Kunming (Yunnan) : modernité et traditions

 Jour 1 : arrivée à Kunming
Le samedi 12 mai nous nous envolons depuis Roissy Charles de Gaulle pour Kunming, vol direct et nous passons en 11 heures de la grisaille parisienne à la grisaille chinoise.
Nous arrivons vers 8 h du matin à l'aéroport de Kunming. Même si la video est entièrement virtuelle, il est facile de comprendre notre surprise face à cette ville de béton, de verre et d'immeubles gigantesques !
Même sans la vidéo, les quelques photos prises depuis notre minibus font que le premier contact avec ce pays nous donne une impression d'immensité et d'impersonnalité.

Kunming (Yunnan) : modernité et traditions

non, ce n'est pas une déformation photographique !

Kunming (Yunnan) : modernité et traditions
Heureusement, Karine va vite nous faire découvrir ses domaines de prédilection : les temples taoïstes et les personnes qui y vivent.
Nous arrivons sous une pluie auspicieuse dans le temple de Zhen Qing Guan, dans le centre ville de Kunming.
C'est un grand complexe fondé en 1425 et composé de trois temples et de quatre cours, siège de l'association taoiste du Yunnan. Le temple a été refait en 2015.

Kunming (Yunnan) : modernité et traditions

à l'entrée du temple on vient nous accueillir


Kunming (Yunnan) : modernité et traditions

puis grande allée où on a l'impression que c'est le 14 juillet


Kunming (Yunnan) : modernité et traditions

et une jolie femme à l'entrée de ce parc, joliment couverte parce qu'il pleut
beaucoup (?)

Kunming (Yunnan) : modernité et traditions

1re cours, celle du Dragon azur de l'Est, a une symbolique de pouvoir, de richesse
et de force, parfois même de chance et de prospérité.

Kunming (Yunnan) : modernité et traditions

2e cours

Kunming (Yunnan) : modernité et traditions

cours du dragon noir dans le temple de l'abbesse Zia qui gère l'eau et la pluie,
ceux qui souffrent de la sécheresse viennent ici pour faire des rituels


Kunming (Yunnan) : modernité et traditions

Kunming (Yunnan) : modernité et traditions

A l'intérieur du parc, un joli pavillon qui protège une immense statue en bronze doré,
le dieu des examens, très important en Chine !

Kunming (Yunnan) : modernité et traditions

les statues du lion et de l'éléphant (porte-bonheur) sont une spécificité du Yunnan

Kunming (Yunnan) : modernité et traditions

La Tortue-Serpent

La Tortue noire a un rôle de gardien céleste et serait la créature le plus ancienne à avoir ce rôle. Elle est parfois appelée « Tortue-serpent, et est alors représentée sous les traits d'une tortue autour de laquelle s'enroule un serpent, à l'origine du mythe, semble-t-il, que la tortue mâle serait impuissant (la femelle s'unissant au serpent). Créature sacrée depuis l'antiquité car elle porterait sur son dos la représentation de l'univers, la tortue peut également symboliser l'immortalité.
Et en parlant de gardiens nous allons repérer dans la salle des 60 gardiens célestes, celui du Chien de Terre (année 2018) et qui est aussi le gardien céleste des personnes nées en 1946 et 1958.

Kunming (Yunnan) : modernité et traditions

Gardiens célestes de 1954 à 1963, et de 2014 à 2023. Celui de 2018 est habillé
en vert et manches jaunes avec moustaches et barbe noire. Son nom est Ping Si Zu Kaodia


Kunming (Yunnan) : modernité et traditions

Temple des grands maîtres décédés

Kunming (Yunnan) : modernité et traditions

Le temple des Trois Purs, ici Tái Shàng Lão Jûn, appellation de Lão zi (ou Tseu en français)
divinisé,celui qui a ouvert le Ciel

Kunming (Yunnan) : modernité et traditions

Quelques uns des douze disciples de Yang Setien Jun, les Santchin

Nous faisons le tour complet de cet immense complexe, il y aurait encore beaucoup à montrer et à dire, chaque temple, chaque statue faisant l'objet de légendes, d'histoire du taoisme, de rituels particuliers, mais un autre rituel, celui d'aller boire du thé vert délicieux et de nous régaler de fruits comme la pastèque et la banane, nous attend dans une autre salle et nous nous y attardons avec plaisir.
Kunming (Yunnan) : modernité et traditions

