est le lieu idéal.

Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée

Après avoir profité de la plage nous nous rendons dans l’appartement loué pour 3 nuits. Depuis notre grande terrasse nous avons une vue superbe. Les chaises longues installées et un petit verre de vin local à la main, c’est juste parfait !

Pour notre 4ème jour à Malte le soleil est au rendez-vous, nous décidons donc de faire une journée 100% plage à Paradise Bay. En plus c’est le 1er mai, alors hors de question de faire le moindre effort 😉 Nous ne sommes apparemment pas les seuls à avoir eu cette idée, les plages sont blindées.

Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée

On arrive à se trouver une petite place entre deux parasols et c’est parti pour le farniente. On profite du soleil et de ce beau paysage méditerranéen mais un peu moins de la mer qui reste très froide (peut-être plus froid que l’été à St Pierre Quiberon, c’est pour dire).


Jour 5

MDINA et RABAT

Dernier jour à Malte nous partons visiter un des joyaux de l’île : les villes siamoises de Mdina et Rabat. Avant de découvrir celles-ci nous faisons un arrêt éclair par Mostra connue pour abriter un des plus grands dômes d’Europe. En pénétrant dans la Rotonde Sainte-Marie, on ne peut que rester impressionné par la magnificence des lieux.

Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée

Nous reprenons notre route vers Mdina. L’histoire de la ville débute vers 1000 av JC avec les Phéniciens qui la fortifièrent, puis vinrent les Romains qui en firent une des villes les plus importante de l’île, et enfin au 9ème siècle les Arabes la scindèrent en deux : Mdina la ville avec la citadelle et Rabat qui réuni les faubourgs.

Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée

Sur place, c’est vraiment magique, une fois de plus on se croirait dans un autre monde (Game of Thrones ? Certainement ! D’ailleurs de nombreuses scènes de la série y ont été tournées). Avant de nous lancer à la découverte de cette nouvelle ville nous dégustons nos premiers pastizzi. Ces petits (mais loin d’être légers) feuilletés farcis à la ricotta ou à la purée de pois sont la spécialité de Malte. Pour 1€ vous aurez le ventre bien plein et en plus c’est bon. Une fois requinqués, nous partons arpenter les deux cités.

Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée

Nous prenons un véritable plaisir à nous balader dans les ruelles fines et sinueuses de Rabat et Mdina. A chaque croisement on découvre de nouveaux bâtiments qui nous plongent encore et toujours dans un autre monde.

Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée

Aujourd’hui la ville n’abrite plus que 300 habitants. Elle est surnommée la cité silencieuse, et c’est vrai que quand on arrive à échapper aux touristes, c’est d’un calme exquis.

Après avoir marché plusieurs heures dans Mdina et Rabat, nous reprenons la route en direction des falaises Dingli. Mais avant tout il est l’heure de casser la croûte, nous nous arrêtons dans un restaurant pour touristes qui ne paye pas de mine. Finalement ce n’est pas donné mais c’est bon. Nicolas prend du lapin (la spécialité de Malte) et Solène des raviolis à la ricotta et sauce tomate, le tout fait maison.

Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée

En ressortant du restaurant nous nous rendons compte que nous avons été un peu optimistes sur le temps. De gros nuages ont pris possession du ciel et la vue sur nos falaises est plus apocalyptique qu’idyllique.

C’est la fin de notre séjour à Malte, nous partons le lendemain pour l’île de Gozo. Mais avant cela dernière soirée maltaise en compagnie de la mamie de Solène et d’une amie, le hasard fait bien les choses : elles sont à l’hôtel juste en face de notre appartement (et ça Nicolas n’en revient toujours pas !).

A bientôt sur la petite île de Gozo 🙂

Nous n’allions quand même pas nous quitter sur une vue de Malte sous les nuages ! A notre retour de Gozo nous avons passé la matinée à la plage de Ghajn Tuffieha Bay avec un grand soleil et un dernier verre d’Aperol Spritz !

Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée

Pour plus de photos, on vous laisse jeter un coup d’œil.


