Le village des Batignolles

Le village des BatignollesNous voici le 1er juillet à l'aube des vacances d'été. Mais avant d'aller se mettre au vert quelques semaines. Je vous emmène à la Frontière de Paris dans le quartier des Batignolles. "Frontière ", c'est le thème de ce mois-ci, pour le RDV #EnFranceAussi proposé par Alexis du blog le petit explorateur.

Paris n'a pas toujours eu les frontières que nous lui connaissons aujourd'hui (c'est-à-dire le périph). Une multitude de quartiers de la capitale comme Belleville, Montmartre, Charonne et dans notre cas les Batignolles, ont longtemps été des bourgs et villages en périphérie de la frénésie parisienne. Lieux de villégiatures pour certains, développement industriel pour d'autres, malgré leur annexion à Paris en 1860, ces derniers ont su garder leur histoire et leur identité propre qui en font leur richesse aujourd'hui.

Il y a fort fort longtemps, au lieu-dit Monceaux, une ferme fortifiée entourée de quelques chaumières. Autour d'elle ? Rien d'autre que des pâturages et des vignes qui s'étalaient jusqu'au pied du mont Martyr (Montmartre). Petit à petit le hameau prit de l'ampleur. On y faisait même la fête dans de joyeuses guinguettes où l'on pouvait déguster du vin d'Argenteuil. Vers 1820, cette joyeuse campagne commença à attirer des promoteurs et de riches investisseurs qui se firent construire de belles villas ou immeubles. En 1829 une chapelle voit le jour. On lui cherche un nom et c'est celui d'un champ voisin qui est choisi "Les Batignolles". En 1930, le préfet accorde indépendance du village rattaché jusque là à Clichy. il prend le nom des Batignolles et englobe en plus l'actuel quartier Monceaux (Qui portait à ce moment-là un " x ". Il le perdit lors que l'annexion en 1860).

Dans les années suivantes, le village attire de plus en plus. Il se dit que c'est ici que l'on respire l'air le plus pur. On le recommande même aux malades et aux vieillards (bon aujourd'hui cela a bien changé).

C'est avec un brun de réticence que les villageois devinrent parisiens, craignant de ne devenir qu'un banal quartier sans âme. Heureusement pour nous le quartier des Batignolles a su conserver son authenticité et si balader est réel plaisir.

Descendu au métro Brochant sur la ligne 13, c'est la sublime Cité des fleurs que je découvre en premier. Cette voix privée et gardée d'une main de fer est un enchantement de tous les instants. Ici s'offre à vous un véritable catalogue architectural. Néoclassique, néobaroque...En 1846 lors de sa création, chaque propriétaire était libre d'ornementer à sa guise sa villa. Seul impératif, plantez au moins trois arbres dans son jardinet et disposez au-dessus de sa grille d'entrée un certain modèle de potiche que l'on peut encore découvrir aujourd'hui.

Le village des Batignolles Le village des BatignollesLe village des BatignollesSur ces deux photos on peut très bien voir les fameuses potiches !! Le village des Batignolles Le village des BatignollesLe village des BatignollesLe village des Batignolles Le village des Batignolles

Un peu plus loin, à l'angle de deux rues, on peut apercevoir, gravé dans la pierre, l'ancien nom de ces dernières.

Le village des Batignolles

Dans la rue Lemercier, subsistent quelques maisons de l'ancien village datant de la première moitié du XIXème S.

À ne pas manquer également aux abords de la place Clichy quelques belles fresques de Street-Art.

Le village des Batignolles

Au fil des rues, on peut trouver d'autres vestiges de l'ancien village comme ses portes arrondies typiques des Batignolles ou bien encore des petites cours intérieures fleuries.

Le village des BatignollesLe village des BatignollesLe village des Batignolles

Il est temps de faire une pause dej. Un bon sandwich et direction le square des Batignolles. Un véritable écrin de verdure en plein cœur de ce dynamique quartier, ça n'a pas de prix. Se poser au soleil sur un banc de long du ruisseau ou prêt de l'étang à vous de choisir.

Le village des Batignolles Le village des Batignolles Le village des Batignolles

Pour clôturer cette balade, il y a une petite rue qu'il ne faut surtout pas louper. C'est en fait un passage, comme il en existe tant à Paris. Ce sont des lieux que j'affectionne beaucoup. Ils ont le don de me transporter à des années lumières du moment présent. Si certains ont une âme bucolique vous donnant l'impression d'être très loin de la capitale, le Passage Geffroy-Diderot vous ramène dans le passé, par le biais des devantures en bois colorées des magasins. Les artistes ont aujourd'hui pris possession des lieux pour notre plus grand bonheur.

Le village des Batignolles

C'est ici que s'achève ma découverte de ce quartier que je ne connaissais pas jusque là et qui m'a enchanté. Si comme moi vous aimez les belles histoires des villages parisiens, je vous invite à lire cet article que j'ai écrit il y a quelques mois sur le village de Charonne. Et sachez pour finir que je me suis mise en tête d'arpenter chacun de ces anciens villages, de belles lectures à venir sur le blog donc 😉 Le village des Batignolles

Place au concours, Gallimard s'associe ce mois-ci à nous pour vous offrir un guide.
  • Commenter sur un des articles du rendez-vous(le mien par exemple ou/et un autre)
  • Etde commenter sur la page Facebook du rendez-vous (en indiquant le blog sur lequel vous avez mis votre commentaire).
Le village des BatignollesLe village des Batignolles

wallpaper-1019588
Préparer son voyage en Thaïlande : les conseils à suivre (formalités, vaccins)
wallpaper-1019588
Projet 52: patrimoine
wallpaper-1019588
Malte : une île intemporelle au cœur de la Méditerranée
wallpaper-1019588
Une journée au parc aquatique de Aquabéarn
wallpaper-1019588
Découvrir la gastronomie dijonnaise : nos adresses !
wallpaper-1019588
Visiter la Vallée de la Lune : conseils pour en profiter !
wallpaper-1019588
Sunny Monday #24
wallpaper-1019588
20 jours à Los Angeles: mon planning