The barbarians are winning


Il y a presque deux ans, j’écrivais un billet sur les barbares. Je parlais du brexit, mais ça s’applique tout autant à l’administration Trump. Je le reprends en partie aujourd’hui parce que je n’ai plus de mot. Je n’ai pas dormi de la nuit. Mon fils FB est plus anglophone que francophone forcément, et les images d’enfants, de bébés arrachés à leurs parents et les enregistrements insoutenables qui y défilent depuis quelques jours me terrifient. Évidemment, je pourrais ne pas en parler (après tout, ça sert à quoi?), raconter des blagues sur les Royals, parler des dernières bêtises de mes enfants, tout ça…mais je n’y arrive pas. Je suis glacée. Et terriblement effrayée. Ça se passe aujourd’hui et maintenant dans la plus grande démocratie occidentale.

The barbarians are winning

Source

On a l’impression d’assister à la fin de la civilisation anglo-saxonne telle qu’on la connaissait et dans mon cas, l’admirait avec son humour délicieux, sa liberté de ton, son excentricité, son ouverture au monde et son pragmatisme logique. C’est fini. Les barbares, vous voyez les gens qui refusent toute forme de culture et qui se moquent des experts par exemple, et bien ces barbares ne sont pas aux portes du pays, ils le dirigent, par un quiproquo électoral qu’ils n’avaient même pas vu venir eux-même. Par pur calcul électoraliste, on leur a dit qu’ils pouvaient rentrer, tenez, mettez-vous là, dans un petit coin. Manque de chance, les barbares ne savent pas se tenir. Ils ont tout renversé et pris le pouvoir. Ils détruisent tout sur leur passage. Tout ce en quoi  je crois est attaqué et détruit presque par inadvertance par des incapables qui n’ont pas le début du commencement d’une réflexion sur ce qu’ils font, et en sont fiers, la bêtise crasse au pouvoir! Comment ça deux et deux font 4? Pas du tout, on a décidé que ça faisait 3,5794. C’est vrai parce qu’on le dit et si le reste du monde n’est pas d’accord, ils ont tort. Ils doivent faire comme on leur dit, parce que nous, on est les plus forts du monde nananèreuh! Si ça ne vous plait pas, on vous fera taire! C’est ça la démocratie, non?  Et la meute de leur millions de supporters illuminés, qui n’ont pas 3 neurones à eux tous d’applaudir et de renchérir dans la connerie. Les barbares en action.

Quand les medias montrent les images d’enfants emprisonnés dans des cages pour punir leurs parents d’avoir osé passer une frontière juste pour survivre, quand ces images passent comme si de rien n’était, entre les résultats d’un match de foot et les tendances de la mode printemps été 2018, ce n’est pas normal. Quand les britanniques s’indignent mollement des exactions commises par leurs cousins Américains, mais ne trouvent rien à redire aux Skype families générées depuis des années par leur gouvernement, ce n’est pas normal. On est plus propres à Londres, on n’arrache pas des bébés aux bras de leur mère. Non, on expulse juste le parent étranger dans les familles mixtes, y compris des mamans allaitantes au prétexte qu’ils peuvent garder le contact avec leurs enfants grâce aux technologies modernes. Ce n’est pas normal. Quand on ne voit plus dans un enfant en cage pleurant de peur, un être humain à consoler, à secourir, mais un problème à régler, ce n’est pas normal. Quand des gens nés par hasard au bon endroit, déshumanisent au point d’en perdre toute empathie, toute humanité, des enfants parce que leurs parents sont eux nés au mauvais endroit, ce n’est pas normal. Il y a des précédents historiques et le simple fait qu’on puisse juxtaposer même avec exagération, certaines images fait frémir. Quand la société se tait et laisse les barbares hurler, ce n’est pas normal. Parce qu’un barbare, ça ne sait pas s’arrêter. Non seulement ils sont d’une betise et d’un racisme sans fond, mais ils sont sûrs d’avoir gagné et donc d’avoir raison. Ils sont incapables se remettre en question et d’accepter le moindre soupçon de logique. Depuis quand on emprisonne les enfants pour des délits commis par les parents? On remonte sur combien de générations comme ça, vous êtes sûrs que vos ancêtres sont bien arrivés légalement eux? Mais les barbares préféreront s’enfoncer dans leur ignominie plutôt que de reconnaître qu’ils se sont trompés. Et ce n’est pas normal.

Je ne crois pas que ce soit réversible non plus. C’est trop tard. Maintenant que les barbares sont lâchés, aux États Unis, en Grande-Bretagne, partout où le nationalisme étale sans vergogne sa haine, sa bêtise et son auto satisfaction, ils ne vont plus se taire. J’ai mal à mon humanité. Et j’ai peur.


wallpaper-1019588
Classement 2017 des parcs d’attractions les plus visités au monde et en Europe
wallpaper-1019588
Thursday Thunder: brexit diary #16
wallpaper-1019588
QUÉBEC | Une nuit avec les loups au Parc Oméga
wallpaper-1019588
New York : 5 lieux pour échapper à la jungle urbaine
wallpaper-1019588
Écosse - 3 jours sur la North Coast 500
wallpaper-1019588
Sunny Monday #28
wallpaper-1019588
Coup de vent sur la Californie avec la photo du mois
wallpaper-1019588
Tatouage de Voyage #17 : le Sri Lanka dans la peau