Pratique

Période : du 27 avril au 6 mai 2018

Billets d’avion Paris – Malte : Seulement 2h30 de vol séparent Paris de La Valette, ce qui fait de Malte une destination idéale pour un weekend prolongé ou une semaine de vacances. Nous nous y sommes pris en dernière minute et avons donc payé 282 euros par personne avec Air Malta mais il est possible de gagner une centaine d’euros en vous y prenant un peu en avance.

Coût de la vie à Malte : Les prix sont globalement semblables à ceux que nous connaissons chez nous avec toutefois quelques bonnes surprises. L’hébergement est assez cher (difficile de trouver un hébergement sympa à moins de 60-70 euros la nuit pour deux) mais les restaurant sont bon marché, souvent très bons et toujours copieux. Comptez environ 10 euros par personne.

Comment se déplacer à Malte et Gozo ?

Comme à chaque fois nous vous conseillons de télécharger l’application GPS MAPS.ME sur votre téléphone et de charger la carte de Malte. L’application vous servira de GPS et vous indiquera gratuitement tous les lieux que vous recherchez et même la plupart des hôtels et restaurants. Indispensable !

De nombreux touristes se déplacent en bus car le réseau est très bon, es bus fréquents et peu chers. Nous avons cependant vu de nombreux touristes marcher en plein soleil sur le bord de la route parfois plusieurs dizaines de minutes pour rejoindre les lieux à visiter. Nous conseillons généralement de voyager en bus mais avec une location de voiture à 17 euros par jour notre choix a été vite fait. Et comme souvent la voiture est le meilleur choix pour profiter pleinement de votre séjour sans contrainte. Nous vous conseillons de réserver votre véhicule en ligne en utilisant les comparateurs de loueurs.  Attention tout de même à la conduite à gauche si vous ne l’avez jamais expérimentée, il vous faudra une petite journée pour vous y habituer. Mais les routes étant plutôt bonnes et la conduite des Maltais assez prudente, tout devrait bien se dérouler.

Entre Malte et Gozo, un gros ferry assure les liaisons jours et nuits très régulièrement, environ toutes les 45 minutes en journée. Lors de notre passage, les prix étaient de 15,70 euros pour une voiture + 1 passager et de 4,65 euros pour un passager seul. Vous trouverez les horaires et tarifs à jour sur le site de la compagnie Gozo Channel. Pas besoin de réserver votre billet et le paiement s’effectue seulement lors de votre retour de Gozo. Comptez environ une demi-heure de traversée.

Où dormir à Malte ?

Il est possible de séjourner une semaine au même endroit car les distances ne sont pas immenses mais tout de même, pour éviter les trajets en voiture et surtout les embouteillages, nous vous conseillons de dormir dans deux lieux différents. Nous avons séjournée 3 nuits à Sliema (à côté de La Valette) puis 3 nuits en bord de mer à Mellieha bay et ces deux choix étaient parfait pour visiter l’intégralité de l’île.

Hotel Palazzo Violetta, Sliema : le choix de Sliema est idéal pour visiter La Valette car vous pourrez vous y rendre rapidement en traversant le port en bateau ou bien en bus direct dont l’arrêt se situe à 5 minutes de l’hôtel. Cet hôtel est une bonne option : chambres grandes et propres, petit déjeuner buffet inclus et petite piscine pour se détendre en fin de journée. Pas de charme particulier mais un bon rapport qualité prix (100 euros la nuit) pour La Valette et ses environs.

Airbnb  “Super view on the sea!don’t miss it”, Mellieha : Appartement au dernier étage d’un petit immeuble en première ligne face à la mer, avec vue exceptionnelle sur la baie. On vous conseille grandement ce logement spacieux et très bien équipé. Plage et commerces à proximité. Nombreuses places de parking dans la rue juste devant l’immeuble. Excellente adresse pour passer une partie ou tout votre séjour à Malte pour 80 euros la nuit lors de notre passage.

Où manger à Malte ?

Nous n’avons pas eu de mauvaise surprise à Malte. Même les restaurants touristiques proposent généralement de bonnes pâtes fraiches et souvent quelques produits de la mer pour une dizaine d’euros.