Kunming (Yunnan) : modernité et traditions

les fruits offerts aux Trois Purs


Les Trois Purs (Sanqing 三清) sont trois dieux représentant, dans les principales écoles taoïstes, les trois principes suprêmes. Leur nom et les détails de leur identité peuvent varier selon les écoles. Ils sont au sommet du panthéon et occupent les trois ciels les plus élevés.
Lu Xing représente le Bonheur il porte le chapeau d'un haut fonctionnaire.
Fu Xing représente la Richesse et l'Abondance, il porte un enfant pour symboliser la sécurité dans la vieillesse et une robe simple d'un marchand.
Shou Xing symbolise la Longue Vie, il est représenté par de nombreux symboles de longévité comme son grand crâne chauve, son bâton et une pêche dans sa main qui est le symbole de l'immortalité.
On peut aussi les trouver sous d'autres noms :
Vénérable céleste de l' Origine (Yuanshitianzun 元始天尊) ou Pur de jade (Yuqing 玉清) Il s'agit de Pangu (盤 古), personnage légendaire, identifié à l'essence même de l'univers indifférencié. Après avoir ordonné le chaos originel, il s'unit par la lumière à la Sainte Femme et donne naissance à un avatar de lui-même. Dans les temples il est au centre de la triade, et tient en main la perle qui symbolise le chaos originel. Son anniversaire est fêté le premier jour du premier mois lunaire. 
Vénérable céleste du Joyau mystique (Lingbaotianzun 靈寶天尊) ou Pur supérieur (Shangqing 上清) Avatar du Vénérable de l'Origine, il peut apparaitre simultanément sous différentes formes afin d'aider et de guider ceux qui le sollicitent. Il habite le 35e ciel. Dans les temples, il est à gauche du premier, tenant un ruyi (如意), sceptre de jade porte-bonheur utilisé par les courtisans. Son anniversaire a lieu le 15 du 5e mois. 
Vénérable céleste du Dao et de la Vertu (Daodetianzun 道德天尊) ou Pur du faîte suprême (太清) Il s'agit de Lao Zi, plus souvent appelé Taishanglaojun (太上老君) ou Xuanyuanhuangdi (玄元皇帝), particulièrement vénéré par les empereurs Tang qui portaient le même nom de famille que lui, Li (李). Incarnation du Tao, il est chef de lignée des immortels et maitre spirituel de nombreux personnages légendaires et mythologiques à travers ses avatars successifs, dont le Laozi historique. Il habite le 34e ciel. Dans les temples il est à droite du Vénérable de l'Origine et tient un éventail de plumes. Ses cheveux sont blancs, comme le décrit sa légende. Son anniversaire, particulièrement important pour les écoles taoistes qui le considèrent comme leur premier maitre, a lieu le 15 du 2e mois. 

Kunming (Yunnan) : modernité et traditions

la salutation à Lao Tseu avec son éventail à plumes et sa barbe blanche par Karine
sous le regard attentif de l'abbesse Zia du temple du dragon noir.

Dans le panthéon taoïste, Laozi divinisé est appelé Taishang Laojun (« Vénérable Supérieur »), il se confond avec l'un des Trois Purs (San Qing, 三清), personnification des trois formes d'énergie. Il n'est pas à proprement parler un Immortel, il fait partie des divinités (Shen, 神), au même titre que l'Empereur de Jade (Yuhuang, 玉皇) maître du destin des hommes et des immortels.
Dans le prochain article, la suite de notre visite avec l'imprimerie.

wallpaper-1019588
Préparer son voyage à Los Angeles
wallpaper-1019588
5 lieux à visiter à Valenciennes et aux alentours
wallpaper-1019588
Friday Feelings #207
wallpaper-1019588
Mes astuces pour prendre nos billets d’avion pour la France
wallpaper-1019588
You don’t put Wizzboy in the corner
wallpaper-1019588
Découvrir la gastronomie dijonnaise : nos adresses !
wallpaper-1019588
Visiter la Vallée de la Lune : conseils pour en profiter !
wallpaper-1019588
Sunny Monday #24