Restaurant Legligin, La Valette : ce restaurant situé en plein cœur de la Valette vous propose dans un cadre très agréable de vous faire découvrir toutes les spécialités culinaires de l’île en un repas. Vous aurez donc le droit à environ 7 petits plats dont bien sûr le fameux lapin. L’occasion aussi de déguster une bouteille de vin de Malte ou Gozo. Le dîner était à 27,50 euros lors de notre passage. Et vous aurez peut-être la chance d’avoir un peu de musique live le soir.

Restaurant Carmen, Ghar Lapsi : petit restaurant situé au bord de l’eau dans ce petit village réputé pour ses garages à bateaux troglodytes. Le repas est classique mais bon, vous y trouverez plusieurs produits de la mer dont le poulpe très répandu et bon marché à Malte. Ce qui fait l’intérêt du lieu est surtout son emplacement au bord d’une mer très claire. Réservez si vous souhaitez profiter d’une des trois tables les plus proches de l’eau.

Restaurant de la plage de Ghajn Tuffieha Bay : nous y avons juste bu un verre d’Aperol Spritz et on vous conseille le lieu avant tout pour le cadre splendide en bord de plage.

Pastizzeria : impossible de passer à côté de ces chaussons (les pastizzis) si populaires à Malte. Vous en trouverez à chaque coin de rue pour un prix dérisoire, environ 1 euro. C’est très bon et surtout vraiment copieux.

Que faire à Malte ?

Visiter La Valette et les trois cités : pour se déplacer entre Sliema, La Valette et les cités, le plus simple est le service de ferry qui traverse le port en quelques minutes tout au long de la journée. Attention, pas de service le soir en dehors de la période estivale. Les horaires, tarifs et le plan sont disponibles sur le site de la compagnie Valette Ferry Pour le programme on vous laisse déambuler dans les rues, admirer l’architecture et les fortifications. Toutefois, ne ratez pas la visite de la Casa Rocca Piccola pour en savoir plus sur l’Ordre de Malte (visite guidée chaque heure en anglais pour 9 euros), le coup de canon à midi aux jardins Upper Barrakka et bien sur la visite de la fameuse Cathédrale Saint John que nous avons ratée car fermée le samedi après-midi (10 euros par personne).

Marché au poisson de Marsaxlokk : chaque dimanche matin, les pêcheurs rentrent au port à bord de leurs luzzus colorés et vendent leurs poissons sur le marché. Pas de marché le jour de notre passage mais on vous conseille de passer faire un tour sur ce joli port. Profitez-en pour faire un détour par la St Peter’s pool située à une dizaine de minutes en voiture. Une fois garé un chemin vous mènera à la mer en cinq minutes.

Visite en barque de la Blue Grotto : Tout est fait pour accueillir les touristes. Arrêt de bus, immense parking et bien sûr la billetterie bien gérée par les pêcheurs retraités. Départs en permanence tout en long de la journée pour un tour de 25 minutes (8 euros).

Hagar Qim Temples : site archéologique qui parlera surtout aux amoureux de vieilles pierres. Le cadre est par contre exceptionnel. Billet à 9 euros incluant le petit musée et un film 4D en introduction.

Rabat et Mdina : l’entrée dans la vieille ville de Mdina est gratuite. Une promenade d’une heure environ vous permettra de faire un saut dans le passé. Privilégiez une visite en fin de journée vers 16-17h pour éviter les cars de touristes et surtout profiter d’une lumière plus agréable qui fera ressortir les belles couleurs de la ville.

Et bien-sûr faire un peu de bronzette sur les quelques plages de l’île !


wallpaper-1019588
{On a testé pour vous} Un atelier Kapla
wallpaper-1019588
La Réunion, le melting pot des saveurs
wallpaper-1019588
Tatouage de voyage #16 : le loup de Méline
wallpaper-1019588
Japon : Tokyo – Quartier Shinjuku
wallpaper-1019588
Chalet : Comment ça se passe ? Update n°2
wallpaper-1019588
La phrase de la semaine #12
wallpaper-1019588
Randonnée #2 – Maclehose Trail, stage 2
wallpaper-1019588
L’invention du selfie par le facétieux Byron